Partagez | 

 Le Monde d'Elenwë {G}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageLe Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Ven 29 Juin 2012 - 8:39

Le Monde d'Elenwë



Fiche Technique
Spoiler:
 

Guide des Chapitres (Noeuds)

Spoiler:
 

Les Personnages Principaux (attention Spoiler!)
Spoiler:
 

Lexique/Glossaire
Spoiler:
 

Arc I - Les Nouveaux Gardiens
Noeud 01 - Premier Contact
{1} {2} {3} {4}
Noeud 02 - L'Arbre Centenaire {1} {2} {3} {4} {5} {6}
PS: Les passages en rose ont été rajouté suite à des avis, commentaires suggestions faites sur le chapitre en question.




Dernière édition par Eileen☆ le Jeu 12 Juil 2012 - 20:58, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Ven 29 Juin 2012 - 8:41


Noeud 01 - Premier Contact


"Réveillez-vous Gardiens de la Nouvelle Génération"
(L'Univers; Créateur de l'Espace et du Temps)

21h30
Monde d'Elenwë
(Royaume Nord)

La grande bâtisse s'élevait au delà de la muraille qui avait été placée tout autour afin de la protéger d'éventuelle attaque ou voleur. Elle était de la forme d'un énorme cristal qui lui-même était formé d'une dizaine d'autres cristaux tous aux couleurs arc-en-ciel mais en cette nuit-là, seuls les rayons de la Lune venaient se fondre dans cette masse impressionnante de verre. A sa gauche, quelques arbres cachaient une partie du Palais tandis qu'à sa droite, un autre bâtiment se dressait d'où la lumière tamisée provenait. Cela devait certainement être ce qu'ils appelaient la réserve là où les Soldats passaient leurs nuits. C'était également l'endroit qu'il devait éviter à tout prix.
Une âme égarée longea l'un des remparts tout en faisant attention aux gardes qui malgré tout étaient postés aux différentes issues afin d'assurer un minimum de protection. Il ne fallait pas qu'il échoue. L'inconnu remit en place la capuche de sa cape et s'arrêta soudainement. Des pas venaient dans sa direction. Il se colla contre le mur et attendit tout en retenant sa respiration. Il sortit discrètement un petit poignard dont la lame brillait au clair de lune. Lorsque le garde fut assez près de lui, il s'apprêtait à commettre son premier geste sanglant de la nuit mais au dernier moment refusa, rangeant alors à la hâte son arme. Ce soir-là, il n'était pas la pour commettre un bain de sang mais pour une quête beaucoup plus importante.
Lorsque son ennemi s'éloigna, il courut aussi vite qu'il le pouvait jusqu'à atteindre la porte principale du Palais. Un léger sourire parcourait son visage pourtant vide d'expressions, mais c'était la, l'une des étapes importantes qu'il avait pourtant réussit à franchir. Il glissa l'une de ses mains à l'intérieur de sa cape et en sortit une arbalète qu'il pointa vers l'une des fenêtres qui était encore ouverte à cette heure. Une fois qu'il l'avait dans sa ligne de mire, tira une première fois et le grappin qui était attaché au bout alla se planter dans le granit du balcon. En quelques secondes il était déjà à l'intérieur du Palais. Il jeta un rapide coup d'œil dans le couloir, sortit une petite carte qu'il déplia à la hâte puis se dirigea en courant vers le lieu qui l'intéressait. Tout à coup des cris et des pas résonnèrent à travers le bâtiment : il venait d'être repéré, désormais le temps lui était compté. Lorsqu'il tourna au bout du couloir, la bibliothèque se tenait droit devant. Il regarda sur la gauche et aperçu une torche qu'il décrocha rapidement. L'homme fonça dans la grande porte en bois qui lui bloquait alors le passage. Déjà, les premiers gardes s'approchaient de la grande pièce. L'entrée se bloqua soudainement devant eux. Tandis qu'ils essayaient tous de dégager la porte, le mystérieux inconnu observa la pièce dans laquelle il se trouvait. L'objet qu'il recherchait devait être tout près. La carte lui indiquait qu'il était au bon endroit. Il jeta la torche au sol et se précipita dans les différents rayonnages tout en regardant de gauche à droite. C'est alors à ce moment qu'il l'aperçu : au fond de la pièce derrière les regards indiscrets, se tenait une petite table où était posé un étrange livre qui était protégé par un mur de verre.
Il était ainsi à quelques mètres de celui-ci lorsque la porte céda finalement aux gardes. Les premières flèches fonçaient déjà dans sa direction. L'homme se retourna vivement et en quelques instants, les flèches disparurent comme par enchantement. Un Sorcier, l'étrange inconnu se révélait être un Sorcier Noir. D'autres gardes décochèrent de nouvelles flèches mais une nouvelle fois, leur attaque venait d'être réduite à néant. Le Mage plaqua ses mains contre la cage de verre et commença à réciter une incantation en une langue étrange. En quelques secondes la vitre de verre vola en éclat libérant ainsi le mystérieux grimoire. Pendant que les renforts arrivaient cette fois armés d'épées, le livre s'ouvrit de lui-même, provoquant un terrible vent dans la bibliothèque. Une Aura noire se développa le long des parois de la pièce puis le Mage noir se mit à sourire aux gardes : son plan venait de réussir, il avait libérer l'un des plus puissants Démons sur Elenwë Il disparut rapidement dans un étrange nuage de fumée verte. Le Monde d'Elenwë plongeait déjà dans le chaos pendant que les cloches du village voisin sonnaient pour prévenir qu'un événement imprévu venait de se dérouler à l'intérieur du Palais.

Les portes de la Grande Salle s'ouvrirent dans un énorme vacarme et une jeune fille vêtu d'une armure de couleur blanche et dont les cheveux noirs étaient retenu en une queue de cheval se précipita vers un homme qui s'inclina lorsqu'il l'aperçut.
-- Que s'est-t-il passé Capitaine ? Demanda-t-elle l'air inquiet.
-- Un Mage Noir a réussit à s'infiltrer à l'intérieur du Palais et a malheureusement libérer le Fléau. Plusieurs citoyens du village voisin disent avoir déjà vu quelques Démons.
-- C'est donc ici que tout commence... ajouta-t-elle tout bah

Elle claqua des doigts et la pièce s'assombrit soudainement. Le Capitaine recula de quelques mètres pendant que la jeune fille fit apparaître une étrange flamme verte au centre de la pièce. Elle alla ensuite s'installer sur le trône qui était quelques mètres plus loin.
-- Je t'invoque parmi nous, toi qui sais tout, toi qui vois tout. Cria la Prêtresse à travers la salle
-- Prêtresse du Royaume Nord, moi l'Univers a entendu ta prière. Il est maintenant temps pour le Monde d'Elenwë d'affronter à nouveau son éternel ennemi mais cette fois-ci, le destin en a voulut autrement. Les quatre Gardiens ont déjà été nommés dès que le Livre fut ouvert. Seul eux pourront une nouvelle fois décider du sort de ce monde. La bataille d'Elenwë ne fait que commencer.


A l'horizon, le Soleil se couchait doucement, éclairant la Terre de ses derniers rayons de lumière, montrant la fin d'une journée qui avait été forte en sensation. Heaven¹, une petit ville des États-Unis située dans l'État de l'Iowa n'échappait pas à cette règle de la nature. Habitée par cinquante mille habitants, elle était complètement entourée par de la verdure. Seule une route sur un pont suspendu la reliée à la prochaine grande ville, coupé du reste du monde tellement les plaines et les plateaux s'étendaient à perte de vue. C'était une ville qui malgré tout avait réussi à se développer tout en gardant un brin de nature avec elle seulement, car en effet plus les années passaient et plus l'homme était décidé de faire de ce territoire le sien en abattant et en rasant des milliers d'hectare afin de parvenir à la survie de son espèce dans cet environnement si différent pour le vingt-et-unième siècle.
Heaven tenait son nom d'un homme mystérieux qui vint un jour alors que la ville n'était encore qu'un petit village persécuté par les pillages et les horreurs que les bandits des alentours pouvaient affliger à ces pauvres villageois. Il est dit alors que le mystérieux homme qui était plus connu pour ses dons divinatoires et autres pouvoirs divins, aida le village à repousser ses attaques et lui procura une terre riche et fertile. Ce qu'il demanda en retour était de donner au village le nom de « Heaven » pour sa paix et sa tranquillité.
La sonnerie annonçant la fin du cours se mit à retentir dans le bâtiment tout entier. L'adolescente bailla une nouvelle fois tout en rangeant correctement ses affaires dans son sac. Elle se leva rapidement et se dirigea vers le couloir quand son professeur l'interpella. Elle s'arrêta et ferma les yeux : encore une fois elle allait être réprimandée pour s'être assoupie durant le cours d'histoire. Eléa se retourna et marcha d'un pas lent vers le bureau de son instructeur.
-- Qu'y a-t-il professeur ? Demanda-t-elle en prenant un air innocent
-- Il y a que tu t'es de nouveau assoupie durant mon cours Eléa. Je sais que l'histoire ne t'intéresse guère, mais si tu veux passer en dernière année, il va falloir montrer un peu plus de volonté.
-- Je trouve l'histoire très intéressante bien au contraire, c'est juste que par moment, je trouve disons... certains points incohérents, un peu tirés par les cheveux comme cette histoire à propos de notre ville, comment voulez-vous que les être humains comprennent les dons psychiques et autres alors qu'ils n'arrivent même pas à comprendre de simples choses ? Répondit la jeune fille à toute vitesse

Le professeur se mit à sourire et mit ses mains sur ses hanches.
-- Je dois dire que tu m'impressionnes au fur et à mesure que nous progressons dans l'année scolaire. Ta réponse était plutôt pas mal, mais il faudrait que tu participes autant pendant les cours, compris ?

