Partagez

 Le Cristal Chantant 2 [AP]

Aller à la page : 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageLe Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 8:14

Le récit prend place peu après la fin du Cristal Chantant premier du nom. La suite est plus courte (je ne sais pas si un jour je la reprendrai).

Si vous avez des commentaires à faire sur cette fanfiction: Commentaire


Le Cristal Chantant 2
Chapitre 0 - Allié Temporel



Devant Fossoyeuse ce jour-là, un pégase mort-vivant chevauché par un réprouvé en tenue militaire se posa en haut des escaliers. Il dominait toute la place d'entrée devant près de...
Volhkar: Comment?!
Volhkar regardait les quelques fantômes errants, dont la plupart venait d'interrompre leur ronde pour poser un regard interrogateur au réprouvé.
Volhkar: Y'a que trois pecnots qui se sont déplacés pour mon retour triomphal?!
Fantôme: OuhouhOUHouh !
Volhkar: La ferme l'bouseux !
Il balança sa dague dans la tête de l'esprit, qui passa à travers...
Volhkar: Humpf ! Saleté de citoyen, j'aurai dû prendre deuillombre tout bien réfléchi...
???: Volhkar !!!
La voix féminine résonna sur les pierres blanches, elle venait de l'entrée de Fossoyeuse. Une elfe de sang, surement très jeune, se tenait devant l'un des deux accès aux souterrains, un large sourire illuminant son visage qui semblait pourtant si ferme.
Volhkar: Lanaé?
Lanaé: Pour vous servir "de nouveau" mon seigneur !
Volhkar: Eh bien ça fait au moins une personne interessée, pas comme ces cadavres ambulants !
Fantôme: OuhOuhOUHOUHOUH !
Lanaé: Alors vous êtes revenu pour de bon?!
Volhkar: Non, je ne fais que passer prendre ma récompense pour la mort d'Arthas.
Lanaé: De qui?
Volhkar: Arthas.
Lanaé: Comment?
Arthas: Arthas.
Lanaé: Ah ! C'était quoi ça?!
Volhkar: Oh non, le voilà ici lui maintenant...Bon j'ai pas que ça à faire !
Laissant l'elfe et la désincarnation de l'ancien roi du Fléau derrière lui, Volhkar descendit les ascenseurs puis s'introduisit à la chambre royale où l'attendait Sylvanas en sirotant son thé.
Sylvanas: Ah vous voilà enfin !
Volhkar: Oui oui je sais bien, si on pouvait éviter trop de compliments et me remettre mon prix au plus vite?
Sylvanas: Quel prix?
Volhkar: Ma récompense pour avoir abattu Arthas, non?!
Sylvanas: Qui ça?!
Volhkar soupira longuement.
Volhkar: Arthas !! Le Roi-Liche qui vous a tant fait souffrir que vous avez rencontré je ne sais plus où pour faire je ne sais plus quoi !
Sylvanas: Aucune idée.
Volhkar: Oh et puis merde !
Le réprouvé s'en alla en toute hâte d'un pas colérique et frustré.
Sylvanas: Ouf, j'ai bien cru que j'allais devoir lui donner quelque chose.
Le voleur continua de trotter jusqu'à arriver dans la salle principale après avoir remonté à la surface. Le trône dégageait un faible scintillement jaunâtre.
Volhkar: *semble être captivé par l'objet* Ah finalement, j'ai enfin un signe de ma noblesse.
Et plus il se rapprochait, plus la lumière s'intensifiait jusqu'à ce qu'il s'assît dessus. Il se sentait partir, vagabonder dans le néant au sein de cette lueur à présent aveuglante. Il partait...

???: Regardez qui voilà maintenant ! C'est de mieux en mieux ! Pompom à celui qui est à l'origine de cette merde jaune !
Luvenis: Volhkar?!
Volhkar: Evidemment, qui pensais-tu que ce soit?!
Luvenis: Alors je suis pas au paradis...
Nataara: Mais que s'est-il passé?! Et que fait-on là?
Lykaan: Bonjour !
Volhkar: Pouah ! Ca pue le narrateur en manque d'imagination ça !
Nataara: Mais de quoi tu parles?
Volhkar: Rien rien, rendors-toi.
Lykaan: J'ai cru que j'allais mourir ! J'étais devant Cénarius en train de se mettre en colère !
Kraggen: Ouais, il est vraiment pas commode.
Luvenis: Kraggen?! Tu es en vie !
Kraggen: Qui vous dit que c'est pas vous qui êtes morts?!
Volhkar: Ca me ferait mal !
Un hurlement retentit alors, un grondement rauque fit trembler le sol et peut-être même le ciel.
???: JE SUIS LE PLUS TERRIBLE ET LE PLUS PUISSANT DES DRAGONS !!! JE SUIS...
Un dragon jaune apparut.
???: Je suis Nozdormu, le gardien du temps.
Nataara: Pourquoi toute cette mise en scène?
Nozdormu: Fallait être convainquant. *regarde Luvenis* Oh par tous les culs de tauren qu'est-ce c'est que cette coiffure?!
Luvenis: Hum...
Nozdormu: Bien, je vous ai fait venir ici pour que vous m'aidiez.
Lykaan: On est mort?
Nozdormu: Pas tout à fait. Vous êtes dans le néant temporel. Ici le temps n'existe plus.
Luvenis: Mais pourquoi nous avoir envoyés ici? Et comment? *regarde Kraggen*
Nozdormu: J'ai manipulé le temps afin de vous réunir ici tous bien en vie, ainsi donc vous n'avez jamais vaincu Arthas.
Volhkar: DE QUOI?!
Nozdormu: Non, dans ce monde personne ne vous connait, en tout cas pas ceux que vous n'aviez jamais rencontré avant.
Lykaan: C'est affreux !
Nozdormu: Les véritables responsables de la chute du Roi-Liche appartiennent à un groupe faisant parti de la Horde Tribale. Ce sont en quelque sorte vos jumeaux tribaux.
Nataara: Mais vous n'avez pas le droit de modifier le temps comme ça !
Nozdormu: Je n'ai fait que repliquer à un autre dragon primordial ayant abusé lui aussi de son pouvoir. Je parle bien sur d'Aile-de-Mort, maintenant tous les dragons primordiaux sont engagés dans une terrible bataille pour montrer aux autres qu'ils sont les plus forts. En résumé, nous sommes des gros kikous.
Kraggen: Et que doit-on faire?
Nozdormu: M'aider dans mon projet: il ne faut pas qu'Aile-de-Mort l'emporte. Alors je vais vous renvoyer en Azeroth dans ce nouveau présent qui se passe un peu avant le cataclysme engendré par mon con de frère.
Volhkar: Et nous allons l'empecher !
Nozdormu: Non. Vous ne pouvez pas faire une telle chose. Mais vous devez reformer un groupe solide à présent que vous êtes cinq. Ce n'est tout de même pas suffisant, trouvez des troupes et combattez Aile-de-Mort. Je compte sur vous !
Volhkar: Ah mais attendez !
Nozdormu: J'ai pas le temps !

La lumière aveugla une nouvelle fois le groupe qui émergea du néant temporel...


Dernière édition par Svezh Darvas le Mar 17 Mai 2011 - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 8:54

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 1 - D'Ombre à Lumière



Suite à l'intervention de Nozdormu, le temps est modifié et Lykaan, Luvenis, Volhkar, Kraggen et Nataara sont de nouveaux réunis afin de combattre Aile-de-Mort. Mais avant le cataclysme, ils doivent trouver plus de troupes potables.
À Fossoyeuse...

Kraggen: T'es certain que c'est une bonne idée de recruter dans cette ville?
Volhkar: La ferme paladin ! J'ai besoin d'avoir auprès de moi des alliés un peu plus utiles que toi.
Kraggen: Super, encore un mort-vivant dans le groupe...
Nataara: Regardez là-bas !
La druidesse pointait du doigt une silhouette très fine au visage voilé.
Kraggen: C'est bien un cadavre pour aimer ce genre d'habits ha ha !
Lykaan: Ça me fait peur !
L'individu s'approcha puis salua Volhkar.
Volhkar: Bien, voilà notre sixième membre !
???: *retire son capuchon* Anu belore dela'na.
Volhkar: Voici Lanaé.
Kraggen: *est bouche bée devant l'elfe*
Nataara: Ouais ouais bonjour. Bon on y va?!
Lanaé: Mon seigneur, il vaudrait mieux ne pas s'attarder ici.
Volhkar: Oh...Je vois. Très bien, allons-y !
Le groupe commençait à remonter les escaliers de la place en surface de Fossoyeuse.
Kraggen: *ne bouge pas* Euh...hum...
Lanaé: *se retourne vers le paladin* Il y a un problème?
Kraggen: Je m'appelle...Kraggen !
Lanaé: Bien continuons ! *prend le téléporteur jusqu'à Lune d'Argent*
...
Kraggen: ...Et toi?...Ça va comme tu veux?
...

Les six compagnons arrivèrent dans la capitale elfique très tard dans la nuit...
Volhkar: Remuez-vous les miches ! Nous ne sommes plus très loin !
Luvenis: Et où va t-on?
Volhkar: Chez toi, je t'y invite.
Luvenis: Quelle charmante attention.
Volhkar: Rappelez-vous que nous ne sommes pas encore au moment où nous étions avant.
Lanaé: Que dites-vous seigneur?!
Volhkar: Wahou, quatre elfes dans le groupe.
Kraggen: Et alors?
Volhkar: Ça se sent.
Nataara: Pour le moment on sent plus ta mauvaise odeur.
Volhkar: *s'arrête* Oh oh oh ! L'elfe a la vanne facile ! Eh beh... moi aussi ! *reprend sa marche*
Nataara: Hein?
Une ombre fit alors son apparition devant tout le groupe.
???: Gniaaaaa ! Je suis la fureur ! Je suis la guerre !
Volhkar: T'es qui vous?
???: C'est encore moi, Nozdormu.
Lykaan: Ouf, j'ai eu peur.
Nozdormu: Vous ne devez pas entrer dans ce manoir.
Luvenis: Mais c'est chez moi !
Nozdormu: Non, il appartient à votre fiancé après lui avoir cédé en guise de cadeau de mariage.
Luvenis: Mon...quoi?!
Nozdormu: Ah oui, vous ne le saviez pas. Changer le temps a affecté énormément l'ordre cosmique, il n'y a pas que Kraggen qui ai retrouvé la vie.
Luvenis: Qui est...?
Nozdormu: Il était avec vous bien avant le début de votre périple contre Arthas.
Luvenis: Zyl...
Nozdormu: Pas un mot de plus ! Allez le voir, mais il ne faut pas que votre retour dans le temps soit mis en évidence !
Luvenis: Je...
La démoniste se précipita à l'intérieur du manoir, on pouvait alors entendre depuis les marches à l'entrée...
???: Salut chérie !
Luvenis: Aaaahhh seigneur non pas lui !
Vanarhost: J'ai rien fait c'est pas moi !!
Luvenis: Pourquoi t'es pas mort? On t'avais tué mais te revoilà encore ! Il est où Zylpher?!!
Nozdormu: *toujours à l'entrée* Oh putain la conne.
Vanarhost: Zylpher? Mais...Ça doit être le choc je pense.
Luvenis: Quel choc?!!
Vanarhost: Quand vous l'avez ramené au campement peu après avoir trouvé son corps dans la forêt du chant de cristal, tu te souviens?
Luvenis: Bien sur, et il allait très bien !
Vanarhost: Non pas vraiment, vous étiez parti et à votre retour...
Luvenis: Eh bien, parle !
Vanarhost: En quelques mots, Zensirkh l'a défoncé comme un animal.
Luvenis: Comment?!!
Vanarhost: Comme ça ! *prend un ours en peluche et fait des mouvements étranges avec*
Luvenis: Oh mon dieu !
Vanarhost: Oh oui, t'aimes ça hein?! Toyouwataho !
Luvenis: Ça suffit !!!
Le prêtre s'arrêta, puis reposa calmement l'ours là où il l'avait pris (pour la première fois).
Luvenis: *s'assoit*
Volhkar: Hem. Il se passe quoi ici?
Le voleur jeta un rapide coup d'œil vers la peluche trouée de partout.
Vanarhost: Oh tiens Volhkar, comment ça va?
Volhkar: C'est quoi ce délire?
Vanarhost: Oh oh petit coquin, c'est pas autant le délire que l'autre jour !
Volhkar: J'vois pas.
Vanarhost: Attend, je vais t'éclairer. *tend le bras pour att***#r l'ours*
Volhkar: Non ! Bon réunion de crise dans deux minutes !

Le temps de s'installer dans le manoir et les six compagnons s'étaient regroupé dans le salon afin de débattre des prochaines directives...
Volhkar: Non toi tu dégages.
Vanarhost: Oh beh non !
Volhkar: Tu me désobéis? Tu veux qu'une armée de poules casse la fenêtre et te fonce dessus pour sauvagement te picorer?
Vanarhost: C'est un magnifique mensonge !
Volhkar: Hum...
Le réprouvé siffla et un énorme wyrm cassa la fenêtre et chargea le prêtre...
Wyrm: COOOOOT !
Vanarhost: Argh non, pas une grosse poule !
...qui courut se réfugier à l'étage.
Volhkar: Moins cher et tout aussi impressionnant. Je suis un vrai génie.
Nataara: On peut en revenir au sujet? J'ai très envie de visiter cette ville après.
Volhkar: Alors, nous devons donc abattre Aile-de-Mort, qui ne se montrera que d'ici quelques semaines, alors on a le temps pour trouver plus de partenaires...
Nataara: Voila qui est bien dit !
Volhkar: ...partenaires d'armes...
Nataara: Ouais aussi.
Volhkar: Bon écoutes, tu continues de m'interrompre et je peux t'assurer que cette plante devant nous va atterrir après un bon vol plané en plein dans ta gueule.
Nataara: *ravale sa salive*
Volhkar: Bien, donc nous devons trouver des frères d'armes. Il y a déjà ma fidèle garde du corps Lanaé, au moins je ne me sentirai plus trop seul dans les missions discrètes. Vous avez d'autres propositions?
Luvenis: Eh bien, je ne sais pas s'il existe vraiment. Mais un elfe...
Volhkar: Encore?!!
Luvenis: Oui mais tu nous dis de chercher au beau milieu de Lune d'Argent. Forcément on va pas te ramener un worgen !

À quelques mètres dehors, caché sous la fenêtre...
Kruhorn: Hin hin hin...
Sous l'autre fenêtre, à un mètre du worgen...
Nozdormu: Salut.

Luvenis: Mais je ne sais pas s'il existe, je l'ai vu dans mes rêves, et c'est très possible qu'il soit ici.
Volhkar: Oui ça va t'occuper.
Nataara: J'irai de mon coté pour l'aider alors !
Volhkar: Histoire de servir à quelque chose.
Lykaan: Je vais m'occuper du jardin.
Kraggen: Et euh, moi...Beh...
Volhkar: Très bien, faisons comme ça.
Lanaé: Seigneur, je crois avoir entendu quelque chose provenant de la fenêtre.
Volhkar: On nous espionne?! Chut, plus aucun bruit !

Le buisson remua lentement, le réprouvé s'était levé et d'un pas furtif se rapprochait sans bruit de la fenêtre cassée et l'ouvrit afin d'y passer sa tête et y découvrit...
Volhkar: Je te tiens !
Luvenis: Qui est-ce?!
Volhkar: Et toc ! *semble avoir coupé quelque chose avec sa dague*
Luvenis: ???
Volhkar: Rien, juste une mauvaise herbe, mais elle ne gênera plus maintenant.
Le réprouvé revint à la table, mais dehors, quelque chose bougea...
Kruhorn: *se tâte le haut du crâne et constate que sa crinière a un trou, puis grogne*
Volhkar: Bien ! Tout est dit, demain nous irons tous faire ce qu'il faut pour être en mesure d'abattre Aile-de-Mort. Mais pour l'instant vous allez dormir, et moi j'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 8:55

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 2 - Une Recherche Fructueuse 1/2



Dans le manoir de Vanarhost, Volhkar avait pris une chambre seul mais durant la nuit, une ombre apparut au pied de son lit...
???: Je t'ai retrouvé Volhkar, tu n'aurais jamais dû revenir en Lordaeron. Maintenant je ne te lâcherai plus sale lâche ! Tu m'as abandonnée !!
Volhkar: *se relève rapidement* Non mais je ne dors pas ! *disparait*
???: Argh ! *se camoufle à son tour*
...
???: Ouille ! C'est quoi ça?!
Lanaé: *invisible aussi* Qui es-tu?!
Volhkar: C'est qui que je tâte?
Vanarhost: Oh oh c'est moi !
Volhkar: Pourquoi y'a autant de monde dans ma chambre?
Vanarhost: Je suis partout !
Lanaé: Je crois que je le tiens ! Haya !
Volhkar: Non ! C'était moi sombre conne !
Lanaé: Vraiment désolée monseigneur.
Vanarhost: Bon beh, je vais partir alors.
Volhkar: Attrapez l'intrus ! Le voleur là !
Lanaé: C'est impossible, y'a trop de camouflés ici !
Volhkar: Raah ! Allez réveiller les autres alors !

Lanaé s'exécuta et s'empressa d'aller réveiller le reste du groupe puis les conduisit au rez-de-chaussée où les attendait le réprouvé...
Volhkar: Sombres salutations, j'espère que vous avez bien dormi.
Kraggen: Seulement trois heures !
Volhkar: C'est trois heures de trop ! Il fait bientôt jour alors on se bouge ! Nataara tu accompagnes Luvenis, Kraggen tu aides Lykaan à faire son jardin et Lanaé tu restes avec moi. Des questions?!
Vanarhost: Qu'est-ce que je fais moi?
Volhkar: Tu restes loin de moi ! Tiens tu vas faire le jardin avec Lykaan et Kraggen.
Kraggen: Mais c'est un pervers !
Volhkar: Et alors? Tu as peur de quoi?
Lykaan: Moi j'ai très peur !
Kraggen: C'est ridicule !
Volhkar: Bref, tous au boulot !

Et c'est ainsi que Luvenis et Nataara sortirent pour se diriger vers l'école de magie où Luvenis pensait trouver ce qu'elle cherchait.
Dans une classe de l'école de magie...

Professeur: Oui et donc, ceci fait cela par l'intermédiaire de l'axe perpendiculairement droit de l'hypoténuse de ce magnifique carré-trapèze-triangle isocèle. En utilisant vos cailloux venant de devant l'école vous me traduirez cette phrase dans un thalassien correct et bien sur, les notes seront données en fonction du meilleur devoir car je ne connais pas la réponse...
Élève: On peut s'aider du livre?
Professeur: Oui bien sur, à la page 69 vous aurez toutes les informations pour pouvoir faire passer votre pied au dessus de la tête, à moins que...*regarde le dessin subjectif dans le livre* Oui même ça je ne sais pas la réponse.
Élève: C'est tout pour les vacances?
Professeur: Bien sur que non, vous devez aussi faire le poirier déguisé en troll des cavernes et m'envoyer les photos.
Élève: Ah bon?!
Professeur: Non je plaisantais, he he he eh...Je suis con...
Élève: Oui monsieur.
Quelqu'un rentra dans la salle de classe...
Luvenis: Oh bonjour !
Professeur: Mais qui êtes-vous? Deux nouvelles élèves?!
Nataara: Non c'est pas la peine.
Luvenis: Attend que je regarde vite fait mal fait...Et hop !
La démoniste fit apparaître un balai et commença à nettoyer le sol.
Nataara: C'est quoi ça?
Luvenis: C'est pour balayer la salle pour voir tout le monde.
Nataara: Balayer du regard !
Luvenis: Mais comment veux-tu balayer avec les yeux? C'est complètement ridicule ! Laisse moi faire !
Professeur: Je vais fâcher !
Luvenis: Ouais non il est pas là.
Nataara: Allons chercher dans une autre classe !
Luvenis: Tout à fait !
Et elles quittèrent la salle sous le regard furieux du professeur...

Pendant ce temps, dans le jardin du manoir...
Lykaan: *dessine les plans du jardin* Voilà, et tu met les tournesols ici !
Kraggen: *chuchote* C'est vraiment d'un ennui mortel !
Vanarhost: Dis pas ça, même moi qui suis mort ça me donne des idées noires.
Lykaan: Et une petite rangée de jacinthes là !
Kraggen: J'en ai vraiment marre ! Oh regarde ! Pourquoi y'a marqué "défense de marcher sur la pelouse"?
Vanarhost: Encore un truc de grosse chochotte... J'ai envie de tout cramer.
Lykaan: Monsieur Volhkar a dit que j'étais le responsable du jardin alors arrêtez s'il vous plait de discuter dans mon dos car c'est pas bien et...et ça me fait très peur.
Vanarhost: Oh ta y'ueule la vache jardinière ! C'en est trop !
Lykaan: Oh non !
Vanarhost: Je vais écraser tes plantes ! Regarde un peu ça ! *se dirige vers le petit parc de fleurs magnifiques où il est interdit d'entrer*
Lykaan: Non pas là !!!
Vanarhost: Si ! On a pas besoin d'autant de plantes, ça sert à rien ! *saute la mini-clôture et se retrouve en plein milieu du parc* Alors ! C'est qui le patron?!! Hein? Euh...Pourquoi elle bouge toute seule celle-là?!
Lykaan: ...C'est la barrière de plantes carnivores...
Vanarhost: Argh ! Non ! *se débat face aux plantes*
Tandis que le prêtre se faisait agresser par les nombreuses tentacules et crocs vénéneux des végétaux pas contents, Kraggen s'était enfui dans le manoir...
Vanarhost: Dégagez salopes !
Plantes: Viens à nous !
Vanarhost: *regarde Lykaan qui n'a pas bougé d'un poil* Fais quelque chose sombre abruti !
Lykaan: Euh, ah oui ! Attend !
Vanarhost: Comme si j'avais le choix !
Le druide avait fait un rapide aller-retour au manoir et il en était revenu muni d'un énorme tuyaux dans les mains.
Lykaan: Me revoilà !
Vanarhost: C'est quoi ça?! Tu vas pas les arroser !
Lykaan: C'est ce que Volhkar m'a donné si jamais on avait un soucis avec les plantes !
Vanarhost: Je le hais...
Lykaan: Attention j'active !
Au moment où le tauren ouvrit le tuyaux, un énorme trait de feu sortit et incinéra la totalité de ce qui se trouvait devant lui, y comprit le prêtre...
Vanarhost: Argh je brûle ! Éteint ça !!
Lykaan: Oui, y'a une autre option attend !
Le druide appuya un bouton sans paraître convaincu par le mécanisme. Un liquide visqueux en sortit et arrosa le prêtre, ce qui raviva encore plus les flammes.
Vanarhost: Noon ! C'était du combustible ça espèce de...
Lykaan: Beh y'a plus rien ! Ah si ! J'ai une idée !
Vanarhost: Dépêche !
Lykaan: Ahem...*baisse son pantalon et urine sur le prêtre*
Vanarhost: Argh ! Mais qu'est-ce que tu fais?!
Lykaan: J'te pisse dessus !
Le druide arrêta le mécanisme. Il ne restait que les os du prêtre et encore, ils étaient noirs et sentaient une odeur désagréable...
Vanarhost: Je hais Volhkar...Putain que je le hais...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 8:56

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 3 - Une Recherche Fructueuse 2/2



Dans le manoir, Lanaé arrive dans le salon où Volhkar riait aux éclats en regardant par la fenêtre du jardin.
Lanaé: Seigneur ?
Volhkar: Aaaaah ! Ah...Lanaé...
Lanaé: Il y a un paquet devant la porte du manoir.
Volhkar: Très bien, allons-y ! *sautille vers la sortie*
Lanaé: Attendez moi seigneur !
À peine le réprouvé avait franchi le seuil de la porte qu'une volée de lames sortant de nulle part se rapprochait de son corps cadavérique.
Lanaé: Attention !!! *arrête de son épée une lame* Je l'ai eu !! Youpi !! *saute de joie*
Volhkar: *blasé* Lanaé...
Lanaé: Vous avez vu ça?!
Volhkar: *planté contre le mur par une demi-douzaine de dagues* Oui, je l'ai vu de très près...très très beaucoup même...
Lanaé: Oh je suis désolée, j'avais pas fait gaffe aux autres ! *retire les poignards*
Volhkar: Apparemment nous ne serons pas tranquilles ici.
Des ombres une silhouette sombre apparaît ténébreusement dans la pénombre obscure.
Volhkar: Wouah c'est trop dark !
???: Effectivement Volhkar ! Je suis là et je le resterai jusqu'à ce que tu paies !
Volhkar: Ah beh attend...*remue la main dans sa sacoche et en retire une pièce en chocolat*
???: Pas de cette façon grand con !
Volhkar: La ferme mini-chiure ! Montres-toi si t'es pas un elfe !
???: *apparait* Tu me reconnais? Reconnais-tu ce visage?!
Volhkar: Erk ! En fait tu peux rester camouflée !
???: Je suis Sinéa, présidente du Ko Thor Ergin., cette association que tu as affrontée ! Celle-là que tu as privée d'Atras son général !
Lanaé: Sinéa va t-en ! Tu n'as plus rien à faire ici.
Sinéa: Tant que Volhkar sera encore dans cet état de non-mort j'ai au contraire plein de raisons de rester. Je resterai et je vous hanterai jours et nuits ! Ah ah ah oh uh ih ! *disparait*
Volhkar: Toujours aussi dingue...

