Partagez

 Des mots magiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

Mikan

Mikan
Dictatrice au fouet d'argent

Messages : 6870
Féminin Inscrit le : 20/03/2010
Profil d'auteur : Une mandarine plume à la main
Localisation : Je suis passée par ici, je repasserai par là...

Disponibilité : Moyenne

Des mots magiques Empty
MessageDes mots magiques   Des mots magiques Icon_minitimePublié le : Dim 24 Avr 2011 - 15:01

oO° Des mots magiques °Oo

Voici un recueil de One Shot sur Harry Potter (enfin, pas lui parce que je l'aime pas trop, mais vous retrouverez son entourage ou du moins le professeur Rogue, mon chouchou na moi XD)

oO°INDEXE°Oo

_________________________________________________
Des mots magiques SignaturexDes mots magiques Sans_t12
Mon blogounet Des mots magiques Orange "Chaque auteur doit écrire comme s'il était le premier, il doit se réinventer une façon d'écrire." Santiago Gamboa.


Dernière édition par Mikan le Jeu 28 Avr 2011 - 4:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur http://mikansama.skyrock.com/

Mikan

Mikan
Dictatrice au fouet d'argent

Messages : 6870
Féminin Inscrit le : 20/03/2010
Profil d'auteur : Une mandarine plume à la main
Localisation : Je suis passée par ici, je repasserai par là...

Disponibilité : Moyenne

Des mots magiques Empty
MessageRe: Des mots magiques   Des mots magiques Icon_minitimePublié le : Dim 24 Avr 2011 - 15:08

Ce texte a été écrit pour le grand weekend des défis. Il s'agissait du défi N°15, toutes les phrases du texte devaient commencer par la même lettre. Amusant n'est-ce pas ? Des mots magiques 583145 Comme vous le remarquerez, j'ai choisi le S.
Léger spoile sur les tomes 3 et 5
Bonne lecture Des mots magiques 79715

_________-oO•*°*°*•Oo-_________

S comme Serpentard (G)

Severus Rogue, professeur de potions à l'école de sorcellerie Poudlard, vidait pour la troisième fois les restes fumants d'un élixir raté. Sur demande du directeur, il devait prodiguer des soins particuliers à l'un de ses collègues. Saleté de loup-garou ! Si seulement la potion n'était pas si délicate à préparer. Sot qu'il était d'avoir accepté ! S'il ne s'était pas senti piégé par le regard bleu de Dumbledore, il ne se retrouverait pas à mettre tout son art au service de ce loup répugnant. Seulement voilà, il n'avait jamais su dire non à son protecteur, il lui devait tant et l'immense respect qu'il lui portait lui interdisait toute insurrection. Ses souvenirs refaisaient cependant surface alors qu'il tentait de mettre sa rancune de côté, d'oublier la misérable période de sa vie où il avait été mis plus bas que terre par quatre prétentieux insupportables. S'emportant, il balaya fioles et ingrédients d'un geste rageur, envoyant tout s'écraser au sol dans un fracas de verre brisé. Soulagé d'une partie de sa colère par ce débordement, le maître des potions ferma les yeux un instant pour se calmer. Soupirant, il prit de profondes inspirations puis laissa un instant ses yeux noirs s'attarder sur les débris, avant de se résoudre à se remettre au travail. Sa baguette en main, il répara ses fioles et nettoya son bureau, ravalant sa fierté blessée. Sa docilité avait le goût amer de la défaite, mais le voilà à reprendre la préparation de la potion demandée. Severus ordonna ses ingrédients et serra les dents pour ne pas penser à toutes les misères qu'il avait subi pour le bon plaisir de son patient et de ses trois compères. Selon Dumbledore, il était impératif que Lupin prenne cet élixir et Rogue était l'un des rares sorciers à en maîtriser les subtilités, c'était donc tout naturellement à lui qu'incombait la tâche de fournir ce remède au professeur de défense contre les forces du mal.

Seul dans son bureau, il bouillait de rage contre cette ridicule tentative de conciliation ; s'il acceptait, à contre cœur d'ailleurs, de faire cette potion, il ne pardonnait pas pour autant à son collègue ses facéties d'adolescence. S'insurgeant en silence contre ses attributions qui le contraignaient à réaliser toute sorte de potion selon le bon vouloir du directeur de l'école, il faillit rater le breuvage une quatrième fois. Sans cesse distrait par sa rancune tenace, la potion avait manqué de bouillir alors que tous les ingrédients n'avaient pas encore été ajoutés. Sans quitter le chaudron des yeux, il dilua une infime quantité de poudre de corne de licorne dans de l'eau pure avant de verser la solution dans le chaudron. Sucre et somnifère léger rejoignirent également le mélange qui se tinta immédiatement de vert. S'installant sur sa chaise, il surveilla la cuisson d'un œil, tandis qu'il se permettait enfin de se perdre dans son passé. Ses souvenirs ne se firent pas prier, le professeur se retrouva rapidement assailli par les désagréments qui avaient ponctué son adolescence. Souffrance et brimades avaient été son lot quotidien. Servilius l'appelaient-ils, puis ils riaient de son incapacité à leur tenir tête. Sobriquet ridicule et humiliant dont ils le gratifiaient avec des sourires moqueurs, désireux d'amuser leur public. Sûr d'eux, leur venin avait transformé ses années à Poudlard en enfer. Serpentard l'avait accueilli dans sa maison et pour cela, il s'était attiré leurs foudres dès la cérémonie de répartition. Sans compter sa docilité et son physique ingrat. Si seulement ils l'avait laissé tranquille, après tout, jamais il ne les avait vus s'acharner avec tant de soin sur un autre.

