Partagez | 

 Commentaire pour Mes premiers poémes (G)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

ooelisa
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 29/06/2010

MessageCommentaire pour Mes premiers poémes (G)   Publié le : Jeu 22 Mar 2012 - 15:45

Voilà le topic de commentaires pour les poéme que je publie
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Edward Smith
Romancier

Messages : 658
Masculin Inscrit le : 06/11/2010
Localisation : France


MessageRe: Commentaire pour Mes premiers poémes (G)   Publié le : Dim 1 Avr 2012 - 10:55

Bonjour,

Je suis actuellement sensé terminer ma khôlle de géographie. C'est pourquoi j'ai décidé de commenter un texte sur Phoenix Fiction, dans un ordre logique qui, je pense, s'impose. Bref.

Je dois dire qu'il est complexe, et encore plus lorsqu'on en écrit, de commenter un poème. Lorsqu'on en écrit pas on se sent détaché du "procédé d'écriture", d'une éventuelle conception de la poésie qui se serait forgée. Or, étant moins même aspirant-poète, je me trouve bien embarrassé lorsqu'il me faut commenter un texte qui signe une entrée en poésie. C'est pour cela que j'ai tendance à ne pas commenter ce genre d'écrit, bien qu'il y a également une part d'humilité dans ce refus: je serais bien incapable de donner des "indications pour mieux écrire" à un autre aspirant-poète, ne sachant pas ce qu'est "écrire de la poésie" moi-même. Pourtant, il y a quelque chose dans ton texte qui me pousse à réagir à sa lecture.

D'abord, pour un poème d'entrée en poésie, je constate avec joie qu'il ne s'agit ni d'un poème d'amour - le vieux poète allemand Rilke serait fier de toi. Si tu ne vois pas qui est cet individu, ne t'en fais pas, je l'ai découvert il y a quelques mois -, ni d'un poème mélancolique, ni d'un poème "message" destiné à quelqu'un de proche. Non pas qu'il ne peut pas y avoir de poésie dans ce type de poème - sinon je n'aurais plus qu'à remballer 90% de ce que j'écris -, mais il y a une originalité et une fraicheur dans l'acte d'aborder la poésie de la manière dont tu l'as fait qui m'a assez enthousiasmé.

Parlons du poème en lui-même maintenant. Je ne me lancerai pas dans de grandes analyses cette fois-ci, d'abord parce que j'ai deux ou trois recherches à faire sur le Cône Sud pour demain 17h, mais surtout parce que je ne veux pas que tu t'enthousiasme trop ou, à l'inverse, que tu te décourages à écrire de la poésie. Je suis de ceux qui s'accrochent au moindre détail qui l'enthousiasme dans un texte. Certains sont mes parfaits opposés. De fait, soit bien consciente que ce que tu écris n'est pas encore tout à fait de la poésie - et ce que j'écris ne l'est pas non plus en passant, je ne me prétend pas poète -, et qu'écrire de la poésie est une éternelle remise en question, que les commentaires sur tes poèmes soient positifs ou non. Voilà ce que je relève de prometteur, à mon sens encore une fois, dans ton poème. Il y a d'abord une grande simplicité, qui n'est pas toujours - mais qui l'est parfois ! - un défaut dans ce poème. Il y a des simplicités en poésie qui ne tombent pas dans la mièvrerie, mon meilleurs exemple étant de très beaux écrits d’Apollinaire. Dans ton poème, les vers constituant les comparaisons aux couleurs et paysages font à mon sens partie de cette "belle simplicité", qui offre une véritable fraicheur à ton poème. Il y a un appel à l'ouverture dans ces images, une figure de "l'enfant monde" qui peut devenir n'importe quoi, amenant parfaitement à ce "futur de la vie" qui clos le poème. Ce sont ces trois vers finaux qui me paraissent bons en particuliers. La brièveté du poème témoigne d'ailleurs aussi d'une simplicité qui me semble participer à la qualité de l'écrit.