Retour à Nataara et Luvenis, devant l'école de magie de Lune d'Argent...
Nataara: Il n'est pas ici...On a fouillé toutes les salles, même les placards.
Luvenis: Je vais retourner là où je l'ai rencontré en rêve pour la première fois...c'était à une taverne.
Nataara: Mais il y en a deux !
Luvenis: Oui, on va se séparer. Je prends la moins éloignée ! *quitte la druidesse à vive allure*
Nataara: Bon très bien, alors je vais aller à l'autre...

Luvenis arriva donc à la taverne officielle de la capitale et vint à la rencontre du tavernier...
Luvenis: Bonjour !
Tavernier: Un hydromel et des petits biscuits?!
Luvenis: Euh...non merci ! J'aurai voulu savoir si vous aviez vu un elfe de sang?
Tavernier: Tous mes clients sont des elfes de sang, sans doute car nous sommes en plein-centre de Lune d'Argent.
Luvenis: Il est jeune, il a des yeux verts.
Tavernier: 95% de mes clients sont comme ça.
Luvenis: En plus d'avoir des cheveux longs et blonds.
Tavernier: 87% de mes clients sont comme ça.
Luvenis: Il est plutôt svelte et assez mince.
Tavernier: 86% de mes clients sont comme ça.
Luvenis: Je vais pas y arriver...qu'est-ce que je pourrai dire pour le faire vraiment ressortir de la masse?
Taverne: Ah c'est pas facile, les gens ont les mêmes goûts.
Luvenis: Il n'est pas orphelin !
Tavernier: Ah beh y'en a qu'un alors !
Luvenis: Yeah ! J'ai trouvé !! Alors où est-il?
Tavernier: Juste là ! *désigne la sortie*

Tandis que Nataara entra comme si de rien était dans la seconde taverne, puis alla s'asseoir sur une chaise haute du comptoir. Le bâtiment était bien plus étroit et tous les occupants avaient le visage caché, et pas non plus de tavernier en vue, à moins que...
Tavernier: Rwl Rwl Rwl !
Nataara: Salut monsieur... ou quoi que vous soyez. Avez-vous vu un elfe de sang?
Tavernier: Rwl Rwl Rwl Rwl Rwl Rwl...
Nataara: Oui mais d'accord mais est-ce que...
Tavernier: ... Rwl Rwl Rwl Rwl...
Nataara: ...mais laissez-moi parler !
Tavernier: ...Rwl Rwl Rwl Rwl Rwl...
Nataara: Ta gueule putain d'amphibien !
La druidesse, dans un excès de rage, donna un grand coup de pied dans le murloc qui s'envola et alla s'empaler dans une tête de tauren au mur.
Nataara: Ça soulage !
Son voisin, qui était d'une grosse corpulence, avec des poils dépassant de tous les trous de sa tunique déchirée la regarda.
???: [Worgen] Toujours aussi directe...
Nataara: Puis-je savoir qui vous êtes?
???: [Worgen] Pour le moment il vaut mieux que je reste anonyme. Je serai en quelque sorte...un informateur.
Nataara: Un nain fort mateur?!
???: [Worgen] Oui, et j'ai quelque chose pour vous à propos d'un elfe de sang.
Nataara: Oh génial ! Je vais pouvoir m'occuper ce soir alors !
???: [Worgen] Je sais qu'il est ici, je l'ai senti à des kilomètres. Et il doit payer pour ce qu'il m'a fait subir.
Nataara: Mais qui ça?!
???: [Worgen] *dans un souffle de colère* Zylpher...
Nataara: Ah mais vous êtes...?!
???: [Worgen] Oui, voilà. Faites attention à vous, Nataara.
Nataara: Mais comment savez-vous mon nom?!
???: [Worgen] Maintenant je vais partir. Mais ma tunique est totalement trouée à l'arrière.
Nataara: Ah mince !
???: [Worgen] Alors afin que vous puissiez ne rien voir de moi, vous ne devez pas vous retourner.
Nataara: Très bien...
???: [Worgen] Ok, alors...je pars...
L'inconnu descendit de la chaise et commença à se diriger vers la sortie à reculons, en marquant un arrêt entre chaque grand pas et finit par quitter la taverne...

Suite aux précieux renseignements fournis par le tavernier, Luvenis parvint à retrouver les traces du fameux elfe de sang...
Dans un petit parc entre l'école de magie et la taverne, à vingt mètres de la sortie de celle-ci...

Luvenis: Ah enfin te voilà ! Je savais bien que tu existais !
???: Que quoi? T'es qui?!
Luvenis: Je suis Luvenis, tu es Azrahen. Et j'ai rêvé de toi !
???: *ricane* J'ai un physique très commun.
Luvenis: Non, je saurai te reconnaitre parmi des centaines !
???: *se retourne vers un autre elfe pas loin* Hey Azrahen !
Azrahen: Oui?
Luvenis: Ahem...
???: Y'a une dame qui te demande ! Si ça c'est pas bizarre !!
Luvenis: *parait irritée* Une dame?! En quoi je...
Azrahen: Salut, je te connais?
Luvenis: Euh à vrai dire pas vraiment. Je sais que tu vas trouver ça étrange. Mais j'aimerai que tu me suives jusqu'à mon manoir afin que je te montre ta mission !
Azrahen: C'est quoi ça?!
Luvenis: *ton impérieux* Tu as reçu une tâche divine: toi seul pourra contrer les terribles desseins d'un ennemi encore inconnu de la population, mais qui bientôt déferlera une vague de soufre et de haine sur l'ensemble des terres d'Azeroth. Mais pour cela il te faudra affronter les plus dangereuses créatures sorties tout droit des entrailles infernales de cette planète.
Azrahen: . . .
Luvenis: . . .
Azrahen: Ouais je marche à fond !! Emmènes-moi avec toi dans ton manoir ultra noir !
Luvenis: Eh bien...ce fut facile. En route !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 8:57

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 4 - Sombre Soirée (Sanssaint)



Après moult périples, Luvenis était enfin de retour devant le portail du manoir en compagnie d'Azrahen.
Luvenis: Voilà, c'est ici. Pardonne l'aspect très morbide mais il fallait un peu décorer et comme c'est Volhkar qui s'en est chargé...
Azrahen: Mais c'est génial ! J'adore !
Luvenis: Oui enfin bref...
La démoniste commença à ouvrir le portail quand soudain un cri tonitruant résonna à travers toute la capitale.
Volhkar: Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa[...]aah !
Chanteur d'opéra: Laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !
Luvenis: *sursaute d'effroi* Oh punaise la peur que j'ai eu !
Volhkar: Attention les deux grognasses !! *s'avance vers le duo en toute vitesse et regarde bizarrement Azrahen* Ah désolé toi que je connais pas, je t'ai pris pour une elfe.
Azrahen: Ouah trop génial, y'a même un domestique !
Volhkar: . . .
Luvenis: *sourire gêné* Il connait pas encore bien le groupe.
Volhkar: Ouais beh qu'il la ferme s'il veux pas qu'on fasse un trafic d'organe avec lui.
Luvenis: Et pourquoi tu as crié comme ça?!
Volhkar: J'ai posé tout un tas de pièges dans le jardin, mais aussi sur le grillage et le portail et la porte, la sonnerie et tout et tout !
Luvenis: Mais pourquoi?! On ne craint pas de danger imminent !
Volhkar: Bien sur que si, tu ne sais pas quel jour nous sommes?! Aujourd'hui c'est la Sanssaint, et tous ces abrutis d'elfes prennent cette fête sacrée pour nous, les réprouvés, comme d'un amusement. Alors ces bandes de cons, j'vais les faire exploser !
Luvenis: Ah non, on a dit pas de mort d'ici le véritable début de notre voyage !
Volhkar: Mais on s'en fout, c'est que des elfes ! Et puis ils sont tous orphelins ces trou du cul alors c'est une bonne action qu'on fait, on rend service à la communauté !
Luvenis: Ouais peut-être...Bref, j'aimerai passer maintenant...
Volhkar: Hem oui, tout le monde est à l'intérieur.. *tout excité* Je vais pouvoir tout activer !

À l'intérieur du manoir, Kraggen et Lykaan tentaient de rassurer Vanarhost sur son apparence totalement décharnée.
Lykaan: Mais non tu n'es pas qu'un sac d'os !
Kraggen: T'es... Enfin suffit un peu de t'habiller et tu seras comme avant ! Tiens regarde ! *donne quelques vêtements au prêtre des ombres*
Vanarhost: *les enfile* Ça ne sert à rien ! Tout le monde se moquera de moi ! Je suis qu'un squelette flétri, aussi primitif que ceux traînant à la scholomance et qui ont que quelques centaines de points de vie et frappent comme des brèles avec leur propre os !!!
Lykaan: Mais non, tu n'es pas comme ça !
Kraggen: Essaie de te mettre en forme d'ombre pour voir?
Vanarhost: *pleurniche mais obéit tout de même au paladin*
Kraggen: Ah là on y voit que du feu ! Pas vrai Lykaan?
Lykaan: Que du feu !
La porte du manoir se referme en claquant, deux elfes et un réprouvé entrent dans le salon..
Luvenis: Voilà Azrahen, alors je te présente...
Azrahen: Pouah regardez-moi la gueule de celui-là ! *montre du doigt Vanarhost* Même mes ancètres à six pied sous terre sont mieux conservés que lui !
Vanarhost: *se lève brusquement et se jete en direction de l'elfe* Viens là petit bâtard d'enculé que je te la fasse bouffer ta langue poisseuse !
Azrahen: Att%%@@s-moi !! *court vers les escaliers*
Kraggen: Il est un peu sur les nerfs...
Vanarhost: Je vais t'avoir ! Argh ! *se pète la jambe et tombe lourdement sur le sol*
Azrahen: C'est tout ce qu'il a le vieux?!
Luvenis: Azrahen vilain garçon ! Il ne faut pas provoquer quelqu'un juste car il est plus faible que soit !
Vanarhost: J'en peux plus ! Achevez-moi !
Volhkar: Se faire ridiculiser par un elfe ça je comprends.
Kraggen: Attends, je vais t'aider à te remettre sur pied...
Lykaan: Avec un peu de colle ça devrait le faire.
Vanarhost: La mort est injuste !
Un signal sonore résonna à travers toute la pièce, il venait du poignet de Volhkar.
Volhkar: Oh magnifique ! Il est l'heure de la moisson les enfants ! *se dirige vers la fenêtre du salon*


À l'extérieur, les rues de Lune d'Argent étaient infestées d'elfes frappant à toutes les portes afin de réclamer des friandises, et certains groupes s'approchaient du manoir...
Elfe 1: Hey ils sont riches dans ce manoir !
Elfe 2: Ouais je parie qu'ils vont nous donner trop plein de trucs !
Elfe 3: Elle me fait un peu flipper cette baraque...
Elfe 4: Allons-y tous ensemble, qu'est-ce tu veux qu'il nous arrive? Le mec de cette maison n'a pas mis des pièges partout !
Elfe 3: Bon ok, allons-y...
Ils franchirent le portail qui se referma alors derrière eux dans un fracas métallique.
Elfe 2: Oh non ! Nous sommes enfermés !
Elfe 1: C'est surement une blague pour nous faire peur !
Elfe 4: Bande de fillettes, moi je continue !
Une énorme explosion retentit: l'elfe venait de poser le pied sur une mine gobeline d'une grande puissance.
Elfe 4: Beuuuuarrrrrgrrhhh !
Son corps vola à plusieurs dizaines de mètres au dessus du sol, avant de retomber plus loin dans le jardin en plein milieu d'un parc de magnifiques fleurs...
Elfe 4: Nooon !! Aidez-moi !! Je me fais violer par des plantes carnivores !!
Elfe 3: Je me casse !! Aaaaaaaaaaaaaaaaarrgh !
Chanteur d'opéra: Laaaaaaaaaaaaaaaaaaa !
Mais quand l'elfe numéro 3 posa sa main sur le portail, il reçut une décharge électrique d'une telle puissance que sa main implosa après plusieurs secondes d'intense douleur...Sprchirrshsslt !
Elfe 2: Oh mon dieu c'est affreux ! Il faut trouver un moyen de partir !
Elfe: Tu ne comprends donc pas?! Il nous faut ces bonbons !! Sinon nos amis seront morts en vain !
Elfe 2: Non ! *s'enfuit*

Dans le salon, une manette dans les mains...
Volhkar: Voyons voir la suite des évènements...*appuie sur une touche*

Un grondement assourdissant apparut alors...
Elfe: Oh non, c'est quoi ça?!
Elfe 2: Je m'en fiche ! Je veux partir !!
Une énorme machine volante décrivait des cercles dans les airs, puis mitrailla l'elfe numéro 1.
Elfe 1: Argh je me meurs !
Puis l'engin changea de trajectoire pour rejoindre l'elfe numéro 2 qui courut et parvint quand même à se sauver des tirs.

Sur le toit...
Volhkar: Hum...Cette fois-ci c'est la bonne ! *appuie sur une autre touche*

La terre trembla...L'elfe numéro deux s'était arrêté, il regardait partout autour de lui et vit un amas de silhouettes qui fonçait droit sur lui.
Elfe 2: Des kodos?!! Argh non !
La charge fut fatale, l'elfe fut projeté plus loin en avant et retomba par chance sur un petit monticule de terre fraîchement retournée...
"BBBBRRRRoooouumm !!
Il s'envola de nouveau tellement haut qu'il percuta de plein fouet l'appareil volant qui lui tira au passage plusieurs rafales de de gros calibres, il retomba alors et...
"Spppprrchlistslt"
...il venait de s'empaler sur le portail et reçut une intense décharge...
"Pchzichzicht"
...qui le fit décoller de nouveau afin de rejoindre son ami dans le parc des plantes carnivores où il se fit violer puis dévorer lentement...dans d'atroces souffrances...


L'elfe numéro 3 venait de se relever et s'approchait lentement mais surement de la porte du manoir.
Volhkar: *regarde la scène avec stupeur* Mais putain tu vas crever oui?!! *appuie sur tous les boutons en même temps*

Et sur fond de musique mélodramatiqua-héroïque, l'elfe numéro 3 avançait, chaque pas devenait de plus en plus lourd mais il avançait. Il se prit un énorme kodo en pleine gueule qui le piétina allègrement, mais l'elfe se releva et continua sa marche. C'est alors qu'une pluie d'obus lui retomba dessus , il en perdit ses bras et une jambe, mais continua encore et toujours...Une horde de poules démoniaques vint lui picorer le dos alors qu'il était à terre, mais il...non il ne se releva pas, faut pas abuser non plus, mais il rampa, il commença à gravir les marches quand soudain une gigantesque plante carnivore qui était sorti du parc l'arrêta de ses tentacules avant de copuler sauvagement avec lui.

Elfe 3: Ah ! Ah ! Ahargh !
Chanteur d'Opéra: Ah ! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah aha !
Mais l'elfe numéro 3 était très résistant -ou habitué- et après les sévices végétales continua...Il parvint enfin à la porte...
Volhkar: Ouh putain ça c'est du godmode !

Dans le salon...
Luvenis: Y'a pas quelqu'un qui veut vérifier si Nataara n'est pas dehors?
Kraggen: J'ai pas envie d'aller voir, je tiens trop à ma vie ! Y'a plein de pièges partout !
Vanarhost: J'y vais !!
Le prêtre se précipita sur la porte et l'ouvrit.
Vanarhost: *voit l'elfe de sang (jeu de mot bidon)* Ah !
Elfe 3: *ton agonisant* Argh, t'es...t'es...t'es vraiment trop repoussant ! *s'évanouit*
Vanarhost: . . . *regarde quelques secondes l'elfe, puis retourne dans le manoir, la tête baissée*
Volhkar: *descend rapidement l'escalier et prend Vanarhost au passage* Ah non, tu restes là toi, j'ai une superbe idée pour empêcher les gamins de s'approcher de la porte !
Vanarhost: Ah bon laquelle?

Quelques minutes après...
Vanarhost: *suspendu au mur de l'entrée* Je le hais...Putain que je le hais...
Elfe 3: *reprend conscience* Je ne peux pas...abandonner....si près du but !
L'elfe regarda la sonnette, impossible à atteindre depuis sa position, puis la porte, il frappa très fort sa tête contre celle-ci...
Volhkar: *ouvre*
Elfe 3: Bêtises ou friandises?!
Volhkar: Il est pas encore mort !?! C'est ce putain d'elfe !
Luvenis: Ça suffit Volhkar ! Laissons le repartir ce pauvre enfant !
Volhkar: Bon très bien, il a eu ce qu'il méritait !
Luvenis: Voilà !
Elfe 3: Bêtises ou...friandises?! S'il vous plait...
Luvenis: Volhkar, tu lui dois quelque chose !
Volhkar: Quoi?!
Luvenis: Donne ! La pièce en chocolat qu'on avait trouvé au donjon d'Utgarde, je sais que tu l'as gardée !
Volhkar: Mais c'est un porte-bonheur !
Luvenis: Il en aura bien besoin !
Volhkar: *laisse tomber au sol la petite pièce* Tss ! *retourne au salon*
Luvenis: *prend la pièce et la met devant l'elfe* Voilà, je suis désolée.
Elfe 3: *mange la pièce comme il peut* Merci, j'aime ça le chocolat.
Luvenis: Joyeuse Sanssaint ! *referme la porte*
Elfe 3: Guh ! C'est pas du chocolat ! *fait une grimace, puis suffoque avant de mourir d'asphyxie par la pièce qui n'est pas en chocolat*

- - - - - - - - - - - - - -
La morale de cette histoire ainsi que ses scènes d'une violence rarissime ne sont pas recommandables aux lecteurs non-avertis. Personne sensible s'abstenir... Vous êtes prévenus.
- - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 9:01

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 5 - Question d'Education



Alors que la sombre soirée très morbide de la Sanssaint venait de s'achever et que les habitants de Lune d'Argent commencèrent à aller se coucher, ceux du manoir de Vanarhost restaient éveillés. Azrahen avait été emmené jusqu'à sa chambre et pendant qu'il lisait un livre, Volhkar et Lanaé entrèrent...
Volhkar: Bien, tu es donc le cinquième elfe à venir dans notre groupe, et pour notre propre sécurité je vais te poser quelques questions d'une importance capitale, papier et plume !
Lanaé tendit au réprouvé un bouquin ainsi qu'une longue plume noire.
Volhkar: Es-tu prêt?
Azrahen: Oui !
Volhkar: Quel nom?
Azrahen: Azrahen Brasevol.
Volhkar: *semble réfléchir, puis écrit quelque chose de très bref* Quel âge?
Azrahen: 78 !
Volhkar: Non, non et non ! Ça ne va pas !
Azrahen: J'ai menti...61...
Volhkar: Ah c'est mieux ! Quelle taille?
Azrahen: C'est important pour notre sécurité?
Volhkar: Non c'est juste pour compléter les cases !
Le voleur retourna son bouquin à la vue d'Azrahen ce qui révéla une grille de Sudoku.
Volhkar: Non mais enfin !! Moi je ne peux pas me concentrer avec autant de chiffres. C'est intolérable !!
Azrahen: *grimace* Navré...
Volhkar: *s'assoit sur une chaise avant de se relever et la balancer à travers la pièce* Tu resteras dans ta chambre pour le restant de la nuit ! Et tu seras privé de repas !
Azrahen: Oh non !
Volhkar: Venez Lanaé ! Punissons cet insolent !
Le général et sa garde quittèrent la chambre en claquant la porte...
Lanaé: Chut ils dorment !
Volhkar: Merde ! *ouvre la porte puis la referme doucement*
... et ils refermèrent les dix verrous de la porte.
Lanaé: Pourquoi tant de haine? Il ne vous avez rien fait !
Volhkar: Non mais ça me défoule. Il me rappelle le fils que je n'ai jamais eu.
Lanaé: C'est mieux comme ça.
Volhkar: De toute évidence ! Bien retournons au salon !

La nuit venait à peine de débuter. Les premières rosées matinales venaient de commencer leur écoulement régulier. Le soleil dégageait en fines lueurs ses rayons lumineux, prémices d'une aurore prématurée. Bref en gros, les lumières et les projecteurs du manoir s'étaient tous allumés et c'était le jour à minuit. Un son aigu résonna tout autour de la maison, avec des signaux multicolores réfléchissant dans tous les miroirs du manoir. Luvenis fut la première à sortir de sa chambre dans une grande précipitation...
Luvenis: *crie* L'alarme s'est déclenchée !!
Lanaé: Azrahen?!
Luvenis: Vite ouvre ses cadenas !
Lanaé: *après déverrouillage de la porte, elle l'ouvrit promptement* C'est pas lui !
Volhkar: *sort de sa chambre en chemise de nuit fuchsia* J'en ai marre de ses saloperies d'elfes !!
Alarme: Porte ! Porte Porte Porte Prote Prote Prote Perote Perote Perote !
Ils descendirent les marches quatre à quatre. Arrivés en bas, ils balayèrent du regard la porte grande ouverte et ses alentours et virent...
Nataara: Là ! *désigne le plafond* Une mouche !
Luvenis: Ah oui ! J'ai mis l'alarme en ultra-sensible à cause de tout ce qui se passe. Désolée, je vais la désactiver.
Volhkar: *marmonne furieusement* Plutôt maintenant que jamais...
Nataara: Reste à savoir comment une si petite chose à eu la force d'ouvrir une porte comme celle-là !
Luvenis: C'est moi qui l'a laissée ouverte comme ça si cambrioleurs il y a, ils seront coincés par l'alarme !
Nataara: Ahin... Bon je vais me coucher !

Et le manoir retrouva son calme...sauf que...
Mouche: Hin hin hin ! *prend un petit engin de communication gobeline dans ses pattes* Infiltration réussie, le plan peut continuer comme prévu.
Et le petit insecte vola, puis passa sous la porte de la chambre d'Azrahen. C'est alors que la mouche se mit à grandir, grandir de plus en plus... Elle avait à présent la taille d'un tauren, puis elle se métamorphosa pour tenir sur deux pattes, deux autres disparaissaient pour enfin prendre une forme humanoïde. Elle s'approcha de l'elfe endormi, puis lui souffla sur le visage pour le réveiller...
Rien ne se passa, alors elle recommença...

Et rien encore... Azrahen semblait profondément assoupi.
???: Réveilles-toi connard !
Azrahen: *sursaute* Hein qui?!! Qui êtes-vous?!!
Bien que sa vision était encore très floue, il put apercevoir une femme avec un corps aux contours harmonieux, aux ailes angéliques et au large sourire bienfaisant.
???: Tu ne me reconnais pas?
La netteté revint enfin et... il vit une espèce de grosse bonne femme, avec des ailes accrochées par de nombreux rubans adhésifs à son dos poilu et gras. Elle était vêtue d'une robe jaune et verte qui descendait jusqu'aux genoux, ce qui laissait voir ses bottes serrées à fond avec des lacets s'effilochant les uns avec les autres tout en se frayant un passage parmi les nombreuses couches de graisse. Son visage n'était pas si différent du reste: ses joues rondes, bien que maquillées, exprimaient quand même l'usure du temps par des rides saillantes; ses yeux bleus injectés de sang aux paupières tombantes fixaient vaguement Azrahen...enfin, la direction tout du moins. Elle agitait une sorte de bout de bois bouffé par les mites planté dans un concombre qui a passé la date de péremption depuis un certain temps déjà.
???: Je suis la fée des rêves ! Je symbolise tous tes fantasmes les plus enfouis !
Azrahen: J'ai du soucis à me faire...
Fée: On m'a nommée pour te protéger ! Tous les démonistes en apprentissage ont un gardien !
Azrahen: Luvenis a ce machin là elle aussi?
Fée: Oui, Vanarhost. Nous sommes les émissaires d'une entité supérieure dépassant les limites de la raison.
Azrahen: C'est le révérend qui vous envoie?!
Fée: Exact... Tu es destiné à faire de grandes choses, comme le groupe que tu as rejoins !
Azrahen: Ouah trop génial ! Mais pourquoi moi?
Fée: Pourquoi pas ! C'est n'est pas par hasard que vous vous êtes trouvés. Dis-moi mon garçon...
Azrahen: Non vous dites-moi ! Dites-moi ce que je suis censé faire?!
Fée: Tout le monde se pose ce genre de questions ! "Pourquoi moi?"; "Que dois-je faire?"; "Par où sont les toilettes?". Mais tout ça n'a pas d'importance. Je serai ton guide durant toutes ces épreuves qui t'attendent et fais pas chier !
Puis le noir complet engloutit la pièce: la grosse avait disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 9:01

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 6 - Rêveries



???: Mais tu vas te réveiller oui saleté de fainéant de mes couilles?!!
Volhkar: La ferme truie ! *se réveille brusquement*
Volhkar sortit de son lit, il était à Lordearon...dans l'ancienne Lordaeron ! Sa mère était là, à côté de lui en train de le regarder farouchement.
Volhkar: Môman?!
Mère: Ta gueule petit enfoiré ! Tu es encore en retard à ton entretien d'embauche !
Volhkar: Oh putain ! Quel jour nous sommes?!
Mère: Le jour où tu as ton entretien ! Alors tu vas bouger ton gros cul et vite filer dans la minute sinon ça va chier ! *lève le poing*
Volhkar: Ah ! D'accord môman j'y vais ! Je m'habille vite et... et j'y vais !
Mère: T'as intérêt petit con ou je lâche les chiens !
Volhkar: Oui môman c'est promis je me dépêche !
Il enfila son costume tout neuf et quitta sa maison. Il se dirigeait à présent vers le port afin de prendre un bateau le conduisant plus au sud et bien qu'il marchait très vite, son retard ne fut pas totalement rattrapé et à son arrivée, le bateau était sur le point de partir...
Volhkar: *crie* Non ! Attendez !!
Capitaine Gobelin: Non ! T'es en retard !
Volhkar: Toi !?! Je t'avais jeté par dessus bord !! C'est quoi cette merde?!
Capitaine Gobelin: *rire sadique* Ah ah ah ah ah ! *pousse le levier*
Volhkar: Non je l'aurai cette fois ! *se met à courir aussi vite qu'il peut*
Capitaine Gobelin: C'est TROP TARD !! Niahahaha !
Alors que le bateau avait débuté son avancée, Volhkar ne semblait pas lâcher l'affaire et continuait à sprinter jusqu'à arriver au bout du ponton et s'élancer vers l'échelle métallique sur le côté du navire. Il sauta et...rata à quelques centimètres la dernière barre, il tomba dans l'eau et au passage se prit les hélices...

