Partagez | 

 Le recueil de mes One-Shot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

WillTMG
Tache d'encre

Messages : 18
Féminin Inscrit le : 12/10/2010
Localisation : Paris


MessageLe recueil de mes One-Shot   Publié le : Mer 13 Oct 2010 - 12:34

TITRE : L’annonce

PAIRING : Willow/Tara

RATING : Tout public

DISCLAIMER : Les personnage appartiennent à Joss Whedon

NOTE DE L'AUTEUR : Le coming-out de Willow!

RESUME : Cette fic se passe juste après Cauchemar dans la quatrième saison. Willow sort désormais avec Tara et après les péripéties des derniers jours, elle a prit la décision d’en parler à ses parents…




En cet fin d’après-midi, Willow était tendue, elle ne tenait pas en place et passait sont temps à faire les cents pas…Dans maintenant deux heures, elle devait aller dîner chez ses parents. Ce dîner n’était pas anodin, il avait un enjeu particulier: la sorcière avait choisit ce soir-là pour annoncer à ses parents qu’elle était homosexuelle et qu’elle était tomber amoureuse d’une autre femme et quelle femme…Tara, son ange blond, sa moitié, sa bouffée d’oxygène…

Buffy avait vu l’inquiétude s’installer chez son amie mais elle ne savait pas comment la rassurer, la tueuse ne pouvait pas promettre que tout allait bien se passer, elle n’en savait rien, cette histoire dépassait ses compétences…Elle aurait tellement voulu pouvoir jurer à Willow que tout irait bien, mais elle savait que c’était impossible que malheureusement tout le monde ne comprenait pas. Buffy entendait chaque jour les élèves de leurs amphi jaser depuis que Tara et Willow s’affichaient ensemble et de nombreuse fois elle avait failli clouer le bec de ces abrutis en leur mettant son poing dans la figure mais elle ne le faisait pas sachant que c’était inutile, ça la défoulerait mais ne changerai pas les choses. Ne supportant plus de voir sa meilleure amie tourner en rond, la tueuse dit:

« Willow…Détends-toi…Je sais que ça n’a rien de facile, que je ne suis pas à ta place…Je…J’aimerais te jurer que tout ira bien mais je ne peux pas…Tout ce que je peux faire c’est être avec toi de tout cœur…Je serais là quand tu rentreras et quoi qu’il se soit passé je t’écouterais… »

Willow esquissa un sourire angoissé.

« J’ai tellement peur Buffy… » dit la sorcière.

« Je sais…Ça se sent à des kilomètres…Tu devrais aller voir Tara, ça te ferais du bien…Et arrête de penser à ce dîner… » répondit Buffy.

La tueuse sourit à sa meilleure amie.

« T’as raison…Je vais aller voir Tara, ça m’évitera de penser… » dit Willow.

Elle prit son sac et sortit, elle jeta un dernier regard à Buffy avant de refermer la porte. La tueuse était seule depuis à peine cinq minutes quand le téléphone sonna:

« Allô Buffy? C’est Alex, Willow est là? » demanda le jeune homme au téléphone.

« Non, elle vient de partir voir Tara… » répondit Buffy.

« Ah…Je voulais savoir comment elle allait, c’est ce soir qu’elle doit parler à ses parents non? » dit-il.

« Oui…Pour son état je peux te répondre…Elle est morte de trouille, je ne savais pas quoi lui dire pour la rassurer… » confia la tueuse.

« Moi je voulais lui dire que quoi qu’il se passe je serais là…C’est un peu banal mais je voulais qu’elle le sache… » dit Alex.

« Dis-moi, toi qui connais Willow depuis l’enfance…Ils sont comment ses parents? » demanda Buffy.

« Mr Rosenberg je ne sais pas…Je ne l’ai quasiment jamais vu, il est tout le temps en voyage. » raconta Alex.

« Et sa mère? » ajouta Buffy.

« Mme Rosenberg…Elle m’a toujours parut bizarre, elle a toujours voulu que Willow soit parfaite, cours de piano, elle lui a appris à lire à la maternelle…Enfin, elle a toujours voulu formater Willow quelque part même si elle adorait déclarer que plus tard sa fille serait parfaitement libre de ses choix et de ses convictions…J’avoue que je n’ai jamais réussi à la cerner. » expliqua-t-il.

« Et tu penses qu’ils vont prendre ça comment? » l’interrogea Buffy.

« J’en sais absolument rien…Très bien comme très mal…J’ai beau connaître Willow, je connais très mal sa famille…Enfants, ses parents étaient déjà très peu là, c’est une nurse qui s’occupait d’elle…Une femme adorable que Willow aimait beaucoup…Elle est décédée un peu avant que tu n’arrive à Sunnydale…Cette dame était géniale, elle laissait tout faire à Willow parce qu’elle savait que c’était une gamine raisonnable…C’est grâce à elle que Willow était tout le temps fourrer chez moi, ou l’inverse… » répondit Alex.

« J’aimerais vraiment que ça se passe bien, j’en entend déjà tellement à la fac que j’aimerais que au moins ses parents comprennent. » dit la tueuse.

« Tant que ça? » s’étonna-t-il.

« Tu n’imagines pas…J’entends vraiment des trucs méchants, c’est pas l’envie de leur régler leur compte qui me manque seulement je ne veux pas que Willow remarque ce genre de chose…Ça lui ferait tellement de mal… » dit Buffy.

« Pourquoi c’est si compliqué la vie… » soupira Alex…

« Je crois que ça s’appelle grandir… » répondit la tueuse.

« Ouais, ben c’est nul…Je préférais le temps du lycée… » dit-il.

« Moi aussi… » dit Buffy.

« Je te laisse j’ai rendez-vous avec Anya…Tu me tiens au courant pour Willow? Appelle-moi si il faut…Même au milieu de la nuit… ».

Buffy promit et ils raccrochèrent…


Willow était assise par terre devant la porte de Tara, sa compagne s’était absentée…Lorsque celle-ci arriva, elle fut tout étonnée de voir Willow devant chez elle.

« Mais Willow…Qu’est-ce que tu fais assise ici? »demanda-t-elle.

« Je voulais te voir mais t’étais pas là alors je t’ai attendu… » répondit Willow d’une toute petite voix.

Tara la regarda tendrement et lui sourit…

« Viens… » dit-elle.

Elle ouvrit la porte et prit Willow par la main, elles entrèrent et Tara referma la porte.

« Alors qu’est-ce qui t’arrives? »demanda la sorcière.

« J’avais besoin de te voir… » dit Willow.

Les lèvres de la jeune femme tremblaient légèrement, Tara le remarqua aussitôt , quand il s’agissait de Willow rien ne lui échappait.

« Willow, ça ne va pas? »demanda Tara.

« Je vois mes parents ce soir…Je vais leur parler de nous…Enfin tu vois quoi… » dit la rousse.

« Tu as pris ta décision…C’est bien… » ajouta Tara.

Willow ne put se contenir plus longtemps, elle laissa toute son angoisse s’exprimer:

« J’ai peur Tara…Je suis morte de trouille… » dit-elle.

Tara s’approcha et serra Willow contre elle…

« N’aie pas peur…Je suis là… »dit-elle à son oreille.

« Je sais…C’est pour ça que je suis venue…Dès que je suis avec toi, plus rien ne m’atteint… » répondit Willow.

Elles s’embrassèrent et restèrent l’un contre l’autre un long moment…Buffy a décidé d’aller prendre l’air, elle pense très fort à Willow et prie pour que tout aille bien, la tueuse marche tranquillement sur le campus, il fait bon et l’agitation qui règne montre que la fin des cours est proche. Seule, Buffy réfléchit…Elle pense à sa vie, à Riley , à ses amis, à sa mère, à Giles et même à Angel…Mais ce soir c’est vraiment à Willow que vont toutes ces pensées et sans savoir pourquoi, la tueuse revoit en mémoire le jour où Willow lui à révéler qu’elle aimait Tara…Jamais elle n’oublierait cet instant particulier…

« Il n’y aura pas de youpi mais des « oh oh… » et des « c’est compliqué »… » avait dit Willow.

« Ben pourquoi…Oz est revenu c’est super! » avait répondu Buffy innocemment

« Ouais c’est super mais il y a Tara… » avait ajouté Willow à mi-voix…

« Hein? Tu veux dire que Tara à des vues sur Oz? » s’était exclamée la tueuse.

Buffy revit le regard que lui avait lancé Willow, ce regard qui semblait dire:

« Buffy ne soit pas bête, tu vois de quoi je parle… »

Effectivement après quelques secondes, elle avait compris…Willow était en train de lui dire qu’elle aimait Tara…

« Oh… » avait lâchée Buffy sous l’effet de la surprise.

La tueuse s’était mise à marcher de long en large dans la chambre, à agiter ses mains…Elle ne savait plus quoi dire, où se mettre…

« Buffy qu’est-ce qu’il y a…Je te dégoûte…? » avait demandé Willow.

Tout sauf ça, Buffy était surprise certes mais elle ne voulait pas que sa meilleure amie pense ce genre de chose, ce n’était pas du tout ça…Si seulement elle savait quoi répondre…Elle se lança:

« Non…Pas du tout… »


Après ça elles avaient longuement discuté puis Buffy avait conseillé à Willow d’être honnête avec les deux et de faire un choix, se serait douloureux et pénible mais il fallait le faire…Mais elles n’avaient pas pu en reparler, car après ça il y avait eu la dispute provoquée par Spike, le combat contre Adam et cette soirée très bizarre ou la première tueuse s’était immiscée dans leurs rêves…Il ne restait plus que quatre jour de cours, Buffy ne savait pas ce qu’elle allait faire de son été…Elle hésitait à aller chez son père, car l’envie de passer voir Angel serait encore plus grande et elle avait désormais Riley dans sa vie…Elle l’aimait, son ex-soldat, son déserteur…Il irait certainement dans L’Iowa cette été, dans sa famille…Il lui avait bien proposé de venir mais elle avait refusé, elle ne se sentait pas prête à rencontrer la famille de Riley et puis au fond, elle ne pouvait pas laisser Sunnydale…Elle se refusait à laisser les patrouilles à Giles, Alex et Willow…Ces trois-là allaient certainement avoir d’autres projets…Regardant sa montre, la tueuse se dit qu’elle allait aller rendre visite à Giles…Elle se rendit chez son observateur qui ravit de la voir, l’invita à rester pour le dîner…Elle accepta…


Dernière édition par WillTMG le Mar 19 Oct 2010 - 12:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

WillTMG
Tache d'encre

Messages : 18
Féminin Inscrit le : 12/10/2010
Localisation : Paris


MessageRe: Le recueil de mes One-Shot   Publié le : Mer 13 Oct 2010 - 12:35

19h00, Willow était allongée, la tête sur les genoux de Tara qui lui caressait les cheveux. Elle avait tout oublier et était sereine mais l’heure sur le réveil se chargea de la ramener à ses angoisses.