Je ne te cacherai cependant pas qu'il y a quelques points qui me déplaisent dans ce poème. Mais encore une fois, ne te formalise pas sur ce que je dis. Si tu veux écouter mes conseils, fait le, j'en serais ravis. Mais je crois que la force du poète est aussi d'interroger le monde avant d'interroger l'homme, de chercher le progrès dans son rapport au monde plutôt que dans les conseils qui pleuvent partout, écrits souvent par des pseudo-poètes frustrés de n'avoir jamais été Rimbaud. Il n'y a pas de manuel pour écrire. Et tous ceux qui prétendent en avoir écrit se sont égarés, ou ont été bien présomptueux de croire qu'ils avaient compris quelque chose à l'écriture, en particuliers à la poésie. Il y a une phrase célèbre de Socrate qui dit "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien". Très humblement, sans prétendre la comprendre, je pense que cette phrase s'applique bien à la poésie.
... Oui oui, j'avais dit "pas de réflexion alambiquées"... Bon...
Bref, pour ce qui est des défauts que je trouve à ton texte, je commencerais par... Sa simplicité. Oui je sais je viens de te faire l'éloge de sa simplicité, mais j'aimerais te proposer justement une distinction entre deux types de simplicités, une "positive" et une autre "négative" si je puis me permettre. La simplicité "négative" est celle du bon sentiment. Attention, je ne suis pas en train de dire que pour être un bon poète il faut être un horrible rustre sans savoir vivre, sarcastique sur tout et sans état d'âme. Ce que je veux dire, c'est que la poésie est à mon sens quête de renouvellement avant toute chose, et que tout "lieux communs" a tendance à l'alourdir, à l'abattre. C'est ainsi que des vers comme:
"Un enfant, un être souriant
Un enfant, le cadeau d'une vie"
Ressemblent plus, pour être cynique, mais sans volonté aucune de te blesser, à un faire-part de naissance qu'à de la poésie. Je suis provocateur pour te faire réfléchir, pas pour être agressif, j'espère que tu le comprends. Il s'agit de lieux communs qui, en poésie, sonnent souvent comme des facilités, voire des banalités. Je ne dirais pas non plus "naïveté", car je pense que la naïveté a une belle place à se faire en poésie lorsqu'elle réussie justement à échapper aux lieux communs. En tout cas, si je peux te donner un conseil, dont tu feras ce que tu voudras au fond puisqu'il s'agit d'une "règle" que j'ai intégré dans ma vision de la poésie et non pas d'une absolue vérité, évite ce genre d'expression du langage courant ou ces rapprochements très surfaits.

Voilà, je ne vais pas en faire trop pour ton premier poème, mais n'hésite pas à persévérer, je me ferais lecteur si le temps me le permets. Le seul conseil que je peux te donner, c'est de lire. Beaucoup, énormément. De la poésie ou non, parce qu'il y a de la poésie dans toute la littérature et peut-être partout dans le monde, même lorsqu'il est pétrit de contradictions et laideur. Évite comme la peste les textes de littérature critique, surtout si tu débutes, y compris les Lettres à un Jeune Poète de Rilke qu'on te proposera sans doute si tu demandes à un littéraire ce qu'il faut lire pour entrer en poésie. Si je puis me permettre, je pense que tu gagneras à lire des poètes comme Prévert et Apollinaire, qui ont su faire de la poésie en conservant la simplicité. Tu peux aussi lire des Haïku, la poésie japonaise étant l'essence même de la simplicité poétique, ou bien tu peux également flâner du côté de la poésie de Blaise Cendrars. Mais surtout ne te décourage jamais. Dis-toi qu'un poème que tu ne comprends pas est un défis qu'on te lance pour que tu le comprennes. Ce sont les seules choses que je peux te conseiller et, encore une fois, tu en fais ce que tu veux.

_________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur
 

Commentaire pour Mes premiers poémes (G)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commentaire pour Mes premiers poémes (G)
» Commentaire pour le sceptre de Poséidon
» Plus de Commentaire pour Odile et le loup.
» Commentaire pour Chasseurs de primes, par Jaguarian
» Commentaire pour EVA STAR
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Fictions Originales :: Commentaires :: Poésie-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015