Il se réveilla au manoir et regarda les alentours: une atmosphère étouffante emplissait le salon. Volhkar se sentait observé...
Volhkar: C'est bon Sinéa, tu peux te montrer.
Sinéa: Argh et chiottes ! Je suis repérée !
Volhkar: J'ai mes lunettes de détection de l'invisibilité cette fois !
Sinéa: Si je ne peux pas t'avoir, alors j'aurai ceux qui comptent le plus pour toi ! *s'en va par la porte*
Volhkar: J'ai pas trop à m'en faire alors... Bien allons réveillez les larbins !
Quelques minutes plus tard...
Volhkar: J'ai fait un mauvais rêve cette nuit !
Nataara: Oui mais aussi, j'ai rêvais que j'étais poursuivie par un affreux troll des cavernes ! Alors je me suis cachée dans une petite cabane au fond du jardin mais le troll savait où j'étais et c'est à ce moment là...
Volhkar: On s'en fout ! Je parle très sérieusement d'un cauchemar et pas d'un fantasme sexuel d'une elfe en chaleur !
Nataara: Mais c'est...
Volhkar: Ta gueule ! Je suis un réprouvé, alors je ne dors pas, ce qui veut dire que je ne rêve pas. Savez-vous quand était la dernière fois où j'ai fait un rêve?!
Kraggen: Euh...
Volhkar: Peu après notre départ de Dalaran, et c'était Carabosse qui était derrière tout ça.
Azrahen: Moi aussi.
Volhkar: Toi t'étais pas là !
Azrahen: Non mais j'ai fait un rêve cette nuit aussi !
Volhkar: J'ai dis qu'on s'en foutait de vos putains de fantasmes elfiques !! C'est pas possible que vous pensiez à autre chose?!!
Azrahen: C'était une grosse femme se disant être la fée des rêves, elle m'a dit qu'elle était ma gardienne comme Vanarhost l'a été pour Luvenis. Elle a dit aussi qu'elle était le reflet de mes fantas...
Volhkar: NOOON !! Le reste on s'en fout !
Azrahen: Mais...
Volhkar: Ta gueule ! Ferme ta putain de gueule !!
Nataara: *chuchote à Kraggen* Il est remonté aujourd'hui.
Volhkar: HIYA ! *balance le pot de fleur vers Nataara, qui l'esquive de peu*
Lanaé: Donc seigneur...
Volhkar: *ton doucereux* Oui ma chère Lanaé?
Lanaé: Vous pensez que c'est donc une espèce de sorcière qui est la cause de vos mauvais rêves?

Volhkar: Oui, c'est évident. Quelqu'un cherche à nous déstabiliser. Et ce n'est ni Sinéa ni même Kruhorn, mais bien un être manipulant la sorcellerie !
Luvenis: J'ai peut-être la réponse !
Volhkar: J'écoute...
Luvenis: Eh bien, Vanarhost avait été envoyé par le Révérend, de Lune d'Argent n'est-ce pas. Et comme la gardienne d'Azrahen s'est manifestée à quelque chose près au même moment environ...
Volhkar: Tu vas la chier ta chiasse !!
Luvenis: *parle plus rapidement* Je dis seulement que c'est possible que tout soit lié et que l'origine est l'actuel révérend de cette ville !
Volhkar: Qui est-ce?
Kraggen: Personne ne sait, il ne sort jamais de son église et refuse même tout contact avec ce qui est extérieur.
Volhkar: Génial... Bon on y va alors !

Le groupe se rendit devant la fameuse église entourée d'une espèce de gigantesque bouclier de protection.
Volhkar: Ah ouais quand même !
Luvenis: Pas d'inquiétude, je pense savoir comment passer ! J'ai appris beaucoup de truc sur la magie du feu pour arriver à casser un bouclier comme celui-ci !
La démoniste commença une série d'incantations dans une langue étrangère. Une énorme boule de feu se formait au dessus de sa paume, puis fut projetée vers le bouclier et s'éclata dessus dans un petit "pscht".
Volhkar: Intéressant...
Kraggen: Regardez ! Y'a un petit passage ici !
Il désigna un passage dans le bouclier menant tout droit à la porte secondaire de l'église. Le groupe put donc rentrer et l'intérieur ressemblait vaguement à l'aspect extérieur: les piliers de la nef étaient entourés d'un halo lumineux, ainsi que les bougies et tout objet se trouvant là. Au fond de l'église, une silhouette était à genoux devant une effigie d'un immense dragon aux ailes de feu. La tête de l'individu semblait remuer et définir des mouvements d'avant en arrière identiques, surement était-elle en pleine prière...ou bien...
Luvenis: Aile-de-Mort?!
???: Ahem ! *se relève vite fait et cache le bas de la statue avec un long drap* Je savais qu'après avoir envoyés de tels messages vous vous précipiteriez jusqu'à moi !
Luvenis: Qui êtes-vous?
???: Aile-de-Mort surgira bientôt des abysses de ce monde, et il balayera tout ce qui s'y trouve. Le seul moyen d'en échapper et de se rallier à lui, et chaque jour lui faire des prières.
Nataara: Hmm j'en veux une de cette taille !
???: Je suis Ezhun, prêtresse elfique lumineuse qui se bat pour le bien du peuple !
Volhkar: Pourquoi avoir utilisée votre magie contre nous?
Ezhun: Au début je trouvais l'idée plaisante. Et puis je me suis dit que tant qu'à faire un truc marrant, autant trouver une explication rationnelle. J'ai fait ça au nom de notre futur souverain ! Neltharion viendra à nous et saura reconnaître ses pairs !! Car je suis un dragon hahaha ! Oui, un dragon ah ah !
Volhkar: Je pense qu'elle est complètement dingue...
Ezhun: Regardez comme je vole ! *fait apparaître des ailes de lumière et sautille partout*
Kraggen: Elle vole aussi bien qu'un trotteur des plaines !
Volhkar: Lune d'Argent recrute vraiment les révérends les plus dingues...
Luvenis: Et pourquoi avoir envoyé une gardienne à Azrahen? Il n'en veut pas !
Ezhun: Car il combattra de notre côté le moment venu ! Je l'ai vu dans la bulle de cristal !
Luvenis: Je ne comprends rien de ce qu'elle raconte !
Ezhun: Vous ne pouvez rien faire contre moi ! J'ai une bulle protectrice autour de moi et les deux énormes bulles d'Aile-de-Mort me protégeront ! Sortez maintenant ou bien je serai dans l'obligation d'utiliser la violence !
Volhkar: Je m'y perds avec toutes ses bulles...
Ezhun: Par le pouvoir des bulles je vous banni ! *souffle dans un jouet, plein de petites bulles en sortent et se dirigent de façon très menaçante vers le groupe*
Nataara: Oh non pas des bulles ! Vite sortons !!
Mais l'énorme bouclier autour de l'église se referma, la dernière issue possible venait de disparaître. Le groupe était bloqué à l'intérieur et le flot incessant de bulles lancé violemment dans leur direction se rapprochait de plus en plus, il allait bientôt les atteindre, c'était imminent...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 9:03

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 7 - Le Chapitre Sans Nom



Les évènements qui vont suivre sont la suite directe de l'épisode précédent...
Ezhun: Vous ne pourrez pas vous échapper ! Aaaah ! *souffle encore dans le jouet*
Nataara: Nous sommes fichus !
Mais alors que tout espoir semblait avoir disparu, Luvenis parvenait à étendre un sifflement provenant de la porte du fond.
???: Luvenis ! Tu dois sortir de cette église afin de repousser les envahisseurs venant d'ailleurs !
Elle se dirigea alors vers cette voix si étrange et découvrit... une brosse à chiottes qui bouge.
Luvenis: Qui êtes-vous?
???: Je suis la brosse à chiottes ! Je nettoies en profondeur toutes les surfaces sales grâce à mes poils de cul intégrés sur tous le devant de ma physionomie de planche !
Luvenis: C'est... pas ordinaire...
Brosse: Je peux brosser la saleté des murs ce qui fera apparaître un passage dans le bouclier ! Ainsi vous pourrez passer sans craindre l'attaque sournoise des bulles !
La démoniste interpella le reste du groupe...
Volhkar: Oh non... une brosse à chiottes...
Brosse: Oui !
Luvenis: Elle demande à ce qu'on la brosse contre le mur !
Brosse: Brossez-moi !
Volhkar: Kraggen tu t'y colles !
Kraggen: Moi?! Mais...
Volhkar: On a pas le temps ! Les bulles seront bientôt là !
Kraggen: Oui mais c'est débile !
Volhkar: C'est tout à fait sensé bien au contraire ! Alors prend cette brosse à chiottes et brosse-la contre le mur !
Le paladin ronchonna mais obéit quand même à Volhkar.
Brosse: Oh oui ! Brosse-moi encore plus fort !
Kraggen: Tu pourrais au moins la fermer...
Brosse: Mais voyons, je suis une brosse !
Nataara: Regardez ! On voit quelque chose !
Le bouclier se dissipa enfin autour du mur. Luvenis put à nouveau lancer un sort qui détruisit celui-ci et permit au groupe de s'échapper de l'église. Mais tandis qu'une par une chaque personne passait à travers la fissure pour se regrouper devant le bâtiment, le bouclier se reforma autour de l'église et isola totalement brosse à chiottes restée du mauvais côté.
Brosse: Venez m'aider !
Nataara: Non attendez ! Brosse à chiottes ne peut plus sortir !
Volhkar: Putain mais c'est juste une brosse !
Nataara: Une brosse qui parle ça peut se vendre cher !
Volhkar: Non... non pas celle-là.
Brosse: Aaaaaah !
Une bulle était à quelques centimètres de brosse à chiottes, elle continuait, continuait puis...
Un grondement fit vibrer le sol, l'église toute entière venait d'exploser en une titanesque bulle de feu.

Volhkar: Retournons au manoir, on ne peut plus rien faire pour elle...
Kraggen: C'est vraiment n'importe quoi !

Alors qu'ils étaient sur la route du manoir, un immense dragon de feu apparut devant eux.
???: BEEEEEEUAAAAAARRRRRGGGHHHH !!!
Lykaan: AAaaaAAAh ! *s'évanouit*
???: Non, ce n'est pas Aile-de-Mort. C'est Nozdormu !
Volhkar: Il me tape sur les nerfs lui aussi...
Nozdormu: Il faut vous préparer car bientôt Aile-de-Mort viendra partout, bien sur il ne dira pas qu'il est Nozdormu.
Volhkar: Au moins il est pas totalement stupide !
Nozdormu: Je pense qu'il est plus prudent de rester au manoir maintenant.
Volhkar: Nan.
Nozdormu: Savez-vous la différence entre un haricot blanc et un mort-vivant?
Cenarius: *apparait derrière un arbre proche* Quelqu'un à parler d'haricot? J'ai remonté ce vent et me voilà...
Volhkar: ...
Nozdormu: ...
Cenarius: ...Telle la sève d'un arbre.
Volhkar: Oh putain...
Azrahen: C'est trop génial !
Volhkar: Ta gueule !
Azrahen: Oui monsieur.
Cenarius: Hem... *retourne derrière son arbre*
Nozdormu: Vous resterez dans votre manoir jusqu'à ce que je décide de votre libération !
Volhkar: Nooon !
Nozdormu concentra toute sa puissance arcanique pour renvoyer le groupe dans le manoir et afin qu'il ne puisse plus sortir fixa une planche de bois derrière la porte.

De retour au manoir...
Nataara: *se dirige vers la porte*
Volhkar: Non sotte ! Ne fais pas ça !
Nataara: Nous sommes alors coincés ici?!
Lanaé: Monseigneur, je pense qu'il serait préférable de réflechir de façon reposée à tout ça.
Volhkar: Hein? Ah oui, c'est l'heure de ma sieste.
Luvenis: Mais que va t-on faire?!
Volhkar: Démerdez-vous !
Luvenis: Bon... Azrahen ça te dirait que je te fasse visiter ce magnifique manoir?
Azrahen: J'ai le choix?
Luvenis: Non tu y es obligé !
Nataara: Je peux venir ? J'ai très envie de voir de plus près les choses magnifiques dans ce manoir ! *fait un clin d'œil à Azrahen*
Kraggen: Hem ! Alors je viens aussi ! *fusille Nataara du regard*
Vanarhost: *se rapproche* Ah beh dans ce cas là...
Luvenis: Non ! Allez vous faire foutre ! J'emmène qu'Azrahen et personne d'autre !
Nataara: Beh vas-y ! On sait très bien ce que tu as derrière la tête !
Luvenis: *relève le visage* Je vois pas de quoi tu parles.
Nataara: On a tous vu qu'il ressemble à Zylpher, et maintenant t'espères juste avoir une intimité avec en voulant te persuader qu'il est une autre personne par rapport à qui il est réellement. Mais non, c'est pas Zylpher !
Luvenis: Tout ça est ridicule ! Je m'en vais. Ça laisse le temps à Kraggen de te dire ce qu'il avait à te dire !
Kraggen: Hein?!
Nataara: *se retourne brusquement vers Kraggen* Qu'est-ce qui va pas encore?!
Kraggen: Mais rien !
Nataara: Ça suffit ! Dis-moi tout ou alors...
Luvenis: *chuchote à Azrahen* C'est le moment d'y aller !
Azrahen: On peut pas rester voir un peu la dispute?
Luvenis: Non ! *tire l'elfe par le bras*

Et tous deux descendirent à la cave là où la famille -mais surtout Luvenis- entreposait leurs effets personnels.
Luvenis: Et voilà ! Bienvenue dans la crypte familiale !
Azrahen: On pourrait y mettre Vanarhost, reste plus que le cercueil.
Luvenis: Ah ah ah ! Non dans la famille on ne meurt pas de cette façon là. Ici il n'y a que des cendres ! Regarde ce dessin là au mur ! C'est mon oncle se prenant en pleine face le souffle incinérateur d'Onyxia !
Azrahen: Magnifique !
Luvenis: N'est-ce pas. Maintenant il repose en paix dans cette urne juste là. *désigne un second dessin à côté représentant une urne avec le portrait de l'oncle dedans*
Azrahen: Ah... Et c'est quoi ça?! *se dirige vers une petite armoire*
Luvenis: Stop pas touche ! *s'interpose* Ceci est...Enfin mes affaires personnelles sont dedans.
Azrahen: Ah?! Quel genre?
Luvenis: Du genre très très personnelles.
Azrahen: Bon tant pis...
Tandis qu'Azrahen retournait au centre de la cave, Luvenis remit vite fait une sorte de long tube tombé au sol dans l'armoire.
Azrahen: Et ça c'est quoi? *tend le bras vers une petite porte dans le mur*
Luvenis: Euh... Eh bien... Ouvrons donc !
Ils ouvrirent la minuscule cloison et virent derrière le mur une marée dorée de pièces s'étalant sur plus d'une vingtaine de mètres avec vraisemblablement une très grande profondeur.
Azrahen: T'es riche !
Luvenis: Mais... C'est l'argent de la famille?!
Azrahen: Et il est à toi !
Luvenis: Non... Il est à Vanarhost maintenant.
Azrahen: Erf oui, c'est dommage.
Luvenis: *affiche un large sourire dément* Il ne faut pas dire ça mon cher Azrahen... Bien au contraire, la partie ne fait que commencer !! Niaahaha ha aha aha ahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Dim 15 Mai 2011 - 9:04

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 8 - Crève Vieillard !



Luvenis venait de découvrir un trésor caché dans la cave du manoir appartenant depuis son mariage à Vanarhost, et l'idée de laisser ses richesses à son époux qu'elle n'appréciait pas énormément ne la réjouissait point du tout.
Azrahen: Mais qu'est-ce que tu fais?!
Luvenis: *creuse le sol dans la crypte à l'aide d'une pelle* Je fais la tombe de cet enfoiré de voleur !
Azrahen: Volhkar?!
Luvenis: Non, Vanarhost ! Jamais je ne laisserai l'or de ma famille à un mort-vivant aussi dégoutant que lui !
Azrahen: Tu peux divorcer !
Luvenis: Et il gardera tout l'or ! Tu es trop jeune pour comprendre et t'approches pas ou tu risques de te faire mal !
Azrahen: Pour comprendre quoi?
Luvenis: Un jour tu comprendra que parfois les grandes personnes sont contraintes de faire certaines choses qui sont très bonnes au final !
Azrahen: Bonnes?
Luvenis: Oui... question de point de vue. Oh et puis arrêtes de poser des questions, va appeler Vanarhost que je lui nique sa race !
Azrahen: D'accord...

Quelques minutes auparavant, au rez-de-chaussée...
Nataara: Tu as quelque chose à me reprocher?!
Kraggen: Tout bien réfléchi ouais ! Y'en a toujours que pour toi, toujours ta petite personne !
Nataara: Ma petite personne?! De la part d'un elfe de sang ce reproche est vraiment une plaisanterie !
Kraggen: Tu ne penses qu'à toi ! Même quand tu me touches ! D'ailleurs tu ne viens me voir que pour ça !
Nataara: Et t'aimes pas ça?!
Kraggen: Là n'est pas la question !
Nataara: *se rapproche du paladin et dit d'un ton pleurnichard* Tu n'aimes vraiment pas?
Kraggen: Euh... Enfin tout ça pour dire que...
Nataara: Que? Arrête là car c'est parfait...
Kraggen: Que je ne suis pas un jouet sexuel... hein...
Nataara: Y'en a plein dans la chambre à côté...
Kraggen: Tu m'as abandonné...
Nataara: J'ai été une vilaine elfe, mais je suis prête à ratt*@*%r tous ces jours d'abstinence...
Kraggen: Ah bon?
Nataara: *pensive* Oui quasiment...
Kraggen: Alors, on va où?
Nataara: Prends-moi n'importe où ! En fait non, c'est moi qui vais te prendre !
Nozdormu: *à la fenêtre* Hum très intéressant...

Dans la salle à côté, Vanarhost jouait au Scrabble tout seul.
Azrahen: Ah te voilà. Luvenis t'attends à la cave.
Vanarhost: *est tout content* Luvenis?! Elle s'intéresse à moi?! C'est pour une surprise?!
Azrahen: En quelque sorte, elle veut te défoncer ta race à grands coups de pelle.
Vanarhost: Ouah trop génial ! *se lève et cours vers la cave, mais tombe dans les escaliers*
Azrahen: *adresse au mort-vivant un regard d'incompréhension* Bref...
Azrahen ouvrit la porte de la cuisine, là où se trouvaient les deux autres elfes en pleine action avec des ustensiles...
Kraggen: Hey mais va t-en !
Nataara: Non ! Joins-toi à nous !
Azrahen: Argh ! *s'en va à vive allure*
Nataara: Il est surement parti chercher ses petits copains !

Retour sur le personnage clé de l'intrigue, le plus charismatique qui puisse exister: Vanarhost.
... Non en fait pas du tout.

Vanarhost: *dans les quelques dernières marches le menant à la cave* J'arrive dans la cave, j'aime bien visiter cet endroit et je ne m'attends pas du tout à y trouver quelqu'un ! *recoiffe rapidement son crâne chauve en posant fièrement le pied décharné au sol*
Luvenis: Crève vieillard ! *se jette sur le prêtre et lui donne un coup de pelle en plein visage*
Vanarhost: *fait un vol plané en arrière* Oh oui c'est trop bon !
Luvenis: La ferme et crèeeeeeeve ! *s'acharne dessus*
Vanarhost: *est heureux* Oh ! oh ! oh ! Tu me domines, oh oui maitresse !
Luvenis: Vas-tu donc mourir?!!
Vanarhost: *se roule au sol de bonheur* J'aime ça ! Continue ! Ne t'arrêtes pas !
Luvenis: Grroooh !
Quelques minutes après, Luvenis avait enseveli Vanarhost en petits morceaux dans plusieurs trous de la cave. Contente d'elle, elle remonta les escaliers...

Après avoir vu une scène des plus traumatisantes, Azrahen s'était enfui du manoir et avait couru dans la rue principale de Lune d'Argent jusqu'à s'arrêter pour reprendre son souffle au coin d' une petite ruelle.
Il y eut comme un murmure, à peine plus perceptible que les bruissements des buissons avoisinants. Le jeune elfe regarda les alentours mais ne vit rien. La nuit commençait à tomber...
Azrahen: Mieux vaut que je rentre chez moi...*se relève et reprend son chemin dans la rue principale en marchant calmement*
Mais un second murmure le fit s'arrêter net: c'était proche, tellement proche qu'il pouvait sentir le souffle chaud provenant de derrière lui. Il regarda au sol et remarqua une énorme tâche noire: l'ombre de la créature engloutissait totalement la sienne.
Azrahen: Okay... Je vais gentiment me déplacer vers la droite...
Alors qu'il fit un pas sur le côté les deux ombres, comme liées entre elles, se déplacèrent au même rythme. Par chance, un passant venait d'apparaître à l'angle de la rue.
Azrahen: Bonjour Monsieur !
Passant: Ah bonjour Azrahen, tu feras attention car tu as un immense worgen juste derrière toi prêt à te lacérer de ses griffes effilées.
Azrahen: Hem.. *se retourne*
Kruhorn: [Worgen] Ton odeur pestilentielle te laisse facilement repérable même depuis le Norfendre. Comment as-tu fait pour t'en sortir?!
Azrahen: Je comprends pas ce qu'il dit ! Aidez-moi !
Passant: Je ne suis pas traducteur, je ne peux rien pour toi ! *continue sa marche normalement*
Kruhorn: Je dévore toi !
Azrahen: Mais pourquoi ça? Je suis pas du tout comestible !
Kruhorn: Je dévore toi !
Azrahen: Ah c'est une idée fixe alors. Mais je sais me défendre ! Prends-ça vil malandrin ! *donne une petite tapette au worgen*
Kruhorn: *donne une grosse gifle à l'elfe*
Azrahen: *la main contre la joue* Mais... Mais... *pleurniche*
Kruhorn: *ricane*
Un individu dans un ridicule costume de chauve-souris sortit de la petite ruelle.
???: Je suis là ! Je suis l'ombre masquée de la nuit au secours des innocents en détresse !
Azrahen: Venez m'aider !
???: Azrahen?! C'est moi Lanaé !
Kruhorn: Je connais pas !
Lanaé: *sort son sabre lumineux et le fait valser devant elle* Viens te battre !
Kruhorn: Moi revenir ! *s'enfuit rapidement*
Lanaé: Une fois de plus, l'ombre masquée de la nuit vainc le crime !
Azrahen: Merci Lanaé, je ne sais pas ce que j'aurai fait sans toi.
Lanaé: Très simple, tu te serais fait battre puis torturé, à la suite de quoi il t'aurait sauvagement sodomisé puis brûlé pour te dévorer. Après un long séjour dans son estomac il t'aurait recraché et t'aurait donné en pâturage à des vers nécrophages.
Azrahen: *grimace de dégoût* Ah... J'ai évité le pire alors...

