Partagez | 

 Commentaires sur les Anecdotes Poudlariennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

Hamtaro
Bettapouale

Messages : 2356
Féminin Inscrit le : 22/03/2010
Profil d'auteur : Hamtaro
Localisation : Sur le Trône de fer


MessageCommentaires sur les Anecdotes Poudlariennes   Publié le : Mer 26 Sep 2012 - 12:55




FICTION SUPPRIMÉE

_________________________________________________


Dernière édition par Hamtaro le Lun 28 Déc 2015 - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/1378297/

avatar

Edward Smith
Romancier

Messages : 658
Masculin Inscrit le : 06/11/2010
Localisation : France


MessageRe: Commentaires sur les Anecdotes Poudlariennes   Publié le : Mer 26 Sep 2012 - 13:58

Bien, voici donc mon commentaire, tout en sachant que je ne savais pas qu'il s'agissait d'une fiction sur Harry Potter et que j'ai été "dirigé" par les critères de jugement du concours:

Appréciation générale : 4/5
Il s’agit indéniablement d’un beau texte, et surtout d’un texte comme je les aime : mystérieux, un peu poétique, empreint d’une atmosphère particulière et écrit dans un style personnel, libéré. Les zones d’ombres du texte en font vraiment sa force. Néanmoins, il s’agit d’un texte qui est, je trouve, mis en danger par le système de notation : il s’avère en effet difficile d’accorder de bons résultats en termes de développement et de compréhension du texte à un récit qui joue de son mystère. C’est bien là le problème des critères de notations d’un texte, et peut-être que quelqu’un interprétera ces critères différemment de moi. Mais c’est le jeu de la notation auquel nous nous prêtons aujourd’hui, et, de fait, je ne pourrai que considérer ces deux points comme des « défauts » du texte, bien à contrecœur.

Compréhension : 3/5
Je le disais plus haut, la légère incompréhension du texte n’est pas pour me déplaire. Hélas, il s’agit ici d’un critère de notation, et je me vois dans l’obligation de relever quelques difficultés de compréhensions. Beaucoup ont à voir avec le manque – volontaire et presque obligatoire sur un exercice si court – de développement de l’univers dans lequel évoluent nos deux personnages. On peut peut-être ajouter à cela les retours à l’environnement, en particulier en première partie du texte, qui ont pour double effet de créer une atmosphère au texte – et c’est là fort louable -, mais aussi de détourner légèrement le lecteur de l’action et ainsi de troubler sa compréhension. Encore une fois, en atteste d’ailleurs ce que j’écris, je ne saurais considérer cela comme un défaut à titre purement personnel, puisque l’incompréhension est à mon sens une clé de la littérature, obligeant le lecteur à l’activité plutôt qu’à la passivité ; mais je n’établis pas les critères de cette notation, et me permet donc de noter le texte légèrement en dessous de mon appréciation pour ce point particulier.

Utilisation de la langue : 4/5
La langue est à mon sens fine et soignée, simple, fluide, mais exprime également un rapport personnel à l’écriture : je me sens donc en face d’une écriture intéressante, et traitez-moi d’élitiste si vous le voulez, je ne crois pas que cela m’arrive souvent. Il y a une approche quasi poétique des images et de la langue en règle générale, ce qui ne peut que me réjouir. Le point retiré n’est là que pour des raisons purement subjectives : j’aurais aimé une langue un peu plus obscure par endroit, qui aurait pu plonger le texte dans un mystère encore un peu plus grand, mais je ne suis néanmoins personne pour en décider.

Originalité : 5/5
J’accorde ici la note maximale pour en quelque sorte « compenser » les points perdus en compréhension et développement, dans un premier temps. Mais il me semble également indéniable que le texte est pour le moins original : la situation n’est pas banale, les personnages qui la servent ne le sont pas plus, et l’atmosphère du texte n’est pas de celle que l’on rencontre dans tous les textes du genre. L’originalité a également beaucoup à voir avec la langue je dois le dire, mais le sujet et son traitement mérite lui aussi toute l’attention possible.