Eléa acquiesça de la tête, attrapa à nouveau son sac à dos qui était posé sur la table et sortit précipitamment de la salle. Encore une fois, elle l'avait échappé belle en trouvant la parfaite excuse qui allait convenir à son professeur. L'adolescente était assez habile quand il fallait tromper l’œil d'un ennemi, qu'il soit humain ou non. Elle s'orienta ensuite vers l'allée des casiers afin de déposer ses cours et de prendre son nécessaire pour cette fin d'après-midi et qui allait également lui servir tout au long du week-end qui s'annonçait comme chaque vendredi car bien qu'elle ressemblait aux autres adolescentes de son âge, Eléa avait quelque chose de différent : sa passion. Depuis son plus jeune âge, elle et son amie d'enfance du doux nom de Laila vouaient une affection toute particulière pour les forces occultes. C'était également à cause de cela que les deux filles avaient été séparées. Cela s'était passé lors de la fête d'Hallooween de leur lycée. Toute la ville s'était rassemblé dans le gymnase pour ce qui aurait du être le clou du spectacle mais un élève de première année avait pour s'amuser, réciter une incantation transformant ainsi tous les habitants en zombie sauf Eléa, Laila et leurs parents. Une fois leurs Dons dévoilés au public, elles avaient été contraintes une fois le problème réglé, du arrêter leur combat contre le paranormal et bannir leurs Dons. Laila avait déménagé pour la capitale tandis qu'Eléa avait changé de lycée et avait brûler tous ses livres concernant l'occulte, le paranormal et la sorcellerie. Les deux jeunes filles avaient fait la promesse de ne jamais se resservir de cette magie noire comme le pensaient leurs parents. C'était il y a maintenant un an... Depuis, Eléa pratiquait quelques tours de passe-passe durant les soirées familiales, mais lorsque son père lui demandait si cela était de la sorcellerie elle répondait « Non papa, ce n'est qu'un simple tour de magie. Tout ce qui a de plus banal. » en souriant et celui-ci la croyait.
La jeune fille traversa tranquillement la cour de « récréation » sans prêter attention au club de volley-ball qui s'entraînait non loin de la. L'une des joueuses en la voyant, s'arrêta soudainement et courut dans sa direction, arrachant par la même occasion Eléa à ses rêveries.
-- Eléa ! Cria-t-elle. Tu viens jouer avec nous ? Il nous manque une joueuse aujourd'hui. Demanda-t-elle en souriant
-- Je ne peux pas, il faut que j'aille aider ma mère à tenir « Aux Petits Bonheurs » ce soir et tout le week-end. Répondit Eléa en roulant ses yeux vers le ciel

Son amie repartit en direction du terrain improvisé tandis qu'Eléa reprit sa marche. Le week-end, elle avait en effet, rarement le temps de s'ennuyer, ni même de se divertir. Sa mère voulait absolument son aide dans son salon de thé « Aux Petits Bonheurs ». Malgré que sa principale clientèle ait voulut être en logique les femmes dans la cinquantaine d'années, l'endroit était la plus part du temps fréquenté par les jeunes de la ville qui prenaient du bon temps à discuter une fois les cours terminés autour d'une boisson bien fraîche que l'adolescente leur apportait la plupart du temps.
Lorsqu'elle arriva à son lieu de travail, sa mère était déjà débordée parmi les dizaines de clients qui étaient alors déjà installés aux différentes tables qui avaient été disposées dans la grande salle de taille rectangulaire. La jeune fille déposa rapidement son sac à dos au pied du comptoir et attrapa au même moment l'un des tabliers qui étaient posé contre le porte-manteau dans le fond, près de l'espace réservé au personnel.
-- Où étais-tu ? Je suis complètement débordée ! Demanda la mère qui était en train de vider une table
-- Désolée l'une de mes profs à voulut me parler après les cours.
-- Va me débarrassé la table 7 mais avant apporte ce plateau à la table du fond, s'il te plaît. Ordonna sa mère

Eléa attrapa brusquement le plateau remplie de friandises en tous genres et se dirigea vers la table du fond qui grouillait d'adolescents sortant du collège. Lorsque la jeune file s'approcha d'eux, les rires se tuent presque instantanément et tous les regards se posèrent sur elle.
-- Qui a commandé un éclair au chocolat et une religieuse ? Demanda Eléa tout en montrant son plus beau sourire
-- Nous avions commandé un tour de magie, il paraît que tu es plutôt douée dans ce genre de divertissements. Répliqua aussitôt une fille provoquant les fous rires de ses camarades.

Eléa voulut répliquer mais sa mère attrapa des mains le plateau de sa fille, le vida et regarda sans prononcer un seul mot ses agaçants petits clients.
-- Où vous mangez ce que vous avez commandé ou vous sortez aussitôt de mon établissement. Je vous laisse le choix... répondit la mère d'un ton froid.

Les cinq adolescents s'échangèrent un rapide coup d'œil et se décidèrent à sortir du salon. Ils attrapèrent aussitôt leurs sacs et s'éloignèrent tout en faisant exprès de renverser quelques verres ou assiettes se brisant ainsi au sol. La gérante du petit commerce reprit son plateau et repartit derrière son comptoir tandis qu'Eléa se précipitait à l'arrière de la boutique afin de prendre de quoi ramasser leurs dégâts mais sa mère était déjà à terre en train d'amasser les premiers débris de céramique. La jeune fille ferma les yeux et soupira. Cela faisait la deuxième fois en un mois que des jeunes sans scrupules venaient perturber l'harmonie du magasin et venaient également agacer sa mère. De plus cela faisait de la peine à Eléa elle qui avait juré de ne plus jamais de se resservir de son Don, il fallait qu'elle subisse sans pouvoir faire le moindre geste. Elle retira son tablier qu'elle jeta violemment sur le comptoir. Elle attrapa ensuite le sac contenant les ordures et sortit par l'arrière d'un pas pressé. Une fois la porte refermée, elle s'accroupit, le dos contre le mur et ferma les yeux. Comment sa mère pouvait laisser une telle bande de gamins s'en prendre ainsi à son commerce qu'elle avait mit tant d'années et de cœur à créer ? Sa mère était vraiment trop bonne et trop douce avec eux. Au fond d'elle, elle savait qu'il y a avait une solution pour que cela s'arrête presque aussitôt mais elle savait également que cette idée comportait un certain nombre de risques.



Dernière édition par Eileen☆ le Ven 29 Juin 2012 - 21:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Ven 29 Juin 2012 - 8:51


Noeud 01 - Premier Contact
Partie 2


Alors qu'Eléa lançait d'un geste machinal les sacs d'ordures, elle aperçut devant elle trois ombres. Elle soupira intérieurement : ils n'avaient apparemment pas l'intention d'abandonner leurs stupidités. La jeune fille se retourna lentement et les dévisagea tout en rigolant. Seul trois garçons et une fille avaient osés revenir lui chercher des embrouilles et cette fois elle n'allait pas leur donner d'échappatoire.
-- Qu'est-ce que vous voulez encore ? Commença Eléa sur un ton las
-- On veut que tu utilises ta magie ! Répondit l'un des jeunes
-- Êtes-vous naïfs à ce point ? Tout le monde sait pertinemment que de telles choses ne peuvent exister...

Le groupe se rapprocha d'Eléa qui essayait d'anticiper leurs mouvements au maximum. Il allait lui falloir des nerfs d'acier pour ne pas se servir de son Don où il en serait finit pour elle. Le garçon qui était sur sa gauche se mit soudainement à charger dans sa direction tout en poussant ce que l'on pouvait appeler un cri de guerre. Eléa rigola à gorge déployée tellement elle les trouvait d'un pathétique. Elle évita le coup de poing de celui-ci et décrocha un magnifique crochet du droit, envoyant son ennemi par la même occasion dans les ordures. Un second adolescent tenta vaillamment sa chance mais elle évita à nouveau son grotesque assaut et fit décoller le troisième garçon d'un coup de pied. Il restait désormais la fille qui hésitait entre rester et tenter un minimum ou prendre aussitôt la fuite mais elle n'eut pas la moindre chance de tenter quoique ce soit car une terrible explosion mit fin à cette vulgaire bagarre et elle s'effondra au sol en quelques secondes. Eléa resta malgré tout sur la défensive , ne sachant pas si cela était un piège de l'ennemi. Elle leva rapidement la tête et observa un étrange rideau violet en train de se déployer dans le ciel de la ville. Elle savait désormais qu'elle avait un problème plus important à résoudre. Elle fit quelques pas vers la rue principale, remarquant qu'aucun bruit ne venait de celle-ci où d'habitude une dizaine de voitures tentaient de s'y frayer un chemin. Lorsqu'elle arriva, elle y découvrit un désert complet. La rue comptaient bien une vingtaine de piétons mais tous étaient endormis sur le sol, chaque conducteur faisait également une sieste qui paraissait plus qu'étrange pour Eléa. Tandis qu'elle remontait lentement la rue, elle criait quelques prénoms qui lui passaient par la tête, mais personne ne lui répondait. Tous étaient plongés dans un profond sommeil. Elle remarqua alors une lueur violette émanant du parc principal de la ville et décida de s'y rendre en courant le plus vite possible. Elle savait que c'était à cet endroit précis qu'elle pourrait inverser le sort qui planait sur la ville entière.
Elle entra prudemment dans le parc où seules les grilles fredonnaient un air sinistre en grinçant. Eléa eu soudainement la chair de poule, cela faisait un certain temps qu'un événement de ce type ne s'était pas produit dans Heaven, et elle avait l'habitude de travailler avec Leila à ses côtés. Cette fois-ci elle était seule pour affronter ce nouvel ennemi. Une seconde explosion résonna au loin et Eléa eu tout juste le temps de se plaquer au sol afin d'éviter l'énorme rocher qui voltigeait au dessus de sa tête. Elle le regarda s'écraser ardemment à quelques mètres d'elle et se releva précipitamment. Elle devait désormais redoubler sa vigilance et se hâter à trouver la source de ces attaques. En marchant jusqu'au sommet du parc c'est la qu'elle l'aperçut. Le jeune homme de taille plutôt moyenne était vêtu d'étranges vêtements mélangeant à la fois les tenues des chevaliers du Moyen-Âges tout en y ajoutant des couleurs futuristes. Il possédait de magnifiques cheveux longs, noirs qui étaient retenu en arrière par une simple queue de cheval. Il détourna surprit, ses yeux en amande vers Eléa et virevolta subitement afin d'esquiver la patte de son adversaire qui avait tenté de s'abattre contre lui. Un étrange symbole se dessina brusquement sur la terre desséchée du parc. Eléa le reconnut aussitôt et ne put s'empêcher de regarder cet inconnu avec surprise. Ce symbole lui était tout à fait familier : il s'agissait la d'un Sceau. Ceux-ci étaient d'anciens Portails magiques, écrit bien souvent en latin ou en une autre langue morte permettant à quiconque possédant un Don de l'activer et de s'en servir soit avec de bonnes ou de mauvaises intentions. Une épée apparut près de lui qu'il empoigna comme si ce n'était pas la première fois qu'il s'en servait et il se plaça fasse au monstre qui mesurait au moins deux mètres de haut et devait facilement peser quelques tonnes. La créature, la gueule toujours ouverte qui avait des dents aussi tranchantes que l'épée que le jeune homme tenait, se mit à rugir, signe qu'elle allait bientôt passer à l'attaque, chose qu'elle fit presque aussitôt. D'un coup de queue il envoya l'un des arbres contre lui qu'il trancha comme si ceux-ci avaient été faits en plastique. Il n'eut cependant pas le temps de voir arriver la bête qui avait eu le temps de prendre son envol. Eléa décida enfin de s'activer. Elle ferma les yeux et se concentra. un Portail de couleur rouge se dessina derrière elle, et elle se mit à légèrement sourire : elle allait enfin pouvoir se dégourdir les jambes et surtout utiliser son Don, chose qu'elle n'avait pas faite depuis plus d'un an. Lorsque l'animal fut assez près d'eux, elle lança une terrible boule de feu qui alla le cueillir en plein dans l'estomac. Il s'écroula sur la terre, raide mort puis se transforma lentement en poussière, avant de complètement s'effacer. Le jeune homme se retourna vers Eléa tandis qu'elle attendait que son Portail se referme puis un silence faisait désormais place entre les deux humains.
-- Comment se fait-t-il que tu n'aie pas été affecté par le sortilège ? Demanda-t-il surprit
-- C'est ce que j'aimerai bien savoir. Pourquoi est-ce que tu as ensorcelé tous les habitants de Heaven ? Demanda Eléa à son tour tout en restant sur ses gardes
-- J'étais à la recherche d'une personne quand ce Démon à réussit à venir sur Terre, ce qui n'est pas franchement étonnant vu les circonstances actuelles...
-- Il peut y en avoir d'autres ? S'exclama l'adolescente
-- Quant à la personne que je recherche... Je crois que je peux désormais annuler mes recherches. Je vois que tu maîtrise déjà ton Don et que tu l'utilises à des fins raisonnables.
-- Pourquoi me cherchais-tu ? Je ne sais même pas qui tu es... répondit Eléa

Le jeune homme fit disparaître son arme et s'installa en tailleur par terre. Eléa en fit de même. Elle ne connaissait pas cet inconnu mais au fond d'elle, quelque chose lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance.
-- Je me prénomme Chang, je suis le Capitaine de l'Armée Blanche et j'ai été envoyé sur la planète Bleue afin de retrouver la Gardienne des Éléments. Mon seul indice était cette ville : Heaven. Quand je suis arrivé, ce Démon a surgit de nulle part, il a donc fallut que je mette en place une barrière de protection afin d'éviter qu'un humain puisse le voir. Je viens du Monde d'Elenwë, je devais également t'y amener afin que la Prêtresse du Royaume Nord puisse t'y révéler ton devoir si important.
-- OK je veux bien comprendre que tu aie un Don et tout le reste mais le coup du Royaume imaginaire la, faudrait faire un effort. Je suis prêtre à croire beaucoup de choses mais là... c'est un peu trop, je suis désolée...