« Il faut que j’y aille… » dit-elle.

« C’est déjà l’heure? » demanda Tara.

Willow hocha la tête…

« Alors vas-y…Je t’aime Willow…Je crois en toi… » dit-elle.

Willow embrassa sa compagne et s’en alla…Elle arriva à avoir le dernier bus qui allait dans le centre ville…Plus elle approchait de chez elle, plus son angoisse montait, son cœur se mit à battre à tout rompre lorsqu’elle arriva devant la porte. Elle frappa et se raidit lorsque sa mère ouvrit.

« Bonsoir Willow… » dit-elle.

« Bonsoir Maman… »répondit la jeune femme.

Sheila Rosenberg se poussa et laissa sa fille entrer.

« Ira…Lâche tes dossiers…Willow est là! » dit Mme Rosenberg d’une voix forte.

Willow entendit des pas dans l’escalier, en la voyant son père sourit…

« Willow…Ma chérie…Comment vas-tu? »demanda Ira.

« Bien…Bien… » dit Willow.

Ils l’invitèrent à s’asseoir au salon, lui servirent à boire et entamèrent la conversation sur ses études, sa vie à la fac, ses amis…Elle répondit le plus franchement et le plus normalement possible…Willow fut ravit qu’il n’aborde pas tout de suite le sujet « Oz »…Après une discussion sur des sujets divers et variés, la famille Rosenberg passa à table…Le dîner se passa plutôt bien, arrivée au dessert Willow comprit que c’était maintenant ou jamais quand son père dit:

« Et au fait comment va…Oz c’est ça? »

« Bien… » répondit Willow qui sentait son estomac faire des nœuds.

« Tant mieux… » dit Sheila.

Willow savait qu’elle n’en pensait pas un mot, sa mère avait toujours eût du mal à digérer le fait qu’elle sorte avec un musicien.

« A propos de Oz, y a quelque chose que je dois vous dire… » commença Willow.

« Tu n’est pas enceinte au moins? » demandèrent Ira et Sheila en même temps.

« Non… » dit Willow.

Ses parents lâchèrent un soupir de soulagement.

« Oz et moi avons rompu…C’est fini… » dit-elle en jouant nerveusement avec sa serviette.

« Ah…Eh bien désolé… » répondit maladroitement Ira.

« Mais c’est pas ça le plus important…J’ai euh…Disons…J’ai rencontré quelqu’un d’autre… » dit Willow en essayant de ne pas bégayer.

« Ah bon…Tant mieux…On le connaît? » demanda sa mère…

« Non vous ne la connaissez pas… » répondit la jeune femme.

« La??? » insistèrent ses parents.

« Oui…Elle s’appelle Tara, elle est à l’université avec moi et je l’aime…Papa, maman, je suis lesbienne… » dit Willow.

Ça est, elle s’était jeté à l’eau…Un poids s’envolait doucement. Un grand silence se répandit dans la maison des Rosenberg…Les parents de Willow se regardèrent…

« C’est bien que tu prennes position… » dit Sheila.

Willow ouvrit de grand yeux ronds…

« Position? » s’étonna-t-elle.

« Oui, c’est une forme d’engagement politique… » ajouta sa mère.

Le père de Willow n’avait toujours rien dit, elle vit des perles de sueur se former sur son front…Il les essuya avec son mouchoir.

« C’est comme ça que tu le vois? Comme un engagement politique?!! » s’écria Willow.

Ira Rosenberg choisit la fuite pour se sortir de la situation…

« J’ai…J’ai du travail… » dit-il…

Et il monta à toute vitesse s’enfermer dans son bureau.

« Maman ça n’a rien de politique, ce n’est pas un geste militant! J’aime Tara, tu comprends? J’aime une femme c’est comme ça! » dit Willow en haussant le ton.

« Oui…Bien sûr…Écoute Willow, il se fait tard et je ne veux pas que tu rentres seule trop tard dans la nuit…Tu devrais y aller je crois… » dit Sheila.

Il n’en fallut pas plus à Willow pour comprendre, ses parents avaient choisit leur camp…Ils étaient contre elle…Elle reprit son sac et partit sans dire au revoir…
Mme Rosenberg resta un moment à regarder Willow s’éloigner par la fenêtre, le retour de son mari la fit sursauter…

« Non mais tu as entendu ça? Elle est devenue folle ou quoi? » dit Mr Rosenberg presque furieux.

« Elle est jeune, elle doit faire ses expériences… » dit Sheila.

« Tu crois convaincre qui avec une excuse aussi idiote…Sheila tu m’entends bien, je ne veux pas de ça chez moi…Tu te rends compte si les voisins et mes clients l’apprennent…J’ai bâti tout ce que j’ai de mes mains et je refuse qu’elle et sa…sa…Qu’elles viennent ruiner toutes ces années de travail. » dit Ira.

« Tu as raison…Si mes collègues du journal l’apprenaient…Je n’ose même pas imaginer ce qui se passerait…Et à la synagogue…Ce serait un drame… » répondit Mme Rosenberg.

« Willow et elle ne mettront jamais les pieds ici c’est compris? » dit Mr Rosenberg.

« Oui, ne t’inquiète pas…Je suis tout à fait de ton avis… » répondit Sheila.

Dehors, Willow qui avait fait demi-tour et qui se trouvait derrière la porte d’entrée avait tout entendu…C’est les larmes aux yeux qu’elle rentra. Quand elle arriva dans la chambre qu’elle partageait avec Buffy, elle était vide…Willow appela alors Buffy sur son portable:

« Buffy, c’est Willow…T’es pas à la maison?C’est bête… »

Il y eut un petit silence et Willow explosa en larmes…

« C’était horrible Buffy…Si tu savais… » pleura Willow.

Giles vit l’expression de Buffy changer.

« Ne bouge pas j’arrive…Surtout tu restes à la chambre, je serais là dans une demi-heure tout au plus… » dit la tueuse.

Elle raccrocha et se leva.

« Désolé Giles, ce dîner était super mais il faut que j’y aille…Willow devait voir ses parents ce soir et leurs dire pour elle et Tara…Apparemment, ça ne s’est pas bien passé…Willow est en larmes…Elle est très mal… » dit Buffy.

« Oh…Écoute, je vais te ramener sur le campus en voiture ça ira plus vite … » dit Giles.

Buffy accepta, Giles comprit qu’elle était vraiment inquiète car elle s’était abstenue de faire une mauvaise blague sur sa voiture. Il saisit sa veste et ses clés et ils s’en allèrent. Il la déposa un quart d’heure plus tard devant l’entrée du campus. Elle y retrouva Alex, à qui elle avait donné rendez-vous par texto. Il était venue au volant de son camion de glace. Il salua Giles avant que celui-ci ne reparte, avant de quitter les deux jeunes gens il leur dit:

« Surtout, dites à Willow que je suis de tout coeur avec elle et qu’elle ne doit pas se laisser abattre… »

« On n’y manquera pas… » répondit Buffy.

Ils regardèrent la voiture de Giles s’éloigner puis se mirent en route vers Stevenson Hall.

« Je peux avoir un topo de la situation? »demanda Alex.

« Je ne sais pas grand-chose, on venait de passer au dessert avec Giles quand elle m’a appelé, elle venait de rentrer et elle était en larmes…Elle m’a dit que c’était horrible…J’en ais déduis que ça c’était mal passé. » expliqua la tueuse à son ami.


Arrivés dans Stevenson Hall, il montèrent rapidement au deuxième étage, Buffy ouvrit la porte 214 sans ménagement. Willow était allongée sur son lit, elle serrait Mr Toto, le cochon en peluche de Buffy contre elle en pleurant.

« Oh…Willow…Non ne pleure pas… » dit Buffy en s’approchant, en s’asseyant à côté d’elle avant de la prendre dans ses bras.

Alex referma la porte…Il se sentait mal de voir sa Willow, sa meilleure amie, sa petite sœur dans cet état…Il détestait ça…Il enleva son blouson et vint s’asseoir de l’autre côté du lit.


« Raconte-nous…Qu’est-ce qui s’est passé? » demanda-t-il.

Il se mit à caresser gentiment les cheveux de sa meilleure amie, Willow cessa de sangloter et retrouva une respiration normale…La présence de ses amis lui faisait du bien…Elle se lança dans le récit de sa soirée chez ses parents…Lorsqu’elle relata les propos qu’elle avait entendu de l’extérieur, Alex se leva et révolté il donna un coup de poing dans la porte.

« Ouch… » dit-il entre ses dents.

« Je sais pas quoi te dire Will… » dit Buffy gênée…

« Moi je sais…Will, tes parents sont des enfoirés, oublies-les, tu te fous de ce qu’ils pensent…Ils n’ont jamais vraiment été là pour toi…Alors que nous on t’aime comme tu es et on sera toujours là…Pense à Nanny Léa, elle n’aimerait pas te voir comme ça et tu sais ce qu’elle te dirait… » dit Alex.

Buffy comprit qu’il faisait référence à la fameuse nurse de Willow lorsqu’ils étaient enfants.