Construction : 4/5
La construction du texte entre dans mon idée d’une « bonne construction » : maitrisée sans la dominer, visible sans être grossière. Les paragraphes sont rapides, les phrases généralement courtes, laissant le terme précis éclater. Mon seul léger reproche extrêmement subjectif encore une fois serait peut-être que cette construction n’est pas assez surprenante en macrostructure du texte lui-même – j’entends par là sans la comparer à d’autres textes -. Un style pareil fait naitre en moi des attentes de surprises en termes de structure que je n’ai pas ressenti – peut-être à tort -.

Développement : 3/5
De même que la compréhension – et peut-être plus encore -, le texte souffre ici d’un défaut qui n’en est pas un à mes yeux. On ne peut en effet s’empêcher de s’interroger tout le long du texte sur l’univers du texte, la relation entre les personnages, le lieu précis de leur rencontre, leurs liens avec cette styliste… Et pourtant une grande partie du charme serait indéniablement brisé en explicitant tout cela. Objectivement, le texte manque de développement : mais ce manque est maitrisé, volontaire, et offre même au texte une grande qualité. Ah, que cette notation est cruelle…

Début : 4/5
Le texte est à mon sens fort dans sa première partie, et se renforce en son centre. Il est alors tout naturel que j’accorde une bonne note à cette rubrique. Le texte démarre en effet très fort, avec un arrière-plan joliment décris et une relation fort amusante entre ces deux personnages, dans un dialogue qui ne manque pas d’arracher un sourire. Il y a donc beaucoup d’atmosphère dans cette première partie, qui change à l’évocation de la styliste, et qui s’accompagne à mon sens d’une amélioration de la qualité du dialogue avec le maintien d’une « poétique du décor ». Le cynisme du second personnage en particulier m’a bien fait rire, mais le ton à la fois sage et excentrique du premier n’est pas en reste.

Fin : 3/5
C’est ici que mon opinion est légèrement ternie. En effet, si la réplique finale m’a fait sourire, elle me semble un peu faible face au reste du texte, presque convenue – bien que surprenante je l’accorde à l’auteur -, et me donne l’impression d’un « effet raté », du moins sur ma personne. Peut-être ai-je considéré ce texte trop sérieusement, et suis tombé dans un piège ? Cela reste tout à fait possible, mais mon incertitude de lecteur ne peut être pleinement prise en compte dans une notation… Je reste donc assez doux dans ma « pénalité », d’autant plus que cette remarque ne concerne que l’unique réplique d’une fin qui, elle, ne se place absolument pas en dessous de mes attentes.

_________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hamtaro
Bettapouale

Messages : 2356
Féminin Inscrit le : 22/03/2010
Profil d'auteur : Hamtaro
Localisation : Sur le Trône de fer


MessageRe: Commentaires sur les Anecdotes Poudlariennes   Publié le : Mer 26 Sep 2012 - 14:31

Woa, que d'éloges ! Merci beaucoup !

Pour répondre à ta remarque sur le sujet du concours, je te rassure, au départ, moi non plus je ne savais pas que c'était du Harry Potter ! Mais au fil du texte, il m'a semblé vraiment reconnaître Rogue et Dumbledore dans les interactions de ces personnages. Du coup, les points que tu soulèves dans la compréhension sont sans doute compensés lorsqu'on sait d'office où est-ce que ça se passe. Mais j'ai volontairement gardé le mystère, parce que je ne voulais pas mettre de noms, de une, et laisser l'opportunité aux lecteurs d'imaginer qui ils voulaient, de deux. J'avoue que ça m'aurait bien amusée d'avoir des retours du style "on dirait Rogue et Dumbledore en train de discuter", ça m'aurait fait plaisir qu'on reconnaisse ces personnages dans ma façon de les faire vivre. Ça n'a pas été ton cas, mais en l'absence de remarque explicite de ma part, c'était à attendre. Peut-être Vinou aura-t-il eu une vision différente à ce propos

Maintenant, je vais rebondir un peu sur tes remarques, si tu le veux bien :

Citation :
Il s’agit indéniablement d’un beau texte, et surtout d’un texte comme je les aime
Je crois que c'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire. Merci !