Eléa se leva à la hâte et commença à rebrousser chemin vers le centre-ville. Depuis quelques années, elle s'était mise à croire en de nombreuses choses peu ordinaires mais lui demander de croire en un monde magique, ce n'était pas possible. Chang se leva, et se posta devant elle l'air sérieux :
-- Pourquoi ?
-- Pardon ? Demanda Eléa surprise
-- Tu possèdes un Don plus que particulier, tu as déjà affronté des créatures toutes plus surnaturelles les une que les autres et tu n'arrives pas à croire au Monde d'Elenwë ?
-- Désolée de te décevoir mais cela me semble trop... irréel.
-- Dans ce cas laisse-moi te prouver le contraire.

A peine eu-t-il terminé sa phrase qu'une carte apparut. Elle se déplia d'elle-même et s'étala sur quelques mètres laissant apparaître de vagues formes qui prenaient soudainement vie sous les yeux d'Eléa qui était complètement émerveillée.
-- Eléa, je te présente le Monde d'Elenwë. Mais bien sûr ce que tu vois là n'est qu'une image réflective, le pays est bien plus joli en vrai. Ajouta le Chevalier d'un air fier. Me crois-tu à présent ?

Eléa secoua la tête de gauche à droite, signe qui disait qu'elle le croyait désormais. Elle regarda à nouveau la carte où elle pouvait apercevoir des villageois en train de travailler dans les champs ou bien des animaux dont elle ne connaissait pas l'existence.
-- Très bien... Allons-y. Déclara Eléa tout en souriant à Chang.



Dernière édition par Eileen☆ le Sam 30 Juin 2012 - 15:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Ven 29 Juin 2012 - 9:01


Noeud 01 - Premier Contact
Partie 3


Chang écarta légèrement les branches qui lui gênaient la vue et attendit qu'Eléa passe devant lui. Comment avait-t-elle pu ne pas remarquer qu'une telle grotte pouvait surplomber le parc ? Au fur et à mesure qu'ils progressaient vers celle-ci, la jeune fille découvrait des lieux secrets qui pourtant n'étaient pas si loin de la civilisation. La grotte ne semblait pas être d'une très grande profondeur et n'était pas non plus très haute. De part et d'autre des murs, d'étranges messages étaient inscrits en une langue totalement inconnue d'Eléa qui essayait tant bien que mal de les déchiffrer. Le Chevalier se plaça au centre de la pièce, tout en observant les réactions d'Eléa avant de s'exprimer :
-- Cette grotte sert de porte entre la Terre et Elenwë Ce que tu vois sur chaque paroi sont des incantations écrites dans ce qui fut jadis notre écriture.
-- Pourtant tu parles la même langue que moi ! S'exclama Eléa surprise
-- Avec le temps, les choses ont évolués. Répondit-t-il avec un léger sourire aux coins des lèvres

Le Chevalier frappa dans ses mains et chaque écritures s'illuminèrent, prenant alors une couleur jaune au fur et à mesure tandis qu'une légère brise venait tranquillement s'installer à son tour. Un Sceau de la même couleur apparut sous leurs pieds et en quelques secondes, ils avaient disparut de la surface de la Terre.
Le duo quitta rapidement la grotte tandis que le Royaume Nord d'Elenwë s'ouvrait enfin à Eléa. En effet, Elenwë comptait différents Royaumes tous aussi différents les uns des autres. Les Humains occupaient le Nord du pays dont la ville principale était Midgard ; cité propice au commerce et également l'un des points de rencontre des quatre Royaumes. Au sud, résidait un étrange peuple vivant uniquement dans des villes souterraines, essayant de s'adapter au climat aride de cette région. Le Royaume Est était le plus vaste des territoires et également la propriété des Elfes dont la ville la plus active était la Citadelle d'Elaya. Le dernier Royaume, le Royaume Ouest était le plus petit de tous mais également le plus dangereux. C'était la, le territoire des Vampires et des Loups-garou. Malgré la végétation abondante les milliers de lieux boisés, ces deux peuples n'arrivaient pas à s'entendre et il ne tenait qu'à un traité de paix avant qu'une bataille n'éclate entre ces deux tribues.
Lorsqu'Eléa regarda autour d'elle, la grotte s'était envolée pour laisser place à une vaste forêt sur sa droite tandis que sur sa gauche une immense vallée semblait s'enfoncer à perte de vue. Elle se releva abasourdie devant un tel spectacle et ne pouvait s'empêcher d'énumérer chaque détails intriguant qui étaient complètement différents de sa planète natale. Elle se tourna vers la forêt qui à vue d’œil regorgeait de faune et de flore d'une beauté incomparable. Ce qui surprit d'abord Eléa fut ces immenses fleurs roses s'enroulant autour de la cime des arbres et retombaient ensuite vers le sol. Lorsque la brise chatouillait ces pétales, toutes émettaient une légère mélodie des plus agréables à entendre.
-- Pouvons-nous nous mettre en route pour le Palais ? Demanda Chang tout en esquissant un léger sourire
-- Oh, oui désolée... Toutes ces merveilles me laissent sans voix.
-- Bienvenue dans le Monde d'Elenwë ! Répondit le jeune homme tout en rigolant.

Le Palais se dressait sous les yeux de la Gardienne qui ne pouvait se retenir d'admirer cette gigantesque masse de verre qui mesurait à vue d'œil plus de trois mètres de haut.
-- Chang... Il est... Magnifique... Comment avez-vous fait pour garder un tel endroit aussi beau ?
-- Disons que nous utilisons une technologie différente de la votre et une bonne dose de magie font l'affaire.
-- Je croyais que seule une minorité pouvait utiliser la magie ? Répliqua Eléa surprise
-- Nous avons tous une part de magie enfouie en nous, il suffit de savoir s'en servir. Mais la plupart en sont incapables ou ne savent faire que de basiques choses.

Chang marchait d'une allure tranquille tandis qu'Eléa avait tendance à accélérer le pas mais lorsqu'elle voyait qu'elle commençait à dépasser le Chevalier, elle ralentissait subitement. Après être entrés dans un petit jardin dont la plupart des spécimens éveillés à nouveau la curiosité de la jeune fille, ils traversèrent un couloir avant de finalement se trouver dans le Palais. Chang fit signe à son amie de s'arrêter et il alla discuter à l'un des Gardes qui surveillait ce qui semblait être la Salle du Trône. Chang lui fit une tape amicale sur l'épaule et les deux portes s'ouvrirent d'elles-mêmes. Eléa alla rejoindre le Chevalier tandis qu'ils entraient dans la nouvelle pièce. Les portes se refermèrent aussitôt qu'ils avaient pénétré dans celle-ci. La Salle du Trône était recouverte de ce qui s'apparentait être de la peinture blanche et de longues et grandes fenêtres avaient été faites à une distance égale entre elles. Seuls des rideaux presque transparents les agrémentaient.
Eléa détourna son regard vers le Trône où une jeune femme se leva et marcha dans leur direction. Chang s'inclina signe de politesse alors qu'elle l'enlaça d'une façon amicale.
-- Je suis contente que tu sois revenu sans blessures. J'ai été informée qu'un Démon avait fait irruption sur Terre. Commença-t-elle
-- C'est exact Prêtresse mais c'est grâce à Eléa que la créature a été anéantie.

La Prêtresse déposa ensuite ses yeux turquoises sur l'adolescente qui s'inclina à son tour. En quelques temps, elle avait déjà fait l'analyse d'Elenwë et en était venue à la conclusion que ce monde lui rappelait énormément le Moyen-Âge. C'était avec le maximum de connaissances sur le sujet qu'elle avait décidé d'agir.
- Je te souhaite la bienvenue sur mon humble territoire Eléa. Je suis Yalia, Prêtresse et Gardienne du Royaume Nord. Je te remercie par ailleurs d'avoir aidé Chang à tuer ce Démon, il aurait pu faire beaucoup plus de dégâts qu'il n'en a pu faire.
-- Je n'ai fais que ce que je jugeais bon Prêtresse.
-- Je suppose que tu attends un nombre incalculable d'explications, n'est-ce-pas ? Demanda-t-elle à Eléa qui répondit par un hochement de tête. Tout ce que je peux te dire pour l'instant c'est que tu es l'un des quatre Gardiens de la Nouvelle Génération choisis pour protéger la paix du Monde d'Elenwë et de la Planète Bleue.
-- Je suppose que je devrais trouver les trois autres Gardiens ? Demanda Eléa à son tour
-- Ton air sérieux fait plaisir à voir Eléa. Je pensais que tu ne me croirais jamais. Ajouta Yulia en souriant
-- Disons qu'utiliser un Portail magique pouvant faire voyager entre différents mondes est quelque chose d'assez... gros à croire. Je ne suis plus à une chose près. Répliqua l'adolescente en souriant à son tour
-- Il est donc vrai que tu va devoir trouver ton prochain camarade mais je vais t'y aider.

Yulia claqua subitement des doigts et un objet brillant apparut à quelques mètres au-dessus d'eux. Tous le regardèrent descendre lentement vers eux. Lorsqu'il fut à une distance raisonnable, Eléa put enfin découvrir de ce qu'il s'agissait. C'était un pendentif qui avait la forme d'une rose de couleur bleu. La jeune Prêtresse le toucha à son extrémité et les rayonnements cessèrent brusquement. L'objet magique se déplaça en direction de la Gardienne qui une fois en sa possession, le passa autour de son cou.
-- Ce médaillon t'aidera à trouver tes coéquipiers. Lorsque tu verras une lumière bleue émaner du bijou cela voudra dire que tu n'es pas loin de l'un d'eux.



