Partagez | 

 Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

Drakhus Von Carstein
Tache d'encre

Messages : 68
Masculin Inscrit le : 22/03/2010

MessageCommentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Jeu 11 Nov 2010 - 12:28

Je remet le Disclaimer afin de le rappeler.

Disclaimer: La Nuit des Longs Couteaux appartient à l’Histoire. Je ne fais pas l’apologie du Nazisme. J’essaie de me placer à la place des tristement célèbres S.S, qui, je le rappelle, est classé comme organisation criminelle. Je sais que cela doit déranger plus d’un, mais les SS étaient eux aussi des hommes. Et le contexte politique de l’époque était différent.
*Je le répète les propos contenus dans le texte ne sont pas les miens !


Je suis conscient que le texte est plutôt choquant.

_________________________________________________
Drakhus Von Carstein, avocat du Diable...ou est-ce lui le Diable?

Pour le plus Grand Bien...Gellert Grindelwald...

"Comme l'acier fend la chair, le pouvoir fend l'âmes"
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lou
Tache d'encre

Messages : 46
Féminin Inscrit le : 06/09/2010
Localisation : tu vois là-bas et bien je suis à côté.


MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Jeu 11 Nov 2010 - 15:38

sujet tabou plus que texte choquant (à noter quelques fautes et redondances )...

qu'as-tu voulu dire exactement ? Qu'Anton a fait son devoir ? Obéir aux ordres n'était-ce pas le point d'orgue de la défense de tous les S.S. lors du procès de Nuremberg....

Ton texte m'évoque une chanson : Né en 17 à Leidenstadt de Goldman

Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d'un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j'avais été allemand ?

Bercé d'humiliation, de haine et d'ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d'un torrent ?

Si j'avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d'une foi, d'une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir, tendre une main ?

Si j'étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu crs cris portés par le vent
Rien ne sera comme avant ?

On saura jamais c'qu'on a vraiment dans nos ventres
Caché derrière nos apparences
L'âme d'un brave ou d'un complice ou d'un bourreau ?
Ou le pire ou le plus beau ?
Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d'un troupeau
S'il fallait plus que des mots ?

Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d'un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j'avais été allemand ?
Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps
D'avoir à choisir un camp

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Vinou
Factrice suprême et fourbe

Messages : 7309
Inscrit le : 22/03/2010
Localisation : Un esprit sain dans un porcin.

Disponibilité : MP-tisez-moi au besoin, la magie de la boîte mail me téléportera à vous même en cas d'absence sur le forum

MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Ven 12 Nov 2010 - 10:39

C'est très intéressant (et à la fois audacieux, dans un sens) d'avoir voulu placer ton texte du point de vue des SS. Un choix risqué et assez osé, il faut le dire.

Et comme tu l'évoques, on a souvent du mal à se souvenir que les bourreaux sont aussi des êtres humains. Hitler a été un très grand manipulateur, personne ne peut affirmer qu'il n'aurait pas « succombé » à ses paroles. Évidemment pour nous aujourd'hui c'est facile de dire « Hitler était un monstre », parce qu'on en a le recule et qu'on a la matière pour remettre en cause tout ça.

Un texte intelligent, bien écrit.
Peut-être un peu court, cependant, mais il ne manque pas d'intérêt pour autant.

J'aimerais lire tes autres OS si tu as envie de les publier, en tout cas !

_________________________________________________
Frère de Kiki, beauf' d'Edo-choue, Chinois du sud-est contrefait, Mongol fier, empereur autoproclamé des Nains, floodeur invétéré, alcool frelaté
Troisième bras de la dictatrice è_é
Accessoirement vieux et fourbe.
(AKA Damdin')

Interviewer: ''So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?''
Frank Zappa: ''You have a wooden leg. Does that make you a table?''
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Drakhus Von Carstein
Tache d'encre

Messages : 68
Masculin Inscrit le : 22/03/2010

MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Ven 12 Nov 2010 - 12:28

Bonsoir!

Je vous remercie tout les deux pour avoir pris le temps de commenter mon O.S

Lou: des fautes et des redondances? Les fautes on du m'échapper, pour les redondances, pourrais tu me les citer, je dois avouer que se mot de vocabulaire m'échappe ^^'.