Citation :
La langue est à mon sens fine et soignée, simple, fluide, mais exprime également un rapport personnel à l’écriture : je me sens donc en face d’une écriture intéressante, et traitez-moi d’élitiste si vous le voulez, je ne crois pas que cela m’arrive souvent.
C'est drôle, mais mes meilleurs textes sont souvent écrits lors de "phases" étranges, où je me sens réellement transportée dans ce que j'écris. Ça m'est arrivé avec Coming Home, sur le recueil de textes FMA. Ce sont des moments où j'ai l'impression de vraiment saisir exactement ce qu'il faut saisir... Je ne sais pas si je m'exprime bien, c'est difficile à décrire comme sentiment. Toujours est-il que rares sont les textes dont je suis vraiment fière, et je crois que Coming home et celui-ci en font partie (quoique pas du tout dans le même style). Ils ne sont certes pas parfaits, ni exempts d'être retravaillés, mais je les aime beaucoup. Peut-être parce que j'investis dedans quelque chose de *moi*... Je ne sais pas trop quoi, ceci dit, mais le fait est là.
Merci.

Citation :
Mais il me semble également indéniable que le texte est pour le moins original
Ah, ça, c'était bien le but ! Le coup des "plumes" m'a vraiment inspirée...

Sur le point "Construction", j'avoue que je ne comprends pas trop ce que ça veut dire...
À quel genre de "structures" t'attendais-tu ?

Citation :
On ne peut en effet s’empêcher de s’interroger tout le long du texte sur l’univers du texte, la relation entre les personnages, le lieu précis de leur rencontre, leurs liens avec cette styliste…
Bien, maintenant que tu sais qui sont les personnages et où on est, je suppose que c'est un peu moins obscure ?
Je me suis bien amusée à imaginer la styliste. Une Poufsouffle, bien entendu Totalement amoureuse de son hibou, et douée en charmes et sortilèges. J'ai mis une illustration à la fin du texte.

Citation :
En effet, si la réplique finale m’a fait sourire, elle me semble un peu faible face au reste du texte, presque convenue – bien que surprenante je l’accorde à l’auteur -, et me donne l’impression d’un « effet raté », du moins sur ma personne.
La question finale est peut-être *trop* loufoque, justement... D'un autre côté, je ne voyais pas vraiment quel genre d'autres considérations pouvait conduire à la question de départ ... Et puis, apparemment, c'est Dumbledore, bien capable de se poser ce genre de questions existentielles...
À quoi pouvait-on s'attendre, selon toi ?

Citation :
Peut-être ai-je considéré ce texte trop sérieusement, et suis tombé dans un piège ?
Trop sérieusement ? Il me semble que dès le départ, le ton du texte est humoristique. Poétique, imagé, mystérieux, certes, mais surtout humoristique. Un débat qui n'a ni queue ni tête. Et une question totalement absurde, puisqu'un poids reste un poids, quelque soit la matière (il faudra simplement mettre moins de plomb en quantité pour avoir le même poids de plume, bien sûr ).
Brefouille, c'est surtout à ne PAS prendre au sérieux...

Merci pour les compliments, vraiment. Je suis heureuse d'avoir atteint quelques uns de mes objectifs avec ce texte.
Je garde les points de "défaut" que tu soulèves pour le retravailler (plus tard )

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/1378297/

Contenu sponsorisé


MessageRe: Commentaires sur les Anecdotes Poudlariennes   Publié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

Commentaires sur les Anecdotes Poudlariennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dollhouse : avis et commentaires
» Le topic des anecdotes à la con
» De Grand teton à Glacier en passant par Yellowstone - Vos commentaires
» Discussions, commentaires et prévisions sur Occupation Double...ici
» Anecdotes
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Livres/Romans :: Commentaires :: Harry Potter-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015