Partagez | 

 De petits OS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

caropat07
Tache d'encre

Messages : 11
Féminin Inscrit le : 16/01/2011
Localisation : Meysse - Ardèche


MessageDe petits OS    Publié le : Lun 14 Fév 2011 - 6:52

Bonjour

Là seront rassemblés mes OS.

Genre : humour, pour la plupart.

La liste pourra être modifiée bien évidemment. L'univers des vampires est présent, mais ces évènements se passent en marge des livres.

Une si belle voiture
Rating G
Edward prête sa voiture à Bella. Mauvaise idée...

Malchanceuse jusqu'au bout
Rating G
Les Cullen fêtent l'anniversaire de Bella. Y survivront-ils ?

Les commentaires sont ICI


Dernière édition par caropat07 le Jeu 2 Juin 2011 - 9:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

caropat07
Tache d'encre

Messages : 11
Féminin Inscrit le : 16/01/2011
Localisation : Meysse - Ardèche


MessageUne si belle voiture   Publié le : Lun 14 Fév 2011 - 7:00

Une si belle voiture

Pov Bella

Ce matin, Edward m’avait annoncé qu’il comptait me faire une surprise, et je doutai que le malheureux ait pris conscience de son malheur. Encore maintenant, il restait assis sur le canapé, à contempler l’extérieur, le regard vide.

Après les cours, il m’avait ramenée chez Charlie, comme d’habitude, mais il n’était pas rentré chez lui et m’avait regardée, une lueur amusée dans les yeux.

-Qu’est-ce qu’il y a ? avais-je fini par demander, agacée.

-Tu te souviens, la surprise ?

-Oui, eh bien ? Qu’est-ce que c’est ?

-Voilà, je pense que tu devrais changer ta vieille camionnette, mais pour ça, je voudrais te faire essayer une autre voiture.

Je le regardai, soupçonneuse. De quelle voiture parlait-il ? Certainement pas de la sienne, vu comme il en prenait soin et interdisait à ses frères et sœurs d’y toucher. Il prit une grande inspiration inutile et se passa la main dans les cheveux.

-Je te propose de conduire ma voiture.

J’en restai bouche bée de surprise, n’y croyant pas mes oreilles.

-Tu n’as pas peur ?

-Je te fais confiance, et puis je suis là ! Il ne risque rien de t’arriver.

Il me tendit les clés et je déglutis. Moi et ma maladresse risquions de mettre à mal la confiance de mon amoureux, mais il semblait tant vouloir me faire plaisir en me la laissant essayer… Finalement je pris les clés. Doucement, je m’installai au volant et réglai le siège, les rétroviseurs et jouai avec les pédales tandis que lui prenait place à mes côtés, sur le siège passager.

-La voiture avancera mieux si tu démarres, fit-il remarquer en souriant.

Se ficherait-il de moi par hasard ? Je lui fis une grimace peu amène et allumai le contact. Le moteur émit un ronronnement, comparé au rugissement de ma camionnette, ce qui m’enchanta. Le sourire que je fis rassura sans doute Edward puisqu’il soupira.

-J’ai crains un instant que tu n’apprécies pas l’absence de pétarade, dit-il, ironique. Tu comptes rester là ou tu veux rouler un peu ?

Je fis mine de le taper mais il attrapa ma main et l’embrassa. Il commençait à m'énerver doucement, avec ses remarques.

-Tu veux boire ?

Il appuya sur un bouton et une canette de Coca-Cola fraîche, si j’en croyais la condensation qui perlait sur la canette, sortit d’un rangement immédiatement.

-Waouh ! fut le seul son que je réussis à émettre.

Edward sourit et me fit signe de sortir de l’allée. J’obéis, passant la première.

-On ne risque pas d’excès de vitesse, laissa-t-il échapper, légèrement frustré, mais on n’est pas rentré non plus. 20 km/h, tu ne crois pas que c’est un peu exagéré Bella ?

Je suis prudente, voilà tout. N'a-t-il donc pas peur pour sa voiture ? Sans dire un mot, et très concentrée sur la route et sur les autres voitures, j’appuyai sur l’accélérateur et passai la seconde puis la troisième.