Soudain, alors qu'il ruminait ces sombres constatations, le liquide se mit à bouillir avec ardeur. Surpris, le professeur sursauta, manquant de tomber de son siège. Sacrebleu ! Sinistre corvée que celle de soigner un ennemi. Son attention sans cesse déviée, il ne parviendrait jamais à terminer ce fichu élixir. Serrant la cuiller comme s'il s'agissait du cou de Remus, il la plongea dans le breuvage pour le remuer tout en baissant le feu. Signal de la bonne progression de la préparation, le liquide devint lentement d'un blanc laiteux. Serviable professeur Rogue, que ne ferait-il pas pour le bien-être de ses collègues ? Seulement, si on lui avait laissé le choix, c'est du poison qu'il aurait voulu servir à ce bon à rien de Remus. Spectre agaçant de son passé qu'il ne parvenait à chasser et qui le rongeait dès qu'il apercevait son ennemi. Sordide professeur, miteux et malade, incapable d'assurer correctement ses cours, il n'avait pas sa place ici et surtout pas à un poste que lui-même convoitait depuis des années. Stupéfiant que Dumbledore lui ait accordé sa confiance tout en connaissant sa condition ; la potion était certes là pour assurer que rien de fâcheux n'arriverait, mais n'étant plus maître de lui-même lors de ses transformations, il devenait trop dangereux pour quiconque il croiserait et Rogue était bien placé pour savoir de quoi il parlait. Subtilement, le vieux directeur avait fait taire ses objections en lui rappelant un jeune mage noir auquel il avait accordé une seconde chance, néanmoins, Severus ne pouvait s'empêcher de penser que son cas n'était pas tout à fait similaire à celui de Remus Lupin.

Successivement, il broya quelques ingrédients pour en faire une fine poudre qu'il incorporerait à l’élixir une fois le feu éteint. Savamment dosés, les composants de cette poudre avaient pour vertu d'aider au rétablissement du loup-garou une fois la pleine lune passée. Sagement, il retira son chaudron du feu et mis la touche final à la potion. Sujet fidèle et dévoué, il se pliait aux exigences de celui qui donnait les ordres, même s'il devait se faire violence pour les exécuter. Signer pour ce poste avait peut-être été une erreur, jamais il n'aurait imaginé être contraint de feindre la bonne entente avec un de ses quatre bourreaux. Sentant la rage l'envahir de nouveau, il prit une seconde pour se détendre, inutile de gâcher son travail en remuant trop vivement le liquide qui demandait finesse et précision. Sereinement, il plongea une pipette dans le chaudron de manière à remplir convenablement la fiole qu'il donnerait à son patient. Simple geste mais qui demandait concentration et minutie au risque de perdre quelques goûtes de ce précieux remède.

« Singulière habitude qu'ont les élèves de première année de plonger la fiole dans le liquide pour l'en ressortir dégoulinante, pensa-t-il. »

Soigneusement, il referma le flacon, heureux d'en avoir enfin terminé. Souriant à l'idée que son rival dépendait de lui, il sortit de son bureau pour lui donner la potion qu'il attendait. Sans lui et ses compétences, jamais il n'aurait pu être engagé comme professeur ici et pour la première fois, le souffre-douleur démontrait sa supériorité à son tortionnaire. Songer qu'enfin il prenait sa revanche sur le monstre qui aurait pu lui prendre la vie des années plus tôt rendait cette obligation moins pénible. Sauver son honneur et souligner délicieusement la dépendance de son rival, perspectives alléchantes qui le pousseraient à fournir au malheureux tous les remèdes qu'il demanderait. Sournois dessein pour une exquise délivrance. Servilius s'affranchirait enfin de son passé.


_________-oO•*°*°*•Oo-_________
>>Commentaires<<
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur http://mikansama.skyrock.com/
 

Des mots magiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Lire: regret des mots et expressions en perdition
» les mots du coeur...
» Les mots inachevés
» jeux de mots
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Livres/Romans :: Fanfictions :: Harry Potter-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015