En effet, j'ai voulu exprimé qu'Anton à fait cela par devoir et surtout par croyance en se qu'il fait. Il est conscient qu'il commet et commettra des horreurs. Je pense que je n'ai pas bien rèussie à mettre en avant cela, en tout cas merci.

Vinou: Audacieux? Pourquoi cela?

Oui on oublie très souvent que les S.S et autre bourreaux, sont aussi des hommes. J'ai fait exprès après longue réflexion de prendre l'un des membre des escouades de tueurs, je trouvais que c'était plus intéressant de se placé du coté des "méchant" (ou plutôt perdant de la guerre).

Tu trouve le texte intelligent et bien écrit, j'en suis très heureux, merci!
Le texte est court, je sais a vrai dire après publication j'ai eu des remords, j'aurais peut être du plus détailler les réactions d'Anton, se qui se passe autour de lui. Expliqué mieux se que sont les S.A aussi.

Mais bon, je peux toujours reprendre le texte a dire vrai^^

Pour mes autre O.S je vais les peaufiner un peu plus encore. Mais je peux dèjà te dire le titre du prochain:

Je suis dans l'Ombre de vos cœurs.

Encore merci pour vos commentaires!

_________________________________________________
Drakhus Von Carstein, avocat du Diable...ou est-ce lui le Diable?

Pour le plus Grand Bien...Gellert Grindelwald...

"Comme l'acier fend la chair, le pouvoir fend l'âmes"
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Vinou
Factrice suprême et fourbe

Messages : 7309
Inscrit le : 22/03/2010
Localisation : Un esprit sain dans un porcin.

Disponibilité : MP-tisez-moi au besoin, la magie de la boîte mail me téléportera à vous même en cas d'absence sur le forum

MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Ven 12 Nov 2010 - 12:55

Audacieux dans le sens où parfois on a tendance à se dire que ce que disent les personnages, c'est le ressenti de l'auteur. Donc après même si tu précises bien que ce n'est pas ta pensée, tu auras toujours des imbéciles qui voudront le croire... Écrire quelque chose du point de vue de gens très mal aimés c'est toujours prendre le « risque » de leur être assimilé.

Effectivement rien ne t'empêche de reprendre ton texte puis de publier le nouveau jet pour donner comparaison, d'ailleurs le forum est aussi là pour qu'on s'aide à écrire « mieux » les uns les autres ce texte manque un peu de développement c'est vrai mais l'ensemble est bon, même tel qu'il est là il passe très bien.
J'aime bien ce qui s'en dégage. Il y a des références historiques sans que ça rende le texte élitiste (en gros ton texte ne fait pas "j'étale mon savoir en tartines pour montrer que je sais des choses"), l'écriture est très naturelle et la lecture le devient aussi.

Peut-être qu'à ta place j'aurais encore d'avantage accentuer le côté violent, je ne sais pas... En même temps écrit comme ça les évènements paraissent assez froids et Anton a l'air très "détaché" de ce qu'il fait, c'est peut-être bien mieux comme ça que si c'était plus violent parce que ça laisse l'impression qu'il n'est qu'une marionnette, en fait, qu'il tue parce qu'on l'incite à le faire et que tuer des opposants c'est un mal pour le bien du Reich et de ce en quoi il croit...
Ca illustre bien ta phrase :
Citation :
Pour ses raison et parce qu’il croyait en Hitler, Anton exécuterait tous les ordres qu’on lui donnerait.

De même, ce passage :
Citation :
Schwartz se rappelait encore aujourd’hui de la misère dans laquelle sa famille vivait pendant la récession alors que le Diktat leur imposait de pourrir dans la misère. Son père était mort de la main des soldats Britannique, abattue alors qu’il s’était rendu. Etant l’ainé de sa famille Anton versait une partie de son salaire bien peu élevé de S.S pour l’éducation de sa jeune sœur. Il se l’était promis, sa sœur vivrait une enfance heureuse. Pour ses raison et parce qu’il croyait en Hitler, Anton exécuterait tous les ordres qu’on lui donnerait.
C'est assez simple, mais ça laisse voir que derrière chaque bourreau, il y a aussi une victime...


