Partagez | 

 Commentaires sur "L'Éphèbe et Yoshiki"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

avatar

MarcUstus
Tache d'encre

Messages : 13
Masculin Inscrit le : 28/12/2011

MessageCommentaires sur "L'Éphèbe et Yoshiki"   Publié le : Jeu 29 Déc 2011 - 10:49

Et voici la partie dans laquelle vous pouvez poster vos commentaires sur ma fanfiction.
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Vinou
Factrice suprême et fourbe

Messages : 7309
Inscrit le : 22/03/2010
Localisation : Un esprit sain dans un porcin.

Disponibilité : MP-tisez-moi au besoin, la magie de la boîte mail me téléportera à vous même en cas d'absence sur le forum

MessageRe: Commentaires sur "L'Éphèbe et Yoshiki"   Publié le : Ven 30 Déc 2011 - 14:29

Bonsoir MarcUstus !

Un texte... Assez bluffant. Vraiment. Une fois immergé dedans (tel l'Ephèbe et Yoshiki dans la rivière) j'ai tout lu d'une traite.
Je ne connais pas Yoshiki, mais cette fiction est un fantasme beau et avec une belle touche sensuelle, avec une retenue et un langage assez lyrique qui en font quelque chose de véritablement charmant au sens propre du terme. Envoûtant, un peu.
L'Ephèbe qui n'a pas de véritable nom, Yoshiki presque irréel et d'une beauté fatale... En fait, plus que de sentiments je vois vraiment une fascination et une libération dans l'histoire des deux personnages : une fascination réciproque (Yoshiki fasciné par le visage de l'Ephèbe et l'Ephèbe fasciné par Yoshiki tout entier) et une sorte de fuite de la réalité libératrice pour l'Ephèbe qui ne supporte plus sa vie et la fantasme auprès de Yoshiki. Ce n'est pas érotique ni véritablement romantique, je qualifierais plutôt ça de carrément onirique et c'est un vrai plaisir à lire !
En fait, ça me fait l'effet d'un conte de fée où le prince charmant finirait casé avec un autre prince charmant... My god, je prends !

Oui un conte, c'est vraiment ça. Le type de narration, l'histoire... Ce personnage reclus dans une routine de solitude, qui trouve enfin une complétude dans l'admiration d'un être qui n'est pas lui-même... Il y a un mixe entre le conte et le mythe, c'est vraiment très beau et prenant à lire.

Maintenant pour la forme, j'aimerais faire une remarque au niveau du style en lui-même (alors juste pour préciser, je ne suis pas très calé en littérature et ce que je vais dire est simplement un avis ressenti, y a rien de « pro » là-dedans).

Ce paragraphe :

Citation :
Au début, il se contentait de suivre nonchalamment le chemin de terre, toujours plongé dans ses questionnements intérieurs. Il finit cependant par s'en écarter. Ses pas le menèrent alors devant une rivière. La vue de cette dernière l'extirpa de ses profondes pensées. Il ne se souvint pas s'être déjà retrouvé en ce lieu auparavant. Il avança donc vers cette étendue d'eau, puis s'allongea devant elle. Il se mit alors, tel Narcisse, à contempler son propre reflet. Il se retrouva en pleine discussion avec sa propre image réfléchie sur l'eau : il évoqua alors sa grande beauté. L'Éphèbe avait beau raffoler des jeux d'esprit, il n'en était pas moins un adorateur du Beau. Sans baigner dans l'excès, il prenait soin de lui-même et il est vrai, ne manquait point de raffinement.

Je trouve dommage que tu n'aies pas tenté des phrases plus longues, en ''fusionnant'' certaines phrases entre elles. Là, je trouve qu'il y a un effet énumération qui ne s'assortit pas très bien avec la narration et surtout le reste de la fiction. Ton style est vraiment très fluide sur tout le reste du texte, il n'y a que ce paragraphe où j'avais l'impression que les points me coupaient dans mon élan de lecture, comme si le paragraphe était "haché".

Et sinon, je t'avoue avoir une toute petite déception sur la fin. Un peu abrupte à mon goût. Je ne saurais pas te dire comment j'aurais préféré qu'elle soit exactement, mais je pense qu'elle aurait mérité un tout petit peu plus de développement. Mais c'est peut-être l'effet ''happy end'' qui passe mal avec moi. En fait ton histoire n'a pas arrêté de faire écho dans ma tête à des contes qu'on me racontait quand j'étais gosse et qui finissaient tous mal, donc peut-être que mon subconscient cherche encore un parallèle avec la fin 
Mais même là, ma critique n'en est pas vraiment une...