« Elle me dirait, va, marche, toujours droit devant toi et sans te retourner, les imbéciles ne doivent jamais dévier ta route et les gens qui t’aime t’accompagneront toujours… » répondit Willow en reniflant.

« Et puis il n’y a pas qu’Alex et moi qui sommes avec toi…Giles aussi… » commença Buffy.

« Vous l’avez vu? »demanda Willow.

« Oui, je dînais avec lui quand tu m’a appeler, il m’a déposé à l’entrée du campus…Il m’a chargé de te dire qu’il était de tout cœur avec toi et que tu ne dois pas te laisser abattre… » acheva la tueuse.

Willow esquissa un petit sourire. Content, Buffy et Alex sourirent aussi…

« Allez, je crois qu’une bonne nuit de sommeil achèvera de te requinquer… » dit Buffy.

« T’as raison… » dit Willow.

Elle saisit son pyjama pour se rendre à la salle de bain commune. En passant elle embrassa Alex sur la joue, celui-ci sourit et dit:

« Moi je vous laisse, Anya m’attend dans ma cave…Je l’ai planté au beau milieu de la soirée pour venir… »

« Oh…Fallait pas… » dit Willow gênée…

« Si il fallait…Willow tu fais partie des choses qui passent avant ma petite amie… » dit-il.

Willow sortit, Alex salua Buffy…

« J’arrive pas à y croire…Je pensais que ses parents seraient plus compréhensif que ça… » dit Buffy.

« Je vais te dire un truc…Je m’en doutais un peu mais j’avais encore de l’espoir… » répondit Alex.

Il serra Buffy contre lui et lui dit:

« Prend soin d’elle… »

« Promis… » répondit-elle.

Il s’en alla, Buffy se changea et Willow revint…Les deux jeunes femmes discutèrent un peu avant de glisser dans leurs lit.

« Bonne nuit Willow… » dit la tueuse

« Bonne nuit Buffy… » répondit la sorcière.

Buffy éteignit la lampe de chevet…Le silence s’abattit sur la chambre puis dans le noir Willow ajouta:

« Merci… »

« T’as pas à me remercier…Je suis ton amie, je me devais d’être la… »répondit Buffy.

Elles s’endormirent…



Quand Buffy se réveilla au petit matin, elle trouva un mot de Willow sur la table de chevet…

« Je suis partie voir Tara, retrouve nous à la cafétéria pour le déjeuner…Willow… »

Buffy sourit, elle appréciait le geste de sa meilleure amie, la sorcière devait se douter que Buffy s’inquièterait de ne pas la voir dans la chambre au réveil.
Tara avait tôt de suite compris ce que venait lui dire Willow, elle l’accueillit avec le plus grand sourire possible pour la réconforter…Blottie contre Tara, Willow racontait la soirée et la réaction de ses parents. Tara eut des mots très doux et très philosophes pour réconforter sa compagne…En effet la sorcière avait déjà enduré bien des maux à cause de son homosexualité, elle avait appris à se blinder…


Willow apprendrait aussi avec le temps…



FIN

COMMENTAIRE : PAR ICI


Dernière édition par WillTMG le Mar 19 Oct 2010 - 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

WillTMG
Tache d'encre

Messages : 18
Féminin Inscrit le : 12/10/2010
Localisation : Paris


MessageInséparables [G]   Publié le : Lun 18 Oct 2010 - 9:03

TITRE : Inséparables

RATING : [G]

AUTEUR : WillTMG

RESUME : La rencontre d’Alex et Willow alors qu’ils n’avaient que 4 ou 5 ans

SPOILERS (ou CONTEXTE) : Avant la saison 1 de Buffy

DISCLAIMER : les personnages ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de Joss Whedon, Mutant Enemy et 20th Century Fox


Cette fic se passe bien avant la première saison de Buffy, douze ans avant pour être plus précise…Il raconte je jour où le chemin de deux enfants se sont croisés pour ne plus jamais se quitter…De qui je parle? D’Alex et Willow bien sûr!!!


C’est un beau jour d’été, il fait un temps magnifique sur la petite ville de Sunnydale…Alors que tout les enfants de sa rue joue dehors, une petite fille est chez elle et elle lit allongée sur son lit…Elle n’a que quatre ans mais sait déjà lire…Elle est plongée dans une belle histoire de princesse et de prince charmant…Soudain sa maman l’interrompt:

« Willow ma chérie…Il fait un temps magnifique…Je t’emmène au square… »

La petite fille soupire…Elle préfèrerait resté là à dévorer son livre…

« D’accord maman… » répond la petite.

Elle pose son livre et descend…Une fois dehors, elle prend la main de sa mère et toute les deux s’en vont au square…

Dans une autre maison à une rue de là, un petit garçon court partout…

« Maman, maman, maman…Je veux aller au square!!! » trépigne-t-il à sa mère…

Celle-ci regarde la télé et l’ignore…

« Je t’ai dis qu’on irait quand mon feuilleton sera terminé… » répond-t-elle.

Le petit garçon, va et vient devant la télé, il en a bien assez de rester enfermer…Il veut aller jouer…Sa mère exaspérée finit par céder…Le petit garçon saute de joie, il monte dans sa chambre et prend des petites voitures et un Action Man…Puis il redescend en se laissant glisser sur la rambarde.

« Alexander, combien de fois t’ais-je répéter que je ne veux pas te voir faire ça… » dit sa mère.

La petit garçon affiche un grand sourire…

« Ce gosse va me faire devenir chèvre… » marmonne-t-elle.

Il court devant sur le trottoir, sa mère a beau l’appeler il n’écoute rien, il est si content d’être dehors…Son petit sac à dos sur le dos, il court, il court sans s’arrêter…


La petite Willow est assise au milieu du tas de sable, une pelle dans une main et un petit sceau devant elle. Elle le remplit consciencieusement…Jusqu’au bord…Une fois le sceau plein, elle le retourne…Elle est fière de la première tour de son château…Un beau château, comme celui de Cendrillon…

Alex débarque dans le square en courant et fonce vers le toboggan, il s’amuse à glisser trois ou quatre fois puis du haut du toboggan s’amuse à lâcher son Action Man parachutiste…Plus loin sur un banc, la maman de Willow ses lunettes sur le nez écrit sur un calepin, elle a l’air très concentrée. Elle ne voit même pas une autre femme s’asseoir à côté d’elle…

La petite fille a finit sa seconde tour…Elle est en train de faire des douves autour quand un garçon plus âgé arrive et marche sans scrupules sur le beau château en riant…La petite fille regarde son beau travail anéanti et se met à pleurer…Du haut de son toboggan, le petit Alex entend des pleurs et voit la petite fille au milieu du tas de sable…Il descend très vite et s’approche, elle porte une salopette avec un petit t-shirt rose en dessous, elle a des nattes et les cheveux d’une drôle de couleur…Sans savoir pourquoi, il est triste de la voir pleurer…Elle est si jolie…Il sort un mouchoir en papier de son sac et va s’asseoir à côté d’elle…

« Tiens… » dit-il en le tendant…

La petite fille lève la tête, des larmes coulent sur ses joues…Elle regarde le petit garçon surprise…Puis prend le mouchoir…

« Merci… »dit-elle.

Elle essuie ses yeux…

« Pourquoi tu pleures? »demande le petit garçon.

« On m’a cassé mon château de princesse… » répond-t-elle.

« Qui? » demande-t-il.

Willow montre un garçon du doigt…Il est plus costaud qu’Alex…

« Ah c’est Larry…Il aime bien embêté les petites filles…C’est un nul… » dit Alex.

Il se lève et se dirige vers lui, puis lui tape sur l’épaule. Il se retourne, Alex lui donne alors un coup de pied dans le tibia avant de se mettre à courir…La petite brute se lance à sa poursuite…Willow qui sent que c’est mal partit pour le gentil petit garçon se lève et prend dans sa main une poignée de sable. La petite brute nommée Larry a rattrapé Alex et le tient par le col de sa chemise, Willow s’approche et glisse le sable dans la main d’Alex.

Alors que Larry va frapper Alex, celui-ci lui jette le sable au visage. Larry le lâche et s’en va en courant se rincer le visage sous l’eau de la fontaine…

« Ouf…Merci… » dit Alex en remettant sa chemise…

Willow sourit…Elle enlève le sable sur l’épaule d’Alex…

« J’aime bien quand tu souris… » dit-il.

La petite fille rougit et baisse les yeux…

« Tu t’appelles comment? » demande Alex.

« Willow…Willow Rosenberg… Et toi? » répond Willow.

« Alexander Lavhelle Harris… » répond-t-il.

« Je peux t’appeler Alex? » demande-t-elle.

« Ouais…Et moi je peux t’appeler Will? » dit Alex.

La petite fille hoche la tête en souriant.

« Alors viens Will…Je vais t’aider à refaire un beau château… » dit-il.

Alex prend la main de Willow dans la sienne et l’entraîne vers le tas de sable. Ils s’asseyent tout les deux dedans, Alex refait des belles douves et Willow de belles tours…Ils ont fait un beau et grand château ensemble.

« On fait une bonne équipe hein? » dit Alex fier de lui.

« Oui… » répond Willow.

La petite fille rougit dès qu’il la regarde dans les yeux…Elle le trouve mignon ce petit garçon, il lui fait pensé au prince charmant de son livre…Elle glisse sa petite main dans la sienne, il la prend sans hésiter et ils se mettent à marcher tout les deux…

« T’as quel âge? » demande Willow.

Alex regarde ses main et compte sur ses doigts:

« Quatre ans…Presque cinq… » répond-t-il.

« Comme moi… » dit la petite fille.

Alex sourit et retire une feuille tombé dans les cheveux de Willow.

« Merci pour mon château…C’est gentil de m’avoir défendu…Surtout qu’il aurait pu te casser la figure… » dit la petite fille.

« Bah, c’est rien…J’aime bien le danger…Bon ensuite je cherche un trou pour me cacher…Et puis je te remercie aussi, sans l’idée du sable là il me cassait la figure… » dit Alex.