-C’est mieux, mais on peut aller plus vite tu sais. Il y a six vitesses, tu ne vas pas les user si tu les passes.

Voulant faire cesser ses sarcasmes, j’appuyai franchement sur l’accélérateur et nous sortîmes de Forks. Les arbres filaient, plus vite qu’avec ma Chevrolet, mais tout à coup on entendit un couinement, comme un frottement sur de l’acier.

-Arrête-toi sur le bas-côté, m’ordonna Edward d’une voix tendue.

Je freinai d’un coup, faisant couiner les pneus.

-Ouch !

A cause de mon freinage en urgence, je m’étais cogné la tête sur le volant. Je me massai doucement le front, certaine que le lendemain j’aurais une bosse grosse comme un œuf, et je me rendis compte qu’Edward était déjà dehors, en train d’examiner sa voiture en grommelant.

-Mais qu’est-ce que j’ai fait ! Pourtant Rosalie m’avait prévenu ! Je vais tuer Alice pour m’avoir garanti qu’il n’allait rien arriver à Bella. Et ma voiture ?

Je sortis pour le voir accroupi, en train de caresser sa carrosserie. On aurait dit qu'il venait d'écraser quelqu'un. Ce n'était pourtant qu'une égratignure !

-Je vais te repeindre ma belle. Je vais demander de l’aide à Rosalie, et tu verras que tu seras comme neuve.

Il parlait à sa voiture ! Si je m’attendais à ça ! Finalement, il était aussi fou que moi, l’humaine tombée amoureuse d’un vampire.

Je retournai m’asseoir, prise de vertiges, et ouvris la canette de soda pour me redonner quelques forces. Le choc contre le volant et le fait de voir Edward parler à sa voiture me déroutaient, et je ne voulais qu’une chose : rentrer chez moi. Edward grommelait dans son coin, toujours penché sur l’éraflure, et ne daignait plus s'intéresser à moi. Je m’installai plus confortablement et mis un peu de musique, me demandant combien de temps il allait s'en vouloir de m'avoir laissé conduire.

-Tu as besoin d'aide Edward ? demandai-je sans bouger du siège.

-Non, ça ira. Reste tranquille dans la voiture.

Je me renfonçai donc dans le siège, très confortable il est vrai, mais à ce moment le frein à main, que j’avais dû mal enclencher, se desserra et la voiture, garée sur un bas-côté incliné, commença à avancer. Ceci n’aurait pas été un problème si un arbre n’avait eu la mauvaise idée de pousser à moins de 1 mètre de là où j’avais garé la voiture, et l’inévitable se produisit : le véhicule alla s’arrêter dans l’arbre, sans qu’Edward ou moi puissions faire quelque chose.

-Non ! gémit Edward lorsque l’impact eut lieu.

On aurait dit qu’il pleurait la mort de quelqu’un à présent. Il se précipita sur l’avant de la voiture et repoussa la voiture d’un mètre, juste assez pour se glisser entre la voiture et l’arbre et embrasser le capot.

-Je suis désolé ma pauvre voiture, si désolé !

Et moi, je n’étais pas désolée ? Je voulus aller voir Edward mais ma main bouscula malencontreusement la canette de soda dont le contenu se renversa sur le siège. Aussitôt je tentai d’éponger avec un chiffon, jusqu’à ce qu’Edward ne s’en aperçoive et crie une nouvelle fois.

-Bella ! Non !

Au moment où il fut devant ma portière, je l’ouvris, voulant lui faciliter la tâche, mais la portière de la Volvo n’était pas celle, rouillée, de ma camionnette, et la pression que j’exerçai fut peut-être un peu trop forte, ce qui fait que la pauvre portière alla buter dans Edward. Autant dire dans un bloc de marbre qui plia la portière en deux. Edward tremblait de fureur et bégayait qu’il ne me laisserait plus jamais conduire une de ses voitures. J’étais bien d’accord avec lui, et je lui proposai de rentrer.

-Je ne vais pas l’abandonner là ! J’appelle Emmett pour qu’il vienne la chercher.

Il prit son portable et alla plus loin. Je sortis du véhicule et fis quelques pas mais Edward m'ordonna de retourner dans la voiture d’une voix dure.