Dernière édition par Eileen☆ le Ven 29 Juin 2012 - 21:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Ven 29 Juin 2012 - 9:02



Noeud 01 - Premier Contact
Partie 4


Il restait dix minutes avant le début des cours lorsqu'Eléa pénétra dans le hall d'entrée à la hâte et complètement à bout de souffle. La jeune fille s'arrêta subitement de courir et ressuya d'un revers de la main les gouttelettes de sueur qui perlaient son front. Elle chercha ensuite du regard la personne qu'elle désirait à tout prix revoir. Lorsqu'elle l'aperçut elle se remit à courir et lui sauta au cou. Laila se retourna tout en dévisageant son amie et en rigolant.
Laila était physiquement différente de sa camarade. Ses cheveux courts et blonds encadraient de magnifiques yeux bleus. Elle était légèrement plus grande qu'Eléa et avait une taille si fine que la plupart des filles de l'établissement en avait été jalouses et devaient toujours l'être. Eléa quant à elle, avait également la même finesse que Laila mais avait de longs cheveux bruns ainsi que de malicieux yeux verts émeraude. Laila embrassa son amie sur la joue et lui fit un clin d'œil.
-- Comment es-tu au courant que je suis de retour ? Questionna Laila surprise
-- Mon père nous en a parlé pendant le dîner hier soir. Mes parents ont d'ailleurs peur que l'on recommence si tu vois ce que je veux dire...
-- C'est en partit pour ça que je suis revenu à Heaven, il fallait absolument que je te parle d'une chose urgente. J'ai ressentit un bon nombre d'Auras Noires même à des kilomètres de Heaven.

Laila s'arrêta soudainement de parler et les deux filles se retournèrent en même temps. Une Aura Noire venait de se manifester dans le lycée. C'était signe qu'un Démon ou une personne possédant un Don avec de mauvaises intentions était dans les parages. Les filles ne pouvaient qu'observer et tenter de trouver la source du phénomène car le hall d'entrée commençait déjà à se remplir d'étudiants et il était hors de question pour elles de se servir de leurs Dons dans un endroit aussi public que celui-ci. Subitement tout redevint normal.
-- Eléa tu as une idée de ce qui vient de se passer ?
-- Disons que je suis à court de suggestions pour l'instant... Mais vaut mieux rester sur nos gardes, il est possible que d'autres Auras Noires soient dans les environs.
-- Si tu remarques quelque chose d'anormal pendant le cours préviens-moi aussitôt d'accord ? Proposa Laila à son amie
-- Je pense que nous n'aurons pas de mal à ressentir l'Aura de toute façon...

Alors que les élèves s'installaient dans leurs classes respectives, Eléa et Laila se séparèrent pour la première heure de cours. L'une avait Histoire tandis que l'autre avait Chimie dans les laboratoires du lycée situés à l'autre bout du bâtiment. A peine Eléa s'asseyait sur sa chaise qu'elle ressentit à nouveau cette Aura maléfique qui ne faisait qu'amplifier à travers tout l'établissement. Elle se leva subitement alors que le professeur faisait l'appel. La jeune femme la regarda l'air surprise accompagnée par tous les élèves de la classe. Sans plus attendre, elle sortit précipitamment de la classe, sans prendre garde aux interpellations de son instructrice qui tentait tant bien que mal de la rattraper. Eléa, voyant que son professeur était toujours derrière elle, se cacha derrière l'un des casiers et commença à invoquer son Don. Elle ferma les yeux et son Sceau rouge se dessina au sol, accompagné d'une douce lumière de la même couleur que celui-ci. En quelques secondes chaque être humain présent dans le lycée s'endormait dans un sommeil profond. Lorsqu'elle était sûre que son enchantement fonctionnait, elle alla retrouver Laila qui était plus que surprise par ce sortilège.
-- Qu'est-ce que c'est que cette incantation ? Est-ce une nouvelle ?
-- Ce serait trop long à te raconter Laila. Il faut qu'on trouve d'où provient cette Aura, je ne sais pas combien de temps cet sort peut tenir sur autant de personnes.
-- Je m'en charge. Répondit Laila tout en fermant les yeux

Laila ferma les yeux à son tour et se concentra sur la nouvelle tâche qu'elle devait accomplir. Son Sceau contrairement à celui d'Eléa était d'un bleu turquoise et légèrement plus petit : signe que son Don avait moins de puissance. Quelques secondes après, elle fit apparaître des cartes qui se mirent à tournoyer autour d'elle. Laila pouvait voir l'avenir et faisait également des rêves prémonitoires. C'était notamment grâce à son Don de divination exceptionnel qu'elle avait pu se sortir de bien des situations désastreuses comme la fois où elles avaient du combattre une créature ayant le don d'invisibilité ou encore contre une armée de zombies ayant pris possession de la ville entière. Bien sûr une fois le maléfice supprimé tous les habitants avaient vite oublié cet étrange événement.
Le Sceau de Laila disparut progressivement. Elle ouvrit les yeux et sourit à son amie qui était plus qu'impatiente à passer à l'action.
-- L'Aura est dans le hall principal et se dirige vers la sortie !

Les filles coururent vers les balustrades du premier couloir. Les étages supérieurs de leur lycée avaient été formés de telle sorte qu'il laisse une énorme ouverture sur le hall. Chaque couloir se rejoignaient sur ces passerelles incroyables. Eléa s'arrêta et vit l'inconnu la où l'avait dit son amie. Il leur fallait désormais agir vite si elles ne voulaient pas qu'il s'échappe.
-- Qu'est-ce qu'on peu faire ? Demanda Laila un peu paniquée
-- Si on prend l'un des escaliers il nous échappera forcément. Autant employer les grands moyens !

Eléa grimpa sur le rebord et s'élança d'un bon impressionnant. Tandis qu'elle fonçait droit vers le sol elle en profita pour activer son Don en plein vol. Le Sceau rouge se déploya aussi rapidement que possible et une première boule de feu fila droit sur son ennemi. L'inconnu s'arrêta précipitamment, se retourna et évita aisément l'impact de l'attaque. Il retira sa capuche, dévoilant son visage. L'homme était âgé d'une vingtaine d'année, pas plus vieux que les deux adolescentes et à en juger par la longueur de la cape noir qu'il portait, il était beaucoup plus grand qu'Eléa.
-- Qu'est-ce que tu es venu faire dans cet établissement ? Tu n'es pas un étudiant de cette école à ce que je sache. Commença Eléa
-- Très bonne déduction très chère... Je vois que Chang t'as déjà apprit le sort qui permet de bloquer le temps.
-- Qu'est-ce que tu es venu chercher dans cette école... demanda à nouveau la Gardienne
-- Je suis venu tuer les Gardiennes... Autant anéantir la menace tant qu'elle est encore dans l'œuf, non ?
-- Que veux-tu dire par là ? Je suis la seule Gardienne ici ! Répliqua Eléa
-- Tu devrais plutôt observer ton pendentif si j'étais toi.

Eléa mit sa main à la poche de sa veste et en sortit le médaillon que Yulia lui avait donné la veille. Il brillait d'un bleu intense. Elle le souleva et un rayon bleu se dirigea droit en direction de Laila qui était toujours au premier étage. Elles s'échangèrent un regard surprit. La jeune fille le rangea aussitôt à sa place initiale et se retourna vers l'homme qui avait déjà commencé à courir dans sa direction tout en récitant une incantation. Eléa n'avait pas le temps de riposter, il était beaucoup trop près d'elle pour ça. Une épée apparut soudainement dans sa main et il l'a fit virevolter dans les airs, prêt à donner le coup et unique coup durant cette courte bataille. La lame de l'épée alla s'entrechoquée contre... une seconde épée. Chang repoussa son assaillant assez fort pour l'éloigner de quelques mètres. Le jeune homme était à bout de souffle et tentait de le reprendre tant bien que mal.
-- Tu n'as rien Eléa ? Demanda-t-il
-- Non, merci Chang tu es arrivé au bon moment.
-- Comme ça, ton amie est la seconde Gardienne ? Je me charge du Démon, va la rejoindre et lui donner quelques explications.

Eléa acquiesça de la tête et monta rapidement retrouver Laila qui était complètement dépassée par les événements. Pendant ce temps, Chang faisait face à son nouvel ennemi qui restait de marbre. Le Chevalier mit son épée près de lui, en garde. Il était prêt à intervenir coûte que coûte. Il était hors de question qu'il laisse un Démon parcourir les terres de la Planète Bleue.
-- Je vois que la Prêtresse a déjà envoyer les Chevaliers chercher les Gardiens... Toutefois je t'attendais beaucoup plus tôt que ça. La fille a presque faillit mourir...
-- Tu devrais plutôt retourner auprès de ton maître tant qu'il en est encore temps.

Le Démon se mit à sourire puis ricana. Il claqua des doigts et un épais nuage de fumée noir se forma tout autour de lui. Une explosion retentit et lorsque tout redevint clair, il avait disparut. Les deux adolescentes accoururent dans sa direction tandis que Chang faisait disparaître son épée par une incantation.
-- Vous n'avez rien Gardiennes ? Demanda-t-il
-- Non, nous allons bien merci. Répondit Laila.
-- Tu es Laila c'est bien ça ? Tu es donc la Gardienne de l'Avenir et des Rêves... Il vous reste encore à trouver deux de vos camarades. Sachez seulement qu'un nombre incalculable de Démon se mettront en travers de votre route dans votre tâche. Je crois qu'il est inutile de vous recommander d'être prudente.
-- En effet... répliqua Eléa en souriant
-- Le sortilège va bientôt se dissiper, je devrais retourner sur Elenwë à présent. Ajouta Chang en s'éloignant. Sachez que les portes d'Elenwë vous seront toujours ouvertes, vous pouvez vous y téléporter quand bon vous semble.

Lorsque Chang quitta le bâtiment, les deux Gardiennes se regardèrent et se mirent à sourire en même temps. Laila avait une bonne raison d'être revenue sur Heaven et Eléa savait que cela concernait leur mystérieuse quête sauf que cette fois-ci elles allaient devoir trouver une autre solution afin d'agir dans le plus grand secret. Il était hors de question qu'elles soient à nouveau séparées l'enjeu était beaucoup trop important : elles voulaient à tout prix découvrir le monde d'Elenwë.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Sam 30 Juin 2012 - 15:38



Noeud 02 - L'Arbre Centenaire
« Ces étranges évènements ne sont que le début. Le pire reste à venir... »


(Chang ; Chevalier de l'Armée Blanche)


L'étrange lumière apparut à nouveau, aveuglant Eléa qui tentait de la repousser à l'aide de ses mains. Depuis quand était-t-elle dans cet étrange endroit, qui fut quelques instants auparavant sombre et lugubre, essayant de cacher au maximum les Auras Noires qui ne faisaient que s'accumuler en ce lieu. Lorsque la clarté disparut à nouveau, laissant place à l'obscurité la plus totale. Eléa se mit sur ses gardes, prête à affronter n'importe qui, n'importe quoi.
  • Qui est là ? Cria-t-elle tout en essayant de garder son sang-froid.


C'est à ce moment précis qu'ils apparurent : une dizaine d'hommes commencèrent à encercler la jeune fille. Tout ce qu'elle voyait n'était que des yeux couleur de sang. Eléa recula, surprise face à cette apparition soudaine. Elle n'avait jamais vu de regards aussi froids, aussi terrifiants, un regard ressemblant à la mort. La Gardienne se mit en garde, prête à se défendre lorsque deux d'entre eux l'attrapèrent, l'empêchant de faire un quelconque mouvement. Elle tenta une première fois d'activer son Don, sans succès. Son Sceau refusait d’apparaître. Soudainement, un vent violent se mit à souffler puis un tremblement de terre se fit sentir, envoyant ses assaillants quelques mètres plus loin, libérant ainsi la Gardienne par la même occasion. Eléa se retourna, sentant une Aura Noire derrière elle. Le mystérieux garçon l'attira contre lui, dévoilant ensuite un gigantesque Sceau de couleur or sur le sol.
En un fragment de secondes, tous ses ennemis avaient été réduits en un tas de poussière. L'inconnu fit un bond d'une dizaine de mètres puis disparut dans la pénombre. Eléa tenta de le retrouver mais sans succès :
  • Reviens ! Haden, reviens !