« Si la montagne est trop haute, ne cherche pas à l’escalader…Contourne la…C’est un proverbe chinois… » dit Willow.

« Dis donc…T’es intelligente toi… » dit le petit garçon.

Willow rit…Décidément ce petit garçon est bien gentil…

« J’ai pas envie de retourner à l’école… » dit Alex qui sait que la rentrée est proche, dans huit dodo exactement lui a dit sa mère.

« Moi j’ai hâte d’y être…On va apprendre plein de chose cette année… » dit Willow enthousiaste.

Soudain, ils entendent des voix qui les appellent:

« Alex!!!! »

« Willow!!! »

Les deux enfants reviennent main dans la main vers leurs mère.

« Maman, je te présente Alex… » dit Willow à sa mère.

Mme Rosenberg sourit à Alex.

« Maman, je te présente Willow. » dit Alex à sa mère.

Mme Harris regarde la petite fille et sourit aussi.

Les deux mamans expliquent qu’il est temps de rentrer…Les deux petits se mettent à pleurer, ils veulent rester ensemble…

« Je crois que nos deux petits bambin ne veulent pas se quitter… » dit Mme Harris.

« C’est mignon… » dit Mme Rosenberg.

Les deux femmes réfléchissent c’est Mme Rosenberg qui parle la première.

« Écoutez, si vous êtes d’accord, le petit peut venir dormir à la maison ce soir… » dit-elle.

« Bien sûr et demain c’est votre fille qui viendra à la maison… » dit Mme Harris.

Les deux enfants se sautent dans les bras de joie…Les deux mamans et les deux enfants partent tous ensemble du square et passe chez Alex prendre quelques affaires, il habite une maison dans la rue derrière celle de Willow. Dans son petit sac, il met son pyjama, sa brosse à dent, son doudou et des habits pour le lendemain. Mme Rosenberg et Willow attendent au salon autour d’un verre offert par Mme Harris.

« Je vous ramène votre fils demain en fin d’après-midi avec Willow. » dit Mme Rosenberg.

« Ce sera parfait… » dit Mme Harris.

Mme Rosenberg emmène les deux enfants…Arrivés chez Willow, ils filent dans la chambre de la petite fille pour jouer jusqu’à l’heure du dîner…Au dîner Alex est assis en face de Willow, très poli, il mange avec plaisir…Après le dîner c’est l’heure du bain que les deux enfants prennent ensemble avec plaisir…Puis vient l’heure de se coucher, comme Willow a un grand lit, ils dorment ensemble…Mme Rosenberg lit une histoire, éteint la lumière et s’en va.

« J’ai peur du noir… » souffle Willow.

Alex prend la petite main de Willow dans la sienne.

« N’aies pas peur je suis là…Je te défendrais toujours… » dit Alex.

Il fait un bisous sur la joue de Willow. Dans le noir la petite fille à l’impression qu’elle rougit tellement qu’elle va illuminer la pièce.

« Bonne nuit Alex… » dit-elle.

« Bonne nuit Willow… » dit-il.

Un petit silence s’installe…Puis d’une petite voix Willow demande:

« Dis Alex…Tu me promet qu’on sera toujours ensemble? »

« Oui c’est promis…Je serais toujours avec toi…Et puis quand on sera grand eh ben…je me marierais avec toi…On sera inpésarable » répond-t-il.

« C’est inséparable le mot… » rectifie Willow en riant.

Willow lui fait un bisous pour la joue et ferme les yeux…Les deux enfants s’endorment main dans la main.
Mme Rosenberg passe voir si tout va bien, elle entrouvre la porte et dans le fin filet de lumière elle voit les deux bambins qui dorment paisiblement le sourire aux lèvres et par-dessus la couette, leurs deux petites mains l’une dans l’autre. Elle sourit et referme la porte…


FIN




COMMENTAIRE : PAR ICI




_________________________________________________


Dernière édition par WillTMG le Mer 20 Oct 2010 - 13:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

WillTMG
Tache d'encre

Messages : 18
Féminin Inscrit le : 12/10/2010
Localisation : Paris


MessageA   Publié le : Lun 18 Oct 2010 - 9:08

TITRE : La Veillée

RATING : [G]

RESUME: Ce qu'il se passe entre le moment où Giles soigne Buffy et la dernière scène dans la cuisine des Summers dans l'épisode de la saison 3 "Sans Défense".

CONTEXTE : Saison 3, épisode "Sans Défense".

DISCLAIMER : Tout les personnages appartiennent à Joss Whedon.



Quentin Travers, le directeur du Conseil des Observateurs, viens de prendre la porte sous les menaces de Buffy, la tueuse tremble encore après la soirée éprouvante qu’elle vient de passer. A côté d’elle sur la table se trouve un récipient avec de l’eau chaude et un linge baigne dedans. La petite blonde les yeux rivés sur la porte que vient de passer Quentin Travers, saisit le linge pour se l’appliquer sur le front. Elle tressaille à cause de la douleur. . .
Giles regarde Buffy, il se sent atrocement coupable, c’est de sa faute si sa tueuse en est là, si elle souffre. Il l’a trahit de la pire des manières, il a abusé de sa confiance et il lui a mentit. Il se dégoûte, comment lui qui aime tant Buffy a-t-il pu lui faire ça? Quentin à bien raison, il aime sa tueuse plus qu’il ne le devrait. Mais qui résisterait devant la frimousse d’ange de cette petite blonde? Certainement pas lui, il aime sa tueuse comme si elle était son enfant et pour elle, il serait prêt à tout même à sacrifier son métier.
L’observateur s’approche et s’accroupit face à Buffy saisissant le linge mouillé et le passant sur la blessure de Buffy. Le silence règne dans la bibliothèque, l’observateur et la tueuse se regarde tout simplement. Un regard lourd de sens. . .

« Aïe. . . » laisse-t-elle échapper.

« Pardon. . . » dit-il.

« C’est rien, ça va aller. . . J’en ai vu d’autres. . . » répond la tueuse en essayant de prendre un air détaché.

Sa voix tremble encore, elle est toujours sous le choc. Buffy se sent horriblement fatiguée et faible, elle voudrait se terrer dans un coin et ne plus en sortir avant que ses pouvoirs ne lui reviennent. Ce soir elle a eu peur, ce soir elle a eût mal. La tueuse regarde Giles dans les yeux, elle y lit de la culpabilité et une incroyable tristesse. Giles vient de perdre son emploi d’observateur, ce qui comptait le plus pour lui.

« Je suis désolée que ça se termine comme ça. . . » dit-elle.

« Ne t’excuses pas, tu n’y ais pour rien. Je ne regrette pas d’avoir désobéit. J’ai fais ce qu’il y avait de mieux à faire. . . J’aurais simplement dû le faire plus tôt. . . » répond-t-il.

« Je sais que ça comptait énormément pour vous. . . Être observateur c’est votre vie, comme être tueuse pour moi. . . Vous avez vu à quoi je ressemble sans mes pouvoirs? Alors j’imagine aisément ce que vous allez devenir sans le métier que vous aimez. » dit Buffy.

« Buffy, la seule chose qui compte c’est que tu sois saine et sauve. . .Le reste m’importe peu. En acceptant d’être ton observateur, j’ai promis de te protéger et j’ai failli en acceptant de te faire endurer cette cruelle épreuve. Je préfère avoir perdu mon emploi et que tu ailles bien, plutôt que d’avoir été jusqu’au bout et de t’avoir conduite à la mort. . .Et de toute façon je reste bibliothécaire, on continuera à se voir. . . » explique-t-il.

« Je vais avoir un autre observateur? » demande Buffy.

« Oui, d’ici quelques jours. . . » répond Giles.

L’observateur se relève et s’éloigne pour aller changer l’eau du récipient.

« Je n’en veux pas d’autre. . . C’est vous que je veux. . . » dit la tueuse tout bas.

Giles l’a entendu mais il fait comme si de rien était. Buffy croise ses bras et pose sa tête dessus, elle ferme les yeux. Quand l’observateur revient, il trouve sa tueuse endormit. Il la regarde une minute en souriant tendrement. Il n’a pas le cœur à la réveiller, alors il retourne dans son bureau et déplie le petit lit de camp qui se trouve dans un placard. Puis il retourne dans la bibliothèque, soulève Buffy toujours endormie sur sa chaise et tout doucement sans la réveiller, la dépose sur le lit de camps. La tueuse bouge un peu, Giles pense alors qu’elle va se réveiller mais non. Il sort alors une couverture et couvre Buffy avec. La tueuse est paisible, partit au pays des rêves, le seul endroit où elle peut avoir un peu de tranquillité. Sauf quand elle a des prémonitions ou qu’elle fait d’horrible cauchemars.
L’observateur sent la fatigue le prendre, il décide alors de se faire un thé, il ne veux pas dormir, il a beau être épuisé, il n’y arrivera pas. Il repense à ce que Buffy a subit ces derniers jours, au mensonge qu’il lui a raconté. Il a regardé sa tueuse souffrir sans rien dire. . . Il a fallu que les choses tournent mal, pour qu’il se décide à faire son choix. Le Conseil ou Buffy. Il avait choisit, sa tueuse comptait plus que tout, il l’aimait trop pour la laisser souffrir une minute de plus. Un bruit le sort de ses pensées, quelqu’un est entré dans la bibliothèque.

« Bonsoir Giles. . . » dit Angel.

« Bonsoir. . . » répond Giles.

Le ton de l’observateur est très froid mais celui d’Angel n’est pas beaucoup plus chaleureux.

« Est-ce que. . . Est-ce que Buffy est là? » demande-t-il.

« Oui, elle dort. . .Elle a eu une journée assez éprouvante. » répond l’anglais.

« La faute à qui. . . » lâche Angel.

Giles tressaute, ce meurtrier ne va quand même pas lui donner de leçon?

« Qui es-tu pour me juger? Et puis comment tu es au courant? » dit Giles d’un ton sec.