Je voulais relever un petit truc.
L'exercice est vraiment cool en soi. Arriver à décrire une sorte de fantasme au masculin sans avoir réellement ce fantasme en vrai ce doit être assez difficile. Tu sous-entends que tu n'es pas gay, et je trouve que ton texte en prend une dimension très spéciale en raison de cette distance que tu as avec le personnage que tu mets en scène.
Je dis ça parce que je suis bi, je peux écrire ou lire un fantasme sur un homme comme sur une femme, je ne connais pas la ''difficulté'' qu'il peut y avoir dans la mise en scène amoureuse, sensuelle et érotique lorsqu'on n'est pas naturellement attiré par le sexe du personnage qu'on met en scène. J'ose imaginer que c'est un exercice d'écriture qui n'est pas évident.
D'un autre côté le personnage est androgyne, une figure du fantasme grec par excellence (et fantasme des vieux aussi, tu demanderas à Mikan elle est toujours traumatisée d'avoir appris que les vieux me tripotaient dans le bus), l'androgynie met toujours une certaine distance avec le sexe et le genre et l'auteur comme le lecteur s'affranchissent plus facilement d'une vision hétéro/homo.
...
Alors les autres auteurs que j'ai commenté savent combien je suis rarement très clair dans mon propos, et je crois que là c'est le truc le plus confus que j'ai jamais écrit en commentaire à quelqu'un. J'espère que tu comprends ce que j'ai voulu dire, j'ai fait de mon mieux pour exprimer clairement mon impression et mon idée mais je ne me vexerais pas si tu me demandes de tout redire. En gros le truc à retenir de ce gros paragraphe : ton texte est très bon, et encore meilleur par la difficulté potentielle de mettre en scène deux beaux mecs quand on n'a pas d'attraction homo.
Bel exercice, bien écrit, nickel.

Donc voilà, pour résumer ma pensée sur cette histoire : une histoire vraiment bien construite dans son genre, tu as vraiment un bon style, une bonne maîtrise des mots et tu as un vrai talent de conteur. J'ai lu ton histoire comme j'écoutais les contes quand j'étais enfant, merci beaucoup de nous l'avoir fait partager. En ce qui me concerne j'ai pris un grand plaisir à la lire !

Et je pense que je vais me caler une demie-heure musicale sous peu pour découvrir Art of Life, voir si ça m'inspire le même genre d'images que toi.
Si tu écris d'autres histoires, j'aimerais vraiment les lire !

A bientôt j'espère

_________________________________________________
Frère de Kiki, beauf' d'Edo-choue, Chinois du sud-est contrefait, Mongol fier, empereur autoproclamé des Nains, floodeur invétéré, alcool frelaté
Troisième bras de la dictatrice è_é
Accessoirement vieux et fourbe.
(AKA Damdin')

Interviewer: ''So Frank, you have long hair. Does that make you a woman?''
Frank Zappa: ''You have a wooden leg. Does that make you a table?''
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

avatar

MarcUstus
Tache d'encre

Messages : 13
Masculin Inscrit le : 28/12/2011

MessageRe: Commentaires sur "L'Éphèbe et Yoshiki"   Publié le : Sam 31 Déc 2011 - 6:46

Salut, Vinou !

Tu ne peux pas savoir à quel point ton commentaire me fait énormément plaisir ! Je suis très attaché à cette histoire que j'ai écrite dans un état de mélancolie. Qu'elle ait été beaucoup appréciée par quelqu'un me réjouit. Merci beaucoup !

Tu as bien cerné la solitude du personnage principal, qui ne peut partager ses réflexions avec autrui, dans un monde dans lequel il ne se trouve pas à sa place. Je dois admettre que ce passage est légèrement autobiographique, tout comme le fait que l'Éphèbe vive chez sa mère veuve (c'est aussi mon cas).

Pour en revenir sur le paragraphe que tu évoques, je trouve ta remarque entièrement fondée. En le relisant maintenant, je dois reconnaître qu'il consiste en une juxtaposition pas toujours très adroite de phrases courtes. Je crois me souvenir que dans la première version de ce chapitre, le paragraphe était bien plus court, et que je l'avais réécrit afin d'évoquer succinctement les pensées de l'Éphèbe. Je tenterai une réécriture de ce passage si je parviens à me remettre dans l'ambiance mélancolique dans laquelle je me trouvais lors de l'écriture de cette fanfiction.

