Partagez

 Nébuleuse [G]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

Alundra

Alundra
Tache d'encre

Messages : 6
Inscrit le : 29/04/2010
Localisation : Hyères


Nébuleuse [G] Empty
MessageNébuleuse [G]   Nébuleuse [G] Icon_minitimePublié le : Jeu 29 Avr 2010 - 12:41

Comme première publication littéraire, je vous propose mon texte favori dans la catégorie Muse de mes textes. Bonne lecture =)


Tu croyais avoir atteint la terre promise, tu t'étais trompée. Enfant astral abandonné dans l'immensité, tu vagabondais en quête de bonheur. Tu flottais, les yeux fermés, de constellations en constellations, d'astres en astres, de planètes en planètes, en vain. Tu ne trouvais rien et tu poursuivais ta recherche, telle une délicate feuille emportée par le vent cosmique.
Finalement, tu arrêtas subitement ton périple. Tu ouvris les yeux lentement afin de découvrir notre terre. Les couleurs merveilleuses et brutes du sol, parsemé de reliefs enneigés, et la profondeur du bleu de l'océan t'émerveillèrent. Pourtant, à cause des nuages, tu ne percevais pas la totalité du monde. Curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière ce voile, tu descendis tout en transperçant ce rideau de ton corps léger. Du vide sidéral, tu entrais dans le saphir céleste envoûtant, avant de pénétrer les nuées aériennes.
Et là, tu te trompas toi même.
Car en fait, les nuages servaient de cache-misère. Ton regard s'arrondit, ton doux visage prit un rictus de terreur : tu étais horrifiée. Désormais de l'autre côté du tableau que tu contemplais depuis l'espace, tu comprenais la réalité des choses : les vapeurs toxiques noires, les guerres infâmes, les populations riches voisines des pauvres qui ne font rien pour ces dernières... Tu cessais ton envol et, à hauteur d'une montagne, tu hésitais. Tu semblais perdue, tu ne savais pas quoi faire. Tu avais traversé toutes les galaxies pour trouver l'endroit où ta félicité allait germer et le seul lieu qui te convenais était ce territoire infernal. Cependant tu te relevais afin de trouver des explications.
Alors que le vent te guidait, tu découpais les cieux de manière majestueuse. Si des nuages nous couvraient, tu venais casser ce dôme naturel, ainsi nous pouvions admirer le ciel perdu. Tu voyageais comme une lance gracieuse qui déchirait le chaos céleste.
Et je contemplais ces cisailles, expression du doute d'un enfant divin...
Soudainement, un chant attira ton attention. Alors que tu parcourais une ville, tu entendis des notes discrètes et mélodieuses, une musique calme et apaisante qui berçait ton esprit. Tu suivis la mélodie plus insistante au fil des secondes. Tu te rapprochais de plus en plus, bientôt tu allais rencontrer cet Orphée envoûtant. Peu à peu, tu te rendais compte que cet air provenait d'une flûte de pan qu'un jeune homme maniait au milieu d'un parc. Il était de dos, tu marchais vers lui pour voir son visage – tu appréciais vraiment cet air.
Et cette personne, c'était moi.
Absorbée et émue par l'ambiance, tu vins t'asseoir à mes côtés sur l'herbe caressante et, installée en tailleur, tu reposas ton visage dans tes mains. Tu m'admirais le sourire aux lèvres et ton visage serein était rêveur, peut être avais-tu trouvé quelqu'un qui agissait comme dans ton utopie ?
Enfin, je soufflais le dernier son et ouvrant les yeux je te découvrais à mon tour. Que dire ? Tu étais simplement magnifique et ce silence exprimait ma surprise. Auréolée d'une lumière blanche, ton corps svelte resplendissait, à tel point qu'on ne pouvait qu'être joyeux en te voyant aussi lumineuse. Tu étais nue, mais tes longs et soyeux cheveux bruns tombaient en cascade, préservant ton intimité. Tu demeurais calme, et ta respiration apaisée faisait gonfler sensiblement ta poitrine. Ensuite, j'avais été gêné par ton regard : tu me fixais de tes yeux bleus d'une pureté incroyable, qui s'alliait parfaitement à ton aura. Tu me souriais, tes lèvres d'un rose pâle me charmaient. Beauté nébuleuse, tu étais simple mais à la fois fabuleuse.
Et je ne voulais pas te perdre...
Alors que notre contemplation persistait, nos mains se rencontrèrent dans un mouvement coordonné, comme si nous étions liés par la pensée. Tu ne parlais pas, tu ne savais pas comment faire, pourtant je percevais clairement tes désirs. Tu projetais de trouver une terre accueillante, un havre de paix, de félicité, afin de vivre de manière épanouie. Malheureusement, pauvre fille trompée, tu avais été piégée par le leurre subtil des cieux. Maintenant tu ne pouvais plus partir car, une fois atterri à un endroit, tu devais y rester : tes ailes invisibles avaient disparu.
Et tu me demandais quoi faire.
Sans mot dire, je serrais tes mains dans les miennes tout en concentrant mon regard. Plus insistant dans mes pensées, je tentais de te faire partager mes visions. Tandis que tu acceptais cette communication spirituelle, je t'emmenais dans mon univers. Lentement, les sons tombaient en fondu progressif, la vie se taisait, le vent s'arrêtait, le monde disparaissait. Il ne restait plus que nous, assis sur l'herbe, le ciel azur comme seul toit. Peu après, quelques arbres prenaient forme, des animaux dispersés par-ci par-là se distinguaient, une atmosphère fraîche, accompagnée de discrets clapotis, s'harmonisait avec la chaleur agréable.
Délicat orchestre romantique, la symphonie du rêve se jouait rien que pour nous. Nous nous trouvions dans un territoire agréable, un lac crépusculaire somptueux coupé du monde. Ceci était désormais notre jardin sacret, une utopie personnelle que je partageais avec toi, muse cosmique.
Et depuis tu hantes mes songes, affectueuse nébuleuse.


Les commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur
 

Nébuleuse [G]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nébuleuse se joint à vous !
» M42 - La grande nébuleuse d'Orion
» B33 - Nébuleuse de la tête de cheval
» B33 - La Nébuleuse de la tête de Cheval
» nébuleuse N°5 la suite
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Fictions Originales :: Fictions-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015