« Je le sais c’est tout. . . Je ne vous juge pas. . .Je remarque simplement que vous l’avez trahit, elle tenait à vous, elle vous faisait confiance et vous lui avez mentit. » répond Angel.

« Et je m’en veux assez sans avoir besoin qu’on vienne me le rappeler. » rétorque Giles.

« J’ai le souvenir d’avoir fait des choses horribles dans ma vie. . .Mais ce n’est pas vraiment moi qui les ais faites. Vous, c’est quoi votre excuse pour avoir trahit Buffy? » demanda le vampire.

« J’ai obéit aux ordres jusqu’au moment où j’ai compris à quel point je faisais fausse route. » dit l’observateur.

« Giles, si vous aimiez vraiment Buffy, jamais vous n’auriez accepter de lui faire ça. Vous auriez dit non tout net. » objecte Angel.

« Comment peux tu savoir ce que je ressens pour elle, toi qui a oublié ce que c’était d’avoir une âme pendant un siècle? J’aime Buffy plus que tu ne peux l’imaginer, je l’aime comme si elle était ma fille. . . Je sais que je lui ais fait du mal et je m’en veux au moins autant que ton âme te torture. Joyce et Buffy ont faillit mourir à cause de moi, j’en ais conscience alors je n’ai aucun besoin que tu viennes jouer les donneurs de leçons. » répond Giles en haussant le ton.

« Giles est-ce que vous avez vu son regard??? J’ai passé la nuit d’hier à la rassurer, à l’écouter se demander ce qu’allait être sa vie sans ses pouvoirs. A l’écouter se demander si ses amis, vous et moi allions encore l’aimer malgré le fait qu’elle ne soit plus que Buffy Summers. Je l’ai sentit trembler et pleurer dans mes bras pendant des heures. Vous imaginez ce qu’elle a subit???? » s’énerve à son tour à Angel.

« Je sais!!!!! Si tu crois que l’entendre me dire que je ne suis qu’un traître, ou la voir me jeter des objets à la figure ne m’a pas suffit, tu te trompe. Je sais que ce que je lui ais fait est innommable, j’ai abusé de sa confiance et je l’ai trahis. Et à l’heure qu’il est je me dégoûte alors je n’ai pas besoin que tu viennes me rappeler combien je lui ais fait du mal. » rétorque l’observateur.

Du bureau, Buffy entend des éclats de voix, inquiète pour son observateur, elle se lève d’un bond. Elle songe à se précipiter dans la bibliothèque mais elle reconnaît la voix d’Angel. Elle écoute alors attentivement:

« Vous aurez de la chance si elle vous pardonne. . . » dit la vampire.

« J’en suis conscient et je ferais tout pour lui prouver qu’elle peut me faire confiance à nouveau. . . Angel, rien ne me fait plus de mal que d’imaginer qu’elle pourrait m’en vouloir. Je l’aime comme ma fille et si je pouvais retourner en arrière, je ne ferais pas la même erreur. Si tu savais ce que ça m’a fait mal de voir dans ses yeux que je la dégoûtais. » répond l’observateur.

Buffy est très touché par ce qu’elle vient d’entendre, pourtant elle apparaît sur la pas de la porte et dit d’un ton ferme et sans appel:

« Vous ne voulez pas non plus en arriver aux mains??? »

Les deux hommes s’immobilisent et regarde la petite blonde. La tueuse a les bras croisé et le regard noir.

« On dirait deux gamins à la maternelle. . . »

La tueuse se tourne vers le vampire:

« C’est gentil à toi de vouloir m’aidez mais je peux régler mes comptes seule. » dit-elle.

Elle se tourne à présent vers Giles:

« Est-ce que vous pourriez me ramener chez moi? »

« Bien sûr. . . » répond Giles.

Buffy s’approche d’Angel et se glisse dans ses bras.

« On se voit demain? » demande-t-elle.

« Bien sûr, tu viens à la maison? » répond le vampire.

« Oui, bonne nuit. . . » dit la tueuse.

« Bonne nuit. . . » dit Angel.

Le vampire l’embrasse tendrement avant de s’en aller. Elle le regarde partir, quand elle se retourne, Giles est là. Il a mit sa veste et il a les clés de sa voiture dans la main.

« Après vous. . . » dit la tueuse.

Le chemin entre la bibliothèque et la maison de Buffy se fait dans le silence, ni l’un ni l’autre n’ose parler. Giles se gare devant la maison de la tueuse. Elle s’apprête à descendre, avant d’ouvrir la porte, elle se tourne vers son observateur et lui dit:

« J’ai entendu ce que vous avez dit à Angel. . . »

Giles se raidit. Buffy ouvre la portière et sort, elle se tourne à nouveau vers Giles et ajoute:

« Je vous pardonne Giles. . . »

Elle claque la portière et marche jusque chez elle sans se retourner. Giles la regarde s’éloigner et disparaître derrière la porte avant de redémarrer et de s’en aller dans la nuit noire. . .


FIN

COMMENTAIRE : PAR ICI

_________________________________________________


Dernière édition par WillTMG le Mer 20 Oct 2010 - 13:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

WillTMG
Tache d'encre

Messages : 18
Féminin Inscrit le : 12/10/2010
Localisation : Paris


MessageWillow's song [G]   Publié le : Lun 18 Oct 2010 - 9:11

TITRE : Willow's song

RATING : [G]

RESUME :On sait qu’Alyson Hannigan à refusé de beaucoup chanter lors de l’épisode « Once More With Feeling » (dommage !). On a donc pas eu de magnifique duo avec Tara (mais son solo est divin), pas de solo bien évidemment, et il faut se contenter, deux ou trois phrases parlées. Pourtant, il y aurait eu matière à ce que Willow ait au moins un solo. J’ai donc décidé de l’écrire. Si un musicien passe par là, et que l’inspiration lui vient pour la musique, qu’il me contacte. Ce serait une chanson enjouée, et Willow va parler de son grand amour : la magie ! La chanson de Willow se situerait entre Going through the motion et I’ve got a theory. Pendant que Buffy chante au cimetière, Willow fait l’éloge de la magie en vers !

CONTEXTE : Saison 7, épisode "Que le Spectacle Commence"

DISCLAIMER: Tout les personnages appartiennent à Joss Whedon


Buffy était partie en patrouille une bonne demi-heure plutôt laissant Willow seule à la boutique. La sorcière devait rejoindre Tara pour dîner. Il était très tard, mais la petite rousse avait tenu à travailler sur un sort particulièrement difficile, elle cherchait à améliorer le fragment de soleil qu’elle faisait apparaître afin qu’il soit une arme vraiment redoutable. Elle avait beaucoup travaillé et le résultat n’était pas encore tout à fait concluant à ses yeux. Elle était épuisée mais heureuse des quelques progrès accompli. Elle se sentait si bien depuis que Buffy était revenue à la vie, et puis elle était si fière d’être parvenu à réaliser ce sort de résurrection. D’après ce qu’elle avait lu tout les sorciers qui avaient tenté ce sort était morts dans d’atroces souffrances. Il fallait bien qu’elle admette que ça n’avait pas été une partie de plaisir de cracher des serpents et de sentir des insectes grouiller sous sa peau ou d’avoir l’impression qu’on lui arrachait le cœur par lambeaux. Mais seul le résultat comptait. Buffy était là, bien vivante et tout le monde était heureux !
Willow rangeait les livres et objets qu’elle avait utilisé pour son sort quand soudain, elle se mit à penser en musique. Puis les pensées devinrent des paroles, une musique envahi la boutique, la sorcière était toute étonnée quand d’un coup, elle se mit à chanter
:

J’étais une pauvre petite fille
Pas le genre qu’en rêve on déshabille
Les pimbêches du lycée se moquaient de moi
Et les garçons ne me regardaient pas
Je n’avais rien à mon avantage
J’étais une petite fille trop sage
Je n’avais que la connaissance et les devoirs
Pour noyer chaque soir mon désespoir
Un jour dans ma vie elle est entrée
L’étincelle, le miracle qui m’a révélée
Je suis réellement devenue quelqu’un
Avec ce pouvoir fantastique entre les mains

Magie, Magie, tu as changé ma vie
Avec toi sont arrivées joie, bonheur et féerie
Magie, Magie, en peu de temps tu as fait de moi
Une sorcière hors pair, qui toujours se bat

Jour après jour, je t’ai apprivoisé
Nuit après nuit je t’ai laissé me guider
Tu as révélé le meilleur de moi
Un pouvoir caché que je n’imaginais pas
Grâce à toi j’ai pu ouvrir mes ailes
Portée par ton élan je suis devenu plus belle
Et une nuit alors que j’étais traquée
C’est l’amour sur un plateau que tu m’as apporté
Grâce à toi j’ai rencontré la femme de ma vie
Celle qui me fait rêver jours et nuits
Et ensemble nous explorons ton monde
Tu nous nourri telle une terre féconde

Magie, Magie, tu as changé ma vie
Avec toi sont arrivées joie, bonheur et féerie
Magie, Magie, en peu de temps tu as fait de moi
Une sorcière hors pair, qui toujours se bat

Aujourd’hui même la mort je la défie
Nimbée de tes pouvoirs j’ai ramené Buffy
Je l’ai libérée de cette dimension d’enfer
Et c’est cela dont je suis le plus fière
Quand tu es en moi plus rien ne me fait peur
Tu as éclairé ma vie, lui a donné des couleurs
La petite fille timide à jamais à disparu
Grâce à toi mes démons je les ais vaincu
Je ne serai plus jamais la ridicule Willow
Celle dont les gens rient dans son dos
Je ne serai plus jamais la cible des moqueries
Et j’ai gagné le respect de mes amis

Magie, Magie, tu as changé ma vie
Avec toi sont arrivées joie, bonheur et féerie
Magie, Magie, en peu de temps tu as fait de moi
Une sorcière hors pair, qui toujours se bat