Mais alors que Lanaé rengainait allègrement son sabre, une ombre s'approchait d'eux...
???: Bravo Lanaé, toujours aussi persuasive.
Lanaé: Sinéa !
Sinéa: Tu n'es donc pas auprès de ton cher seigneur?
Lanaé: La nuit c'est calme.
Sinéa: Ah bon? Pourtant cette nuit est particulière, c'est la dernière que vous passerez.
Lanaé: Oh non !
L'elfe rentra au plus vite qu'il lui fut possible au manoir, laissant derrière elle Azrahen. Ce dernier et Sinéa se regardèrent, ne sachant comment finir cette conversation...
Azrahen: Euh...
Sinéa: Hem... Ça va?
Azrahen: Oui, bien. Mais je connais pas le chemin pour retourner...
Sinéa: Ah... J'y vais aussi... Je vais te guider...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:43

Le Cristal Chantant II
Chapitre 9 - Rancœurs Passées



La nuit venait de tomber. Éclairé aux lueurs des lumières de la rue, le manoir semblait paisible... peut-être un peu trop...
Dans la cave, un bovin descendait les escaliers lentement...

Lykaan: *ton très lent* Sei-gneur. Je viens à vous. Je viens vous libérer de vos chaines qui vous oppressent depuis qu'on vous a banni ici. Par votre clairvoyance, le mond...
*crak* Une marche s'est cassée sous son sabot.
Lykaan: *s'écroule en bas* Oh ! Oh !
À la suite de quoi il se releva -d'abord-, puis marcha vers un petit autel qui n'était pas dans la cave lorsque Luvenis y avait été. Il se prosterna devant l'effigie d'une personne de petite taille à la corpulence assez ronde qui se mit à parler et... Oh non pas encore lui !
Nain Effrayant: Je veux me venger ! Je vais me venger ! Et ça sera terriblement effrayant !!
Lykaan: Oui maître.
Nain Effrayant: Tu seras l'instrument de leur perte ! Maintenant nous ne faisons plus qu'un ! Tiens-toi prêt !
Lykaan: Oui maître... *se retourne et baisse son pantalon* Je me tiens prêt.
De la petite effigie émana une inquiétante boule de lumière qui s'engouffra dans le postérieur du tauren. Le changement fut radical: le ventre de Lykaan se gonfla et des bourlets apparurent de part et d'autre de sa taille ainsi qu'une impressionnante barbe poussa autour de son museau.
Lykaan: *lève les bras au ciel* Niahahahahahaha !!!

Pendant que Lykaan passer son temps à se faire posséder par le Nain Effrayant, Nataara avait quitté le manoir afin de retrouver le "nain fort matteur" anonyme. Ce fut aisé car ce dernier n'avait pas quitté la fameuse taverne à l'extrémité de Lune d'Argent et servait des boissons aux clients...
Nataara: Monsieur le nain fort matteur?!
Tavernier: *retire son costume* Ah non, je suis tavernier madame.
Nataara: Mademoiselle !
Tavernier: Navré, c'est surement car vous avez une tête de trainée.
Nataara: Ah non désolée hein, mais j'ai jamais fait payer.
Tavernier: Alors c'est parfait ! Un hydromel?
Nataara: Non, j'ai pas d'argent.
Tavernier: Vous devriez faire payer.
Nataara: Non ! L'amour n'est pas une question d'argent !
Tavernier: Alors pas d'hydromel !
Nataara: Je m'en contrefous de votre hydromel !
Tavernier: C'est pas gentil, le pauvre hydromel ! *se frotte la joue contre la bouteille*
Nataara: Grrraa !
Mais alors qu'elle prenait le chemin de la sortie, elle entendit un sifflement venant d'une des tables de la taverne où était assis seul un homme à la silhouette grande et musclée, portant au visage un bandeau lui dissimulant l'œil gauche.
Kruhorn: Nataara, comme je suis content de te voir ici.
Nataara: Kruhorn ! Tu n'es plus... *baisse de plusieurs tons jusqu'à murmurer* worgen?
Kruhorn: Je le suis encore, mais je le contrôle à présent. Je suis bien plus maintenant qu'une brute bestiale et sanguinaire.
Nataara: Alors rejoins-nous ! Rejoins-moi !
Kruhorn: Ça je ne le peux pas. Mes frères bientôt envahiront ce monde et je ne peux pas me résoudre à les affronter. C'est de leur côté que je me battrai: celui de l'Alliance. Tu devrais en faire de même avant de te retrouver coincée ici, prisonnière d'une ville qui ne veut même pas de toi.
Nataara: Non, je suis avec la Horde maintenant. J'ai tout ce qu'il faut ici.
Kruhorn: Mais jamais tu n'auras autant de pouvoir que tu en avais avant.
Nataara: Ah ah ! Tu parles de cette chimère dont tu te plaisais à me faire croire? Je n'ai jamais dirigé le clan worgen.
Kruhorn: J'étais certain que tu ne me rejoindrai pas, mais je ne pouvais partir d'ici sans avoir fait cette demande. Maintenant, je peux rejoindre les miens et combattre en leur nom.
Nataara: Ce qui se prépare est si énorme que ce qu'on raconte?
Kruhorn: Bien au-delà de tes cauchemars les plus infernaux. Au revoir Nataara, au revoir ou à jamais...
Le worgen toujours avec une apparence humaine quitta la taverne tandis que l'elfe restait là en le regardant partir.
Nataara: Hum... Faut que je prévois une tenue anti-feu.

Retour au manoir, dans le salon où Luvenis, morte d'inquiétude de ne plus revoir Azrahen, faisait de la couture en regardant la pendule cassée au mur.
Luvenis: Cela fait un certain temps qu'il sont partis.
Kraggen: Oui, je me demande où elle est.
Luvenis: On s'en fiche de Nataara ! C'est pour Azrahen que je m'inquiète.
Kraggen: On pourrait l'agresser ! On pourrait la violer ! Les rues ne sont plus très sures à cette heure-ci...
Luvenis: Pour sur qu'elle ne se défendrait pas si c'était le cas.
Kraggen: Elle n'aime que moi !
Luvenis: *soupire* C'est d'un ridicule !
Kraggen: T'es juste jalouse !
La porte de la cave claqua. Lykaan venait de pénétrer dans la pièce le corps crispé et un rictus lui déformant le visage. Il s'assit à côté de Luvenis en regardant à tour de rôle la démoniste et le paladin sans même remuer la tête.
Kraggen: Salut le gros !
Lykaan: *petite voix sifflante* Ta gueule elfe !
Kraggen: ... *lançe un regard surpris à Luvenis*
Luvenis: *hausse les épaules*
Lykaan: Kraggen ! Tu pourrais m'accompagner dans la cuisine ?!!
Kraggen: Euh...
Luvenis: Mais vas-y voyons ! Rends-toi utile !
Lykaan: Oui Kraggen, viens !!

Le paladin entra alors avec le tauren possédé dans la cuisine, devança le druide et s'arrêta au centre de la pièce.
Kraggen: Y'a un truc qui tourne pas rond chez toi !
Lykaan: *ferme la porte et met un meuble devant*
Kraggen: Euh mais qu'est-ce que tu fais?!
Lykaan: Je vais te faire souffrir !
Kraggen: Non mais tu te prends pour qui? Nataara?!
Lykaan: Tu vas payer cette fois-ci !
Le tauren se jeta sur Kraggen et le frappa mollement ce qui provoqua chez le paladin un fou rire.
Kraggen: Non pitié ! Arrête de me chatouiller !
Lykaan: Souffre !!
Kraggen: Ah ah ah ! Hey non ! *repousse la main de Lykaan* Là c'est personnel !
Lykaan: J'en ai marre !!!
Kraggen: Mais ne t'énerves pas !
Lykaan: Si ! Maintenant je fâche ! *sort d'un tiroir un hachoir*
Kraggen: Argh ! À l'aide !!
À l'instant même où l'elfe prononça ces paroles, la fenêtre se brisa est avec une agilité extraordinaire un être fit un vol plané avant d'atterrir toujours avec autant de souplesse sur la table.
???: Le crime ne restera pas impuni !
Kraggen: Lanaé?!
Lanaé: Argh ! Bon tant pis... *enlève son masque* Pourquoi aujourd'hui ce n'est que des elfes à sauver des attaques de gros poilus?!
Lykaan: Je te connais pas toi !
Lanaé: Il nous fait quoi là?
Un bruit provenant d'en dessous l'évier résonna.
Prêtre: *sort du placard* Il faut exorciser ce démon nain !! Vite toi ! *désigne Kraggen au sol* Bouges-toi le cul !
Lykaan: Niahahaha ! Vous ne pourrez pas m'arrêter !
Kraggen: Que dois-je faire?
Prêtre: Exorcise-le !
Kraggen: Bon très bien...
Le paladin se concentra, une main de lumière apparut alors devant Lykaan.
Prêtre: Magnifique ! Laissons maintenant le rituel s'accomplir !
Le main donna plusieurs grosses gifles au tauren, puis se referma en un poing lumineux et rentra brutalement dans le derrière de Lykaan.
Lykaan: Ca fait maaaal !
Kraggen: Je le comprends très bien...
L'énorme poing finit enfin d'en extirpez la boule de lumière et disparut avec aussitôt. Quelqu'un frappa à la porte.
Luvenis: Laissez-moi rentrer ! Il se passe quoi là-dedans encore?!
Lanaé ouvrit la porte et la démoniste entra avec précipitation dans la cuisine où était étalé par terre le druide avec un imposant trou dans le pantalon.
Prêtre: Bravo mon enfant ! Tu as réussi !
Luvenis: Vous êtes qui vous?!
Prêtre: Il est temps pour moi de retourner d'où je viens... *s'enferme dans le placard*
Lanaé: Luvenis ! Je te cherchais ! Il faut que je te parle !
Luvenis: *regarde la salle* Allons en haut...

Une fois dans la luxueuse chambre de Luvenis, Lanaé s'installa sur le divan et fixa la démoniste d'un air sérieux.
Lanaé: Voilà, j'ai croisé Azrahen tout à l'heure.
Luvenis: Azrahen?! Et où est-il maintenant?!
Lanaé: Il va bientôt arriver. Mais il y avait un worgen qui lui voulait du mal.
Luvenis: Kruhorn... Il ne gagnera pas cette fois...
Lanaé: Oui enfin bref, ce n'est pas de ça dont je voulais vraiment te parler...
Luvenis: Oui?
Lanaé: C'est... Je pense que tu en as fait l'expérience, alors j'imagine que tu es la mieux placée pour me comprendre...
Luvenis: Qu'y a t-il? Tu me fais peur !
Lanaé: Tu as éprouvé des sentiments pour Zylpher que tu n'as jamais pu lui avouer. Et je me suis dit..
Luvenis: Tu es amoureuse de Zylpher?!
Lanaé: *grimace de surprise* Non ! Bien sur que non. Je veux plutôt parler de...
Luvenis: Azrahen?! Tu me demandes si je veux bien te le confier?!
Lanaé: Non ! Ce n'est pas de lui qu'il s'agit, mais de...
Luvenis: Krag...
Lanaé: Ça suffit ! Laisses-moi parler !
Luvenis: *remet sa coiffe bien comme il faut et reprend un air strict*
Lanaé: Voilà, j'aime mon seigneur Volhkar.
Luvenis: *s'effondre sur le divan* AH AH AH Ah ! Ouah cette conne !! Diable ce qu'elle est conne !
Lanaé: Ce n'est vraiment pas facile à expliquer, et je sais que c'est mal !
Luvenis: Oh sacré nom de dieu saint rodolphe père de Sargeras quelle conne !
Lanaé: Je suis le garde du corps de sa seigneurie, je ne devrais pas éprouver de sentiments pour lui.
Luvenis: Oh oh oh oh oh ! C'est la pire connerie qu'on a pu me débiter durant toutes ces années !
Lanaé: J'ai tout essayé mais aucun autre ne me convient. Il n'y a que lui, quand ses yeux se posent sur moi je ressens des frissons me parcourir.
Luvenis: AAAAAhaaaaaaah ah ah ah ah !
Lanaé: Quand il me parle, je n'ai qu'une envie c'est de l'embrasser.
Luvenis: Ouh la la ! Ouh ouh ouh ! Attend faut que j'aille refaire mon maquillage car tout est parti ! *quitte la chambre en ne s'arrêtant pas de rire* Ah ah quelle conne !
Lanaé: Enfin voilà. J'espère que tu me comprendras...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:44

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 10 - Allégeance



La soirée prenait fin sous l'émotion de Lykaan post-possession du Nain Effrayant mais aussi de Luvenis après la déclaration de Lanaé. Finalement, ils allèrent tous dormir mais dans cette longue nuit de fin d'automne était loin d'être finie. En plein milieu de la nuit, Volhkar sortit de son lit en forme de cercueil et inspecta sa chambre.
Volhkar: Qui est-là?! Sinéa?!
Il y eut quelques bruits venant des tiroirs, le réprouvé avait très bien repéré l'endroit exact d'où ils provenaient: c'était à l'intérieur du tiroir gauche. Ce dernier était un tiroir en bois probablement du chêne à vue d'œil, il y avait quelques marques de cernes sur le coin supérieur gauche qui s'étendaient jusqu'à la poignet qui était plutôt petite et était en forme de rond au bout d'une fine tige servant à la maintenir sur la planche avant du tiroir. Ces précisions étaient bien évidemment totalement inutiles.
Volhkar s'approcha donc du fameux tiroir en chêne et l'ouvrit. C'est alors qu'une petite créature lui sauta au cou et le mordit.
Volhkar: Que...?!
Il empoigna la chose et la balança à travers la pièce, celle-ci s'accrocha à l'aide de "doigts-ventouses" au mur d'en face.
Volhkar: Mais t'es quoi?!
L'intrus releva la tête: ça avait une moustache et une barbe rose, ça avait un gros nez boudiné, ça s'habillait entièrement de noir et ça portait des dents pointues en plastique, c'était...
???: Nous sommes les gnomes-vampires ! Notre grand maître sera bientôt des nôtres et vous devez mourir pour notre salut !
Volhkar: Hum. J'en ai marre... *se dirige vers la porte*
Gnome: Le manoir est piégé ! Vous ne pourrez pas vous échapper ! Mouha !
Le gnome traversa la pièce afin de sortir par la fenêtre , mais quand il l'ouvrit une énorme lame métallique chuta et lui arracha le bras.
Gnome: Argh ! Je ne m'en rappelai plus !
Mais dans son mouvement de recul, il marcha sur une plate-forme qui le propulsa au mur sur lequel il s'éclata.
Volhkar: Mouais, plutôt bof...
Suite à quoi le réprouvé sortit de sa chambre, mais à l'autre bout du couloir c'était un tout autre scénario digne d'un film d'horreur qui venait de débuter. Les néons de la pièce venait de s'allumer dans la salle de bain où étaient retenues pas moins de trois personnes: Nataara, Lanaé et Luvenis.
Luvenis: Réveillez-vous !
Lanaé: Hein? Que se passe t-il?
Luvenis: Nous avons été amenées ici ! Et nous sommes prisonnières de ces chaines que nous avons au pied !
Nataara: Ah bon? *vient de remarquer les chaines* Ah oui ! Ca doit être le coup d'un groupe d'elfes de sang pervers qui vont nous violer à tour de rôle et ainsi assouvir tous leurs fantasmes sur nous.
Luvenis: C'est affreux !!
Nataara: Oui... Terrible...
Luvenis: Vite il faut sortir ! Sortir ! Je viens de me découvrir une peur irrationnelle: je suis claustrophobe !!! Argh !! *s'agite dans tous les sens en espérant se libérer*
Lanaé: Il faut que je sorte d'ici ! Monseigneur Volhkar à surement besoin d'aide !!
Luvenis: DU CALME LANAE !!! TU VAS TE CALMER OUI?!!!
Lanaé: Je ne me le pardonnerai jamais s'il arrivait quelque chose à mon seigneur.
Nataara: *s'allonge tranquillement* Le mieux c'est d'attendre.
Cinq minutes plus tard...
Luvenis: *s'est enfin arrêtée de gesticuler bien que ses cheveux soient encore totalement décoiffés* Vous avez vu... J'ai totalement tout refait ici à notre arrivée.
Lanaé et Nataara se lancèrent des regards inquiets sur l'état mental de la démoniste.
Luvenis: Elle est jolie la forme du miroir, j'ai bien choisi je trouve...
Lanaé: Mais attendez ! Nataara tu es bien une druidesse?!
Nataara: Bien sur, pourquoi cette question?
Lanaé: Tu pourrais te transformer et te libérer de cette façon non?
Nataara: Vous voulez pas qu'on attende encore un peu?
Luvenis: Je le trouve vraiment magnifique ce miroir...
Lanaé: Non ! Métamorphoses-toi !
Nataara: *semble déçue* Bon d'accord...
Et c'est ainsi que Nataara réussit à se libérer de ses liens et aider les deux autres elfes à s'enfuir...

Mais au rez-de-chaussée, deux autres elfes et un tauren se réveillèrent sur le divan...
Lykaan: J'ai très peur ! Je pense que j'ai encore victime d'une possession: je ne m'étais pas endormi ici !
Kraggen: Besoin d'un exorcisme?
Azrahen: Moi non plus je ne m'étais pas couché ici.
Lykaan: Alors quelqu'un nous y a emmené? Mais dans quel but?
Kraggen: C'est peut-être un groupe d'elfes de sang perverses...
Azrahen: Regardez ! Il y a un message juste derrière toi Kraggen !
Kraggen: Je sais pas lire...
Azrahen: C'est écrit: "Bonjour. Nous allons jouer à un jeu. Durant toute votre vie vous avez négligée la soif d'aventure tant que ça n'avait rien d'enrichissant pour vous-même, vous préoccupant plus de vos plaisirs personnels que d'aider les autres. Le divan sur lequel vous êtes est le seul refuge de cette pièce où sont dissimulés des pièges mortels. Alors que chacun de vos pas peut vous être fatal il devient primordial de savoir sur quoi se fier. Qu'est-ce qui n'est qu'illusion? Allez-vous enfin décider de faire le premier pas et enfin vous sacrifier pour le bien personnel des autres? Vivre ou mourir, à vous de choisir."
Kraggen: J'ai rien compris.
Azrahen: C'est dément... Je quitte cet établissement !
Il se leva et donc quitta le divan. Il marcha sur une rampe qui actionna un levier sur lequel reposait une boule de fer qui tomba et roula par terre avant de culbuter une plaque métallique. Les vibrations en résultant activèrent le mécanisme: une roue à hamster se mit à tourner, le petit rongeur sortit de sa cage et grimpa le long d'un tuyau qui tomba avec le poids de l'animal directement sur un bouton qui alluma un ventilateur qui souffla et fit tournoyer les ailes d'un moulin en plastique où était accroché un fil relié à la chasse d'eau des toilettes du fond qui l'enclencha et emmena avec l'eau une étoile aux branches aiguisées qui éventra le conduit et libéra toute l'eau qui coula jusqu'à entrer en contact avec un fil électrique abimé dont l'énergie par le biais du liquide se répandit jusqu'au chat qui grilla sur place, la fumée s'échappant de son cadavre monta au plafond qui activa le dispositif anti-incendie qui déversa sur toute la pièce un acide extrêmement corrosif. Mais le trio était déjà parti depuis un certain temps...

Le trio masculin rejoignit le trio féminin ainsi que Volhkar dans le grand hall d'entrée du manoir quand soudain une explosion assourdissante retentit à l'extérieur. Ils quittèrent avec précipitation la bâtisse et retrouvèrent la fameuse prêtresse timbrée accompagnée de plusieurs gnomes-vampires.
Lanaé: Alors tout est de leur faute !
Volhkar: Sales petits gnomes-vampires oui !
Azrahen: C'est elle ! Cette prêtresse !
Ezhun: Ah ah ah ! Pas tout à fait, en vérité je suis moi-même l'assistante.
Gnome: Et nous, nous sommes de simples assistants de l'assistante.
Volhkar: Jamais nous trouverons le véritable responsable...
Ezhun: *lève les bras au ciel* Bien sur que si, c'est Aile-de-Mort, et aujourd'hui il va s'élever et avec lui tous ses loyaux sujets déferleront sur ce monde naïf ! Voyez sa puissance, SENTEZ-LA !!
Des grondements surpuissants commencèrent à faire vibrer le sol, un hurlement monstrueux déchira les cieux. Un immense nuage de flammes s'approchait de Lune d'Argent à une vitesse démesurée...
Ezhun: QUE L'ABSOLUTION SOIT FAITE À TOUS CES BOUSEUX !! RASEZ-MOI TOUTE CETTE MERDE !!
Les nappes du brasier se dissipèrent peu à peu, laissant apparaître des ailes d'écailles noires qui se dirigeait dans leur direction.
Ezhun: AH AH AH ! IL ARRIVE ! IL EST LÀ !!
La créature titanesque survola la zone et cracha un souffle incinérateur extrèmement précis qui brûla Ezhun et les quelques gnomes-vampires autour.
Ezhun: ARGH ! VOYEZ COMME JE CREVE TELLE UNE MERDE DEVANT SA PUISSANCE !!
Puis le reptile géant fit demi-tour et se posa juste devant le groupe.
???: Je veux entendre vos os se broyer sous mes griffes.
Lykaan: AAAAh ! Aile-de-Mort !!
???: Je suis Aile-de-Mort, l'Unique !!
Puis il reprit son envol et commença une très grande inspiration.
Lanaé: Seigneur ! Il faut quitter cette ville !
Volhkar: Oui ! Ne restons pas ici ! Retournons à Fossoyeuse !!
Dans un ultime souffle de destruction, le dragon concentra toute sa puissance infernale avant d'expirer la fournaise sur toute la capitale elfique qui fut quelques secondes après plus que des ruines embrasées, ne laissant aucun survivant.

Une fois à bout de souffle, la créature se posa devant le groupe en pleine agonie.
???: Mais voyons ! C'est Nozdormu ! Vous vous êtes encore fait avoir !! Aile-de-Mort ne vous préviendra pas vous savez ! Il faut se tenir sur ses gardes constamment ! Bon allez, je reviens en arrière ! Que ça vous serve de leçon !
Quelques minutes avant...
Puis le reptile géant fit demi-tour et se posa juste devant le groupe...
Nozdormu: Vous devez rejoindre Fossoyeuse au plus vite, Sylvanas à une mission importante pour vous. Bien ! À la prochaine fois !
Puis il s'envola et disparut.
Volhkar: C'est lui qui est censé nous guider?
Lanaé: Oui seigneur.
Volhkar: Il est vraiment con...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:45

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 11 - Le Voyage Commence



Peu après la fausse-attaque de Nozdormu sur Lune d'Argent, le groupe avait pris la route dans de petites carrioles vers Fossoyeuse dans l'attente de recevoir des ordres directs de Sylvanas, mais sur le chemin...
Kraggen: Je tenais à vous faire une confidence: j'aime pas les carrioles.
Luvenis: C'est quand même mieux que marcher.
Volhkar: Tu n'aimes pas être à l'intérieur d'une carriole?
Kraggen: Non ! Ça me refait penser à tout un tas d'horribles histoires qu'on me racontait quand j'étais gosse pour m'endormir.
Volhkar: Bon je vais être clair: soit tu te la fermes jusqu'à la fin de ce voyage et même plus, soit tu rejoins Lykaan.
Le tauren par manque de chevaux avait rejoint le groupe d'animaux et tirait le transport.
Lykaan: C'est dur... Faut tirer...
Volhkar: *crie* Ta gueule !
Kraggen: Je me tiendrai tranquille.
Nataara: Oh ! Vous avez entendu?!
Volhkar: C'est censé être un voyage discret, mais avec des elfes c'est vraiment pas possible !
Nataara: La flore ne va pas bien, elle souffre.
Volhkar: Ce qui est plutôt une bonne nouvelle, ça signifie qu'on s'approche de Fossoyeuse. Il n'y a aucune inquiétude à avoir.
Azrahen regarda par la fenêtre et crut apercevoir parmi la végétation luxuriante une silhouette drapée d'une longue robe noire et d'un capuchon qui semblait fixer leur direction.
Azrahen: *prend peur* Quelqu'un dehors !
Kraggen: Argh ! Je le savais !!
Volhkar: Putain vos gueules ! Bon ok, car je suis entouré d'une bande de gamins elfiques, je vais vérifier et ouvrir devant vos yeux ce rideau et il n'y aura rien. Et s'il n'y a rien vous la fermerez jusqu'à ce qu'on soit arrivés?
Azrahen: Oui !
Kraggen: Promis.
Volhkar: Bien ! *prend le rideau* Un, deux, trois ! *tire d'un coup ce qui dévoile la face hideuse d'un worgen collé contre la vitre*
Luvenis: Worgen !!
Volhkar: *examine le verre* C'est donc ça?
Des bruits se font entendre sur le toit, probablement un second worgen.
Volhkar: Ça ne va pas se passer comme ça ! *enfile sa longue cape, son chapeau de cowboy et s'équipe de ses deux fusils* Ça va chier !
Suite à quoi il sortit et vit les deux worgens qui se précipitèrent sur le réprouvé.
Volhkar: Vous vivants sur MA carriole?! JAMAIS ! *tire plusieurs salves qui tuèrent les deux worgens*
Un worgen massif courrait derrière le carrosse et allait bientôt le ratt%!#*r.
Volhkar: Kruhorn ! *crie* Lykaan bouges ton gros cul et fait avancer cette carriole !
Lykaan: Je suis fatigué !
Volhkar: Et te faire bouffer par Kruhorn ça te dit?!
Lykaan: Kruhorn?!! Aaaaaah !
Le transport prit tellement de vitesse que les autres chevaux, n'arrivant pas à tenir la cadence, furent écraser par les roues.
Volhkar: Ah *trébuche à cause du changement de vitesse* Espèce de crétin ! Maintenant notre survie ne dépend plus que de toi !
Lykaan: Aaah ! C'est trop de pression !!
Mais c'était trop tard, le worgen avait déjà réussi à atteindre la carriole.
Kruhorn: Volhkar !
Volhkar: Argh !
Le voleur tira à plusieurs reprises, mais tous les projectiles ratèrent leur cible à cause de la vitesse saccadée du transport. Il toucha un tonneau de napalm qui venait d'apparaître, le liquide se déversa avant de s'enflammer: un véritable mur de feu séparait le worgen du réprouvé.
Il continua quand même de tirer jusqu'à ce que ses armes tombent à cours de munitions alors il les balança et enfila à ses deux mains de longues griffes recourbées. Il ne fallut pas longtemps à Kruhorn pour franchir le brasier d'un simple saut.
Volhkar: *regarde le worgen avec les flammes derrière lui* Hum, ça me rappelle quelque chose tout ça.
Kruhorn: Donnez-moi l'elfe et je vous laisserai ainsi que ma nouvelle fidèle meute.
Volhkar: Ah, tu leur a pas raconté j'espère comment avait finie la précédente?
Kruhorn: Elle sera vengée ! Tirisfal sera bientôt à nous, l'empire que tu sers sera réduit à néant. Donne l'elfe !

