Partagez | 

 Tales Of Darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

Abbey-J
Tache d'encre

Messages : 7
Féminin Inscrit le : 27/04/2014

MessageTales Of Darkness   Publié le : Lun 28 Avr 2014 - 13:55

Voila le prologue de ma fic, j'espère qu'il vous plaira   

                                                                                       
                                                                                   Prologue
La rumeur de la prophétie s'était répandue sur le Royaume en quelques jours. Liera savait qu'elle se réaliserait dans peu de temps. Elle avait dû fuir le plus loin possible de la cité où elle vivait, elle était traquée pour ces talents de devin par Valaraukar, un esprit maléfique. Les monstres de Valaraukar pillaient et détruisaient les villages étant à leur portée. Après leur passage, il ne restait plus rien si ce n'est des cendres et des débris. Ils étaient à la recherche de l'enfant. Elle en ignorait la raison, mais plus personne n'était en sécurité maintenant que le roi n'était plus de ce monde.
Etant sur le point de donner la vie, Liera ne pouvait les combattre. Elle devait penser à l'être qui grandissait en elle. Cet enfant passait avant tout. Elle vivait désormais dans des terres isolées, non loin de la forêt d'argent. Cette forêt était impénétrable aux esprits impurs, les âmes maléfiques ne pouvaient entrés. Elle était protégée par la magie des dieux.
C'était une soirée de décembre, la plus glaciale que le monde eu connu. Liera avait donner naissance à son bébé quelques minutes auparavant. Heureuse, elle regardait sa fille dormir. Elle ouvrit ces yeux verts soudainement et se mit à pleurer bruyamment.
Lorsque sa mère voulu la prendre dans ces bras, elle eut une vision du Royaume ravager par les flammes. Une jeune fille restait sans crainte au milieu de ce qui semblait avoir été le château. Il menaçait de s'écrouler d'une seconde à l'autre. Ses longs cheveux écarlates se confondaient avec le feu. De ces yeux, coulaient des larmes d'or. Elle tenait dans sa main droite, une lys noire qu'elle laissa tomber lorsqu'elle eut entendu le rire glacial provenant de quelques mètres derrière elle...  Un voile de fumée vint recouvrir la vision de la jeune femme.
Terrifiée, elle emmena son enfant vers la forêt d'argent. Elle avait reconnu son visage, elle était l'enfant maudit et elle serait confronter à Valaraukar un jour. Liera était prête à tout pour lui éviter cela. Dans la forêt, sa fille serait protégée par le peuple sacré. Elle eut du mal à y entrer, les dieux voulaient-ils l'empêcher de sauver sa fille? Elle arriva au coeur de la forêt où se trouvait, selon la légende, le peuple sacré. Mais il n'y avait personne. Ne serait-ce qu'un mythe?
La fillette recommença à pleurer. Sa mère comprit pourquoi une seconde après: elles étaient désormais encerclées par des êtres fantomatiques. Elle était sûre de pouvoir leur faire confiance, ils étaient des êtres de lumière sinon ils ne pourraient pas être là. L'un deux tendait les bras, attendant qu'elle lui confie l'enfant.
Elle serra sa fille contre elle avant de la donner aux êtres se trouvant face à elle. Elle repartait ensuite, le coeur brisé de ne pouvoir voir grandir cet enfant qu'elle avait tant attendu. Elle tentait d'ignorer les pleurs incessants de sa fille. Elle ne regretta pas un instant sa décision. C'était la seule façon de lui éviter une mort certaine, la seule façon de la protéger de Valaraukar...

Si vous avez des commentaires    -----> http://www.phoenixfictions-forum.com/t1304-commentaires-tales-of-darkness#29584
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Abbey-J
Tache d'encre