La musique cessa et tout redevint calme, la sorcière s’assit une minute pour reprendre ses esprits, elle devait en parler à Tara et aux autres aussi ! C’était trop étrange, et puis qu’est-ce qu’elle avait chaud. La petite rousse attrapa sa veste, et partit d’un pas pressée rejoindre sa petite amie. Durant tout le trajet cette histoire de chant venu de nulle part la préoccupa…

« Tara, tu ne vas pas me croire quand je vais te raconter ça… »

Effectivement Tara ne l’avait pas cru jusqu’au moment où elles s’étaient mise à chanter toutes les deux à propos du couscous qu’elle avait préparé. Là décidément c’était vraiment louche. Le lendemain, lors de la réunion à la Magic Box, il faudrait vraiment faire des recherches là-dessus!
Le lendemain matin quand Buffy évoqua le fait qu’elle aussi avait poussé la chansonnette pendant sa patrouille, Tara et Willow soupirèrent de soulagement. Elles n’étaient pas folles. Et alors que le gang commençait à se questionner sur l’origine de ces chansons mystérieuses, ils se mirent
à chanter…

FIN

COMMENTAIRE : PAR ICI

_________________________________________________


Dernière édition par WillTMG le Mer 20 Oct 2010 - 12:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

WillTMG
Tache d'encre

Messages : 18
Féminin Inscrit le : 12/10/2010
Localisation : Paris


MessageSur la route...[G]   Publié le : Lun 18 Oct 2010 - 9:22

TITRE : Sur la route

RATING : [G]

RESUME : Alex,Willow et Buffy retournent à l’endroit où se tenait Sunnydale. Tout les trois dans la même voiture, ils font routes vers leurs souvenirs, leurs joies, leurs peines. Ce retour aux sources c’est aussi l’occasion de faire le point sur leurs amitié après quelques mois de séparation, sur leurs vies et sur ce qu’ils attendent de la vie, le tout entre deux pannes de moteur…


CONTEXTE : Après la saison 7

DISCLAIMER: Tout les personnages appartiennent à Joss Whedon



Le jour allait bientôt se lever, on le voyait poindre à l’horizon. Encore un peu endormi,Alex charge sa voiture: tentes, réchaud à gaz, sacs de couchage, nourriture, quelques jeux de société pour les soirées autour du feu et un sac à dos dans lequel sont entassés des vêtements. Une fois la voiture chargée, Alex remonta fermer son appartement puis déposa ses clés dans la boîte au lettre de sa concierge avant de se mettre en route brisant le calme de l’aube avec le ronronnement du moteur de sa voiture. Première étape du voyage, passer prendre Willow et Buffy à l’aéroport.
Cela fait quelques mois, 10 pour être exact qu’il n’a pas vu ses deux amies. Après la destruction de Sunnydale, ils avaient choisit leurs vies et elles avaient prit des chemins différents: Willow était allée s’installer à New York avec Kennedy, là-bas la sorcière enseignait la physique et la chimie dans un lycée. Buffy, elle, vivait à Cleveland et avait grâce à Robin, retrouvée un poste de conseillère. Alex,lui, vivait à Seattle, il était patron d’une entreprise de construction qu’il gérait d’une main de maître. Malgré la distance qui les séparait, les trois amis n’avaient pas perdu contact, c’est par mail ou par conversation vidéo qu’ils s’échangeaient des nouvelles quand ils avaient le temps. C’est d’ailleurs à l’occasion d’une de ses conversation que l’idée des quelques jours au bord du cratère avait été lancé. Ils s’étaient donc organisés ainsi: Willow et Buffy viendrait à Seattle en avion, Alex passerait les chercher à l’aéroport et il feraient route tout les trois pour aller passer quelques jours près du trou qui avant d’être un trou était la ville où ils vivaient.
Alex redoutait un peu les retrouvailles, auraient-ils encore des choses à se dire? Seraient-ils aussi proche qu’avant? Au fond de lui, il étaient sûr que tout irait bien et que ce serait un formidable voyage, ils avaient vécu trop de choses ensemble pour qu’une séparation de 10 petits mois vienne tout gâcher. Il mettait ses doutes sur le compte du trac.

Quand Willow ouvrit les yeux, son avion venait d’atterrir. Elle déboucla péniblement sa ceinture, puis attrapa son sac à dos dans les rangements au dessus de sa tête, la sorcière vérifia qu’elle n’avait rien oublié puis quitta l’appareil. En traversant la piste pour rejoindre l’intérieur de l’aéroport, Willow profita des premiers rayons du soleil. A peine dans le terminal, la sorcière chercha une cabine téléphonique, en effet elle avait juré à Kennedy, restée à New York de l’appeler quand elle serait arrivée. Il y en avait une juste à l’entrée, Willow chercha de la monnaie dans sa poche, inséra les pièces dans le téléphone et composa le numéro:

« Oui? » dit Kennedy d’une voix fatiguée.

« Kenny, c’est moi…Je te réveille? » demanda Willow.

« Non mon amour…Je viens de rentrer de patrouille, je suis simplement exténuée mais heureuse que tu m’appelle. Le voyage s’est bien passé? » demanda la tueuse.

« Oui rassure-toi… » répondit la sorcière.

« Alex est avec toi là? » dit Kennedy.

« Non, il n’est pas encore arrivé, il va être en retard pour ne pas changer… » répondit Willow.

La sorcière entendit sa compagne rire au bout du fil, de l’autre côté Willow sourit…Occupée à converser avec sa petite amie, Willow n’entendit pas Buffy arriver derrière elle. La tueuse se fit silencieuse et écouta avec un sourire amusé, son amie échanger des mots tendre avec sa compagne. Buffy ne fit remarquer sa présence que lorsque Willow raccrocha.

« Raccroche…Non toi…Non tu raccroche la première…Attention Willow l’amour te rend nouille… » dit Buffy sur un ton gentiment moqueur.

La sorcière se retourna et sourit à Buffy , les deux amies se sautèrent au cou.

« Buffy…Je suis tellement contente de te revoir!!! » s’exclama Willow.

« Moi aussi Will…Tu m’a manqué. » répondit Buffy.

« Je vois qu’on commence les câlins sans moi, je vais me vexer… » dit Alex en arrivant à son tour.

Il fit semblant de bouder.

« Fait pas la tête va! Toi aussi tu vas avoir le droit à un câlin. » dit Willow.

Elles l’étreignirent chacune leur tour…

« Ces deux demoiselles ont-elles fait bon voyage? » demanda Alex.

« Impeccable, j’ai dormi tout le long! » dit Buffy.

« Pareil pour moi… » ajouta Willow.

« Si ces charmantes demoiselles veulent bien me donner leurs sac à dos…La voiture les attends dehors… » dit-il en prenant une voie ampoulée

Les filles éclatèrent de rire et donnèrent leurs sac à Alex quand Buffy lui lâcha le sien dans les bras, il faillit tomber car il ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi lourd…

« Mais y a quoi là-dedans? » demanda Alex.

« Des armes…On ne sait jamais ça pourrait servir… » répondit la tueuse.

« C ’est bien Buffy, je vois que tu t’es mise à respirer l’optimisme… » répliqua Willow.

« C’est juste du réalisme…J’ai vécu assez longtemps à Sunnydale pour savoir que rien ne va jamais comme on le veut, et vous êtes vous aussi bien placé pour le savoir… » répondit Buffy.

« Bon les filles, ce n’est pas que ce débat sur : parano or not parano ne m’intéresse pas mais j’aimerais pas qu’on passe la journée sur la route…Alors si vous voulez bien accélérer le mouvement… » dit Alex.

« Bien chef… » dit Willow.

« Tiens tant que j’y pense, comment va Giles? » demanda Alex.

« Très bien. Il est très occupé depuis qu’il est à la tête du Conseil mais il est très heureux. Il est venu me voir il n’y a pas longtemps… » raconta la tueuse.

« Et côté cœur? » demanda Willow.

« Bien disons qu’il s’entend très bien avec son adjointe mais vous connaissez Giles, il est aussi doué qu’un manche à balais avec une femme…Sauf quand il a 16 ans et qu’il s’agit de coucher avec ma mère sur le capot d’une voiture de police… » répliqua Buffy.

« Et toi côté cœur? » dit Alex.

« Moi…Oh ben pas grand-chose… » dit la tueuse en imaginant comment elle allait dévier la conversation.

Willow regarda Buffy d’un air de dire: Tu ne nous la feras pas à nous, tu nous cache quelque chose…

« Pitié Willow, arrête de me regarder comme ça…D’accord j’avoue…Je revois Angel… » dit Buffy.

« Vous êtes de nouveau ensemble? » demanda Willow.

« Oui…Enfin…Non…C’est compliqué… » dit Buffy.

« Buffy, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée…Tu trouves pas que tu as déjà assez souffert? » dit Alex.

« Ça c’est mon problème et de toute façon on est pas là pour parler de mes histoires de cœur… » dit la tueuse un peu agacée.

« Et toi Willow, ça va avec Kennedy? » demanda Buffy.

« Très bien… Oh bien sûr, ça nous arrive de nous chamailler un peu parce que nous sommes un peu jalouse mais sinon rien à signaler… » répliqua la sorcière.

« Ah, cette fameuse histoire en boîte que tu as évoqué dans le dernier mail… » dit Alex.

« Ouais…En même temps, imaginez vous, ça ne fais pas plaisir de voir sa petite amie se faire draguer, ou plutôt allumer dans une boîte de nuit… » dit Willow.

« Qu’est-ce que vous faisiez en boîte? A part le Bronze parce que ça pouvait être calme, tu déteste ça… » demanda Buffy.

« Kennedy avait envie d’aller s’amuser, j’avoue que moi aussi…J’ai voulu lui faire plaisir… » expliqua la sorcière.

Ils arrivèrent à la voiture, Alex rangea les sacs des filles dans le coffre et ils montèrent à bord. Alex au volant, Willow à l’avant à côté de lui et Buffy derrière au milieu entre les deux sièges.