Volhkar: Et je vois que tu as aussi eu le temps d'apprendre à parler notre langue, c'est flatteur !
Kruhorn: Cesse Volhkar ! Abandonne l'elfe !
Volhkar: Oh et puis, il n'y a que des elfes ici !
Kruhorn: Je veux Zylpher ! Zylpher !!
Volhkar: Ah par contre celui-là ça risque d'être compliqué car il n'est pas là.
Kruhorn: Tu mens ! Je l'ai vu !
Volhkar: Non mais n'insistes pas, tu as tord et tu persistes !
Une sonnerie retentit.
Kruhorn: *prend son bipper Hello Kitty en poussant quelques grognements, puis s'en va en remarquant l'entrée de la cité souterraine*
Volhkar: Ouf, on a eu chaud ! Nous serons arrivés à Fossoyeuse d'ici quelques minutes !

Dans le quartier royal de Fossoyeuse...
Garrosh: Comment se présente la bataille contre Gilnéas?
Sylvanas: Au poil ! L'ennemi recule et les forces réprouvées entreront bientôt dans leur capitale.
La Dame Noire claqua dans ses mains, les portes massives s'ouvrirent et le grand scientifique réprouvé entra.
Sylvanas: Eh bien, ne soyez pas intimidé Vephusas, parlez !
Vephusas: Ma Reine, j'ai bien peur que la situation ne tourne en notre défaveur: l'ennemi a franchi le champ d'orties que nous avons planté devant le mur de Grisetête puis a rejoins d'autres troupes à Bois-du-Bucher. Attendez, ah non c'est pas leurs alliés
apparemment et donc ils se combattent en ce moment même.
Sylvanas: Les bandes de crétins ! Ils sont en guerre contre leur propre race, c'est pathétique !
Vephusas: Euh... hem. Oui ma Reine, c'est pathétique...
Garrosh: Quoiqu'il en soit Sylvanas, la peste ne doit pas être utilisée. Sous aucun pretexte !
Sylvanas: Oui oui c'est cela, nous ferons ainsi alors.
Garrosh: Si vous le faites, sachez que vous ne serez pas la Horde, pas la Horde !!
Sylvanas: *marmonne* Mais qu'est-ce donc que la Horde si elle est incapable de prendre des décisions difficiles?!
Garrosh: Qu'avez-vous dit?!
Sylvanas: Je disais que seule est la Horde aussi capable de défendre des positions inutiles.
Garrosh: Ah, oui c'est pas faux. Je retourne à Orgrimmar, il y a beaucoup à faire là-bas aussi. Nous ne reverrons surement d'ici peu Sylvanas !
Le chef orc s'en alla.
Sylvanas: Lancez la peste de façon honorable.
Vephusas: Euh... *se met vite au garde-à-vous* Il en sera fait selon vos ordres !
Garde: Ma Reine, le régiment de Volhkar vient d'arriver.
Sylvanas: Ah magnifique, faites-les rentrer !
Volhkar: Enfin arrivé ! Ça a intérêt à être important car j'en ai vraiment marre de me faire convoquer pour des missions et qu'une fois celles-ci achevées cette conne fasse comme si elle se souvenait de rien et le résultat: j'ai pas de récompense ! Deux fois qu'elle me fait le coup et je me dis qu'un coup d'état serait pas plus mal des fois !
Luvenis: Volhkar...
Volhkar: Non mais c'est vrai, regardez les autres armées par exemple. Elles ont toutes un seigneur de guerre compétant. nous tout ce qu'on a c'est une espèce de catin décomposée aux grands airs de sainte-nitouche !
Luvenis: Volhkar !
Sylvanas: *se racle la gorge*
Volhkar: *remarque sa présence* Oh ma Reine ! Que votre noirceur nous dissimule une fois de plus à nos ennemis !
Sylvanas: Volhkar et tous les autres, vous vous rendrez à Gilnéas et tenterez de rétablir un semblant d'ordre là-bas. Vephusas vous y accompagnera secondé de sa force de frappe balistique
Volhkar: Vephusas.
Vephusas: Volhkar.
Sylvanas: La Horde que nous ne sommes pas compte sur vous !
Vephusas: Ai-je la permission d'emmener mon apprenti?
Sylvanas: *soupire longuement* C'est un crétin fini, comment pourrait-il vous être utile?!
Vephusas: Sans lui mon régiment tout entier serait incapable de mener à bien cette mission.
Sylvanas: Bon, qu'il en soit ainsi !
Les gardes firent entrer un réprouvé très moche et apparemment très con.
???: Bougour ! C'ment k'va?
Vephusas: Je vous présente Nuchléjafoun, mon apprenti.
Luvenis: Eh bien, ça me rend complètement fière d'avoir Azrahen en apprenti tout ça.
Azrahen: *cherche un point commun entre lui et le réprouvé bancal*
Nuchléjafoun: J'ui coutent d'fair iqouip 'vec viou !
Lanaé: Ils ont pensé à fournir ce machin avec un traducteur?
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:45

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 12 - Le Siège de Gilnéas



Conjointement, les régiments de Volhkar et de Vephusas allèrent vers le sud en descendant la route principale de la forêt des pins argentés puis ils s'arrêtèrent un peu au Sépulcre afin de déterminer le plan à employer. Durant ce temps à Gilnéas, plusieurs dizaines d'habitants de la région s'étaient rassemblés autour de l'entrée de la cathédrale...
Kruhorn: Gilnéens ! Aujourd'hui le mur de Grisetête s'est effondré, aujourd'hui l'armée réprouvée se dirige vers les terres que vous n'avez cessée de défendre durant tant d'années ! Ne combattez plus la malédiction qui vous afflige: ne faire plus qu'un avec elle c'est la seule option pour gagner ce combat. Ce n'est pas un monstre à l'intérieur de vous mais un présent des Titans pour nous montrer qu'ils sont de notre côté contre Fossoyeuse qui souille la Nature depuis trop longtemps. Ensemble, marchons vers leur capitale et brisons leur semblant d'armée qui ose nous menacer ! Venez avec moi ! Ensemble nous sommes forts ! Suivez-moi !
Le worgen commença à marcher vers la sortie de la ville sous les regards confus des Gilnéens.
Gilnéen: C'est qui lui?
Gilnéen 2: Aucune idée, moi je suis venu pour le mariage.
Gilnéen: Oh ouais, c'est trop bien les mariages !
Kruhorn: *n'a pas remarqué que personne ne le suivait* Nous les détruirons ! Ensemble !
Quelques pas plus tard, le worgen s'arrêta et se retourna.
Kruhorn: Mais !
???: C'est pas de chance, tu n'as plus l'autorité que tu avais quand tu n'étais qu'une grosse brute !
Kruhorn: Qui me parles? Montrez-vous !
Une femme apparut, un fin linceul en guise d'habit.
Kruhorn: Une réprouvée ici? Crève !
Le fier guerrier attaqua la voleuse à plusieurs reprises mais celle-ci, beaucoup trop rapide pour le worgen, esquiva sans difficulté ses nombreuses offensives. Et après s'être totalement épuisé avec tant de tentatives, le worgen essoufflé prit une légère pause en ne cessant de fusiller Sinéa d'un regard noir.
Sinéa: C'est fini? Bien ! Nous allons pouvoir parler maintenant !
Kruhorn: Je ne collaborerai jamais avec un membre de votre espèce répugnante !
Sinéa: Même si c'est "la seule option" pour permettre à ton peuple de survivre? Après cette action héroïque tu redeviendras le chef incontesté que tu étais jadis.
Kruhorn: Venant d'un assassin réprouvée, qu'est-ce qui pourrait me pousser à te faire confiance?
Sinéa: Ah ah, assassin oui mais surtout pas réprouvée. J'appartenais avant au Fléau. Ça te dit quelque chose ça: le Fléau?
Kruhorn: Ce sont eux les seuls responsables de ma chute.
Sinéa: Faux ! Ceux qui ont abattu ton clan sont les mêmes qui ont détruit le Fléau: Volhkar et sa bande de bras-cassés.
Kruhorn: Volhkar...
Sinéa: Alors, convaincu ou je dois te laisser là pour que tu puisses te morfondre en regardant Gilnéas se faire réduire en cendres?
Kruhorn: *pousse quelques grognements* J'accepte.

Une fois le plan détaillé de Vephusas donné aux régiments réprouvés, ces derniers se mirent en route vers le sud et prirent position le long de la route à l'est du village de Bois-du-Bucher, un point stratégique dans l'attaque du village mais aussi du mur de Grisetête en raison de la position surélevée de la position.
Vephusas: Parfait ! Nos forces sont en position...
Volhkar: Vephusas, j'ai une suggestion à propos de votre plan.
Vephusas: Mon plan est parfait sale cloporte de voleur !
Volhkar: Démoniste teigneux tu n'as jamais su diriger une armée !
Vephusas: D'après les rumeurs vous n'avez jamais participé directement à une bataille.
Volhkar: Ah c'est la meilleure ! C'est le spécialiste de la frappe balistique qui me dit ça ! Monsieur je tire sur mes ennemis bien à l'abri en haut d'une colline ! Mais dites-moi ce que vous avez fait de bien par le passé?
Vephusas: J'ai été à l'origine de la mort de Bolvar Fordragon et de l'affaiblissement du Roi-Liche dans le bombardement réalisé dans la désolation des dragons.
Volhkar: Ah ah, mais le Roi-Liche c'est moi qui l'ai vaincu et Bolvar n'était pas complètement mort !
Vephusas: C'est cela oui. Maintenant dégagez de la zone ! *prend son haut-parleur* Gilnéens, votre porte est cernée ! Veuillez sortir et il ne vous sera fait aucun mal, en tout cas rien que nous puissions nous reprocher.
La petite porte du mur s'ouvrit, laissant passer un Gilnéen...
Gilnéen: De la part de notre chef bien-aimé... *articule en exagérant l'accent bas-parler* On vous chie dessus les cadavres ! *baisse son pantalon et montre ses fesses à l'armée réprouvée*
Après avoir fini son speech, le gilnéen retourna dans le mur.

Vephusas: Puisque c'est comme ça, allez préparer la peste de façon honorable !!
Des scientifiques escortés par des gardes rompirent les rangs réprouvés et allèrent devant la porte, bien en vue des ennemis, et commencèrent leurs concoctions.
Volhkar: Que faites-vous?!
Vephusas: Ah ah! Nous allons lancer une peste honorable ! Si l'ennemi sait où, quand, par qui et avec quoi notre peste est faite, il n'y a rien de lâche à les attaquer avec après !
Volhkar: Vous êtes un lâche par nature.
Vephusas: Et pourtant c'est moi qui vais triompher de la menace de Gilnéas et recevoir tous les honneurs de retour à Fossoyeuse.
Volhkar: Humpf ! Faites- ce que vous voulez, moi je ne vous suis pas !
Vephusas: *ignore le voleur* Magnifique ! La peste est prête ! Voyons voir ce que ça donne !
Un des scientifiques se détache du groupe avancé et se dirige vers la porte où il frappa.
Gilnéen: *ouvre la porte* Hein?
Scientifique: *tend une pomme rouge et dit d'un ton calme et sadique* Tenez mon enfant... Voici une pomme !
Gilnéen: Mais j'en veux pas de votre merde !
Scientifique: Si. Vous en voulez de ma pomme. Regardez-la bien. Vous voulez la manger, alors je vous la donne.
Gilnéen: Vous avez mis de la peste dedans !
Scientifique: Le pensez-vous vraiment? Regardez bien mieux ma pomme. *agite le fruit devant le visage de l'homme*
Gilnéen: Je vous ai vu faire !
Scientifique: En êtes-vous bien sûr? Avez-vous seulement vu la réalité? Cette pomme est réelle...
Gilnéen: Ouais non, au revoir ! *referme la porte au nez du réprouvé*
Vephusas: Y'a rien à dire, la peste honorable c'est beaucoup moins efficace...

Sur le mur de Grisetête cependant, Kruhorn reçut une seconde visite de Sinéa...
Sinéa: Vephusas a revu ses méthodes, c'est notre chance.
Kruhorn: On ne peut pas l'atteindre de là où il est. Si nous franchissons le mur il nous bombardera.
Sinéa: Bien sur, mais il y a un autre chemin, assez petit et étroit mais à l'abri de leurs yeux. Tu n'auras plus qu'à le suivre et abattre
Vephusas. Ainsi les réprouvés seront obligés de sonner la retraite.
Kruhorn: Intéressant, menez-moi à ce chemin caché.
Sinéa: Mieux vaut une diversion tout de même, si tu comptes survivre à cette attaque.
Kruhorn: Ils attaqueront ! Allons-y !

Retour au camp réprouvé...
Acolyte: Monsieur l'apothicaire ! L'ennemi attaque !!
Vephusas: Nom d'un tauren imberbe ! Préparez de toute urgence les catapultes Pesto-3000 et engagez la procédure de diversion le temps que tout soit prêt !
Acolyte: À vos ordres !
Mais les forces de Gilnéas savaient bien ce que les réprouvés préparaient et ils lancèrent leur armée en direction des catapultes réprouvées.
Vephusas: Manœuvre de diversion !
Et c'est ainsi qu'un des réprouvé habillé entièrement en rose fluo courut devant la porte.
Gilnéen: Argh regardez ! C'est quoi cette horreur?!
Nuchléjafoun: Niaouhouah ! Bou'hiour !
Gilnéen: Exterminez cette chose affreuse !!!
Gilnéas tira une importante salve de canons en plein face du réprouvé laid mais celui-ci se releva, encore plus moche que jamais.
Gilnéen: Vite ! Nous n'avons plus beaucoup de temps avant que leurs catapultes ne se mettent à tirer ! Il faut rapidement venir à bout de leur défense extérieure ! Tuez cette chose !!
Nuchléjafoun: *court partout en poussant des petits cris, comme une dinde*
Vephusas: Ah ah! Mon apprenti sait recevoir les coups, ça doit pourtant bien se voir ! Catapultes à mon commandement...
Le démoniste s'arrêta, il venait d'entendre des bruits derrière lui provenant des buissons.
Vephusas: Hum?! Y'a pas d'elfe ici?
C'est alors que le worgen massif apparut, il se mit à charger l'officier réprouvé avec fureur...
Vephusas: *tend ses bras en avant en guise de protection et crie* Acolyte veuillez annuler mes prochains rendez-vous je vous prie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:46

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 13 - L'Infiltration




Pendant que Vephusas faisait mumuse avec ses catapultes de peste, Volhkar avait convoqué son petit groupe et se préparait à une mission de première importance.
Dans un petit campement situé dans les montagnes au nord-est de la force de frappe de Vephusas...
Volhkar: Vous voilà enfin ! Vous êtes trop lents.
Luvenis: Navrée, j'apprenais à Azrahen quelques tours de magie.
Nataara: *remet sa ceinture* Oui, moi aussi.
Kraggen: Nous avons appris un tour de magie... le nœud magique.
Volhkar: *se passe la main sur la figure* Des fois je me demande ce que je fais encore avec vous.
Lanaé: De quoi vouliez-vous nous parler monseigneur?
Volhkar: Je ne vais pas me laisser devancer par un imbécile arrogant. Puisque nous ne pouvons aps nous permettre d'utiliser la force, ce qui est de toute façon totalement inutile face à Gilnéas, nous utiliserons la discrétion pour parvenir jusqu'à leurcapitale dans laquelle nous nous infiltrerons. Une fois là-bas nous tuerons leur chef et nous reviendrons à Fossoyeuse prendre notre récompense. Des questions?
Luvenis: Comment allons-nous réussir à entrer dans leur capitale?
Lanaé: Rien de plus simple: moi, Nataara, Lykaan et monseigneur nous serons camouflés et distrairons les guets de Gilnéas, durant ce temps tu passeras les portes jusqu'à arriver de l'autre côté, nous te rejoindrons là-bas et tu pourras téléporter Kraggen et Azrahen.
Luvenis: Azrahen va rester là avec Kraggen?!
Azrahen: Je sais me débrouiller seul !
Kraggen: Dites que je sers à rien...
Volhkar: Toute façon y a pas à discuter, c'est comme ça !
Lanaé: Mais monseigneur !
Volhkar: Quoi?!
Lanaé: Où est Lykaan?
Volhkar: Ah... Il a dû partir d'urgence sur message des Pitons du Tonnerre, apparemment Cairne s'est fait zigouiller.
Lanaé: Mais c'est affreux !
Volhkar: Non pas tant que ça, trouillard comme il est il n'aurait pas été très utile. En route !

Grâce au plan de Volhkar et surtout du fait que l'armée de Gilnéas avait les yeux rivés sur les forces balistiques réprouvées, le groupe put sans trop de soucis réussir l'opération d'infiltration. Ils étaient à présent sur le point d'entrer dans les ruines de Gilnéas, la capitale gilnéenne.
Lanaé: Seigneur, il faut habiller ceux qui ne peuvent pas être camouflés !
Volhkar: J'ai tout prévu, voilà pour vous ! *donne des vêtements de vieux paysans sentant le crottin*
Luvenis: Mais, il n'y a en aucun pour femme?
Volhkar: Bien sur que non !
Luvenis: Génial... Je peux au moins avoir un peu d'intimité?
Volhkar: Je resterai visible, c'est quand même moi qui doit diriger cette troupe, et je le fais fièrement ! Et rappelez-vous, si nous sommes repérés nous devrons nous battre jusqu'à notre mort ! Pas de fuite possible ! Vous prenez le worgen et vous lui déchirez la gueule ! OK?!
Peu après que Luvenis, Kraggen et Azrahen se soient changés, ils entrèrent tous ensemble dans la capitale et commencèrent à remonter la rue principale. La populace s'accumulait aux coins des rues, de nombreux citadins marchaient à côté du groupe mais apparemment, tout semblait calme...
Volhkar: *murmure* Faites attention de ne pas vous faire repérer, les Gilnéens sont des êtres fort peu sociables.
Luvenis: Pour le moment tout baigne.
Kraggen: *ricane tout en gesticulant* Nataara !
Luvenis: Quelque chose ne va pas?!
Kraggen: *se protège l'entrejambe* Non c'est rien, c'est juste...
Luvenis: Je veux pas savoir !
Soudain le clocher de la cathédrale fit retentir la vingtième heure de la journée et dans la seconde qui suivit, de nombreuses portes de la rue s'ouvrirent en libérant plusieurs centaines de personnes allant d'un côté à l'autre en file indienne.
Volhkar: Il faut les éviter !
Luvenis: On peut toujours attendre.
Volhkar: Mais voyons, c'est impossible ! Notre combinaison de camouflage ne tiendra pas aussi longtemps !!
Azrahen: On peut passer en faisant attention, il y a quelques temps mort par moment.
Il put très facilement passer de par sa fine corpulence mais malheureusement, ce ne fut pas le cas de Lykaan, qui avait suivi le groupe depuis le début.
Gilnéenne: *a remarqué le tauren* Aaaaaaaaaaahh !
Lykaan: *a très peur de la dame qui crie* Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !
Gilnéenne: *a encore plus peur de voir un tauren crier* Aaaaaaaaaaaaah !
Lykaan: *a vraiment très beaucoup peur* Aaaaaaaaaaaaaah !
Gilnéenne: *a tellement peur qu'elle court un peu partout* Aaaaaaaaah !
Et elle arriva au contact d'un autre gilnéen...
AGGRO COMBO !

Gilnéen: *prend peur en voyant la dame* AAAAAAAAh !
Gilnéen 2: Aahhhhhaahah !
Gilnéen 3: Aaaaaaaaaaaah !
Chabal: Aaaaaaaaah !
Volhkar: Oh non ! Ce con de tauren a déclenchée une énorme aggro combo !
Les gilnéens sous l'effet de la panique se transformèrent en worgens assoiffés de sang.
Volhkar: FUYEEEZ ! AAAAAHH ! *se met à crier comme une fillette en courant encore plus rapidement que le reste du groupe*
Volhkar disparut du champ de vision du groupe qui se sépara à l'angle de la rue. Les uns trouvèrent refuge dans un hangar abandonné où il refermèrent aussi rapidement la porte.
Luvenis: Ouf, c'était chaud !
Lanaé: Oui. Mais j'ai perdu monseigneur...
Lykaan: Ils sont effrayants...
Luvenis: J'ai perdu Azrahen... J'espère qu'il a pu trouver un meilleur endroit que celui-là.
Soudain, de nombreux worgens donnèrent de violents coups dans la porte. Le trio dans le silence le plus total attendit que les assaillants cessent leur assaut puis, le vacarme s'estompa aussi rapidement qu'il avait commencé...
Luvenis: Vous pensez qu'ils sont partis?
Lanaé haussa les épaules tandis que Lykaan, recroquevillé dans un coin, récitait des prières sylvestres réclamant le pardon. C'est alors que plusieurs cognements retentirent: quelqu'un frappait calmement à la porte, s'arrêtant par moment puis recommençant de plus belle.
Luvenis: C'est encore eux, c'est certain !
Lanaé venait de se lever et marcher d'un pas titubant vers la porte, comme si une force surnaturelle l'obligeait à se mouvoir.
Luvenis: Qu'est-ce que tu fiches? Il ne faut surtout pas ouvrir !
Lanaé: Argh je ne peux pas me retenir d'aller ouvrir ! Ils sont beaucoup trop polis ! Je ne peux résister à cette tentation !
Luvenis: Je n'ai pas le choix !
La démoniste lança un puissant sort qui fit clouer sur place la voleuse, totalement désorientée de la puissance magique qu'elle venait se recevoir sur la tête cette dernière s'assit sur le sol, le choc l'avait calmée. Mais derrière la porte...
Azrahen: Pfff, il n'y a personne ici non plus...
???: Zyyyyylpher !!!
Azrahen: Hein c'était quoi ça?!
Le même worgen qui l'avait agressé à Lune d'Argent venait de surgir d'une ruelle à quelques dizaines de mètres seulement de lui.
Azrahen: Oh non, c'est pas vrai !
Kruhorn: Je te laisse trois secondes d'avance, elfe.
Sans plus attendre davantage, le jeune démoniste partit à vive allure et disparut dans le brouillard qui venait de tomber. Kruhorn ayant fini son décompte, sa traque pouvait débuter...
Plusieurs pâtés de maisons plus loin, l'elfe remarqua une porte entrouverte dans une allée déserte. Il courut alors jusqu'à cette ouverture avant de s'engouffrer à l'intérieur.

Azrahen: Je devrais être en sécurité ici...
Femme: *en descendant les escaliers* Bernard?! Est-ce que c'est toi?
Azrahen: Erf...*tente de se cacher par tous les moyens*
Femme: J'arrive ! J'ai fait plein de chouquettes à l'hydromel et de... *remarque l'elfe* Ohhh ! Comme tu as changé Bernard !
Azrahen: En fait je suis...
Femme: Ne dis pas un mot de plus grand fou ! *serre Azrahen dans ses bras en lui collant un gros bisou plein de bave dans le cou*
Azrahen: Regardez ! *enlève la capuche lui cachant ses longues oreilles pointues*
Femme: Erck ! C'est dégueulasse ! *crache par terre*
Azrahen: *semble vexé*
Femme: Et que viens-tu faire ici alors si tu n'es pas Bernard?!
Azrahen: Un énorme worgen me suis, il veut me tuer ! Aider-moi à me cacher s'il vous plait !
Femme: Bon très bien, va sous ces draps là ! *désigne rapidement son lit*
Azrahen: Mais euh...
Femme: Vite ou alors tu vas mourir !
Azrahen: *obéit à la femme et se recouvre des draps sur le matelas*
Quelques secondes plus tard, Kruhorn venait d'apparaître derrière la porte en répétant à la femme en de colériques grognements ce qui semblait être le nom de l'elfe avec qui il confondait Azrahen. Puis après une brève discussion avec la femme, il repartit.