-Je ne voudrais pas que tu te fasses écraser par la seule voiture qui passera de toute la journée.

Tandis qu’il finissait son appel, je vis une boîte d’allumette. Puisque nous avions plusieurs minutes à attendre, autant jouer…

Au départ, j'admirais seulement la boite, décorée avec un magnifique paysage de montagne. Puis j'ouvris la boîte, juste pour regarder le nombre d'allumettes. D'ailleurs, pourquoi Edward avait-il des allumettes dans sa voiture ? Un vampire ne fumait pourtant pas ! Je pris un bâtonnet de bois et le tournais dans ma main, puis voulus y mettre le feu, juste pour admirer la flamme. Seulement, je me souvins de ma maladresse au moment de gratter l’allumette, et je ne pus retenir mon geste. Le bout de bois s’enflamma mais il m’échappa des mains pour tomber sur la moquette et rouler sous le siège passager. Je décidai de jouer les innocentes et de laisser l’allumette à sa place : elle avait dû s’éteindre en tombant. Sauf que, manque de chance, elle n’avait pas fini sa combustion, et au bout de trois secondes, de la fumée se fit sentir. Edward, alarmé, revint en courant et me regarda, l’air malheureux.

-Qu’as-tu fait encore ?

-Rien…

Il me sortit de la voiture et m’emmena à plusieurs mètres de là, m’ordonnant de me coucher. Ne comprenant pas, je lui demandai des explications mais il fut rapide et me sauta dessus. Pour la seconde fois de la journée, je me cognai la tête, l’arrière cette fois, avant d’entendre une explosion.

-Ça va Bella ?

Je ne répondis pas, me contentant de me masser l’arrière du crâne et de me redresser. Je vis d’abord le regard d’Edward : un homme au supplice. On lui aurait annoncé ma mort qu’il n’aurait pas l’air plus malheureux. Puis je vis ensuite la voiture en train de brûler. Edward prit la parole d'un air lamentable.

-J’avais tuné ma voiture, et il y a avait une bouteille de gaz sous le siège passager. Promets-moi quelque chose Bella : ne me laisse plus jamais te prêter ma voiture !

Et voilà ma soirée ! Après, Emmett est arrivé, a beaucoup ri lorsqu’Edward lui a raconté mes déboires, puis il nous a ramené chez les Cullen, où j’ai eu l’autorisation de passer la soirée, afin que Carlisle surveille mes maux de tête consécutifs aux deux chocs. Depuis, Edward est prostré sur le canapé, le regard dans le vide. Pensait-il toujours à m’offrir une nouvelle voiture ?


Commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

caropat07
Tache d'encre

Messages : 11
Féminin Inscrit le : 16/01/2011
Localisation : Meysse - Ardèche


MessageMalchanceuse jusqu'au bout   Publié le : Jeu 2 Juin 2011 - 9:36

Malchanceuse jusqu'au bout



Pov Esmée

Bella regardait Alice avec appréhension, et elle avait raison : mon excentrique de fille avait prévu un énorme gâteau, décoré de dizaines de bougies : 23 pour être exacte.

Alice avait assis Bella de force sur un divan et avait débarrassé la petite table de tous les magasines pour que les garçons puissent poser le gâteau. Quand ceux-ci arrivèrent avec le plat, les yeux de Bella s’écarquillèrent.

-C’est… de la folie !

Elle semblait partagée entre la joie et l’inquiétude. De quoi avait-elle donc peur ?


Pov Bella

Un énorme gâteau ! Pour moi seule ! Mais ce n’était pas le pire : 23 bougies décoraient la pâtisserie ! Inoffensives pour une personne normale, mais qui avaient des allures de promesse d’incendie en ma présence. Ma première envie fut de m’éloigner le plus possible de ces engins incendiaires mais Alice me retint.

-Allez Bella ! Souffle donc tes bougies !

Je la regardai, mi-figue, mi-raisin. J’allais provoquer une catastrophe, je le sentais! Et puis, parlons de mon âge ! 23 ans ! 5 ans de plus qu’Edward ! Je lui avais plus d’une fois signifié mon mécontentement quant à cette différence mais il refusait de me transformer, encore et toujours.