« Les filles, en route pour un petit week-end tout les trois. » dit-il.

Alex démarra, sortir de la ville ne fut pas très difficile, il était tout juste sept heure et la circulation n’était pas encore très dense.

« Je sais pas pour vous mais moi ça va me faire tout drôle quand on arrivera là-bas… » dit Alex.

« Oh oui, j’ai beau avoir vécu quelques horreur là-bas, je dois bien admettre que cette ville me manque…On était bien si on oublie, les vampires, le lycée, Snyder et quelques fins du monde… » dit Buffy.

« Bah, ça aura mit du piquant à notre adolescence… » dit Willow.

« Ouais mais alors le cuisiner à lâcher l’harissa dans le plat… » dit Alex.

« Alex ça t’arrive de penser à autre chose qu’a manger? » demanda Buffy.

« Oui, il y a bien une autre chose à laquelle je pense en dehors de la nourriture mais ça aussi tu m’a déjà reproché d’y penser…Tu te souviens à la bibliothèque quand tu lisais en moi comme dans un livre ouvert et je n’utilise pas le figuré quand je dis ça… » rétorqua-t-il.

« Très drôle… » répondit la tueuse.

« Tiens au fait, j’y pense, tu nous a demander comment on allait côté cœur mais toi comment ça va? » ajouta Buffy.

« Le célibat me va formidablement bien au teint…L’avantage là dedans c’est que j’ai cessé d’attirer les démons femelles… » répondit-il.

Il essayait de plaisanter mais il ne parvint pas à duper Willow et Buffy, les deux filles avaient bien remarqué qu’il y avait une pointe de tristesse dans sa réponse… 

« Elle te manque c’est ça… » dit Willow.

Alex redevint sérieux, et répondit d’une voix triste:

« Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point…Je me sens si mal…Je regrette de ne pas avoir pu lui dire tout ce que j’avais à lui dire…Je l’aimais et j’ai même pas eu le temps de lui redire…Tout aurait pu recommencer et il a fallut que…J’ai l’impression qu’on m’a arraché un bout de cœur… »

« Je connais ça… » soupira Buffy.

« Dis-moi Alex, quand tu disais « tout aurait pu recommencer », ça veut dire ce que je pense? Vous vous étiez réconciliés avec Anya? » dit Willow.

Il hocha la tête…

« Je ne l’ai jamais dit à personne…Mais oui, on était à nouveau ensemble. » dit-il.

Willow posa sa main sur la cuisse d’Alex pour le réconforter, la tueuse,elle, posa sa main sur l’épaule de son ami.

Il y eu un long silence dans la voiture, tous eurent une pensée pour Anya…Les filles regrettaient de ne pas avoir traiter Anya mieux que ça parfois, de ne pas lui avoir assez montré qu’elles étaient ses amies. Mais Anya c’était un peu l’extraterrestre de la bande, personne ne savait vraiment comment s’y prendre avec elle, pourtant c’était quelqu’un de bien, certes elle avait un manque évident de tact mais c’est ce qui la rendait attachante.
C’est Willow qui changea de sujet pour essayer de détendre l’atmosphère…

« Et dis nous Buffy, comment va ta sœur… »

« Bien, elle est inscrite au lycée de Cleveland et elle a un petit ami…Il s’appelle Marc. » répondit la tueuse.

« Oh y a quelque chose qui à l’air de te contrarier… » dit Alex en jetant un œil à Buffy dans le rétro.

« J’arrive pas à m’y faire… » dit Buffy en faisant une grimace.

« En même temps, il va bien falloir parce que c’est pas le dernier garçon qu’elle te ramènera… » dit Willow.

« Non c’est pas juste le fait qu’elle sorte avec lui depuis 9 mois qui me traumatise c’est de savoir que, enfin qu’ils ont…Vous voyez quoi… » expliqua la tueuse.

« Non, je vois pas bien de quoi tu parles là… » dit Willow en se tournant vers son amie.

Buffy la regarda avec insistance.

« Oh… » dit Willow.

« Toujours est-il que je comprend mieux la réaction de ma mère quand elle a appris pour Angel et moi… » concéda Buffy.

« Mais comment tu l’a su? Elle te l’a dit? » demanda Willow.

« J’ai commis l’erreur de rentrer plus tôt que prévu de patrouille…Et ma chambre est mitoyenne de celle de Dawn…Les murs sont pas épais par conséquent j’en ai entendu plus que je ne pouvais le supporter… » raconta la tueuse.

Alex éclata de rire…

« Ça n’a rien de drôle… » dit Buffy.

«  Allez fait pas cette tête, elle a 18 ans, c’est normal…Ta sœur n’est plus un bébé, c’est une jeune femme maintenant… » dit Alex.

« Sauf que je suis pas sûre d’être à la hauteur pour l’aider a passer ce cap…Maman aurait été formidable… » confia la tueuse.

« Buffy, tu fais une grande sœur géniale, tu n’a rien à envier à ta mère et tu m’excusera mais avec la vie que tu as eu jusque là, tu as même plus d’expérience que certaines personnes plus âgées…Ne te sous-estime pas, tu t’occupe formidablement bien de Dawn depuis que votre mère est morte. Si Dawn est ce qu’elle est aujourd’hui c’est en partie grâce à toi… » dit Willow pour rassurer Buffy.


Huit heures de route séparaient Seattle de Sunnydale, le gang roulait depuis deux heures et se trouvait dans une zone sans beaucoup d’habitation, soudain la voiture d’Alex cala…

« Qu’est-ce qui se passe? » demanda Buffy.

Alex vit un petit voyant rouge clignoter sur son tableau de bord, Willow le vit aussi…

« Dis-moi c’est quoi ce truc qui clignote? » demanda la sorcière.

« Vous allez rire les filles…On a plus d’essence… » dit Alex.

« Me dit pas que t’as pas penser à faire le plein avant de partir! » s’exclama Buffy.

Il hocha la tête l’air confus…

« Oh c’est pas vrai… » dit Willow.

« C’est pas de ma faute, on s’est mit à discuter et j’ai complètement oublier de m’arrêter à la pompe… » se défendit-il.

« Et on fait quoi maintenant? » demanda la sorcière.

« Ben la prochaine station est à cinq kilomètres…J’ai des jerricans dans le coffre, on va aller jusqu’à la station à pieds… » dit Alex.

Ils sortirent tous les trois de la voiture et se mirent à marcher, l’aller ne fut pas très fatiguant, les jerricans étaient vides, c’est le retour qui fut plus compliqué:

« Ça Alex, tu vas me le payer…Là prochaine fois que tu nous fait un coup pareil je t’étrangle! » dit la tueuse.

« Oh Buffy, te plains pas on est presque arrivés… » dit Willow.

« C’est facile pour toi de dire ça, tu fais léviter tes bidons depuis 4km et Alex a deux petits jerricans et qui c’est qui se tape les deux jerricans de 10L, c’est moi… » râla Buffy.

« Je croyais que les tueuses avaient plus de force que les humains… » dit Alex.

« Oui mais ça ne veux pas dire que 5km avec deux jerricans de 10L à bout de bras ne leur fais rien… » grogna la tueuse.

Ils arrivèrent à la voiture, Alex rempli le réservoir et ils purent se remettre en route…Buffy à l’arrière râlait toujours un peu.

« Buffy, dis-toi que tu as de la chance, tu ne subis pas ses gaffes depuis que tu as quatre ans… » dit Willow pour essayer de la faire rire.

« Ça c’est sûr, au fond j’ai de la chance…Tiens au fait vous m’avez jamais raconté comment vous vous êtes rencontrés. » dit Buffy à nouveau de bonne humeur.

« C’était quelques jours avant la rentrée, au square, tu sais celui sur la grande avenue…celui ou ta mère avait trouvé les deux enfants morts. » commença Willow.

« Ah oui, je vois. » ajouta la tueuse.

« J’étais en train de faire un château de sable dans le bac quand Larry a marché dessus et l’a détruit. » continua la sorcière.

« Moi j’étais sur le toboggan et je l’ai entendu pleurer, alors je suis allé vers elle et je lui ais tendu un mouchoir, ensuite j’ai été voir Larry qui m’aurait cassé la figure si Will ne m’avait pas sortit d’affaire… » poursuivit Alex.

« Il m’a aidé à refaire mon château et puis on a passé toute l’après-midi ensemble. Quand il a fallu rentrer chez nous, on a pas voulu se quitter alors ma mère a proposé qu’il vienne dormir à la maison. » ajouta Willow.

« Ma mère a accepté et de ce jour là, on ne s’est plus jamais quitté. » termina Alex.

« C’est mignon… » dit la tueuse en souriant.

« Ce qu’il ne t’as pas dit c’est que ce soir-là, il m’avait promis le mariage… » dit la sorcière en riant.

« En même temps c’est pas que de ma faute si ça s’est pas fait, vu que je me suis retrouvé à ne plus être le seul des deux à aimer les femmes… » souligna Alex.

Willow et Buffy éclatèrent de rire.

« N’empêche qui aurait cru lorsqu’on s’est rencontrés tout les trois qu’on en serait là aujourd’hui? » dit Willow.

« Ni vous ni moi…J’ai quand même semé une sacrée pagaille dans vos vies… » dit la tueuse.

« On a fait la même chose dans la tienne… » dit Alex.

« Et pour rien au monde je ne voudrais que ça se soit passé autrement… » ajouta Buffy.

« Une chose est sûre c’est que sans toi nos vies auraient été beaucoup moins palpitante…A vrai dire on serait mort, le Maire serpent aurait certainement détruit la ville et dévoré tout le monde… » dit Willow.


Alex avait allumé la radio et soudain, un air bien connu interrompit le gang dans sa discussion:

« Mais, c’est une chanson des Dingoes! » s’exclama Alex.

« Oui c’est Teenage FBI… » répondit Willow.

« Alex monte le son. » demanda Buffy.