Eléa ouvrit les yeux précipitamment et se redressa. Encore une fois, elle s'était endormie durant le cours d'Algèbre. La plupart des élèves dévisageaient leur camarade, surprit par une telle interruption.
  • Eléa, qui est Haden? Demanda le professeur d'un air interrogateur

  • J'aimerai bien le savoir moi-même... répondit Eléa, gênée.

  • Je crois que tu auras tout le temps de le savoir en restant dans le couloir jusqu'à la fin du cours.


L'adolescente rassembla rapidement ses affaires avant de sortir hâtivement. Une fois dehors, elle lança son sac contre le mur en face d'elle et s'affala contre un autre. Jamais elle ne s'était endormie à ce point en cours. D'accord, il fallait l'admettre ce n'était pas la première fois que cela arrivait mais d'habitude elle ne faisait que s'assoupir. Cette fois-ci, elle s'était profondément endormie au point de se mettre à rêver. Eléa ferma les yeux et tenta de se rappeler son étrange rêve. Haden... Ce prénom refit alors surface et le visage de ce mystérieux jeune homme lui revint en mémoire. Qui était-t-il ? Jamais de toute sa vie elle n'avait entendu parler d'un certain Haden. Lentement, les cheveux d'Eléa se mire à virevolter au grès d'une légère brise qui venait de se lever, faisant soupirer de bonheur la jeune fille qui mourrait de chaud assise dans ce couloir... Comment était-ce possible que le vent se mette à souffler à l'intérieur d'un bâtiment ? Elle ouvrit rapidement les yeux et s'aperçut qu'elle était à présent dans un magnifique jardin, clôturé par de petites barrières blanches. Elle regarda autour d'elle, les yeux grands ouverts et surtout... surprise. Certes ce jardin était d'une beauté incomparable, remplit de fleurs digne du monde d'Elenwë comme elle avait pu vaguement voir lorsqu'elle était venu dans ce monde magique. Sous ce qui ressemblait fortement à un saule-pleureur, un petit banc de couleur blanc y était déposé afin de protéger en cas de grosse chaleur d'été. Des pierres couleur sable, menaient n'importe quel visiteur du banc jusqu'à un ruisseau où l'eau s'écoulait lentement.
Eléa se mit à sourire lorsque ses mains effleurèrent l'une des grandes fleurs qu'elle aimait tant. L'adolescente ferma les yeux quelques instants lorsque les pétales émirent leur douce mélodie. Elle se sentait si paisible, si reposée, comme si ce jardin était un véritable paradis. Pourtant une question lui trottait dans la tête depuis déjà quelques minutes mais elle ne voulait pas trop y penser : comment avait-t-elle fait pour voyager jusqu'ici ? Était-ce un nouveau rêve ? Eléa découvrait au fur et à mesure, les différentes merveilles qu'un si petit endroit pouvait cacher puis remarqua alors un petit ruisseau passant au milieu de celui-ci. Elle s'en approcha en marchant d'un pas rapide, retira ses chaussures et plongea aussitôt ses pieds dans l'eau fraîche. Il était vrai qu'il faisait plutôt chaud dans cet endroit si... mystérieux. Une nouvelle Aura se mélangea à la sienne, rendant l'atmosphère différente de ce qu'elle avait pu être jusqu'à présent.
  • Ne bouge pas... Je ne veux pas que tu me vois... murmura-t-il

  • Comment se fait-t-il que tu sois aussi dans cet endroit ? Demanda Eléa en calant sa tête contre lui

  • Je... Je l'ignore. Tout ce que je sais c'est que j'y suis et que tu y es également. Mais ne t'en fais pas... Nous nous rencontrerons un jour pour de vrai, ma petite Eléa...


La présence du jeune homme disparue et la Gardienne se retourna immédiatement, cherchant du regard le mystérieux garçon qui avait lui également disparue... Elle venait à nouveau de le rencontrer, Eléa était désormais sûre d'elle. Encore une fois, Haden avait été à ses côtés mais elle n'avait pas pu le voir réellement.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Sam 30 Juin 2012 - 15:49



Noeud 02 - L'Arbre Centenaire
Partie 2

Un second bâillement prit la Gardienne par surprise tandis qu'elle attrapait son plateau sur la pile qui était droit devant elle. Un rire explosa par derrière elle, la faisant revenir sur la terre ferme. Laila passa son bras autour de son amie et la rapprocha d'elle d'un mouvement brusque. Elle lui ébouriffa les cheveux et le relâcha tandis que l'adolescente essayait de se libérer :
-- Je vois qu'il y a des choses qui n'ont pas changés ! S'exclama Laila en rigolant à nouveau
-- C'est très drôle Laila. Je te rassure de suite, ce qui s'est passé ce matin n'était pas du tout normal. Répliqua son amie
-- Serais-tu en train de chercher une excuse valable ?
-- Si je te dis que je me suis mystérieuse endormie dans le couloir et que je me suis retrouvé dans un magnifique jardin digne du monde d'Elenwë ?

Laila cligna des yeux, abasourdie par ce qu'elle venait d'entendre. Après la courte bataille quotidienne afin d'avoir un repas à peu près équilibré, Eléa alla s'installer à une table légèrement reculée des autres. C'était sa préférée lorsqu'il fallait discuter d'un sujet sensible tel que le paranormal.
-- Très bien, je t'écoute quelle est ta supposition ? commença Laila en posant son plateau sur la table
-- Pour l'instant aucune. Ces rêves sont un vrai mystère. Je n'arrive même pas à découvrir le visage de ce Haden et ça à le don de m'énerver.
-- Attendons la suite des événements, je suis sûre que l'on trouvera bien quelque chose.

Laila baissa les yeux vers son amie et la regarda surprise.
-- Eléa regarde ta poche, il y a quelque chose qui brille!

Eléa fouilla rapidement dans la poche de son pantalon et en sortit le collier que lui avait donné Yulia quelques jours auparavant. Celui-ci éclairait mystérieusement de mille feux à travers toute la salle. Laila observait ses camarades qui au fur et à mesure se retournaient dans leur direction. C'était mauvais, elles étaient en train d'attirer trop d'attention sur elles, cela pouvait risquer leur étrange mission et mettre en cause leur amitié une fois de plus. Elle regarda Eléa d'un air paniqué qui se leva soudainement tout en récitant une incantation qu'elle commençait à connaître sur le bout des doigts à force de l'utiliser dans de telles situations. En quelques secondes, tout le réfectoire avait été plongé dans un sommeil profond tandis que la lumière du bijou devenait de plus en plus forte. Une explosion survint alors et le médaillon redevint comme avant.
-- Gardiennes vous devez vous rendre de toute urgence au Palais. Votre présence y est fortement requise. Déclara Chang subitement[/list]

Les filles firent un bond, surprise par cette arrivée soudaine. Elles se retournèrent et aperçurent leur ami qui se tenait au milieu de la place. Eléa lui sourit, tout en hochant de la tête.
-- Chang mon ami. Il va falloir retravailler tes méthodes pour nous contacter. Je ne vais quand même pas utiliser l'incantation à chaque fois sur les élèves ! De plus intervenir en un lieu aussi bondé de monde peut-être dangereux pour nous.
-- Je réfléchirais à un nouveau moyen d'intervention... Allez au parc sans plus tarder et empruntez le Portail. Je vous accueillerais la-bas.

L'hologramme disparut lentement comme un nuage de fumée. Les deux Gardiennes se précipitèrent alors à l'extérieur du bâtiment. Si Chang les avait contacté dans un tel moment, ce n'était certainement pas pour prendre de leurs nouvelles ou même papoter sur de futiles choses : quelque chose se tramait sur Elenwë. Les filles se précipitèrent à l 'extérieur, car le temps n'était pas en leur faveur cette fois-ci. Elles ne savaient pas combien de temps le sort allait tenir. Lorsqu'elle atteignirent les grilles métalliques qui les séparaient du monde extérieur, des ricanements s'élevèrent derrière elles. Laila se retourna tandis qu'Eléa tentait déjà de trouver solution.
-- Comme ça on cherche à s'enfuir ? S'exclama l'un des garçons
Non, nous cherchons simplement à éviter les abrutis de ton espèce rien de plus. Répliqua Eléa
-- Personne ne sortira de cet établissement, comprit ?
-- Laila, je crois qu'ils n'ont toujours pas comprit ce que l'on a dit. Ajouta Eléa en souriant

Eléa chargea sur le premier garçon tandis que Laila s'occupa des deux autres. En un temps record, les trois brutes étaient à terre en train d'analyser la situation mais les filles ne leurs avaient pas laisser le temps. Laila venait d'escalader la grille en fer forgé et s'empressait de retrouver son amie qui courrait déjà pour le centre-ville. Heureusement pour elles, l'établissement scolaire ne possédait pas de système de caméra de surveillance de ce côté du bâtiment. Lorsqu'elles atteignirent la rue principale qui était également l'unique chemin pour accéder au parc municipal, des cris s'élevèrent. Laila se retourna surprise : d'autres élèves les pourchassaient. Il fallait croire qu'après un an seulement la plupart des habitants d'Heaven se rappelaient toujours qui elles étaient La Gardienne du Feu décida tout de même d'intervenir. Son Sceau rouge apparut derrière elle et elle récita le sortilège, Eléa s'arrêta et ferma les yeux. Il fallait désormais qu'elle maîtrise cette incantation afin de pouvoir l'étendre sur toute la ville
-- Ô Déesse du Feu, prête-moi ta force en ces lieux et en ce jour je te l'ordonne !