Quant à la fin que tu trouves abrupte, pour moi, il était nécessaire que ce soit une fin heureuse. Mais là encore, j'arrivais à la fin de cette histoire, et je pense avoir eu envie de la terminer afin de sortir de cette période de mélancolie qui m'enveloppait alors. Car la mélancolie, tout comme la nostalgie, est un sentiment très beau mais qui fait terriblement souffrir, et il me fallait terminer cette catharsis. Mais je comprends que cela puisse te paraître un peu facile. J'avais hésité à ajouter un épilogue dans lequel je faisais intervenir la mère, qui se retrouvait donc toute seule, mais cela me semblait un peu triste comme fin.

Citation :
L'exercice est vraiment cool en soi. Arriver à décrire une sorte de fantasme au masculin sans avoir réellement ce fantasme en vrai ce doit être assez difficile. Tu sous-entends que tu n'es pas gay, et je trouve que ton texte en prend une dimension très spéciale en raison de cette distance que tu as avec le personnage que tu mets en scène.
Je dis ça parce que je suis bi, je peux écrire ou lire un fantasme sur un homme comme sur une femme, je ne connais pas la ''difficulté'' qu'il peut y avoir dans la mise en scène amoureuse, sensuelle et érotique lorsqu'on n'est pas naturellement attiré par le sexe du personnage qu'on met en scène. J'ose imaginer que c'est un exercice d'écriture qui n'est pas évident.

Je comprends parfaitement ce que tu veux dire. Seulement, quand je dis ne pas être gay, je veux dire que je n'ai aucune attirance sexuelle pour le genre masculin. Cependant, il peut m'arriver d'apprécier la beauté d'une personne, peu importe son sexe. Dans le cas présent, Yoshiki me fascine (c'est d'ailleurs mon avatar sur ce site), je le trouve très beau. Et pour moi, il n'y a rien de contre-nature là-dedans (rassure-toi, je n'ai rien contre les homosexuels et les bisexuels). On peut tomber en admiration devant un beau paysage (personne ne trouve cela bizarre), pourquoi pas d'un homme, quand bien même on est un homme. Au final, j'ai quand même ressenti un peu ce que je décris dans mon histoire. Désolé de te décevoir peut-être, mais je n'ai donc pas éprouvé trop de difficultés à mettre en image ce fantasme.
J'ai lu aussi récemment "De profundis" d'Oscar Wilde. Il s'agit d'une longue lettre qu'il a écrite en prison (il a été condamné à deux ans de travaux forcés pour homosexualité, ce n'était pas toléré dans l'Angleterre victorienne de la fin du XIXe siècle) pour son jeune amant, et certains passages sont très touchants, je te recommande ce texte.
Et pour parler un peu d'androgynie, à titre personnel, je trouve qu'il s'agit de la beauté ultime, et en cela les Asiatiques sont vraiment beaux.

Pour terminer, Vinou, je te remercie encore du fond du cœur pour ce commentaire, et si tu souhaites écouter "Art of Life", voici un lien : https://www.youtube.com/watch?v=0eqmkgSeYjI&list=FL02pMdBSiw4IgHChUVxDJ2w&index=2&feature=plpp_video
Certains passages sont un peu longs, et je pense qu'il te faudra, comme moi, plusieurs écoutes pour l'apprécier pleinement. Pour moi, les deux meilleurs passages sont l'introduction et le passage au piano solo qui arrive bien plus loin.

Voilà pour mon commentaire de ton commentaire. En tout cas, quand j'ai une nouvelle idée pour une fanfiction, je me mets à son écriture, sachant que certains pourraient aimer.

Merci encore, Vinou !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageRe: Commentaires sur "L'Éphèbe et Yoshiki"   Publié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

Commentaires sur "L'Éphèbe et Yoshiki"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dollhouse : avis et commentaires
» De Grand teton à Glacier en passant par Yellowstone - Vos commentaires
» Discussions, commentaires et prévisions sur Occupation Double...ici
» Vos commentaires sur les partenariats
» Commentaires à supprimer [résolu]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Musique :: Commentaires :: X Japan-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015