Il s’exécuta, et les trois amis se mirent à chanter dans la voiture, repensant au bon vieux temps des soirées au Bronze.
Soudain, une goutte puis une autre, puis encore une autre vinrent s’écraser sur le pare-brise, le ciel était devenu tout noir et un éclair le déchira en deux.

« On aurait peut-être du éviter de chanter… » dit Willow

Alex mit ses essuie-glaces en route mais ils pleuvaient tellement fort que même à vitesse maximum cela devenait difficile d’y voir quelque chose.
Il y eu comme un drôle de bruit, Alex s’arrêta et sortit de la voiture sous la pluie, il constata qu’un pneu arrière avait crevé.

« Maudite bagnole! « dit-il en donnant un coup de pied dans l’enjoliveur.

Buffy et Willow sortirent à leur tour:

« Qu’est-ce qui se passe? » demanda Buffy en criant pour que sa voix passe par-dessus le vent et le bruit du tonnerre.

« On a crevé… » dit Alex.

Il se dirigea vers le coffre et sortit la roue de secours manque de chance il n’avait pas de crique. Il se tourna vers Buffy, la tueuse soupira et se mit à l’arrière de la voiture et souleva légèrement le véhicule mais avec la pluie les mains d’Alex glissaient et il ne parvenait pas à défaire les boulons.

« Alex dépêche toi j’ai pas une force infini non plus… » dit Buffy.

Willow,elle, regardait les bras croisés, un petit sourire sur les lèvres à regarder ses amis se démener.

« Hey Will, tu voudrais pas nous faire un petit tour de magie? » demanda la tueuse.

« Je ne suis pas censé utiliser la magie pour les trucs qu’on peut faire naturellement… » répondit la sorcière.

Pour une fois la sagesse de leur amie les exaspéra:

« Willow, si tu n’a pas utilisé la magie, tu m’explique comment tu as fait rentrer autant de fringue dans un tout petit sac à dos?Et tu veux qu’on reparle des jerricans de tout à l’heure? » ajouta Buffy.

Willow rougit, elle s’approcha de la roue et prononça une formule, l’ancienne roue disparut pour laisser place à la nouvelle…

« Allez en voiture, on est repartit! » dit Alex.

Alex roulait très lentement puisque la visibilité était nulle, tout en discutant avec ses deux amies qui trempées essayaient de se changer à l’arrière. Elles avaient prit une couverture pour se cacher et se contorsionnaient comme deux serpents. Leur ami avait interdiction formelle de regarder dans le rétro, il arrivait à la couverture de glisser et les deux filles n’avaient aucune envie de se retrouver en tenue d’Eve devant lui. Au milieu des jurons et d’éclat de rire surgit enfin un cri de victoire, elles avaient réussi.

« Enfin au sec… » dit Willow en posant ses affaires mouiller sur la plage arrière.

« C’est mieux comme ça… » ajouta Buffy en posant ses affaires au même endroit.

Alex pu enfin leur jeter un rapide regard, Buffy avait troqué son jean contre un pantalon léger gris et sa chemise beige contre un débardeur blanc. De son côté, Willow avait passé en ensemble mauve qui semblait très léger…Il ne put s’empêcher de penser que sa meilleure amie était sacrément jolie dans cette tenue, il imagina le nombre de garçon de New York qui pouvait essayer de la draguer avant de tomber de haut en comprenant qu’ils ne l’intéressaient pas.

« Pourquoi tu ris? » demanda Buffy à Alex.

« Parce que quand je vois Willow si joliment habillée, je me dis qu’elle doit sacrément attirer les regard à New York et je pense aux nombres d’homme à qui elle a dû mettre des râteaux et qui ont dû se sentir frustrés en comprenant que les hommes ne sont pas ta tasse de thé. » répondit-il.

« C’est vrai que ça arrive souvent, mais c’est assez marrant à vivre en fait…Par contre, je ne me ferais jamais au fait de me faire draguer effrontément par des filles… » confia la sorcière.

« Pourtant quand Kennedy est arrivée, il fallait être aveugle pour ne pas voir qu’elle avait une idée bien précise en tête. » répondit Buffy.

« Oui et déjà là j’étais pas très à l’aise, mais c’est Kennedy, il aurait fallu être sacrément difficile pour lui résister… » répondit Willow.

« Elle marque un point. » dit Alex.

« Merci Alex…Non c’est vrai, je ne m’y ferais jamais… » insista Willow.

« Et Kennedy ne dis rien elle? » demanda Buffy.

« Pas au début, elle aime bien me voir rougir en essayant de me sortir de la situation ou je suis. Elle ne s’en mêle que lorsqu’elle trouve que la concurrente va trop loin…Et moi pendant ce temps là, je n’ai qu’une envie c’est de me changer en petite souris pour aller me planquer dans un trou. Je pourrais le faire mais le souvenir d’Amy coincé en rat pendant trois ans m’en dissuade. » dit la sorcière.

Ils éclatèrent de rire tout les trois.

« C’est vrai qu’entre Kennedy et Tara, il y a un monde… » dit Alex.

Il réalisa qu’il aurait peut-être mieux fait de se taire, regardant dans le rétro, il vit que le visage de Willow était passé de rieur à fermé.

« Tara était unique, tout sera toujours différent… » dit-elle.

Buffy posa une main sur le genoux de sa meilleure amie, Willow sourit. La sorcière savait ce que son amie tentait de lui dire à travers ce geste…Buffy comprenait, Buffy savait, parce qu’elle l’avait vécu.
Après cet intermède un peu triste, la conversation repris de plus belle jusqu’au moment où Alex s’aperçut qu’il parlait tout seul, ses deux amies s’étaient endormie. La tête de Willow reposait sur celle de Buffy, et celle de la tueuse sur le tête de Willow. Elles semblaient sereine.

« Deux petits anges… » pensa Alex en les contemplant dans le rétro.

L’orage avait cessé et le ciel était redevenue complètement bleu, Alex pu accélérer de nouveau. De temps en temps, il jetait un œil dans le rétro pour voir si ses deux amies dormait toujours. Il souriait à chaque fois attendrit par l’image, les deux jeunes femmes avaient l’air de deux petites filles.


Quand ils arrivèrent à destination, Alex n’eut pas le cœur à les réveiller, c’est seul qu’il déchargea la voiture et qu’il entreprit le montage de la grande tente qu’ils partageraient tout les trois. Il avait presque terminé quand dans la voiture, les deux jeunes femmes se réveillèrent.

« Je crois qu’on est arrivée… » dit Willow en ouvrant un œil.

« Ou alors on est encore en panne… » dit Buffy.

« Si on vérifiait? » proposa la sorcière.

Les deux jeunes femmes sortirent la voiture, d’abord aveuglées par le soleil, elles aperçurent Alex en sueur qui installait le camp.

« Je vois que mes belles au bois dormant sont réveillées. » dit-il en les voyant s’approcher.

« Tu aurais pu nous réveiller, on t’aurait aider. » dit Buffy.

« Vous dormiez tellement bien que je n’ai pas osé. Et puis vous voyez, je me débrouille bien tout seul. » répondit-il.

« C’est vrai que pour la camping il a toujours été champion, quand on était petit il montait déjà son tipi d’indien plus vite que tout le monde…Alex a toujours été un manuel… » dit Willow.

«  Dans la vie savoir se servir de ses mains c’est important… » dit Alex d’un air grivois.

Willow s’y attendait, elle savait qu’Alex allait rebondir, Buffy mal réveillée mit un peu plus de temps à comprendre…

« Oh…J’avais raison il y a un peu plus de quatre ans quand je disais que tu ne pensais qu’a ça… » dit la tueuse.

Les filles aidèrent Alex a peaufiner l’installation du camp, il était sur la plage à peine deux kilomètre du cratère. Les filles allèrent enfiler leurs maillot de bain pour aller piquer une tête et bronzer un peu. Le reste de la journée passa follement vite, ils étaient heureux de se retrouver et de se raconter leurs vies ainsi bien sûr que de reparler des vieux souvenirs. Allongés sur le sable, ils contemplaient les étoiles tout en discutant.

« C’est fou que qu’on se sent petit quand on regarde le ciel… » dit Alex.

« C’est vrai qu’on fond on est peu de chose… » appuya Willow.

Buffy se redressa:

« Vous rigolez ou quoi? Ça fait plus de sept ans qu’on s’évertue à sauver le monde, je trouve qu’on est relativement important… » dit-elle.

Alex et Willow se regardèrent et éclatèrent de rire simultanément.


C’est très tard qu’il s’installèrent dans la tente pour dormir un peu, Alex était au milieu, Willow était à sa droite et Buffy à sa gauche, chacune la tête posée sur son torse et soulever régulièrement par le rythme régulier de sa respiration, ils écoutaient les bruits autour d’eux sans rien dire. Willow sentit la première la fatigue la gagner.

« Bonne nuit Alex, bonne nuit Buffy. » dit-elle.

Alex déposa un baiser sur la tête de Willow et Buffy lui prit la main.

« Bonne nuit Will.. » dirent-ils en même temps.

La sorcière ferma les yeux et s’endormi tout contre Alex.

« Je crois que je vais faire comme Willow… » dit Buffy en baillant.

Elle embrassa Alex sur la joue pour lui dire bonne nuit et reposa sa tête sur son torse, il eût le même geste que pour Willow. A son tour, la tueuse s’endormie presque immédiatement. Alex, lui, passa encore un heure ou deux à contempler ses deux amies qui dormaient avant de s’assoupir à sont tour.
Sur la plage tout était calme, juste une légère brise soufflait, on aurait dit qu’une vague de paix et d’amour s’était abattu sur ce petit coin au milieu de nulle part…

FIN




COMMENTAIRE : PAR ICI


_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageRe: Le recueil de mes One-Shot   Publié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

Le recueil de mes One-Shot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cuttlebug ou big shot sizzix ???
» Big shot
» Un tricot de maux - recueil de nouvelles
» Embossage big shot
» Parution de mon second recueil "L'abîme d'un rêve"
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Films/Série Télé :: Fanfictions :: Buffy contre les vampires-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015