Aussi rapide que fut l'incantation, un épais rideau violet se déposa sur la ville qui lentement sombrait dans un sommeil profond en ce début d'après-midi. Eléa fit signe à son amie de continuer, ils ne leur restaient plus que quelques mètres avant d'atteindre leur destination, pourtant elles pouvaient déjà apercevoir les arbres du parc municipal ainsi que la roche qui formait la grotte.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Sam 30 Juin 2012 - 15:53



Noeud 02 - L'Arbre Centenaire
Partie 3

La lumière se dissipa laissant la beauté des paysages d'Elenwë accueillir chaleureusement les Gardiennes qui venaient d'effectuer le voyage vers le nouveau monde. Eléa se dirigea vers Chang qui s'empressa de lui tendre ses bras d'un air affectueux, tandis que Laila était à son tour éblouie par autant de beauté. Un vaillant écureuil s'approcha d'elle, l'air curieux, l'adolescente se baissa et lui présenta sa main en signe d'amitié. Le rongeur s'avança timidement, renifla quelques instants la main puis disparut rapidement.
-- On peut y aller Laila ? Demanda Eléa tout en souriant
-- Oui, oui, désolée... répondit-t-elle tout en rougissant
-- Ne t'en fait pas, j'en connais une qui a réagit exactement pareil la première fois qu'elle est venue.
-- Chang ! S'exclama Eléa. Ce n'est pas vrai, je n'étais pas comme ça ! Répliqua son amie tout en croisant les bras
-- Ah ça, c'est toi qui le dit ! Ajouta-t-il en faisant un clin d’œil

Le trio s'engagea vers le Palais tout étant suivit de près par les gardes impériale. Eléa pénétra la première dans la salle du Trône. Yulia se leva à la hâte et alla enlacer ses deux amies. Elle prit quelques minutes pour observer Laila, la seconde Gardienne.
-- Eléa a du déjà de mettre au courant de quelques basiques informations à mon sujet ainsi qu'à ce nouveau monde ? Demanda-t-elle avec un air malicieux
-- C'est exact Prêtresse.
-- C'est parfait ! Nous allons pouvoir passer à votre nouvelle mission. Oh, et Laila, appelles-moi simplement Yulia s'il te plaît.
-- La ville devient de plus en plus instable. J'ai du utiliser le sortilège afin d'endormir toute la ville raconta le valeureux Chevalier à son amie
-- Les Ténèbres sont constamment autour de nous, tapies dans l'ombre. Ce qui arrive à la ville n'est que le début.
-- Yulia a raison continua Chang. Elenwë commence à subir d'étranges phénomènes. Du moins c'est ce que nous avons recensé à travers tout le Royaume Nord.
-- C'est d'ailleurs pour cela que nous faisons appel à vous. Les habitants d'un village voisin ont tout simplement disparu. J'aimerai que vous aillez découvrir ce qui s'est vraiment passé. Votre cher protecteur vous accompagnera termina Yulia tout en regardant Chang qui se sentait soudainement d'une importance capitale.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Sam 30 Juin 2012 - 15:55



Noeud 02 - L'Arbre Centenaire
Partie 4

Le bruit des chevaux galopant à toute vitesse, perça à travers l'étrange silence qui s'était installé pendant qu'ils franchissaient la plaine qui s'étendait à perte de vue, laissant comme paysage, un vaste étendu de champs de fleurs toutes aux couleurs multicolores. Mais aucun de la petite bande n'avait le temps de contempler ce somptueux spectacle car le trio devait tout d'abord traverser l'une des forêts les plus dangereuses du Royaume Nord. Celle-ci était réputée pour abriter un nombre incalculable de monstres et de Démons. Chang était en tête tandis que les filles essayaient de rester au même niveau. A peine, ils eut pénétrer dans les lieux, que les arbres se déplacèrent comme par enchantement et se mirent à les encercler. Chang porta aussitôt la main à son épée, prêt à intervenir. Un hurlement soudain déchira le calme qui malgré tout régnait en ces lieux. C'est à ce moment-là que la créature surgit de derrière les buissons. Eléa sauta de son cheval, fit apparaître son Sceau et commença à l'attaquer avec l'aide de ses boules de feu qui devenaient à chaque fois de plus en plus dévastatrices. Chang tenta quant à lui de se rapprocher au maximum mais la bête était beaucoup trop rapide. Comment faisait-elle pour se déplacer à une telle vitesse ? Laila tentait désespérément de se servir de son Don mais quelque chose ou quelqu'un dans la forêt lui bloquait l'accès à ses pouvoirs divinatoires. Elle ne pouvait donc pas voir les futurs mouvements de son ennemi et aider ses camarades. Soudainement, une lumière bleue jaillit d'un buisson près d'elle. Laila descendit rapidement de sa monture et s'en approcha tout en restant sur ses gardes. Elle écarta doucement les branchages et découvrit la source de cette lumière. Un champs de force provoquait cette mystérieuse lumière mais ce n'était pas le plus étrange, loin de la : un magnifique arc y était emprisonné. Laila voulut s'emparer de l'arme mais hésita. Et si l'arme n'était qu'une ruse ? Et si le monstre tentait de la piéger ? La jeune fille observa l'objet sous tous ses angles possibles mais lorsqu'elle reconnu le flocon de neige bleu aux extrémités, elle n'hésita pas un instant et l'attrapa. Ce symbole était le même qu'elle avait vu plus tôt sur les drapeaux du Palais.
Une fois l'arme en main, une étrange énergie envahie son corps, entourant par la même occasion la Gardienne d'une Aura Bleue, la couleur de son Don. Cette arme n'était pas arrivé ici par hasard, cet arc s'accordait parfaitement avec son Don. Laila retourna auprès de ses amis qui essayaient vainement de vaincre le monstre. Elle se positionna tendit son arc où une flèche apparut comme par magie. Elle attendit le moment idéal et lorsque la créature était dans son champs de tir, décocha son unique flèche qui alla cueillir le monstre en plein dans l’abdomen. La création disparut en une fine poussière, laissant Chang et Eléa surprit.
-- Laila, comment as-tu fait ça ? Et où as-tu trouvé cet arc ? Demanda Eléa
-- Je ne sais pas trop, la flèche est simplement apparut quand j'ai voulu attaquer la créature.
-- Cet objet vient bien de notre Royaume mais c'est étrange qu'il arrive à ce mélanger avec ta magie.
-- En tout cas, je peux désormais me battre. C'est un point positif, non ?
-- C'est exact. Reprenons la route, nous devons élucider ce mystère et sauver les villageois. Répondit Chang


Alors qu'ils se remettaient tous des efforts qu'ils avaient fourni durant leur dernier combat contre la créature, la forêt disparaissait au loin tandis que le village de Storiya commençait à se dresser devant eux. Non seulement, le village était désert mais le chemin qui l'y conduisait avait subit le même sort. Eléa regarda intriguée, un chariot où seule le bois était resté, ses occupants ainsi que les animaux servant à la traîner avaient eux aussi disparut. Laila regardait autour d'elle en espérant apercevoir quelqu'un ou quelque chose mais c'était inutile, ils étaient les seuls êtres vivants dans cette partie du Royaume. Lorsqu'ils dépassèrent la petite pancarte de bois indiquant la bienvenue et l'entrée du village, Eléa sauta de son cheval et commença aussitôt son enquête. Rien ne devait être laisser au hasard. Chaque objet devenait une pièce à conviction et les prochains êtres vivants qu'ils pourraient éventuellement croisés seraient des suspects. Pendant ce temps, Chang toujours sur sa monture faisait le tour de la rue principale du village. Il devait être sûr que malgré tout le périmètre était sécurisé.
-- Chang peux-tu nous en dire plus sur l’événement qui se déroulait ici ?
-- Storiya avait pour habitude chaque année de célébrer l'arbre centenaire avec de la musique, des jeux...
-- Comment est-ce qu'un village entier peut disparaître ? Demanda Eléa l'air interrogateur
-- Je ressens une étrange Aura provenant de par la-bas. Décréta soudainement Laila
-- L'Arbre centenaire se trouve dans cette direction ! S'exclama Chang

L'immense végétal se tenait au centre d'une vaste place, qui pour l'occasion, avait été décorée à l'aide d'une multitude de guirlandes de fleurs qui partaient de son centre et qui redescendaient le long de ses nombreuses branches. De chaque côté de celui-ci des dizaines de tables avaient été disposées d'où une odeur plus qu'alléchante provenait de tous les mets qui avaient été préparés pour l'occasion.
L'une des gardiennes recula instinctivement, tout en faisant apparaître son arc ; l'Arc Divin comme lui avait dit Chang un peu plus tôt.
-- J'ai l'impression que nous ne sommes pas seuls déclara la jeune fille
-- Dans ce cas, restons sur nos gardes et prions pour pas que ce soit un monstre répondit Chang d'un ton autoritaire
-- Nous serons prêt à l'accueil de toute façon renchérie Eléa qui fit apparaître en quelques secondes son Sceau derrière elle

Tous les regards se portèrent sur l'arbre qui avec son majestueux feuillage rose semblait si innocent. Eléa s'en approcha avec méfiance car elle savait que les ondes négatives provenaient de ce magnifique trésor de la nature. L'adolescente s'arrêta lorsque l'arbre commença à perdre ses feuilles au fur et à mesure qu'elle s'en approchait. Elle savait désormais qu'il n'était pas normal, il était impossible pour un végétal de perdre son feuillage à une telle vitesse. Le petit garçon se colla à Chang qui tentait d'analyser la situation calmement afin de trouver le meilleur plan d'attaque ou le meilleur échappatoire au cas où la situation deviendrait hors de contrôle. L'enfant se mit brusquement à hurler et Eléa se tourna aussi rapidement que possible : l'ennemi se montrait enfin.
Le trio se regroupa en quatrième vitesse, chacun sortant son arme, prêt à faire face à ce qui allait apparaître devant eux. Le Démon se matérialisa en face de l'arbre comme s'il cherchait à le protéger. Laila fut la première à donner l’assaut : elle décocha une flèche vers la bête qui ressemblait cette fois-ci a un gigantesque dragon mais qui avait néanmoins d'autres ressemblances avec un griffon.
-- Évitez de vous faire toucher par ses griffes. Laila continue de le distraire, Eléa et moi, nous nous occupons de l'arbre ! Ordonna Chang

Chang prit de l'élan et accourut en direction du Démon qui tenta de l'écraser avec l'une de ses serres mais le Chevalier l'esquiva en effectuant un roulé sur le côté gauche avant de se relever et d'enfin attaquer son ennemi. Son épée s'entoura d'une lumière verte tandis que le jeune homme récitait une incantation. Son pouvoir se déchaîna en un seul coup lorsqu'il eu finit de réciter les quelques lignes mais le monstre disparut subitement, forçant le jeune homme à arrêter son attaque. Eléa referma son portail tandis que Chang restait toujours sur ses gardes, peu convaincu que la menace pouvait disparaître si soudainement. L'enfant s'écarta du Chevalier qui se tourna d'un mouvement brusque en entendant ses ricanements. Le petit être se transforma en un monstrueux Démon. Son corps mesurait plus de deux mètres de haut, ses bras avaient laissés place à des tentacules pouvant attraper n'importe quoi avec une vitesse et une agilité incroyable.
-- Je croyais que c'était quelqu'un du village ? S'exclama Eléa
-- Et c'est le cas ! Ce Démon a certainement due prendre son apparence pendant la fête.
-- Stupides créatures, être bernés par un enfant, comment avez-vous pu baissé votre garde aussi facilement ?
-- Qu'est-ce que tu as fais des autres villageois ? Demanda Chang d'un ton sérieux
-- L'endroit était déjà désert à mon arrivée. Je n'ai fais que m'occuper des derniers occupants. Répondit le Démon tout en souriant