_________________________________________________
Frère de Kiki, beauf' d'Edo-choue, Chinois du sud-est contrefait, Mongol fier, empereur autoproclamé des Nains, floodeur invétéré, alcool frelaté
Troisième bras de la dictatrice è_é
Accessoirement vieux et fourbe.
(AKA Damdin')

Interviewer: ''So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?''
Frank Zappa: ''You have a wooden leg. Does that make you a table?''
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lou
Tache d'encre

Messages : 46
Féminin Inscrit le : 06/09/2010
Localisation : tu vois là-bas et bien je suis à côté.


MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Ven 12 Nov 2010 - 16:25

Citation :
Attendant l’ordre du Führer, le groupe de soldats en uniforme noir se tenait dans un petit entrepôt. Une dizaine de membres se trouvait là, certains jouaient aux cartes, d’autres lisaient le journal du parti. Silencieux, les membres de la section de protection attendant dans le calme l’ordre de lancer la purge.

tu te répètes dans ce paragraphe. d'ailleurs ta dernière phrase est bizarre, pas de verbe mais un participe...Pour donner plus d'imparct j'inverserai les phrases....des soldats attendent le top départ de leur mission, un ordre, celui du Führer.
Des soldats avaient pris position dans un petit entrepôt. Ils étaient dix, certains jouaient aux cartes, d'autres lisaient le journal du parti. Ils attendaient l'ordre d'attaquer, l'ordre de leur Fürher. par exemple. Explique pourquoi tu précises que l'uniforme est noir


Pourtant à l’approche de l’ordre qui allait sceller le destin des membres des sections d’assauts, quelques uns commençaient à devenir nerveux, les mitrailleuses étaient régulièrement vérifiées, les balles des chargeurs comptées et recomptées. Anton, supposait que dans les autres groupes présents étaient eux aussi dans ce cas.

manifestement les soldats savent le pourquoi de leur mission mais quelle mission ? Ils attendent juste le top départ. "A l'approche de l'ordre" est inadéquat, je dirai plutôt que l'attente joue sur leurs nerfs puisqu'ils ont le temps de cogiter sur ce qu'ils devront faire et peut-être le bien fondé de cette mission. Ta dernière phrase est mal tournée --> Anton supposait que la tension gagnaient aussi les autres groupes /unités/factions. L'attente était terrible...

Anton Schwartz savait que tout ceci était une mascarade. Le complot d’Ernst Röhm avait été inventé de toute pièce par Heinrich Himmler, Joseph Goebbels, Rudolf Heß (Hess) et Goering. Mais c’était pour le plus grand bien. Les velléités de trahison de la S.A devaient être écrasées dans l’œuf avant que le Reich sombre dans une autre période de chaos.

Schwartz se rappelait encore aujourd’hui de la misère dans laquelle sa famille vivait pendant la récession alors que le Diktat leur imposait de pourrir dans la misère. Son père était mort de la main des soldats britanniques, abattu alors qu’il s’était rendu. Etant l’ainé de sa famille Anton versait une partie de son salaire bien peu élevé de S.S pour l’éducation de sa jeune sœur. Il se l’était promis, sa sœur vivrait une enfance heureuse. Pour ces raisons et parce qu’il croyait en Hitler, Anton exécuterait tous les ordres qu’on lui donnerait.

Hitler est arrivé légalement au pouvoir en 33 si mes souvenirs sont bons, il a été élu et confortablement élu, jouant sur le ressentiment occasionné par le Diktat de Versailles entre autres choses. En cela l'on peut comprendre qu'Anton, en jeunesse hitlerienne "bien dressée", croit en la cause qu'il sert, personnifiée par Hitler. Anton n'en est pas pour autant un fou sanguinaire. Il est conscient qu'il va tuer mais parce que c'est légitime, il estime faire son devoir. ca ne ressort pas assez dans ces paragraphes.