Femme: Voilà. Je l'ai conduit sur une mauvaise piste, tu n'as plus besoin de te cacher.
Un rayon de lumière verte s'échappa du lit et foudroya la femme, elle voyait sa vie commencer à s'échapper de son corps et rejoindre la main de l'elfe tendue vers elle. Elle ne mit que quelques douloureuses secondes avant de tomber raide morte sur le sol.
Azrahen: *ricane en sortant du lit* Merci à vous, vous m'avez été bien plus utile que vous ne pouviez l'espérer.
???: Tu n'es qu'un monstre. Te rends-tu compte de ce que tu viens de faire?!
Azrahen: Qui est-là?!
Dans la pénombre de la pièce, des yeux d'un vert flamboyant fixaient l'elfe, une lueur de haine dans le regard...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:47

Le Cristal Chantant
Chapitre 14 - Confrontation



En pleine fuite face aux worgens, le groupe s'était dispersé dans Gilnéas suite à l'incapacité de Lykaan a passer une file indienne gilnéenne. Alors que les autorités locales continuaient leur traque, les membres du groupe pour la plupart isolés cherchaient un moyen de sortir de la ville sans encombre...
Dans une petite maison où des bruits étranges en provenaient...
Kraggen: Tu crois vraiment que c'est le moment pour ça?
Nataara: Oui, tu iras bien mieux au combat après.
Kraggen: Mais imagine que quelqu'un vienne. Là ! Tout de suite ! Qu'est-ce que tu crois qu'on pourrait faire dans cette position aussi dérangeante?!
Nataara: Bon écoutes, je fais ça aussi vite que je peux mais c'est pas à moi qu'il faut en vouloir si c'est long !
Kraggen: *ferme les yeux et souffle lentement* Vite vite ! J'entends quelqu'un arriver !
Nataara: C'est pas assez chaud aussi !
Kraggen: Ouais beh c'est pas à moi qu'il faut t'en prendre !
Nataara: *parle avec difficulté, comme si elle avait la bouche pleine*
Plusieurs worgens pénétrèrent dans la maison et vit devant lui deux elfes: un debout et en grande position de faiblesse du fait que l'autre elfe lui taillait son épée dans une petite forge, en train de manger de la laitue.
Kraggen: Argh vite mon arme !!
Nataara: Crève saloperie d'elfe ! *saute sur le paladin et le plaque au sol*
Kraggen: Aie ! Mais qu'est-ce que tu fais?!
Nataara: *chuchote à son oreille* Fais-moi confiance c'est le seul moyen de sortir vivants d'ici.
Worgen: On en a retrouvé un !
Nataara: Oui, il m'avait retenue en otage...
Un worgen s'approcha du paladin et tenta de le prendre des mains de la druidesse qui se débattit.
Nataara: Hey pas touche ! C'est ma capture ! C'est moi et moi seule qui le conduirai en prison pour toucher ma récompense !
Worgen: Alors suivez-nous...

En plein centre de la ville, la cathédrale dominait l'ensemble des quartiers avoisinants. La pluie tombait abondamment sur les escaliers et sur certaines marches, plusieurs empreintes de boue étaient visibles. Le seigneur réprouvé venait d'entrer par la porte secondaire en toute discrétion et seules ses bottes sales pouvaient trahir sa présence.
Volhkar: *renifle* Cette odeur, ce doux parfum de décomposition...
Il continua d'avancer plus loin dans l'édifice vide et pénétra dans la nef où était assise sur un des premiers bancs une morte-vivante qui vraisemblablement l'attendait depuis déjà un certain temps...
Sinéa: *ronfle*
Volhkar: Euh Sinéa?
Sinéa: *sursaute* Ah ! Volhkar te voilà enfin !
Volhkar: Alors c'est toi qui est à l'origine de tout ce merdier?
Sinéa: Eh oui c'est moi ! Ton plan a encore échoué grâce à mon génie !
Tameyre: Hin hin hin.
Volhkar: Pas du tout, la dispersion était prévue dans le concept de... enfin c'est pour se disperser et prendre l'ennemi à revers...
Sinéa: Le régiment réprouvé de Vephusas a fuit après la mort de celui-ci, et tu te retrouves seul en plein centre de Gilnéas alors que ton groupe a presque entièrement était capturé. Comment espères-tu t'en sortir?
Volhkar: J'improviserai !
Des bruits de pas se firent entendre derrière les portes principales de la cathédrale.
Sinéa: Ils arrivent ! *disparait*
Volhkar: N'espères pas t'en tirer à si bon compte ! *se camoufle à son tour*
Les grandes ouvertures massives s'ouvrirent avec fracas, laissant entrer plusieurs groupes de gilnéens et une elfe amenant les prisonniers...
Kraggen: *attaché par les cheveux* Vous me faites mal !
Nataara: Vraiment efficace cette façon d'attacher les elfes, n'est-il point?
Worgen: Vos idées sont bonnes.
Nataara: *s'approche de Kraggen et lui colle une gifle* Tu as compris?!
Kraggen se contenta de lui lancer un regard noir.
Lykaan: Où sommes-nous?
Luvenis: C'est une cathédrale ! Je déteste ça !
Lanaé: *affiche un sourire confiant en regardant les ombres* Nous ne sommes pas abandonnés.
Quelques minutes plus tard, la cathédrale avait été spécialement réaménagée en une salle de tribunal, le juge arriva...
Worgen: Veuillez vous lever, l'honorable juge Tartanqion va présider la séance.
Personne ne bougea.
Tartanqion: Veuillez vous asseoir.
Le public resta immobile, bien assis.
Tartanqion: Nous avons donc plusieurs suspects dans des affaires graves. Luvenis, reconnaissez-vous être une elfe de sang?
Luvenis: Non, je suis un robot !
Tartanqion: Ce n'est pas la peine de mentir, nous savons tous. Les experts à Gilnéas nous ont fournis toutes les pièces à conviction. Alors êtes vous, oui ou non une elfe de sang?
Luvenis: Je ne parlerai qu'en présence d'un avocat !
Tartanqion: Vous n'en avez pas. Répondez juste à cette simple question: êtes-vous une elfe de sang?
Luvenis: Argh très bien très bien ! Je n'en peux plus ! Chaque jour c'est un fardeau qui ne fait que me ronger de l'intérieur ! Je l'avoue j'ai abattu de sang-froid mon mari car je ne l'aimais pas ! Il était con et moche et puait le hareng ! Alors je l'ai conduit à la cave là où je l'ai démembré à grands coups de pelle ! Je l'ai tabassé comme ça à plusieurs reprises ! Je l'ai déchiqueté en petits morceaux que j'ai mis dans des sacs pour mieux les enterrer après ! Et j'étais heureuse car c'était bien !! Je suis prête à recommencer s'il le fallait !! AAhhh !
Tartanqion: C'était un elfe de sang?
Luvenis: Non, un réprouvé.
Tartanqion: Ah très bien ! Vous serez graciée pour ça alors !
Luvenis: C'est vrai?
Tartanqion: Je ne peux pas mentir. Je suis sous sarment.
Luvenis: Merci !! J'emmène les autres avec moi ?
Tartanqion: Oui. Partez, et ne revenez jamais !!

Pendant ce temps, à l'autre bout de la ville...
???: Je vous surveille depuis un moment, toi et Luvenis.
Azrahen: Qui êtes-vous?
L'individu avança dans la lumière, ses traits du visage étaient presque similaires à ceux d'Azrahen ce qui pourrait porter à confusion et même laisser penser qu'ils sont frères.
Azrahen: Ah ah ! C'est toi dont Luvenis n'arrête pas de parler?
Zylpher: Tu n'es pas un bon démoniste, tu n'en seras jamais un.
Azrahen: *se retourne* Ah oui?! Et si ce n'était pas le cas? Je pourrai...
L'elfe fit volte-face en envoyant un second faisceau vert en direction de Zylpher qui lui fonça dessus tout en se protégeant d'un bouclier magique gangrené.
Azrahen: Crève !
Mais l'apprenti démoniste ne put pas percer les défenses du sorcier vétéran. Ce dernier serra sa main autour du coup d'Azrahen et lui fit cesser son incantation.
Zylpher: Alors c'est par ça qu'on m'a remplacé? Par un être méprisable dénué d'honneur dôté d'une piètre puissance arcanique?
Azrahen: *a du mal à parler* Je te tuerai.
Zylpher: Je suis certain de vivre plus longtemps que toi. *relâche son étreinte* Mais ce n'est pas pour aujourd'hui, je n'ai pas envie de causer plus de souffrances à Luvenis.
Azrahen: *se masse la gorge* Comment peut-elle aimer quelqu'un comme toi.
Zylpher: Je continuerai à vous surveiller, en particulier toi. *disparait dans une fumée verte dont il ne reste que les cendres au sol*
Azrahen: Mais quel nul...
Zylpher: *réapparait de la pénombre du même coin de la pièce* Je suis encore là.
Azrahen: Hmm...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:49

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 15 - L'Apprentissage Arcanique



Une fois la séance du tribunal achevé et le jugement rendu, le groupe fut exilé en dehors des terres gilnéenne. Il marcha jusqu'aux contreforts de Hautebrande où il s'installa non loin du Moulin-de-Tarren. Là Azrahen, Luvenis et Lykaan s'éloignèrent un peu du campement afin de commencer à l'entrainement du jeune démoniste...
Luvenis: N'oublies pas Azrahen, ta cible est la seule chose qui doit te préoccuper. Tu dois anticiper toutes ses réactions et les contrer aussi vite que possible.
Azrahen: Je crois pas que la cible actuelle réagisse beaucoup...
Lykaan: *caché sous trois couches d'armures et de boucliers magiques* Qu'est-ce qu'il se passe?!
Azrahen: Je suis sûr de ne pas pouvoir le rater au moins !
Luvenis: Un peu de sérieux ! Ton ennemi ne sera pas toujours un gros lourdeau benêt n'y connaissant rien à l'art du combat.
Azrahen: Je peux attaquer?
Luvenis: On peut commencer ! *frappe sur un énorme gong*
Azrahen se concentra pendant un moment durant lequel Lykaan pétrifié de terreur tremblait de tous ses membres. L'elfe lança un trait de l'ombre en direction du tauren mais avant même qu'il ne touche le tauren, ses épaisses couches d'armures s'effondrèrent sur le sol.
Azrahen: Ouah trop cool je l'ai pulvériser ! T'as vu ça?!
Luvenis: Oh non Azrahen ! On ne désintègre pas les taurens, c'est très vilain !
Azrahen: *abaisse la tête* Maintenant je n'ai plus de cobaye...
Luvenis: *lance un regard inquisiteur au tas de plaques au sol* Hey mais attend un peu... Lykaan !
La démoniste fit voleter le métal ce qui fit apparaître dessous la masse un félin tremblotant recroquevillé sur lui-même.
Luvenis: Lykaan ! C'est pas ce que t'es censé faire ! Je te le redis: tu ne crains rien dessous autant de protections ! Tu pourrais te présenter devant Aile-de-Mort qu'il n'arriverait même pas à percer une telle défense !
Azrahen: Faudrait déjà qu'il puisse marcher avec.
Luvenis: Ne fais pas ton Volhkar toi ! Et toi *montre le tauren* Ne fais pas ton Lykaan !
Lykaan: Je n'y peux rien ! C'est plus fort que moi !
Azrahen: Au moins un truc qui est fort chez lui, hormis son postérieur surdimensionné.
Luvenis: Tu pourrais au moins m'aider ! Bon ça ne fait rien, on se passera de toi Lykaan.
Lykaan: Je peux retourner au campement avec Volhkar?!
Luvenis: Oui c'est ça, retourne au campement avec ce cher ""Volhkar"".
Lykaan: Youpi ! *s'éloigne à vive allure du camp d'entrainement*
Azrahen: On fait quoi maintenant?
Luvenis: Il existe non loin de là des créatures pouvant s'apparenter aux taurens, tant sur le plan physique qu'intellectuel. Suis-moi je vais te montrer !
Quelques minutes plus tard, devant une grotte habitée par pleins de grosses créatures velues errant avec un air imbécile.
Azrahen: Des yétis?
Luvenis: Tout à fait !
Azrahen: Je dois tous les pulvériser?!
Luvenis: Mais non, il faut en capturer un. Et je ne veux plus t'entendre dire ce mot !
Azrahen: Oui m'dame.
Luvenis: Et arrêtes de m'appeler m'dame ! Je ne suis ni mariée ni vieille !
Azrahen: Très bien Luvenis.
Luvenis: Et arrêtes de me parler sur ce ton désinvolte !
Azrahen: . . .
Luvenis: Et arrêtes d'arrêter de parler !

Pendant que les deux démonistes s'apprêtaient à capturer un yéti, Lykaan lui revenait au campement, mais il n'y avait plus aucun signe de vie ni même de non-vie.
Lykaan: Houyou ! Où-êtes vous? Je ne vous vois pas !
Un bruit résonna dans la maison derrière lui, il se retourna avec précipitation mais ne vit rien.
Lykaan: J'ai très peur ! Montrez-vous ou alors...
Un autre bruit l'interrompit, cette fois il provenait de la maison à côté de lui comme si qu'une personne descendait les escaliers.
Lykaan: Ah ! C'est pas marrant ! Je suis terrorisé !
La pancarte devant lui tomba sur le sol.
Lykaan: Aaaaaaaah ! Des fantômes ! Je vais le dire à Cenarius si vous n'arrêtez pas de me faire peur...
Le tauren put sentir un souffle glacé dans son dos.
???: *voix serpentine* Je suis là !! Tout prêt de toi !!
Lykaan: Graaaah !
Soudain un worgen apparut devant lui, mais il n'avait que la tête du worgen, le bas de son corps était décharné et à sa taille deux énormes dagues recourbées étaient attachées à sa ceinture.

Worgen: Bouhaaaa !!
Lykaan: Guh ! *se transforme en félin et se recroqueville une nouvelle fois*
Worgen: Bouhaaaaaaaa !!
Lykaan: Giiih !
Worgen: ...
Lykaan: *tremblote de partout*
Worgen: Bon tu te casses?!
Lykaan: Je peux?
Worgen: Oui, casses-toi !
Lykaan: Aaaaah ! *s'enfuit d'un sprint de plus belle*
Le worgen attendit que le tauren soit loin pour enlever sa tête, ou plutôt était-ce un masque...
Volhkar: Ah ah, j'aimerai toujours lui foutre les jetons !
Lanaé: Bravo seigneur, vous êtes magnifique !
Volhkar: Non je suis pas magnifique ! Je suis redoutable et terrible !!
Lanaé: Magniquement redoutablement terrible !
Volhkar: ... Oui bref. Je vais voir ce que font les autres.
Lanaé: Kraggen et Nataara? J'y viens.
Volhkar: Pas besoin d'y aller pour savoir ce qu'ils font. Mais attend...
Lanaé: Hem... Je suis tombée dessus par hasard.
Volhkar: Pas un mot de plus, pas même un moindre son ! Nous partons maintenant !

Luvenis et Azrahen étaient parvenus à mettre captif un yéti puis à se mettre à l'abri une fois de retour à leur camp d'entrainement...
Luvenis: Bon voilà, cet ennemi est pas content, si jamais tu foires ton coup il va te sauter dessus afin de t'égorger avant de te dévorer lentement. Es-tu prêt?!
Azrahen: Je ne suis plus certain de l'être maintenant...
Luvenis: Frappe-le avec ton sortilège le plus puissant, il n'y a aucune retenue à avoir cette fois-ci !
Azrahen: Bon très bien...
Il débuta sa concentration tandis que le yéti solidement bridé par des chaines se débattait férocement pour tenter de briser ses liens. Le jeune démoniste lança un sort avec toute sa puissance canalisée, bien qu'au début le maléfice soit reconnu par Luvenis, le temps de traverser le petit campement pour atteindre le yéti celui-ci avait déjà commencé à changer. Et en une fraction de seconde, une chose inexplicable se produisit: les deux personnages, Azrahen et le yéti venaient d'échanger leur place.
Luvenis: Hein?! C'est quoi ça?! Azrahen?!
Yéti: Oui?
Luvenis: Que...?!
Azrahen: *se débat avec la même bestialité que le yéti, avant de se rendre compte du changement corporel*
Luvenis: Vous avez échangé vos corps?! Oh non, c'est un désastre !
Azrahen: PULVERISER !!
Luvenis: Il suffit de dire ce mot j'ai dit !!
Yéti: Je comprend maintenant pourquoi les yétis sont autant en rogne, ça doit être chiant de devoir soulever autant de poils et de gras à longueur de temps !
Luvenis: Ce n'est pas le moment de plaisanter ! Inverse le charme !
Yéti: Tu crois que je serai resté comme ça si j'avais pu remettre tout dans l'ordre?!
Luvenis: Je le crois oui.
Yéti: Tu n'as pas tord alors. Mais ça ne m'aurait amusé que quelques secondes. Surtout de me voir me débattre comme ça !
Luvenis: Au moins lui est attaché, imagine que les instincts sauvages du yéti commencent à apparaitre en toi ! Imagine que jamais tu ne redeviennes un elfe de sang !!
Yéti: Tu le penses vraiment?
Luvenis: Si tu n'as pas assez de puissance pour remettre tout en état, ça m'étonnerai que ton sortilège dure indéfiniment, mais j'ai tellement peur...
Yéti: Ce n'est qu'une question de physique, je reste Azrahen !
Luvenis: Ouais non, il y a des limites...
Des bruits de pas se firent entendre, quelqu'un arriva...
Luvenis: Oh non, quelqu'un !
Volhkar: *rentre* Bonj... *remarque le yéti en liberté et Azrahen attaché* Tiens bon petit je vais te sauver !! *prend son énorme fusil et le pointe en direction du yéti*
Luvenis: Non Volhkar !
Yéti: Aaaaah *s'enfuit à toute jambe*
Volhkar: *rate son tir* La prochaine fois je l'aurai ! *poursuit le yéti*
Luvenis: Oh quelle merde...
Azrahen: Rawr...
Luvenis: Huh?

Le yéti courut rejoindre Moulin-du-Tarren en évitant les rafales du seigneur voleur, les gardes réprouvés sur ordre de Volhkar laissèrent passer le yéti qui alla se réfugier à l'étage de l'auberge...
Volhkar: Ah ah yéti ! Tu es coincé maintenant !
Yéti: Non !
Volhkar: Et ça parle? Surement un effet secondaire de la peste... Bon allez, je suis pressé ! *pointe son fusil vers le yéti*
Yéti: *tombe sur le sol et se roule par terre*
Volhkar: Hein?
Quelques secondes ont suffit pour que le yéti redevienne un elfe devant le réprouvé qui n'y comprenait rien.
Volhkar: Azrahen?!
Azrahen: Oui c'est moi !
Volhkar: C'est quoi tout ça?
Azrahen: Avant c'est possible de me trouver des vêtements? *recourbé sur lui-même tout en se cachant les parties intimes*
Volhkar: Hmm très bien.
Luvenis: *arrive soudain et remarque l'elfe nu* Ouh la la ! *se retourne pour ne pas voir* Volhkar, c'est Azrahen !
Volhkar: Oui effectivement, c'est lui. Peut-être pourrais-tu aller lui chercher des vêtements.
Luvenis: Euh oui, tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:50

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 16 - En Scène !




Il était une fois au cœur d'une forêt dévastée par la maladie, un groupe d'aventuriers ayant bravé mille périples. Mais ces épreuves n'étaient rien comparées aux difficultés du cœur que chacun d'entre eux éprouvait. L'aube venait de se lever, les acteurs étaient en place, le spectacle pouvait commencer...
Une jeune elfe, les cheveux soigneusement attachés en arrière en une queue de cheval, marchait le long d'une route montagneuse. Perdue dans ses songes elle s'imaginait une vie bien meilleure qu'elle n'aura jamais...
Lanaé: Humpf...*frappe du pied un galet, mais manque de chance c'était un rocher* Aie !
Quand soudain apparut devant elle un gros yéti des montagnes.
Lanaé: Ca ne va pas se passer comme ça. Car maintenant...
Yeti: Beuargh !
Lanaé: Je te survivrai !
Yéti: Ouh?!
Lanaé: *balance un miroir au yéti* Dans des miroirs chinois !
Yéti: Abouh !
Lanaé: *continue de balancer au yéti, cette fois une feuille* Dans le bleu des photos !
Dans le regard d'un chat ! *envoie un chat sur le yéti*
Dans les ailes d'un oiseau ! *jette un oiseau*
Dans le force d'un arbre ! *en balance un*
Dans la couleur de l'eau ! *vide sa cruche sur l'animal*
JE TE SURVIVRAI !!
Le yéti pris d'une intense frayeur s'enfuit. Mais la voleuse se mit à le poursuivre en lui balançant toujours plus de trucs à travers la gueule.

Non loin, dans l'auberge de Moulin-de-Tarren, un réprouvé à genoux, les mains jointes et la tête baissée parlait à quelque chose cachée sous un petit bout de tissu.
Volhkar: Voilà, j'ai décidé de t'avouer un terrible secret à toi qui a été un si grand modèle. Je n'ai jamais cessé de t'admirer et j'espère avoir suivi tes pas jusqu'ici. Mais je suis confronter à un problème étrange dont je n'ai pas la réponse.
Le réprouvé souleva le morceau de drap recouvrant une effigie d'un voleur mort-vivant.
Volhkar: Akrios, toi qui a eu tant à combattre, tu es le seul méritant de connaître mon terrible secret qui me détruirai si quelqu'un en qui je ne peux avoir confiance venait à l'apprendre. Alors je te demande de ne jamais le répéter à qui que ce soit, même si la vie t'était menacée.
Il y eut un petit blanc durant lequel Volhkar fixa la figurine.
Volhkar: Je suis tombé bien bas, c'est là où l'expression prend tout son sens car je ne suis pas tombé dans n'importe quel gouffre sans fond mais dans celui où chaque paroi n'est que de plantes épineuses, celui de l'amour.
Le voleur eut un léger rictus en prononçant ce dernier mot.
Volhkar: Je suis tombé. Je suis tombé amoureux d'une personne appartenant à la race que je méprise le plus. Je ne sais comment cela a t-il pu se produire mais ce qui m'inquiète le plus c'est que je risque de perdre toute crédibilité. Que faire?!
. . .
Volhkar: . . .
. . .
Volhkar: Je vais faire ça alors.

Quelques minutes plus tard...
Volhkar: *ton pleurnichard* Chaque nuit passée en son absence me donne envie d'arracher mon cœur ! Mais je ne peux pas m'y résoudre. Car je n'en ai plus ! Le sang ne parcourt plus mes veines déséchées depuis longtemps mais je ressens encore de l'amour pour elle, elle est la plus merveilleuse des créatures parcourant ce monde fertile et dévasté. J'ai écris un poème hier, il doit être par là...*sort un bout de chiffon de sa poche et s'éclaircit la voix*
Depuis que je t'ai rencontré
Las, je n'ai cessé de t'aimer
Mais comment un seul réprouvé
Pourrait-il un jour te combler
Toi la plus pure des beautés
Je t'envoie ce tendre papier
Pour que tu sentes mon baiser
Et cela pour l'éternité
C'est beau?! Hein que c'est beau!?!
Luvenis: *sous le choc* Euh...
Volhkar: Dis-moi que c'est beau !!
Luvenis: Mais...
Volhkar: Dis-le !
Luvenis: C'est quand même pas de moi dont tu es tombé amoureux?
Volhkar: Non, c'est parce que je n'ai pas dis le dernier vers.
Luvenis: *pousse un long soupir de soulagement*
Volhkar: Ma douce et chère Lanaé.
Luvenis: Houla...
Volhkar: Moques-toi vas-y ! Je sais que t'en as envie ! Oui j'aime une elfe de sang oui je l'admet !
Luvenis: C'est très embarrassant car justement...
Volhkar: DE QUOI?! Elle aime déjà quelqu'un?!
Luvenis: Effectivement, et cette personne...
Volhkar: C'est Azrahen?!!
Luvenis: Pardon?!
Volhkar: C'est évident ce sont deux elfes, jeunes qui plus est. Comment pourrais-je avoir la moindre chance moi le vieux réprouvé?!
Luvenis: En fait...
Volhkar: Non je me fiche de tes remarques désobligeantes ! Je sais ce qu'il me reste à faire pour prouver mon amour envers Lanaé: je vais tuer Azrahen et lui offrir son cœur !
Luvenis: Ah non mais fais pas ça !
Volhkar: Pourquoi pas?!
Luvenis: C'est pas bien. Faut pas arracher les cœurs des gens, c'est pas très éthique et en plus tu risques de le tuer si tu fais ça.
Volhkar: Je n'en ai plus et je suis toujours là !
Luvenis: Oui beh des fois j'aimerai ne plus l'être.
Volhkar: Alors je dois souffrir en silence?! Pour le restant de mes jours moi sur qui la vieillesse n'imposera plus jamais ses conditions?
Luvenis: Il n'y aura pas besoin car...
Volhkar: Non je ne veux plus t'entendre !
Luvenis: Non mais...
Volhkar: *colle ses mains contre les deux emplacements où sont censées se trouver les oreilles* La la la la la la !
Luvenis: Mais écoutes !
Volhkar: Je n'entends plus rien ! La la la ! *quitte la pièce en trottinant*
Luvenis: Oh et puis qu'il se démerde, c'est son problème. Je suis pas sexologue non plus !