Une étrange fumée noire entoura le Démon tandis que le trio se mettait en formation, près à faire face à de nouvelles attaques. Une fois la fumée dissipée, le Démon chargea aussitôt mais Eléa avait décidé de riposter la première. Elle fit un bond d'une dizaine de mètres, se retourna en plein vol et invoqua une boule de feu que le monstre évita facilement. La Gardienne pesta et jura à voix haute faisant rire son ennemi pendant que la seconde Gardienne prenait le relais à son tour. Sans s'en rendre compte, elles venaient de mettre au point une tactique d'attaque. Pendant que Laila préparait une nouvelle rafale de flèches, Eléa eu alors une idée plus qu'ingénieuse : combiner leurs Dons.
La flèche de Laila partie telle une furie en direction du Démon. Eléa lança à son tour une boule de feu qui enflamma les projectiles de sa collègue faisant de cette attaque, une attaque plus que dévastatrice. Chang décida d'en rajouter encore et lança son enchantement, créant un rideau bleu partant de son épée jusqu'en direction du Démon qui était un peu déboussolé face à une telle et soudaine organisation. Un mauvais sourire se dessinait sur ses lèvres puis lorsque le trio pensait avoir gagner cette manche, le monstre leva les mains vers le ciel, faisant immobiliser leur attaque. Il regarda Eléa d'un regard aussi sombre que possible et renvoya l'attaque sur la Gardienne qui réagit au quart de tour, elle créa une énorme boule de feu autour d'elle, tentant de se protéger. Chang courut dans sa direction, essayant d'être plus rapide que l'attaque. Lorsque l'impact eu lieu, Eléa fut éjecter de plusieurs mètres en arrière tout en la blessant par la même occasion. Le Chevalier la rattrapa en plein vol mais n'avait pas fait attention à son nouvel ennemi : l'Arbre centenaire s'activa à son tour. Il attrapa les deux adolescents qui disparurent à l'intérieur de l'arbre en quelques secondes. Laila se retrouvait seule face au Démon mais elle n'allait pas perdre son sang-froid pour autant. Elle savait qu'Eléa ne risquait rien avec Chang. C'était maintenant à elle de régler cette affaire.
-- Bien à ton tour maintenant. Déclara le Démon tout en regardant Laila
-- Quand tu veux, je t'attend de pied ferme. Répondit la Gardienne en faisant apparaître de nouvelles flèches sur son arc.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Jeu 12 Juil 2012 - 20:49



Noeud 02 - L'Arbre Centenaire
Partie 5

L'incantation n'avait mit que quelques minutes avant qu'une lumière apaisante envahisse les lieux permettant à Chang de pouvoir s'éclairer dans ce nouvel environnement. Il essaya de se déplacer de quelques mètres mais s'aperçut que quelque chose le retenait. Il baissa soudainement les yeux et remarqua que les racines de l'arbre étaient belle et bien vivante. Il invoqua son épée qui apparut aussi vite que possible et le Chevalier se dégagea en deux coups d'épée. Il se leva à la hâte et son regard se balaya à travers l'étrange pièce à la recherche de son amie qu'il trouva inconscience un peu plus loin au fond. Il accourut vers elle, s'accroupit et la souleva doucement.
-- Eléa tu m'entends ? Demanda Chang inquiet
-- Qu'est-ce qui s'est passé ? J'ai l'impression de ne plus sentir ma tête. Répondit la Gardienne légèrement sonnée
-- Le Démon t'a touché avec son attaque. Est-ce que tu sens capable de marcher ? Il faut qu'on sorte de cet endroit le plus rapidement possible. Demanda à nouveau le Chevalier

Eléa tenta de se mettre debout avec l'aide de Chang qui remarqua du sang coulé du front de son amie. La Gardienne le ressuya d'un revers de main tandis qu'ils avançaient lentement dans la grotte qui semblait s'enfoncer au fur et à mesure qu'ils marchaient. Que faisaient-ils dans cet effroyable endroit ? Étaient-ils à l'intérieur de l'arbre ou avaient-ils été transporté ailleurs ?
Au bout de quelques mètres, ils s'arrêtèrent à cause de la chaleur qui ne faisaient qu'augmenter. Chang enleva la sueur qui se formait sur son visage sous forme de gouttelettes. Eléa se laissa tombé au sol tandis que l'adolescent se cala contre la parois de la grotte. Il regarda discrètement Eléa qui tentait de tenir malgré ses multiples blessures. Tous les deux savaient qu'ils allaient devoir atteindre le Palais en vie s'ils voulaient avoir une chance de la guérir. Tout à coup, elle perdit connaissance. Chang se précipita pour la rattraper mais quelqu'un apparut et la sauva in-extremis. L'inconnu la plaqua contre lui, se baissa lentement et vérifia son pouls. Le Chevalier fit apparaître aussitôt son épée près à se défendre contre cet inconnu.
-- Son pouls devient de plus en plus faible. Est-ce que tu souhaites vraiment m'attaquer ou vas-tu m'aider ? Demanda l'inconnu
-- Que veux-tu que je fasse ? Demanda à son tour Chang
-- Surveille à quelques mètres d'ici j'ai aperçu des Démons venir dans notre direction.

Une fois qu'ils étaient enfin seul, l'inconnu fit boire le contenu d'une étrange bouteille rouge mais la jeune fille ne faisait que recracher le liquide avant de se mettre à tousser.
-- Eléa écoute-moi et bois-le, tu m'entends ? Veux-tu mourir bêtement sans avoir eu le temps de me rencontrer en tête à tête ?

A ces mots, Eléa eu un déclic et se mit à boire sans se poser de questions. Elle savait désormais qui était en train de la sauver. C'était la première fois qu'il venait jusqu'à elle dans la vie réelle. Ou peut-être était-t-elle en train d’halluciner ? Avait-t-elle un moment de délire ? Haden l'aida à se relever gentiment puis les deux adolescents se regardèrent en silence. Le jeune homme regarda les plaies de la Gardienne en train de s'effacer lentement comme si elles n'avaient jamais exister. Elle s'approcha de lui intriguée et tenta de retirer la capuche qui l'empêchait de voir une fois de plus son visage mais Haden l'arrêta à mi-chemin. Il s'approcha de la jeune fille et l'embrassa sur le front avant de mystérieusement disparaître. Eléa regarda n'importe où, en espérant le retrouver mais en vain. Elle se mit en marche retrouver Chang tout en souriant : cette fois elle avait pu apercevoir son regard. La Gardienne tomba nez à nez avec le Chevalier qui revenait rapidement vers elle l'air inquiet.
-- Eléa tu vas bien ? Cet inconnu m'a dit que des Démons étaient sur notre chemin mais il n'y avait rien ! Il ne t'a pas fait de mal ?
-- Rassure-toi je vais bien, il m'a simplement guérit, rien de plus. Répondit Eléa en souriant timidement. Allons-y, il faut retrouvez les villageois et Laila.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Eileen☆
Tache d'encre

Messages : 23
Féminin Inscrit le : 28/06/2012
Profil d'auteur : Mon profil en tant qu'auteur: http://www.phoenixfictions-forum.com/t1121-eileen#24683
Localisation : USA


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le : Jeu 12 Juil 2012 - 20:55



Noeud 02 - L'Arbre Centenaire
Partie 6

Laila ferma les yeux et se concentra, utilisant son Don au maximum. Elle n'était pas aussi puissante qu'Eléa mais elle savait comment en tirer profit lorsqu'elle était dans une telle situation. La vision se dessina clairement dans son esprit : l'ennemi allait attaquer par derrière. Elle ouvrit les yeux au dernier moment et attaqua quand le Démon daigna enfin apparaître devant elle. Laila effectua un salto sur le côté droit et fit apparaître son Arc une nouvelle fois. Les cinq flèches apparurent et Laila décocha les projectiles une par une. Le Démon quant à lui les évita aisément sauf la dernière qui réussit à lui égratigner l'une de ses tentacules. La Gardienne s'arrêta pour reprendre son souffle tandis que le Démon rigolait une nouvelle fois :
-- Tu es plutôt coriace mais tu finira bien par lâcher déclara-t-il tout en rigolant encore
--C'est ce que nous verrons. J'ai affronter des Démons bien plus forts que toi auparavant.
-- Vraiment ? Jusqu'à maintenant je n'ai fais que d'éviter tes projectiles, laisse-moi te montrer l'étendu de mes pouvoirs, jeune Gardienne.

A ces mots, d'immenses nuages noires vinrent ensevelir le ciel bleu, créant par la suite un orage dévastant tout sur son passage. Laila regarda autour d'elle surprise par ce retournement de situation : comment avait-il fait pour lui cacher cette attaque ? Elle qui jusqu'à présent, avait réussit à toute les deviner grâce à son Don. Laila tentait de garder son calmer et de trouver à nouveau une solution. Un éclair violet vint cogner sur le sol complètement sec de la seule place du Village. Pourquoi Eléa n'était pas là ? C'était elle qui faisait la plupart des recherches sur les incantations, elle, qui bien souvent les connaissaient par cœur. Elle ferma rapidement les yeux et se concentra faisant apparaître son Sceau sous ses pieds.
-- Lumière chaleureuse, lumière émergeant des profondeurs de la Terre, prêtes-moi ta force, je te l'ordonne ! S'exclama Laila

Soudainement un faisceau de lumière jaillit de sous le sol et vint former un mur de protection autour de la Gardienne tandis qu'un nouvel éclair s'abattait sur cette protection étant en forme de demie-cercle. Laila garda les yeux fermés, toujours concentrée. Il ne fallait pas qu'elle se laisse avoir par ce Démon. Dès qu'elle aurait relâché un peu trop sa garde, la protection céderait aussitôt, la tuant alors. Son adversaire se mit soudainement à ricaner tout en envoyant de plus en plus d'éclairs sur la barrière d'énergie, il savait pertinemment qu'elle finirait par céder mais l'adolescente n'abandonnerait pas coûte que coûte.
Alors qu'elle essayait de renforcer son sortilège, une première fissure apparut sur le bouclier, imposant alors à Laila à se concentrer d'avantage. Malheureusement, la brèche s'ouvrit de quelques centimètre faisant exploser la barrière en une poussière d'étoile. Laila récita à nouveau l'incantation mais il était désormais trop tard, un nouvel éclair venait d'être invoquer par le Démon et fonçait droit sur elle. Un nouveau bouclier apparut brusquement ainsi qu'un adolescent qui était complètement en sueur et qui tentait de reprendre son souffle qu'il avait du mal à retrouver. La Gardienne le regarda surprise :
-- Prépare ta nouvelle incantation, je me charge du bouclier. Lui dit alors l'inconnu

Sans plus attendre, Laila attrapa l'Arc Divin qui flottait dans les airs à quelques mètres d'elle et le chargea d'une dizaine de flèches. C'était maintenant ou jamais, il fallait à tout prix qu'elle terrasse ce Démon tant qu'elle le pouvait encore. Lorsqu'elle atteignit son maximum, elle laissa ses flèches se déchaînées contre les éclairs de son ennemi qui essayait toujours de percer à travers ce nouveau bouclier qui par chance était beaucoup plus résistant que le précédent. Quelques projectiles furent arrêter en cours de route tandis que les autres allèrent touché le Démon en plein cœur, le faisant exploser. Une fois qu'ils étaient sur que leur assaillant était bel et bien dans l'au delà, le jeune homme fit disparaître le bouclier.
-- Merci de m'avoir aider. Commença Laila gênée
-- Aucun problème, je n'allais pas laisser à ce Démon la joie de tuer l'une des Gardiennes.
-- Qui es-tu ? Je ne t'ai jamais vu au Palais. Demanda la jeune fille un peu méfiante
-- Je suis Cirth, le fils aîné du Maire de ce village.
-- Pourquoi n'as-tu pas disparu avec les autres ?
-- Je suis rarement à la maison, je suis la plupart du temps en mission à travers le Royaume.
-- Oh, un futur Chevalier ? Demanda à nouveau Laila avec un regard malicieux tandis que le jeune homme acquiesça de la tête
-- Nous sommes de plus en plus débordé avec tous ces Démons sortant de l'ombre... Chaque apprenti sont réparties en plusieurs équipes afin de les traquer mais notre dernière mission s'est retrouvé plus difficile et nous avons été retardés. Lorsque je suis rentré au village, il était déjà désert.
-- Est-ce que tu as une idée de ce qui a pu se passer ici ? Interrogea la Gardienne
-- Je n'en suis pas certain encore. La seule chose dont je suis sur, c'est qu'un maléfice a frappé le village. Peut-être qu'un papier nous en dira plus à la Mairie nous en dira davantage. De plus, il ne faudrait pas qu'un nouveau Démon nous trouve par ici.