Vaincue par Alice, je tentai de souffler les bougies.

Mais quelle ne fut pas ma terreur quand je vis une étincelle atterrir sur Emmett ?! Celui-ci se leva d’un bond. Voulant rattraper ma bêtise, je lui lançai mon verre qui devait contenir de l’eau, sachant que j’avais bien précisé à Alice « pas d’alcool ! ». Seulement, celle-ci ne m’avait pas écouté et avait remplacé l’eau par de la vodka, ce qui fit flamber Emmett comme une crêpe.

Rosalie, voulant l’aider, se prit les jambes dans mes pieds et tomba sur Emmett, ce qui fit prendre feu les cheveux de Rose. Elle se mit à crier et à me maudire, ce qui fait qu’entre les cris à vous percer les oreilles de Rosalie et les grognements de grizzlis d’Emmett, je ne pus entendre Edward me crier que j’avais balancé le gâteau sur Alice qui avaient ses vêtements hors de prix (pourquoi mettre du Prada, du Chanel, ou du Diesel lors d’un anniversaire alors qu’on restait chez soi ?) couverts de crème et de nappage. Ses yeux étaient noirs de fureur.

Carlisle tentait d’éteindre le feu tandis qu’Esmée calmait Alice qui criait au meurtre, mon meurtre en l’occurrence. Edward voulu me prendre sur son dos, sans que je ne comprenne pourquoi, mais dans le mouvement, ma jambe glissa. Il chercha à me rattraper, mais à cause de moi, il buta contre Esmée qui tomba sur Alice, couvrant également la femme de Carlisle de pâtisserie. Mon amoureux ne s’en préoccupa pas et m’emmena dans sa chambre.

-Tu restes là et tu ne bouges pas ! M’ordonna-t-il.

Il sortit à vitesse vampirique et ferma la porte à clé, mais dans quel but ? M’empêcher de sortir ou empêcher les autres d’entrer ?

Je décidai de sortir sur la terrasse pour me calmer : j’avais peur pour eux, peur de les avoir fait brûler et qu’ils en meurent. Peur aussi de les avoir mis tellement en colère qu’ils ne veuillent plus me voir.

A peine étais-je sur la terrasse que celle-ci céda sous mon poids. J’hurlai mais Jasper me rattrapa. Malheureusement je m’étais égratignée dans ma chute et je saignais. Les yeux de Jasper étaient noirs d’envie, et je me doutai de ce qui allait suivre. Ne voulant pas revivre la même chose que lors de mon premier anniversaire avec les Cullen, je lui parlai, essayant de le distraire.

-Euh… Jasper, c’est moi… Bella…

Mais il ne m’écouta pas : il me serra dans ses bras et planta ses dents dans mon cou.


Pov Carlisle

Bon, récapitulons : Rosalie avait les cheveux brulés, Emmett était défiguré, les vêtements d’Alice étaient ruinés, fichus, ce qu’elle considérait comme un affront extrêmement grave et ma femme s’était pris un seau d’eau sur la tête par Edward qui voulait l’aider à se laver un peu.

Résultat : tout le monde ou presque avait des envies de meurtres envers Bella. Moi je n’avais récolté qu’une petite brûlure au moment où Bella avait voulu enlever à la main les bougies encore allumées.

Soudain, on entendit un cri provenant de l’extérieur : c’était Bella. Nous nous précipitâmes dehors où on découvrit Jasper en train de sucer le sang de Bella. Edward l’arrêta en un bond et il prit son amoureuse pour la porter dans sa chambre.

Bon, eh bien, les envies de meurtres étaient passées : Bella allait faire partie de la famille, en espérant que sa maladresse disparaîtrait.

Emmett osa une parole qui risquait de lui attirer des ennuis.

-Vivement dans trois jours, qu’on puisse à nouveau s’amuser !



COMMENTAIRES
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageRe: De petits OS    Publié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

De petits OS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recette de petits sablés
» Caromarpie : Mes petits bracelets
» Quiche de petits légumes
» les 3 petits cochons
» vieille recette des petits gâteaux brun au chocolat.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Livres/Romans :: Fanfictions :: Twilight-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015