Luvenis resta au premier étage de l'auberge en regardant en bas Lykaan se faire embêter par Azrahen. Le tauren rentra vite dans le bâtiment et fermant la porte pour empêcher l'elfe de rentrer.
Luvenis: Hmm...
Lykaan: Luvenis ! Le méchant Azrahen veut détruire ce que j'aime !
Luvenis: Et voilà que ça recommence !
Lykaan: *pose sur la table un pot en terre cuite avec une petite plante vraisemblablement malade* C'est ce que j'ai de plus précieux ! C'est la Nature que j'aime ! Mais lui il respecte rien, alors pourrais-tu aller le gronder?
Luvenis: Dis-lui toi !
Lykaan: Mais il s'est moqué de moi ! Il m'a dit quelque chose en thalassien !
Luvenis: Peut-être qu'il a dit qu'il s'excusait et qu'il ne recommencerait plus?
Lykaan: Non, car il souriait ! Et moi quand les gens me sourient ça me fait peur !
Luvenis: Bon écoutes, je m'en fiche totalement de ce qui peut te faire peur ou même de ce qui peut advenir à ta putain de plante, de toute façon vu la tronche qu'elle tire elle va bientôt crever. Les démonistes sentent ce genre de choses mieux que quiconque !
Lykaan: Elle va très bien, c'est sa variété qui est comme ça !
Une énorme boule de feu brisa les vitres et calcina totalement la petite plante.
Lykaan: Ma plante ! Elle a trépassé !
Luvenis: Oui beh je l'avais dit, on sent ce genre de chose.
Azrahen: *de l'extérieur* Ouah je l'ai eu ! C'est l'gros qui va pas être jouasse !
Lykaan: *regarde Luvenis comme pour lui implorer son aide*
Luvenis: *se contente de hausser les épaules*

Tandis qu'en haut de la colline, Nataara venait d'arriver dans un petit groupement de cabanes aux allures curieuses...
Guichet: Salut ma jolie, ce sera quoi cette fois-ci?
Nataara: *dépose un sac de pièces d'or sur le comptoir* La même s'il vous plait.
Guichet: Parfait, il vous attend à l'intérieur.
Et elle entra dans une des cabanes où était marqué au-dessus de la porte "Faites-vous plaisir avec Krok'korkork l'Ogre !".
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:51

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 17 - Les Humains, Ces Coquins



Dans une pièce de l'auberge de Moulin-de-Tarren une fois la nuit tombée sur Azeroth, un inquiétant personnage au visage caché regardait immobile une elfe endormie...
Luvenis: *remue* Non ! Non pas moi ! C'est pas moi non ! Arrêtez, ne mettez pas de l'huile dans mon verre d'eau, non !
Zylpher: *s'approche d'elle* Je suis là, tu ne crains rien.
Luvenis: *semble se calmer bien que toujours assoupie* Oh vous êtes venu pour moi, pour me protèger des méchants.
Zylpher: Oui Dame Luvenis. Je ne vous ai jamais quitté.
Luvenis: Mon beau prince venez près de moi. Aaaaaah, vous êtes si agréable Jared.
Zylpher: Jared?!
Luvenis: Votre voix me berce et votre énorme *tuuuuuut* me *tuuuuut* telle une foreuse se fondant un passage parmi un tunnel très étroit et impropre ! Allez- y ! *tuuuuuut* ! *tuuuuuut* ! *tuuuuuut* ! Je me sens comme une *tuuut* en chaleur qui n'a envie que de se faire *tuuut* la touffette par un bel *tuuut* au crâne plein de cheveux valsant au *tuuut* ! *tuuuut* *tuuut* *tut* *tut* *tut* *tuuuut* *tuuuuuuuuuuuuuuuut* !
Zylpher: Geuh... *s'enfuit par la fenêtre mais rate son coup et tombe à la renverse*
Luvenis: *se réveille brutalement* Ah ! Qui est-là?! *s'aperçoit que le soleil s'est déjà levé* Oh non ! Vite je dois me lever sinon je vais rater le déjeuner...

Mais en sortant, la démoniste s'aperçut bien vite que le village tout entier était assailli par une horde de worgens de tous les côtés, les réprouvés étaient submergés par les assauts incessants de Gilnéas.
Luvenis: Je suis en train de rêver?!
Lanaé: Vite il faut partir ! Le seigneur Volhkar ne nous permet pas de participer à la bataille, nous allons prendre la route vers l'est en direction d'Arathi, notre objectif est d'arriver aux hautes terres du Crépuscule ! Prends vite tous tes bagages les plus élémentaires et partons !
Luvenis: Ah, je vais chercher Azrahen alors.
Lanaé: Il est déjà parti ! Il ne reste que nous deux et j'étais censée attendre ici que tu te réveilles afin que je puisse te dire ceci puisque je ne pouvais pas entrer dans ta chambre sur ordre de monseigneur Volhkar en soulignant que c'est une chose qui n'arrive que dans les récits lesbiens et que je cite "je ne suis pas une gouinasse".
Luvenis: Ahin, mais ne devrions-nous pas partir à présent? *regarde les alentours où des combats faisaient rage*
Lanaé: Non ne t'inquiètes pas. Il est prévu que j'ai le temps de te dire tout ce que j'avais à te dire avant que nous nous faisions lâchement attaquer et que tu te reçoives l'énorme pot de fleur à l'étage en pleine tête.
Luvenis: Comment?!
Un worgen balança alors le pot en terre cuite de la fenêtre du premier qui retomba sur la démoniste.
Luvenis: Ouh ! *tombe à terre*
Lanaé: Voila, maintenant nous pouvons partir.

Les deux jeunes elfes rejoignirent le reste du groupe à la frontière entre les contreforts de Hautebrande et les hautes-terres d'Arathi. Ils se mirent vite en route jusqu'à s'arrêter une centaine de mètres plus loin pour le repas...
Luvenis: *à Azrahen* Tu aurais pû me prévenir.
Azrahen: J'ai bien voulu mais Volhkar disait que c'était pas bien et que si tu devais mourir ici ça ne serait que justice.
Luvenis: *crier* Arrêtez de toujours citer Volhkar j'en ai marre !!
Volhkar: Volhkar a dit "assis-toi et mange" !
Luvenis: Grr...
Lykaan: Vous êtes sûrs qu'on est en sécurité ici?
Kraggen: Regardes autour de toi, nous sommes dans un endroit couvert ! Bien à l'abri du vent grâce à cette magnifique... machine de guerre?!
Nataara: Oh regardez ! Le sigle d'Hurlevent dessus !
Lykaan: AAAAhh ! Des humains !!
Volhkar: Ah mince, je pensais que c'était mon véhicule.
???: Ne bougez plus ! Vous êtes cernés !
Autour du groupe plusieurs fusiliers humains les encerclaient.
Volhkar: Peut-on finir de manger?
Humain: Pas question ! Lâchez vos armes !
Volhkar: Mais, ce n'est que du pain et un peu de bacon !
Humain: Lâchez vos armes j'ai dit !
Les membres du groupe posèrent leurs sandwichs sur le sol en toute tranquillité.
Humain: Bien, maintenant vous êtes officiellement prisonniers de la garde royale de Hurlevent.
Volhkar: Jamais ! *prend son casse-croûte et tire sur un garde avec*
Les fusiliers braquèrent leurs canons vers le réprouvé, mais avant de presser la détente une femme apparut devant eux, surement par une téléportation étrange...

???: Il suffit ! Baissez vos armes sur le champ ! Veuillez accueillir ces visiteurs comme il se doit.
Humain: Mais maîtresse !
???: On ne discute pas les ordres ! Allez-vous en maintenant !
Humain: Ils sont ennemis !
???: Je saurai me défendre seule ! Ce ne sont que de simples membres d'une organisation dont ils n'ont pas à porter les erreurs de jugement.
Humain: Très bien, comme vous voudrez.
Les humains repartirent. La femme souleva son capuchon et laissa s'émerveiller le groupe de sa splendide beauté: de somptueux yeux couleur améthyste entourés de longs cheveux clairs d'un blond cendré parfait retombant impeccablement sur de délicates épaules à la fois sveltes et musclées, juste ce qu'il faut.
Kraggen: Mais quel est le nom de cette éblouissante créature que mes yeux ne peuvent s'empêcher de mirer?
???: Je suis extrêmement connue pourtant, et à ce point adorée que de très nombreuses personnes souhaitent me copier, mais à défaut d'y arriver de nombreux navets sont nés. Vous ne devinez pas?
Azrahen: Je suis amoureux ! Ses yeux sont si anormaux et pourtant si beaux.
???: Alors voici pour vous un indice !
Puis la magnificence beauté sublime délicieuse aux yeux couleur améthyste claqua les paumes de ses fines mains divinement proportionnées et fit apparaître un groupe de danseuses qui valsait sur un air étrange.
???: Mon nom est Sue, Mary Sue.
(sur un air de Mamy Blue)
Mary ! Mary Sue !
Mary ! Mary Sue !
Volhkar: Mary Sue? Est-ce le doux nom de ce don des Titans?
Mary: Exactement ! Venez avec moi dans mon humble mais fabuleuse demeure !
Luvenis: Attention un immense dragon dans le ciel !
Mary se retourna avec grâce puis d'un regard fit sortir du sol un immense tentacule qui étreignit le draconien et l'envoya directement dans une autre dimension via un passage spatio-temporel crée par l'unique volonté de Mary.
Azrahen, Kraggen, Volhkar & Lykaan: *tous gratifiant la femme aux yeux couleur améthyste d'un large sourire béat* Je l'aime, c'est ma bénédiction !
Mary: Nihihih ! Bon très bien beaux et jeunes hommes, venez avec moi dans mon château ! Et vous autres les sales garces vous y serez conduites aussi, mais directement aux cachots ! Niahahahaha ! *rire magnifiquement sadique*
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:53

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 18 - Les Charmes de Mary



Menés à leur gré dans la somptueuse salle de réception du château de Mary, les quatre représentants de la gente masculine du groupe furent conviés à participer à un savoureux banquet au glorieux nom de la maitresse de château, Mary, la femme aux magnifiques yeux couleur améthyste (c'est rentré c'est bon?).
Mary: Prenez chers convives, tout ce que vous désirez est à cette table.
Kraggen: *fixe Mary* Oui, vraiment tout.
Mary: Bien, voici venu le moment de la louange. Prenez ma main.
C'est ainsi que chacun des quatre invités prirent une main de Mary... oh attendez...
Mary: Merci à Mary, pour nous offrir ce fabuleux repas et nous permettre ainsi de vivre une journée de plus en ta présence qui nous absolve de tout péché.
Convives: Amen.
Mary: Mangez à votre faim. Je vous conduirai ensuite à ma chambre, enfin à votre chambre pardon. Mangez car ceci est ma chair, ceci est mon sang ! Ha ha ha ha !
Mary: Mary se répond à elle seule, elle n'a pas besoin d'attendre une réplique pour en débuter une autre.
Mary: Mary se suffit à elle seule, encore.

Pendant ce temps, dans les cachots...
Luvenis: La garce, la trainée, la catin...
Lanaé: *baisse la tête* J'espère que monseigneur Volhkar se plaira avec sa nouvelle épouse.
Nataara: Kraggen me trompe ! Il ne m'aime pas je le savais, je l'ai toujours su !
Luvenis: Vous n'avez donc rien compris? Ils sont sous l'emprise d'un envoutement très puissant ! Je n'ose même pas imaginer quelles perversités elle pourrait leur faire faire juste en leur demandant. Ils pourraient même finir par s'entretuer !
Lanaé: C'est monseigneur qui en sortira victorieux.
Luvenis: On s'en fiche de savoir qui sera vainqueur ! Il faut à tout prix empêcher que la situation dégénère, et vite !
Nataara: Mais comment va t-on réussir à sortir de là?
Luvenis: Ne seriez vous pas prêtes à tout pour sauver un être cher? Lanaé, n'aimerais-tu pas que Volhkar retrouve sa vigueur passée pour le combat et qu'à nouveau vous puissiez infiltrer les plus gardées forteresses ensemble? Et toi Nataara, n'as-tu pas envie de pouvoir à nouveau avoir un peu d'intimité avec Kraggen? Moi en tout cas, je souhaite vraiment apporter à Azrahen mon savoir, il est un peu comme un fils ! Et puis Lykaan, sauver Lykaan c'est bien aussi, non?
Lanaé: Oui, je suis d'accord ! Quel est ton plan?
Nataara: Tu m'as convaincue, je viens avec vous. Cette grognasse va apprendre à se cacher !
Luvenis: Pour la combattre, il faudra nous élever à son niveau. Sauf que nous, nous serons trois !
Lanaé: Parfait !
Nataara: Alors qu'attendons nous?
Nataara, Luvenis & Lanaé: Drôles de Dames !

Une fois le repas achevé, Mary avait amené le quatuor dans sa salle du trône où elle se servait de ses victimes comme esclaves pour sa satisfaction personnelle...
Mary: Plus vite Volhkar ! Fais-moi un massage des pieds !
Volhkar: Tout de suite Dame Mary !
Kraggen, Azrahen & Lykaan: Que peut-on faire pour vous maîtresse?
Mary: Je trouve la danse des taurens fort amusante ! Allez, danse pour moi !
Lykaan: *se met à agiter frénétiquement ses bras en l'air, ce qui lui donne un air parfaitement ridicule*
Mary: Ceci est divertissant ! Azrahen apportes-moi un énorme plateau de fruits !
Azrahen: Oui maîtresse. *part dans la cuisine*
Mary: Et toi Kraggen, j'étouffe sous cette chaleur ! Prends cette feuille de palmier que j'ai fait apparaitre et aère dans ma direction !
Kraggen: Je suis à vos ordres.
Le mur d'en face s'éclata alors et par l'énorme fissure rentrèrent trois femmes habillées comme des pures trainées.
Luvenis: Mary ! Rendez-leur la liberté ! Nous partirons sans faire de blessée !
Mary: Ah ah que tu es naïve ! Ici c'est moi qui commande et j'ai décidé que la fête ne faisait que commencer !
Luvenis: Alors vous nous obligez à devenir violentes !
Nataara: Libérez Kraggen pouffiasse !
Mary: Quel grossier personnage ! Vous y tenez tant hein? Moi aussi je peux me montrer vulgaire ! Regardez !
Elle tapota dans ses mains, et Azrahen revint au trot près d'elle, un important festin fruitier dans les mains.

Mary: Pose-ceci ! Et dis-moi, aimes-tu Luvenis?
Azrahen: Je n'aime que vous ma déesse.
Mary: Ah ah, tu vois?!
Luvenis: Ils sont envoutés ! Ils ne savent plus ce qu'ils disent, car entre nous vous êtes vraiment très laide !
Mary: Insolence ! Je suis la plus belle de toute ! Lykaan ! Détruit ces viles corruptrices !
Lykaan: Très bien... *marche comme un zombie vers le trio*
Luvenis: Lykaan, résiste à ce maléfice, je sais que tu en es capable !
Lykaan: Cerveau !!
Lanaé: Non ! *lève sa main de manière menaçante* Tu la veux celle-là?
Lykaan: Oh non ! Pas taper Lykaan ! Pas taper ! *part se cacher plus loin*
Mary: Mais...?!
Luvenis: Ce qui montre bien que votre prétendu charme à ses limites. Il ne relèvera jamais sa peur pour vous !
Mary: Tu te crois maligne hein?! J'ai bien mieux en réserve qui pourrait te faire changer d'avis ! Azrahen !
Azrahen: Que désirez-vous Majesté?
Mary: Tu as une dague? Parfait, je veux que tu t'ôtes la vie en mon nom.
Azrahen: Vos désirs sont les miens. *dégaine sa fine lame*
Luvenis: Non ! *lance un vif éclair de l'ombre qui fait valser à son contact la dague quelques mètres plus loin*
Mary: J'ai un désir maintenant, pour vous Volhkar et Kraggen. Volhkar, va dire à Lanaé ce que tu penses réellement d'elle. Kraggen, tu n'aimes pas Nataara c'est évident maintenant. Tu es même tellement déçu par son comportement que tu décides de te venger: embrasse Azrahen !
Luvenis: C'est ridicule !
Volhkar: Lanaé, je ne t'ai jamais aimé. La seule raison qui me pousse encore à ne pas t'avoir abandonné c'est que tu es toujours dans mes pattes ! Tu n'es qu'une gêne.
Lanaé: *retient difficilement ses larmes* Seigneur, est-ce que c'est ce que vous pensez?
Luvenis: Ne l'écoutes pas Lanaé ! Il faut abattre cette trainée !
Nataara: Il me trompe. Encore avec une autre femme, j'aurai pu l'admettre. Mais avec un autre elfe c'est autre chose !
Luvenis: Mais non ils ne vont pas... *remarque la scène devant Mary* oh non...
Mary: Ma puissance est infinie !!
Nozdormu: *apparaît* Pas contre moi ! Rien ne peut défier le temps ! Je te transforme à l'état que tu es vraiment. VRAIMENT !!
Un flot arcanique pénétra dans le château et foudroya Mary aux yeux couleur améthyste qui se métamorphosa totalement. Elle devint ainsi petite, grosse, aux yeux couleur excrément et à la chevelure frisée et rousse souffrant d'une calvitie importante.
Nozdormu: Voici ton vrai visage ! Tu es redevenue Vincianne la Guenon.
Et tout à coup, le charme s'estompa alors après avoir vu la divine mocheté siéger sur son trône de charbon.
Vincianne: Non ! Ce n'est pas possible ! Noooon ! Regardez-moi ! Aimez-moi !!
Lykaan: *sort de sa planque* Que s'est-il passé? Je me souviens d'avoir eu très peur.
Volhkar: J'aurai préféré perdre la mémoire... Je n'avais plus aucun contrôle sur mes actes.
Lanaé: J'en suis ravie et rassurée . Et aussi heureuse d'apprendre que vous pouvez aimer.
Volhkar: Je n'étais plus moi-même ! Compris?!!
Kraggen: *lâche Azrahen en le regardant bizarrement* Oui donc on peut continuer vers les hautes-terres ! Vite !
Azrahen: *grimace* J'ai vraiment...
Luvenis: Ce n'est rien. Ça peut arriver à tout le monde.
Azrahen: Ah bon?
Luvenis: Non je disais juste ça pour être gentille. *crie* Qu'est-ce que t'as fait?!! T'as pas honte?!
Azrahen: Hey je suis aux ordres de personne ! *part*
Luvenis: Qu'il est chatouilleux !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:54

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 19 - La Guerre des Paluns 1/3



Tandis que Vincianne avait été exilée dans le néant par Nozdormu lui-même, le groupe reçut une missive royale déclarant sur ordre de Sylvanas Coursevent la mise en marche de l'invasion des Paluns, au sud des Hautes-Terres d'Arathi. Mais à leur arrivée dans cette contrée hostile, le transport fut contraint à l'arrêt par une impitoyable défense...
Volhkar: C'est quoi cette merde? *regarde le "mur" fait de bouts de bois empilés les uns sur les autres bloquant l'accès à la route principale*
Luvenis: Je n'avais jamais vu ça auparavant, c'est étrange...
Kraggen: On dirait que nous ne sommes pas les bienvenus ici.
Nataara: *prend un air renfrogné* Bien sur, passer un mur en bois c'est bien plus difficile que d'embrasser un autre elfe !
Lanaé: Lykaan tu peux faire quelque chose?
Lykaan: Ce sont des arbres morts ! Je ne suis pas un nécromancien végétal, il faut que je travaille avec du vivant !
Lanaé: Volhkar, faites quelque chose !
Volhkar: Il n'y a rien à faire, c'est évident depuis tout de temps que Lykaan ne sert à rien.
Luvenis: Je ressens une perturbation dans l'air, c'est très proche, c'est très chaud, c'est très...
Azrahen: Oui moi aussi, quelque chose se terre dans l'ombre et nous épie !
Luvenis: Du calme jeune padawan. De courage faire preuve il te faut.
Lanaé: Et si on passait à côté du mur?
Volhkar: Mais nous allons sortir de la route et nous perdre ! Les pires ennemis sont ici ! Il faut trouver les responsables.

À quelques dizaines de mètres, un curieux village habité par de petites créatures vêtues de costumes ridicules à la queue plate. Soudain le plus gros, le plus barbu et le plus sage vint au centre de la place du marché.
???: Mes chers amis ! Des visiteurs hostiles viennent d'arriver dans notre beau pays. Ils sont venus au nom de la Horde qui veut conquérir tout Azeroth. Il est temps de choisir pour qui allons-nous nous battre. Il est temps de prêter serment envers l'Alliance.
Une Chose: Mais grand sage, pourquoi n'allierons-nous pas nos forces à ces visiteurs? La horde a bien accepté les gobelins, pourquoi pas nous ?
"Grand" Sage: Nous ne sommes pas gobelins ! Bien que nous travaillons le bois c'est uniquement pour faire des barrages majestueux, et nous n'utilisons pas de machines non, juste nos longues dents. Alors soyez avec moi les nains-castors ! Envoyons un message d'amitié au régent de cette région ! Pour l'Alliance !
Peuple: Pour l'Alliance !
Grand Sage: Maintenant, laissez-moi vous conter une histoire.
Peuple: Père Castor, raconte nous histoire !

Dans la forteresse de l'Alliance...
Diplomate: Monseigneur, les nains-castors réclament votre aide pour se débarrasser des pillards de la Horde ayant récemment pénétré votre domaine.
Régent: Ce ne sont pas ces nains totalement stupides qui s'habillent avec des costumes ridicules et prétendent faire de grandes choses alors que notre seule préoccupation ici est de brûler leurs barrages à la con qui empêchent nos transports de ravitaillement de passer?!
Diplomate: C'est à peu près cela oui.
Régent: Je ne vais pas les aider non, je vais les utiliser ! Ah ah ah ! Que nos troupes se tiennent prêtes à faire feu sur ces putains de barrages à mon commandement !
Diplomate: Je ne suis que diplomate Monseigneur, je n'ai qu'un petit rôle.
Régent: Hmm...

Retour au transport de la Horde...
Azrahen: Au fait Luvenis, vous ne m'avez toujours pas dis comment c'était possible que j'échange mon corps avec ce yeti?
Luvenis: Je n'en suis pas certaine, mais il se peut que ce yéti avait... ce yéti avait très probablement des dons démoniaques, oui c'est évident !
Volhkar: Il suffit tant de mensonges, il a le droit de connaître la vérité. Petit?
Azrahen: Oui ?
Volhkar: Voyons les choses en biais ! Tu es tout simplement un piètre démoniste. Ta sorcellerie pour peu qu'on tienne à l'appeler ainsi est aussi instable que la culotte de Nataara.
Lanaé: Entropie !
Volhkar: Pardon?!
Lanaé: Je n'ai pas vu ce qui s'était passé, mais je pense que l'instabilité de tes sorts les plus puissants est due à un phénomène d'entropie. Cela crée un effet secondaire aléatoire et peu parfois même totalement changer le maléfice: l'intensifier de façon presque divine ou le réduire totalement comme si tu n'avais plus aucun pouvoir, et comme tu en as fait l'expérience, un retournement arcanique à l'envoyeur est possible.
Volhkar: C'est bien ce que je disais, un mauvais démoniste qui ne sait contrôler ses pouvoirs !

Lanaé: Il ne faut pas voir ça de cette manière. Mais il ne devra pas utiliser les sorts les plus puissants tant qu'il n'a pas acquis un niveau suffisant de maîtrise.
Volhkar: Génial, encore un inutile.
Lanaé: Medivh est une sorte de mage entropiste, et regarde la puissance qu'il avait !
Volhkar: Medivh était possédé par Sargeras.
Luvenis: Kraggen peut tenter un exorcisme sinon.
Azrahen: Non pitié pas ça !
Luvenis: Je ne veux que ton bien voyons !
Le cocher se mit soudain à crier, un long mur de flammes les encerclait. Les sept compagnons furent contraints de descendre du véhicule afin de tenter une approche plus ou moins directe...
Volhkar: Je le savais que les routes seraient dangereuses ! Mais on ne m'écoute jamais, jamais !
Une petite troupe de petites personnes vint à leur rencontre.
Grand Sage: Malvenue à vous émissaires de la destruction ! Le joug de vos maitres guerriers et fourbes n'atteindra pas cette contrée verdoyante pleine de barrages. Nous sommes vos nouveaux ennemis: les nains-castors !
Volhkar: C'est d'un ridicule...
Grand Sage: À genoux devant les nains-castors !
Volhkar: Même à genoux je pense qu'il faudrait encore vous élever pour espérer pouvoir nous regarder de haut !
Nain Castor: Vous n'avez pas le droit de vous moquer des nains-castors ! Le grand sage vous punira !
Volhkar: Je l'emmerde le grand sage ! *donne un coup de pied en plein dans le vieux nain qui atterrit sur son barrage embrasé et explose comme un gros pop-corn*
Nain Castor: Oh non, qu'a t-il fait?!
Peuple: Père Pop-Corn, raconte nous une histoire !
Puis la troupe de nains-castors s'enfuit en toute hâte.
Nain Castor: *crie* Nous reviendrons avec un nouveau et grand sage !
Volhkar: Vraiment des créatures pitoyables l'Alliance...
Nataara: Hem...
Volhkar: Plait-il?
???: On ne bouge plus !
Luvenis: Je connais ce refrain...
Un régiment de l'Alliance venait de les prendre au piège.