La porte grinça lorsque Cirth l'ouvrit doucement, voulant s'assurer de la sécurité du bâtiment en premier lieu. Laila en profita pour dévisager complètement son nouveau camarade : il devait faire au moins une tête de plus qu'elle, ses longs cheveux lui rappelaient ceux de Chang à la seule différence qu'ils étaient cette fois-ci bruns et légèrement plus longs. De quelle couleur était ces yeux ? Laila n'avait pas eu le temps de les regarder dans le feu de l'action. Une fois que le jeune homme s'assura que le bâtiment était sauf pour eux, Laila entra dans la pièce et s'arrêta soudainement. Elle ferma les yeux et son Don s'activa sans qu'elle n'eut à faire le moindre geste : une vision se déroulait devant elle. Elle voyait une personne, qui devait certainement être le Maire en train de ranger à la hâte un papier dans un énorme livre puis la vision s'arrêta. Lorsque Laila revint à la réalité, Cirth lui tentait un verre d'eau tout en lui souriant.
-- Par quoi devons-nous commencer Laila ? Demanda-t-il poliment
-- Est-ce que tu sais tout de moi ? Demanda-t-elle à son tour tout en buvant une gorgée d'eau
-- Presque tout répondit Cirth en lui faisant un clin d’œil. Disons que les dialogues vont bon train entre Soldats. Nous savons que les Gardiens sont revenus sur Elenwë mais que pour l'instant seul deux Gardiens ont été découvert.
-- Ma vision voyait un homme d'une quarantaine d'année en train de mettre un papier à l'intérieur d'un livre mais c'est tout ce que j'ai pu voir. Termina la jeune fille ne soupirant
-- Est-ce que la vision se passait ici ou dans une autre pièce ?
-- Elle se passait dans un endroit qui ressemblait à une bibliothèque mais elle était bien trop poussiéreuse pour en être une. A moins que quelqu'un aime les endroits sombres et sales.
-- Ce doit certainement être la salle des archives. C'est une pièce cachée dont seule la famille du Maire sait l'emplacement exacte.

Cirth attrapa l'une des bougies qui était sur la table basse qui se dirigea dans une pièce tout en faisant signe à Laila de le suivre. La nouvelle pièce qui s'ouvrait était un bureau au style assez ancien où la plupart des meubles lui rappelait vaguement la période de la Renaissance qu'avait connue la France il y a de ça quelques années. Le Soldat donna la bougie à son amie tandis qu'il examiné la cheminée avec soin. Il tapota un peu partout la mine déçue. Laila se prit les pieds dans une des lattes du plancher et se rattrapa au chandelier qui activa un espèce de mécanisme très bruyant. La cheminée pivota sur gauche faisant apparaître un nouveau tunnel aux deux adolescents. Cirth regarda la Gardienne d'un air surprit tandis qu'elle se contenta de lui hausser les épaules et passa devant lui, le sourire aux lèvres l'air victorieuse.
Au bout de quelques mètres, ils trouvèrent enfin la salle des archives qui étaient exactement comme dans la vision de Laila. Elle s'approcha d'une première étagère remplie de vieux livres de toutes les tailles et de toutes les couleurs d'où des papiers avaient été rangés en désordre
-- Comment va-t-on trouver le livre que l'on recherche ? Nous ne savons même pas ce qu'il y a d'écrit dessus. Questionna Laila
-- C'est vrai que cela pourrait nous prendre des jours à fouiller chaque manuscrits. Tu ne te souviens d'aucuns détails particuliers sur celui que tu as vu dans ta vision ?
-- Non, seulement qu'il était plutôt épais et de couleur rouge foncé.

Cirth ferma les yeux et un Portail s'activa derrière lui. Laila le regarda d'un air admiratif. Mise à part Eléa et Chang, elle n'avait jamais vu personne d'autre faire usage d'un quelconque Don. La pièce se mit à s'illuminer d'une lueur violette puis l'apprenti Chevalier récita une incantation. En quelques secondes, tous les livres étant épais et de couleur rouge flottaient dans les airs et étaient au nombre de deux. Laila les attrapa en plein vol puis la scène redevint à la normale.
-- Qu'est-ce qui pourrait y avoir dans ce livre qui nous aiderais à retrouver des villageois disparus ?
-- Nous n'allons plus tarder à le savoir répondit Cirth en ouvrant l'un des ouvrages

Laila ouvrit le second livre et se mit à lire quelques pages à la recherche de quelconques informations qui pourraient les aider à résoudre ce mystère qui restait encore entier. Après avoir feuilleter une dizaine de pages, Laila s'arrêta sur l'une d'elle.
-- Regarde-ça, l'arbre sur cette photo ressemble étrangement à l'arbre centenaire. Commença la Gardienne en lui montrant la photographie
-- C'est parce que c'est lui, cette photo date d'il y a plus de deux siècle.
-- Comment se fait-t-il qu'il n'ait pas changé après toute ses années ? De plus la photo semble avoir été prise en hiver, les arbres sont censés perdre leurs feuilles durant cette saison.
-- Regarde le texte à côté de la photo, on dirait une ancienne formule magique ajouta Cirth en attrapant le livre. Apparemment c'est une incantation permettant d'assurer la longévité d'une personne.
-- Qui pourrait avoir besoin d'une telle chose ? Demanda Laila surprise
-- Attention quelqu'un vient par ici ! S'exclama le jeune homme

Les deux adolescents se relevèrent aussi vite qu'ils purent et se calèrent au mur le plus proche en espérant « disparaître » dans la pénombre. Peu de temps après, deux silhouettes apparurent dans la salle et commencèrent à fouiller un peu partout avant de s'arrêter sur le livre qu'avaient lu Laila et Cirth un peu plus tôt. L'un des hommes s'en empara sans même prendre le temps de vérifier son contenu puis disparurent aussi vite qu'ils étaient venu. Cirth s'avança et vérifia que les deux voleurs étaient bien partie tandis que Laila était en train de chercher quelque chose dans le fond de la poche de sa veste.
-- Ils sont partit. Je me demande bien pourquoi ils ont prit ce livre ? Interrogea Cirth
-- Parce qu'ils voulaient ceci. Répondit Laila en lui montrant un bout de papier. J'ai tout juste eu le temps d'arracher la page avant qu'ils n'arrivent, c'est l'incantation dont on parlait tout à l'heure.
-- Nous devons rattraper ces voleurs et leur demander des explications.

Laila acquiesça de la tête pendant qu'ils sortaient précipitamment de la mairie. Une première flèche de feu explosa près d'eux les stoppant aussitôt. Cirth ne perdit pas de temps et se mit en garde tandis que son amie faisait déjà apparaître son Sceau. Les deux voleurs se trouvaient devant eux, prêt à les attaquer. Laila remarqua alors leurs Sceaux qui s’étalaient lentement au sol : ils possédaient tous les deux un Don mais ne savaient pas exactement comment s'en servir contrairement à elle. L'un des voleurs s'approcha lentement des deux adolescents qui ne bougeaient pas.
-- Donnez-nous la page manquante. Nous savons que la fille l'a sur elle.
-- Si vous la voulez tant que ça, venez donc la chercher. Répondit Laila tout en faisant apparaître l'Arc Divin dans ses mains.

Le premier combattant invoqua à son tour une arme qui se matérialisa devant lui. Une fois l'épée en main, il chargea sur la jeune fille qui préparait son attaque à distance. Laila décocha une première flèche qui frôla son ennemi avant de finir sa course dans l'Arbre Centenaire. Face à cet échec elle resta de marbre. Que pouvait-elle faire d'autre ? C'était là, l'unique attaque qu'elle pouvait faire lorsqu'elle était seule.
-- Moi Cirth, je fais appel au pouvoir des quatre Vents : Nord, Sud, Est et Ouest. Prêtez-moi votre force en ce jour !

Des vents venant des quatre directions opposées se levèrent soudainement pour venir se rejoindre à l'intérieur de la Lance qui commençait à briller d'une lumière verte. Pendant que les vents se canalisés, son adversaire accourut tout en brandissant son épée. Dès que l'occasion se présenta, Cirth déchaîna tout les pouvoirs de son arme, balayant son ennemi comment s'il avait été fait de sable. En quelques minutes, il n'en restait plus aucune trace nulle part. Leur dernier ennemi continua sa course en direction de Laila qui tentait de recharger son arc le plus rapidement possible mais elle savait qu'elle manquerait de temps. Lorsque le briguant n'était plus qu'à quelques mètres de la Gardienne qui ne savait quoi faire en dernier recours, une boule de feu vint s'interposée entre les deux êtres. Le voleur recula, surprit tandis que la personne qui avait osé l'arrêter en pleine bataille vint rejoindre le duo qui était plus que ravie de voir Eléa à nouveau parmi eux. Chang s'arrêta près de Cirth lui aussi heureux de revoir son supérieur.
-- Comment avez-vous réussi à sortir de l'Arbre Centenaire ? Demanda Laila
-- Ce n'était pas bien compliqué. L'arbre était en fait ensorcelé par ces deux voyous, de plus, nous avons découvert que des galeries souterraines avaient été construites afin d'évacuer le village en cas de guerre ou autres. Expliqua Eléa qui avait le sourire aux lèvres
-- Le sortilège que ces voleurs avaient mit sur l'arbre leur permettaient d'enlever des gens sans être vu afin de procéder à la suite du rituel, malheureusement ce fut qu'un échec des plus total. Continua Chang
-- Et les villageois ? Demanda Laila soucieuse
-- Ils sont tous sains et sauf dans leurs maisons. Répondit le Chevalier qui ne quittait pas le voleur du regard
-- Vous le regretterez tous un jour ! Soyez-en sur ! Je ferai brûler le village tout entier.... Termina le voleur

Le bandit prit ses jambes à son cou et décida de s'enfuir plutôt que d'avoir à faire au Chevalier. Chang soupira tout bougeant la tête de droite à gauche d'un air las tandis que Cirth lui souriait. Il savait exactement ce qu'il allait lui demander. Sans plus attendre, le Sceau vert apparut et il exécuta à nouveau sa puissante attaque tandis que les deux Gardiennes avaient décidé elles également de prendre part à cette dernière manœuvre en faisant apparaître leurs Sceaux respectifs. Ce voleur n'allait certainement pas échapper à la justice de cette manière.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageRe: Le Monde d'Elenwë {G}   Publié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

Le Monde d'Elenwë {G}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Monde d'Elenwë {G}
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Les mentalistes du monde entier
» Glyos, le monde intergalactique
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Fictions Originales :: Fictions :: SF / Fantastique / Fantasy-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015