Messages : 7
Féminin Inscrit le : 27/04/2014

MessageChapitre 1   Publié le : Jeu 8 Mai 2014 - 6:52

Personne n’avait eu de nouvelle de Liera, elle avait complètement disparue. Elle n’était jamais venue voir sa fille dans la forêt. Elle était élevée par l’une des prêtresses depuis son arrivée dans le peuple sacré. La prêtresse, nommé Spira, avait été la seule qui avait accepté l’enfant. Tous pensaient que la fillette attirerait les ténèbres en ces lieux. Mais Spira refusait de croire que le destin de l’enfant était scellé. Elle se fit la promesse de faire tout ce qui était en son pouvoir pour éloigner cet enfant de la prophétie qui la concernait.
Elle avait nommé la fillette Orabella et l’élevait comme sa propre fille. Spira avait eu une fille deux ans avant qu’elle ne la recueille. En grandissant, les deux filles devinrent très proches, mais la cadette voyait bien qu’elles étaient trop différentes : sa grande sœur, Asheya, était grande et possédait de très longs cheveux blancs. En fait, sa sœur, tout comme sa mère ressemblait à tous les autres membres du peuple sacré, ils avaient tous ces mêmes caractéristiques : des cheveux blancs très légers, qui volaient perpétuellement au vent, de grands yeux azurs dont les pupilles verticales étaient d’un bleu plus foncé et une peau blanche nacrée. Mais la cadette ne ressemblait à aucune personne de ce peuple : sa peau était rose, ses cheveux d’un rouge flamboyant et ses yeux jaunes. En fait, Orabella était une humaine tout à fait normale mais dans la forêt c’était elle qui était anormale.
Depuis toujours les enfants du peuple sacré commençaient dès l’âge de cinq ans à apprendre l’histoire du royaume et du peuple de la forêt auprès de la plus vieille prêtresse du village et la petite fille ni échapperait pas. Lorsqu’elle eut atteint l’âge, elle commença à suivre ses cours. Elle détestait ça, les autres enfants se méfiaient d’elle. Mis à part sa sœur, elle n’avait aucune amie.
Plus les années passaient, plus elle posait des questions sur ses véritables parents, car elle savait que Spira ne pouvait être sa véritable mère. La fillette se souvenait encore du visage de sa vraie mère. C’est alors que les dieux prirent la décision d’effacer le seul souvenir que l’enfant avait de Liera. Car ce seul petit souvenir pourrait un jour pousser la petite fille à quitter la forêt.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
De nombreuses années étaient passées, Ora avait désormais dix-sept ans et elle n’avait plus aucuns souvenirs de sa mère.

L’humaine aux cheveux écarlates étaient endormie dans un coin isolé de la forêt où il n’y avait que de l’herbe et des fleurs. On ne pouvait qu’entendre la respiration de la jeune fille. Soudainement, un bruit la tira de son sommeil. Elle fut aveuglée par les rayons du soleil lorsqu’elle ouvrit les yeux. Elle aurait dû s’en douter, chaque jour ces rayons lumineux brûlaient un peu plus ses yeux. Elle détestait le soleil et préférait la nuit lorsque tous dormaient et qu’elle était encore éveillée.
Elle resta assise un instant à chercher d’où pouvait provenir ce bruit. Un second se fit entendre, cette fois elle savait d’où il provenait. Elle fixa l’endroit tout en avançant. Elle retint sa respiration lorsqu’elle vit le buisson frémir. Quelque chose surgit soudainement pour lui sauter dessus en lui arrachant un cri. Elle fut plaquée au sol. Elle entendit un rire qu’elle reconnut aussitôt.
-Zeth !! C’est pas drôle !! Cria-t-elle alors que son ami riait encore. Zeth était son seul ami, sans compter sa sœur. Il était le seul à ne pas avoir été effrayé par la jeune fille.
-Au contraire, j’ai trouvé ça hilarant !
-J’ai une question à te poser…
-Je t’écoutes
-Est-ce que tu sais comment c’est au-delà de la forêt ?
-Nan, on a pas le droit d’y aller, tu te souviens ?
-Comment pourrais-je l’oublier… Marmonna-t-elle.
-Ora ! Zeth ! Les dieux ont quelque chose à annoncer ! Cria Asheya.
Tous étaient rassemblés face à un feu argenté, de l’autre côté se trouvaient les dieux. Le silence s’installa lorsque l’un d’eux s’avança pour s’adresser au peuple.
-Cher peuple sacré, nous avons à vous faire part d’une accablante nouvelle : le Royaume se trouvant au-delà de nos frontières, va sombrer dans le chaos. Aussi ne tentez pas d’y aller, finit-il par dire. Lorsqu’il eut prononcé cette dernière phrase tous les dieux avaient regardé Ora. Ce regard accusateur ne lui avait pas échappé, ils savaient qu’elle aimerait partir. Mais elle n’avait fait que parler, jamais elle n’avait tenté quoi que ce soit, alors pourquoi ce regard ? Elle n’était sûrement pas la seule à vouloir partir…Elle n’avait jamais apprécié ces êtres fantomatiques que sont les dieux. Ils savaient quelque chose à propos d’elle qu’elle-même ignorait…
Pourquoi ne pourrait-elle y aller ? Pourquoi ce Royaume allait-il sombrer ? Voilà les questions qui ne cessaient d’envahir ces pensées alors qu’elle tentait de trouver le sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur
 

Tales Of Darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tales Of Darkness
» Castlevania: Legacy of Darkness - N64 - 1999
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» Castlevania Curse of darkness
» Pétales de roses cristalisées
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Fictions Originales :: Fictions :: SF / Fantastique / Fantasy-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015