Dans le milieu de l’après-midi, le téléphone sonna. Avec précipitation, le groupe d’assassins se dirigea vers leur sergent qui avait décroché. Alors que le téléphone cessait, une excitation, sombre et morbide s’empara du cœur des exécuteurs. Le visage dur de leur sergent se tourna vers eux. Il ne lâcha qu’un seul mot, un mot qui aurait pu être joli si ce qui se cachait derrière n’était pas aussi monstrueux.

pourquoi insister à décrire ces hommes comme des meurtriers: assassins, exécuteurs, monstrueux: ce sont des soldats avec une mission à remplir, des hommes conscients de leur devoir. La tournure maladroite de tes phrases enlève toute la tension de la scène.

- Kolibri, lâcha le sergent.

Immédiatement la dizaine de membres de l’escouade, s’affaira, prenant leurs armes et sortir sous le soleil couchant. Anton sortit son lüger de son étui, sous la lumière de l’entrepôt, le svastika gravée dans le bois de la crosse, l’assurant que l’acte qu’il allait commettre était pour assurer le futur du IIIème Reich.

Tu as déjà évoqué la sauvegarde du III Reich. Et puis tu as un problème de temps dans l'action: tu parles de l'ordre donné en milieu d'aprés-midi puis ils se mettent en branle immédiatement et pourtant c'est déjà le soir ? comme on est en été, la nuit tombe tard.

J'en viens à me demander si Anton ne doute pas du bien fondé de sa mission vu qu'il souligne que ce qui a motivé l'ordre est un mensonge des généraux,et comment il insiste pour se convaincre que ce qu'il s'apprête à faire est " juste"


Alors qu’ils marchaient dans les ruelles pavées, les civils encore dehors, se hâtaient de rentrer chez eux, la vue de ces hommes en uniforme noir en effrayait plus d’un. Le soleil était rouge alors qu’ils arrivaient devant la caserne des Sturmarbteilung. La sentinelle, ne put rien faire, le salut qu’elle s’apprêtait à faire fut étouffé par une salve de mitrailleuse.

Les yeux exorbités par la surprise, l’homme s’écroula et tandis qu’il allait parler, Anton s’avançait vers lui et lui braqua le canon de son arme sur le front :

- Vive l’Allemagne National-socialiste !

La boite crânienne explosa sous le choc, mais les tueurs ne se firent pas prier pour entrer. A l’intérieur des cris de surprise et les coups de feu se firent entendre. Comme partout en Allemagne la nuit du 29 au 30 juin, plusieurs opposants furent froidement exécutés par les membres de la Schutzstaffel.

Ils prennent d'assault le batiment, pourquoi se feraient-ils prier pour entrer. Par ailleurs, comment les assiégés peuvent ils être surpris puisqu'il y a déjà eu une salve de mitraillette à l'entrée. Tu devrais plutôt décrire l'action militaire: comment ils pénètrent dans les locaux, repèrent et exécutent leurs cibles, la peur de mourir et la peur de tuer. Anton avait-il déjà tué avant ?

Leur cible principale, se tenait devant eux, en chemise brune. L’homme d’une quarantaine d’année les dévisageait froidement. Alors que le sergent allait ordonner à l’homme de les suivre, celui-ci sortit calmement un revolver qu’il posa sur sa tempe.

je dirai plutôt dignement que calmement

-Je meurs pour l’Allemagne ! Heil Hitler ! Cria l’homme.

Le sergent regarda avec respect la dépouille du mort. Celui-ci était mort dans l’honneur. Les S.S avait une autre mission et n’avait pas le temps d’attendre, leurs prisonniers devaient être menés en forêt pour y être exécutés. Anton espérait qu’aucun civil ne serait blessé durant la purge.

pourquoi ne pas abattre les prisionniers sur place ? pourquoi cette pensée pour les civils voisins du carnage ?

par redondance, je voulais dire des répétitions de mots et d'idées: tu répètes les mêmes choses et en plus d'alourdir ton texte, tu vas à l'encontre de ce que tu voulais dire. Comme je te l'ai dit plus haut, à trop vouloir jusitifier qu' Anton croit en ce qu'il fait, on en vient à en douter.

comme l'a dit Viniou, la trame est là, il faut juste l'étoffer davantage, en donnant plus de consistance à ton personnage, d''abord et en redefinissant toutes les étapes de l'action pour donner du rythme, de la tension : l'attente, l'ordre, l'éxécution de cet ordre...

voilou, ce ne sont que des remarques, à ce titre, libre à toi d'en tenir ou non compte. C'est ton texte.


Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bellusagi
Auteur de Best-seller

Messages : 1292
Féminin Inscrit le : 22/03/2010
Profil d'auteur : Bellusagi
Localisation : Mondragon


MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Mer 17 Nov 2010 - 11:53

Hey!
Je viens de lire ton texte sur la nuit des longs couteaux est plutôt pas mal.
Bon certes il est du point de vue S.S. mais je suis plutôt d'accord avec toi pour dire qu'après tout ils n'étaient que des hommes. Des hommes qui se laissent abusépar des idéaux qu'ils croient et qu'ils espèrent bons.
Après tout on sait que certains ont même tenté quelque chose puisqu'il y a eu une tentative d'assassinat (certes ratée) contre Hitler.
Malgré tout il y a quelque chose qui m'a toujours chagriné. C'est vrai que nombreux croyaient en Hitler parce qu'ils croyaient qu'il disait la vérité. Mais sincèrement je me suis toujours demandé comment ils avait pu croire en son idée de la race arienne (je rappelle qu'il disait en faire partie) dont les membres sont sencés être blonds aux yeux bleux, alors que lui même était chatain tirant sur le brun aux yeux marrons!
Ca m'a toujours laissé perplexe.
A près pour ceux que ce sujet interresse je conseille de lire " La part de l'autre" d'Eric Emmanuel Schmitt qui raconte ce que serait devenu Hitler si il avait été accepté aux beaux-arts. Le livre suis parallèlement la vie du Hitler recalé et celui du Hitler admis aux beaux-arts. C'est très instructif quoique l'auteur aurait pu aller un peu plus loin.
En tout cas bravo pour ce texte. Il fallait osé. Et tu l'as fait.

_________________________________________________
Bellusagi sur fanfic.fr
Mariefandetwilight sur ff.net
"Au nom de la lune je vais vous punir!"


Profil Fanfiction.net Profil fanfic-fr.net
Chorezik (Mon site internet)
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Killy
Iznogood

Messages : 1362
Masculin Inscrit le : 22/03/2010

MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Sam 18 Déc 2010 - 19:04

Quelques fautes d'orthographe, texte un peu trop rapide, mis à part cela, on sent bien que le texte est fortement imprégné de ce qu'il s'est passé pendant cette fameuse nuit des longs couteaux. Personnellement j'ai lu des récits courts encore plus effrayants, en tout cas le fanatisme lié au contexte de l'époque est bien mis en avant. Bonne continuation, Drakhus !

_________________________________________________
Cauchemar de la dictatrice è_é
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur http://shinigami-note.actifforum.com/

avatar

Herr Doktor
Assistant

Messages : 271
Masculin Inscrit le : 22/12/2011
Localisation : Königsberg


MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le : Jeu 19 Jan 2012 - 13:26

voilà le genre de fic que j'aime lire

les histoires racontées du point de vu des "méchants" sont très rares, de plus prendre le point de vu de personnages comme les SS plus que compromis est très difficile et risqué.
moi ce que j'aime dans ta fic c'est de montrer le côté humain de personnes qu'on définit souvent comme des démons, après tout les SS ont eux aussi été des enfants puis des adolescents, ont eu des amours, des amis et des enfants; le genre de détails que les gens préférent oublier. ton personnage Anton aide sa soeur en lui versant une partie de son salaire (combien gagnait un SS au fait?) ce qui peut le rendre presque sympathique, il est dommage que ton récit soit court: Anton aurait gagné à être un peu plus développé.


_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur http://images1.wikia.nocookie.net/__cb20080224123154/noncicloped

Contenu sponsorisé


MessageRe: Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"   Publié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

Commentaires pour "Meine Ehre heißt Treue"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A vous de voir ...
» Commentaires pour "Le pacte du sang"
» À la (re)découverte d'Eths !
» Commentaires pour "Habibi"
» commentaires pour "un si beau jardin"
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Fictions Historiques :: Commentaires-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015