Le groupe fut amené au régent des Paluns, qui n'était autre qu'un...
Volhkar: Draenei?!
Diplomate: Veuillez acclamer le pacificateur de cette contrée: le régent Groboloss !
Après quelques bruits de trompettes...
Groboloss: Vous avez sû échapper aux faibles nains-castors. Mais nous, l'Alliance, ne laisserons pas à la Horde le loisir de marcher sur nos terres !
Luvenis: On va encore être mises aux cachots?
Groboloss: Il n'y a pas de cachots ici.
Luvenis: Voilà qui est rassurant !
Groboloss: Seulement un peloton d'exécution !
Luvenis: Oh...
Diplomate: Seigneur, je ne suis que diplomate mais je tiens à vous informer qu'une importante armada réprouvée se tient à nos frontières !
Groboloss: Comment?!
Volhkar: Finalement vous ne contrôlez rien !
Groboloss: Damned ! Cela ne changera rien ! Vous serez exécutés tout de même !

Aux frontières du réel, euh des Paluns...
Scientifique: Les catapultes sont prêtes à faire feu.
Nuchléjafoun: Niahoubouga ! Gruguhi !
Vephusas: *remet sa mâchoire en place* Cette fois-ci, c'est la bonne !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:56

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 20 - La Guerre des Paluns 2/3
(Spécial Voile Hiver)



Le jugement fut pris très rapidement par le régent des Paluns nommé Groboloss, le groupe fut mené à une petite cellule avant d'être exécuté quand les premières aurores matinales perceront l'horizon...
Kraggen: Je me demande le nombre de fois où nous avons été prisonniers depuis qu'on te suit, Volhkar.
Volhkar: Simple manœuvre d'infiltration sans camouflage. Nous sommes à l'intérieur de là où nous devions aller.
Kraggen: C'est les Hautes-Terres du crépuscule notre destination !
Volhkar: Et justement, j'ai repéré un magnifique véhicule à l'extérieur.
Kraggen: Je vois pas comment on pourrait sortir. Nous sommes derrière des barreaux !
Nataara: Vous pensez que j'arriverai à séduire le garde?
Kraggen: Et voilà que ça continue...
Lanaé: C'est étrange qu'il n'y ait qu'un seul garde pour autant de prisonniers. Il doit se passer quelque chose dehors.
Volhkar: Bon Nataara, va faire ta trainée avec cet homme !
Nataara: Compris !
La druidesse se rapprocha de l'entrée de la cellule.
Nataara: Monsieur? Je ne suis qu'une humble elfe de la nuit qui ne désire que trouver un peu de chaleur. Il fait si froid ici.
Garde: Vous êtes condamnée pour haute trahison envers les autorités de Darnassus. Tyrande peut s'en retourner dans sa fontaine !
Nataara: Ce doit être une erreur, libérez-moi et je saurai vous convaincre.
Garde: Je ne suis pas juge mais garde. De plus, ma formation de paladin ne me permet pas la moindre hésitation juste car il s'agit d'une femme. Je traite les deux sexes de la même manière.
Nataara: Ah ouais? De la même manière? Et dans la caserne c'est agréable les files indiennes?!
Garde: J'ai fait vœux de chasteté. Fichez le camp maintenant.
Nataara: Mais je suis enfermée ! Comme pourrai-je foutre le camp?!
Garde: Mettez-vous contre le mur là-bas, ça devrait suffire.
Nataara: Graa !
L'elfe revint vers les autres captifs...
Kraggen: C'est plus trop ça ta séduction !
Nataara: Il m'a dit qu'il n'était pas intéressé par les femmes !
Volhkar: C'est évident pour un paladin, pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt? Kraggen tu t'y colles !
Kraggen: Euh, quoi?! Je veux pas me coller à lui !
Volhkar: Putain... Je te demande pas de lui faire une turlutte, juste qu'il ouvre cette porte !
Kraggen: Mais...
Nataara: Il m'a dit un truc après aussi, mais je l'ai pas compris. C'était un mot étrange...
Volhkar: On a pas toute la journée, allez Kraggen !
Kraggen: Et pourquoi pas toi?
Volhkar: . . . Je suis réprouvé...
Lanaé: Mais un très beau réprouvé !
Volhkar: N'en rajoutons pas !
Kraggen: Azrahen peut le faire, mieux que moi !
Luvenis: Qu'est-ce que ça signifie ça "mieux que moi"?!
Volhkar: Pas Azrahen car il a pas encore l'âge de savoir ces choses-là ! Et puis, faudrait pas qu'avec ses pouvoirs déréglés il se transforme en trainée, y'en a déjà assez d'une.
Kraggen: Humpf...
Le paladin se dirigea vers le garde.
Kraggen: Hey euh, monsieur?
Garde: Quoi encore?!
Kraggen: Ça te dirait de euh, me faire sortir de là pour... enfin tu vois.
Garde: Non mais nom d'un petit bébé dauphin mort ! Kraggen?!
Kraggen: Oui, mais qui es-tu?
Garde: C'est moi ! Ludwin !
Kraggen: Ludwin?! Mais c'est génial, tu peux nous faire sortir alors !
Ludwin: Oh beh non. Tout bien réfléchi non.
Le clocher sonna, les douze coups de minuit retentissaient dans toute la forteresse.
Ludwin: C'est Le Voile Hiver ! Paix avec nos ennemis ! *ouvre la cellule* Allez, profitez de cette journée de grâce mes amis ! Mais n'allez pas trop loin, demain c'est exécution !

Devant les portes du fort, un traineau rouge descendait du ciel. À son bord un frêle individu en costume rouge...
???: Oh oh oh ! Joyeux Voile Hiver à tous !
Plein d'enfants vinrent à sa rencontre, un large sourire sur leur visage.
???: Oh oh oh les enfants ! Prenez tous ces beaux cadeaux ! Il y en aura pour tout le monde !
Enfant: Père Voile Hiver ! Vous existez vraiment !
???: Eh oui, effectivement j'existe mon enfant !
Enfant: Père Voile Hiver? Vous êtes si maigre !
???: Euh... Oui, je me suis retenu de manger pour vous ! Oh oh oh !
Enfant: Vous êtes si... *retire un bout de chair du bras du père voile hiver* Si décomposé?
???: La ferme saloperie !! *vaporise un petit tube qui lançe un nuage verdâtre sur le visage de l'enfant, ce dernier tombe au sol*
Le reste des enfants regardait le visage du garçon se remplir de cloques purulentes...
???: Hem, plus de cadeaux pour les autres !!
Enfants: Ouais !!!
???: Je laisse le traineau ici les enfants ! Je dois rendre visite à votre seigneur !
Enfants: Non monsieur ! Restez ici !
???: La ferme ou je vous vaporise !
L'individu s'écarta de la masse, puis enleva une fois hors de portée de l'Alliance sa barbe blanche.
Vephusas: *à une sorte d'émetteur radio* L'opération Père-Fouettard en cours, tout ce passe comme prévu. Je vais entrer dans le fort à présent. Une fois sorti faites tout péter !
Nuchléjafoun: Houhafedne !
Vephusas: *remet le petit appareil dans son manteau* Cette nouvelle façon de distribuer la peste est vraiment fort distrayante. Les humains sont vraiment idiots de croire en de telles sornettes !

Le groupe de Volhkar put quitter la cellule et sortir du fort, mais dans les escaliers...
Vephusas: *remet sa barbe en voyant le groupe approcher* Oh oh oh !
Azrahen & Lanaé: Ouah père voile hiver ! *se précipitent dans ses bras*
Vephusas: Oh oh oh, les enfants... Lâchez-moi maintenant, lâchez-moi sales cloportes !! *se débat*
Lanaé: Vous n'êtes pas très gentil pour un père voile hiver !
Azrahen: Il est maigre en plus !
Volhkar: Vephusas?!
Vephusas: Volhkar ! Taisez-vous ! Je suis en mission d'infiltration.
Volhkar: Vous en infiltration?! Ah ah, voilà qu'elle est bonne !
Vephusas: Toujours mieux que votre façon de vous faire mettre en prison à chaque fois que vous entrez quelque part !
Volhkar: J'ai réuni assez d'informations pour croire que votre mission ne devrait pas être. C'est un jour de paix.
Vephusas: Pour ces humains ! Les réprouvés ne font pas de paix ! À force de côtoyer des elfes vous devenez aussi robuste qu'une femme Volhkar.
Volhkar: Souhaitez-vous donner d'autres détails qui permettraient de vous faire juger pour blasphème envers Dame Sylvanas?!
Vephusas: Je poursuis ma mission, faites-ce que vous voulez je m'en moque !
Le scientifique continua son chemin, le voleur de même.

Les compagnons arrivèrent enfin à sortir de la cité et virent devant eux au milieu des tranchées réprouvées et humaines une cohue indescriptible.
Luvenis: Argh ! Ils se font la guerre en dehors des tranchées, c'est un massacre !
Lanaé: Non attendez ! *sa longue-vue à la main* Je perçois quelque chose. Mais c'est dur à voir dans un tel brouillard !
Kraggen: Un groupe se dirige vers nous !
Volhkar: Aux armes mes soldats ! Balayons ces infidèles !
Ils chargèrent, mais arrivés à assez peu de distance ils s'arrêtèrent en apercevant les deux armées festoyer dans une ambiance joviale.
Volhkar: C'est quoi cette merde?!
Luvenis: Oh que c'est beau ! Alliance et Horde en paix !
Volhkar: Non, non et non ! Je ne veux pas !
Luvenis: Mais, vous étiez d'accord avec ce principe il n'y a même pas dix minutes !
Volhkar: Pour être en désaccord avec Vephusas ! Et puis du moment que ça peut m'aider à m'enfuir je ne suis pas contre ! Mais là...
Luvenis: Oh regardez, y'a même une chanteuse d'opéra !
Azrahen: Et si nous allions nous amuser un peu? Ca fait si longtemps qu'on ne fait que travailler...
Lanaé: Mais ce n'est pas un travail, c'est notre devoir !
Azrahen: Devoir ou pas, moi je vais me joindre à eux !
Lanaé: Qu'il peut être entêté...
Luvenis: Il n'y a pas grand chose à faire.
Volhkar: *fait signe à un réprouvé* Hé vous là !
Réprouvé: Oui seigneur?
Volhkar: C'est quoi cette merde?
Réprouvé: Sur ordre du commandant Vephusas, nous devons feinter une paix temporaire avec l'ennemi pour mieux favoriser la réussite du plan Père-Fouettard.
Volhkar: Père-Fouettard?!
Réprouvé: Oui, dissimulation dans toute la cité humaine de jouets contenant un flacon de la toute nouvelle peste gazeuse. Par simple pression d'une commande les récipients se briseront et la ville condamnée.
Volhkar: Ingénieux...
Luvenis: Mais c'est horrible, ce sont les enfants qui seront les premiers touchés !
Volhkar: On ne fait pas une guerre sans casser des œufs !
Lanaé: *murmure à Volhkar* Omelette monseigneur, On ne fait pas d'omelette...
Volhkar: Cela revient au même !
Réprouvé: Revoilà Vephusas !
Le pas victorieux, le commandant réprouvé s'avança vers le groupe.
Vephusas: Faites tout péter ! Allez-y !
Réprouvé: Trois, deux, un...
Il pressa un gros bouton rouge, mais rien ne s'actionna. Quand soudain...
???: Oh oh oh les enfants !!
Vephusas & Volhkar: C'est quoi cette merde?!
???: Je suis le Père Voile Hiver !
Vephusas: Ah ah, qu'il est marrant ! C'était mon idée ! À moi !
Père Voile Hiver: Vephusas, tu es un être immonde ! Voilà ce que tu mérites !
Un tas de charbon tomba sur Vephusas.
Père Voile Hiver: Il est bon que l'esprit du Voile Hiver n'ait pas totalement disparu. L'Alliance comme la Horde a le devoir d'honorer cette ancienne tradition de fête et de mets exquis. Pas de guerre en cette journée, juste une immense famille fêtant ensemble ce jour !
Lanaé: Mais père voile hiver, Vephusas a caché énormément de jouets piégés dans la cité humaine.
Père Voile Hiver: Les actes méprisables de Vephusas ne porteront pas leurs fruits, soyez-en rassurés. Mais cessons d'y penser, et si vous alliez ouvrir vos cadeaux?
Azrahen & Lanaé: Nos cadeaux?!
Père Voile Hiver: Ils sont sous le sapin. Oh oh oh ! Je m'en vais distribuer l'esprit du voile hiver à travers tout Azeroth est bien au-delà !
Le père voile hiver se poussa, derrière lui se tenait une rangée d'immenses sapins avec à leur pied une ribambelle de paquets aux habillages variés et colorés.
Volhkar: OUAH DES CADEAUX !!! POUSSEZ-VOUS LES MIOCHES !
Ils ouvrirent tous leur cadeau...
Volhkar: C'est quoi cette... *tend le bras, un fusible à la main* L'Oeil de Kukuch'Raboum?! C'est marqué sur l'emballage "Pour ne pas oublier que toute grandeur a un prix", je n'y comprends rien !
Lanaé: Ah ah seigneur ! Vous avez eu un bout de ferraille !
Volhkar: Et toi, qu'as-tu eu?
Lanaé: J'ai eu... Le volume complet de comment se distraire. Un livre long et chiant expliquant comment se distraire, si c'est pas paradoxal !
Luvenis: *ouvre son cadeau* Oh... Je me demande comment a t-il retrouvé ceci... *sort une bague du cadeau* La bague que m'avait offerte Zylpher le jour de sa mort. Je l'avais enterré à l'endroit où il a disparut, je n'avais que ça de lui...
Azrahen: Toi aussi tu as eu un bijou? J'ai eu un présent de ma mère ! Il est beau non? *met une sorte de talisman autour de son cou*
Luvenis: Oui, c'est joli. *une larme coule le long de sa joue*
Azrahen: Faut pas pleurer !
Luvenis: Il me manque tellement, Zylpher...
Azrahen: Ouais j'imagine... *grimace comme s'il était vexé*
Nataara: Mais ! Pourquoi on m'a offert un dessin de Darnassus? Je connais bien cette ville, pas besoin d'un dessin !
Kraggen: Mon ancienne épée ! Je l'avais jeté au tournoi d'argent ! Vous pensez que j'arriverai à bien la manier maintenant?
Lanaé: Et toi Lykaan, t'as eu quoi?
Lykaan: Mon pot de fleurs ! *souffle sur la petite plante aux airs maladifs* Je pourrai la faire grandir de nouveau !
Une boule de feu surgit de nulle part et incendia -encore- la plante.
Lykaan: Oh non, ça ne peut pas recommencer !!!
Nuchléjafoun: *apparait en sautillant partout* Niahaaha ! Bougougou !
Lanaé: C'est vraiment un cas ce réprouvé...

Pendant ce temps, dans le ciel d'Azeroth...
Père Voile Hiver: Oh oh oh ! *fait apparaître par magie des cadeaux devant les maisons* Joyeux Voile Hiver à tous !
Assistant: Monsieur, notre distribution est suffisante maintenant.
Père Voile Hiver: Parfait...
Le père voile hiver enleva son chapeau et ses rallonges de jambes.
Nain Effrayant: Enclenchez l'opération "Destruction Globale d'Azeroth en un Instant" ! Ces enfoirés vont s'en rappeler longtemps ! Le Nain Effrayant Second du Nom vient d'entrer en guerre avec le monde ! Ha aha aha aha !
Assistant: Non monsieur. Car il fallait bien qu'un nouveau retournement ait lieu. *enlève sa chemise et dévoile de nombreux bâtons de dynamites entourant sa taille* Pour El'Irak !! *appuie sur un détonateur*
Une énorme explosion retentit dans les airs...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:57

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 21 - La Guerre des Paluns 3/3




Malgré la résistance à l'alcool des troupes de Vephusas, l'armée réprouvée fut contrainte à la retraite après une longue nuit de déboires. La courte période de trêve s'acheva sur la recapture du groupe de Volhkar, condamné à mort sans attendre davantage en raison du rapprochement temporel de la séance de massage fessier du régent Groboloss. Ainsi les captifs furent conduit à une vaste cour dégagée avant d'être attaché chacun à un poteau. Une rangée de fusiliers devant eux préparait l'armement pendant le discours d'un personnage jouant un petit rôle mais qui s'incruste dans toutes les scènes.
Diplomate: Pour le massacre des nains-castors, l'alliance à l'armada réprouvée, la tentative d'assassinat du régent, votre évasion depuis nos prisons et surtout car vous êtes des elfes, vous allez être fusillés... jusqu'à ce que mort s'en suive. Avez-vous quelque chose à déclarer?
Volhkar: Je suis déjà mort tête de con !
Diplomate: Très bien. Les fusiliers sont parés. Je préfère vous prévenir maintenant que suite à la mort des meilleurs nous étions obligés de prendre des bouseux de paysans pour cet exercice nécessitant une certaine précision. Pas d'inquiétude alors si le coup ne touche pas un organe vital du premier coup. Fusiliers, chargez !!
Fusiliers: *se ruent en avant comme des taureaux* Hiaaaa !
Diplomate: Non bande d'abrutis ! Chargez vos fusils !
Volhkar: Ça risque d'être long...
Lanaé: Monseigneur, la situation est complexe: nous sommes incapables de bouger et nous allons bientôt être troués de partout.
Luvenis: Je peux essayer de lancer un sort de feu pour nous libérer de nos liens. Mais je ne garantie pas que ça marchera vu que ce sont des chaines en acier. Si seulement Zylpher était là...
Azrahen: Et si j'invoquais un démon?
Luvenis: Oh non pitié, ne fais rien je t'en conjure !
Azrahen: Vous n'avez même pas confiance en moi...
Luvenis: Ce n'est pas ça, c'est juste que...
Volhkar: T'es une brèle en magie. Mais ne t'inquiètes pas, ça arrive !
Azrahen: *ferme les yeux et se concentre*
Volhkar: Mais que fait-il?!
Lykaan: J'ai très peur !
Après plusieurs secondes de méditation, les menottes une à une s'ouvrirent sans bruit.
Sinéa: *camouflée et en train d'utiliser son crochetage pour libérer le groupe* Il n'y a que moi qui puisse tuer Volhkar, je refuse qu'un autre, en particulier la vermine de l'Alliance, le fasse à ma place.
Quelques instants plus tard...
Volhkar: Eh bien, nous voilà tous libérés, bravo à toi petit !
Luvenis: Je savais que tu pouvais le faire !
Azrahen: . . .
Lanaé: Vite, continuons jusqu'à la salle du régent et finissons-en !

Tandis que les rescapés se dirigèrent vers Groboloss, Sinéa apparut à l'angle du couloir.
Sinéa: Ils sont libérés, c'est fait.
Un individu s'approcha de la morte-vivante.
Zylpher: Bien, merci Sinéa. *tend une petite bourse*
Sinéa: *arrache son butin des mains de l'elfe* Ce fut un plaisir ! *disparait*
Le groupe de Volhkar ne passait pas loin, Zylpher profita du retrait d'Azrahen par rapport aux autres pour l'appeler. Ce dernier ne distinguant rien fixait la pénombre.
Zylpher: J'ai quelque chose pour toi, Azrahen.
Azrahen: Zylpher?! En quoi je devrai te faire confiance?
Zylpher: Tu veux ne plus être pris pour un novice?
Azrahen: C'est possible.
Zylpher: Alors, tu devrais utiliser ceci. *montre une fiole remplie d'une substance orangée vraisemblablement visqueuse*
Azrahen: C'est quoi?
Zylpher: Un mélange magique. Elle fait le même effet qu'un sort très puissant. Lance-la sur tes ennemis et les autres seront convaincus que tu es capable d'invoquer avec aisance des forces qui les dépassent.
Azrahen: *se méfie, mais prend quand même le flacon* Euh... Je suppose que je dois te dire merci, cette fois.
Zylpher: C'est inutile de me remercier.
Un intense feu vert éblouit Azrahen, Zylpher venait de disparaître en laissant derrière lui un tas de cendres.

Arrivés devant les portes blindées du régent, protégées par un garde qui semblait les attendre.
Ludwin: Le régent est derrière cette porte, mais il est très puissant. Vous êtes sûrs de vouloir continuer? Vous pouvez simplement vous enfuir.
Volhkar: Ah ah ! On va lui mettre sa raclée à ce draenei !
Kraggen: Pourquoi nous aides-tu? Le régent n'est pas ton supérieur direct?
Ludwin: Si, mais il ne respecte plus les traditions des paladins et abuse de son pouvoir, c'est un tyran.
Luvenis: Vous avez vu Azrahen? Il n'est plus derrière nous !
Lykaan: Il s'est arrêté au croisement.
Luvenis: Et tu n'as rien fait?!
Lykaan: J'avais peur, j'ai suivi le groupe !
Luvenis: Hmm...
Azrahen: *rejoint le groupe en marchant calmement* Je suis là !
Luvenis: Que faisais-tu?
Azrahen: Rien, j'ai cru entendre quelque chose.
Ludwin: Ce que vous devez savoir sur Groboloss..
Volhkar: On s'en fiche !
Ludwin: Alors bonne chance, vous en aurez besoin...

Ils entrèrent dans l'immense pièce où siégeait le tout aussi imposant paladin draenei en plein exercice de gymnastique sur un air tonique à la madonna.
Volhkar: *se racle la gorge*
Groboloss: Ah ! Des intrus ! Dans ma demeure ! Vous allez être conduit au peloton d'exécution !
Volhkar: On en vient.
Groboloss: Vous vous êtes enfuis? Nos lois n'autorisent pas ce genre de comportement. Dans ce cas votre peine sera plus sévère en étant doublée.
Lanaé: Doublée?!
Groboloss: Oui. On va vous tuer avant de vous réanimer pour vous tuer une seconde fois.
Diplomate: Monsieur le régent, sur le plan réaliste ceci est impossible.
Groboloss: La ferme ! Nous ne sommes pas dans un récit réaliste, pour preuve regardez un peu cette parodie de groupe ! *désigne les rescapés*
Volhkar: Combat !
Groboloss: Ah ! Vous osez brandir vos armes pitoyables sur moi sur MON territoire?! Micheline !
Nataara: Micheline? Quel nom de merde !
Groboloss: C'est celui de ma femme sombre conne !
La porte derrière le trône s'ouvrit, laissant apparaître une très petite personne trapue s'approchant du draenei.
Micheline: Mon chéri, avec mon aide vous ne pouvez que vaincre !
Groboloss: Oh Micheline, que vous êtes ravissante aujourd'hui !
Volhkar: *marmonne* Mocheline...
La naine et le draenei s'embrassèrent avec un certain enthousiasme...
Luvenis: Erk, c'est vraiment répugnant !
Lanaé: Comme c'est romantique, l'amour n'a donc pas de frontière physique !
Volhkar: Stoppez les obscénités où vous allez vous faire censurer !
Groboloss: C'est toi qui est obscène !
Volhkar: Oh si c'est comme ça, t'es trop moche Mocheline, je te censure !
Un petit et rond écran noir apparut à la place de la naine.
Groboloss: Micheline?!
XxXxX: *ces propos d'une rare obscénités ont été censurés*
Groboloss: Je vous repousserai seul alors !
Azrahen: Je vais te vaincre ! *fait semblant d'incanter un sort puis lance la potion sur le draenei*
Groboloss: Qu'est-ce que...?!
Le draenei, en plus de devenir rouge commença à grandir, grandir...
Groboloss: Ah ah imbécile ! Je vous écraserai comme le jardinier écrase les mauvaises herbes !
Volhkar: Mais qu'a t-il fait ce con?! Fallait pas le rendre plus fort !
Azrahen: Je ne comprends pas...
Volhkar: Tu ne comprends jamais rien !
Groboloss: Ah ah, ah?!
La tête du draenei toucha le plafond, il dut s'accroupir tandis qu'il continuait toujours plus à grandir.
Volhkar: Houlala, vite sortez tous ou son énorme cul va nous aplatir !
XxXxX: *sujet à censure* !!!
La moche fut écrasée par le genou du draenei qui brisa par la même occasion les murs du château à mesure que ses dimensions ne cessaient de s'agrandir.
Quelques minutes après, le village totalement recouvert d'une masse graisseuse infâme était détruit et vide de population.

Groboloss: Ils m'ont abandonné ! Je suis tout seul ! *pleurniche*
Un éclair frappa le sol.
Nozdormu: Qu'avez-vous fait?!
Volhkar: C'est Azrahen !
Nozdormu: Nous allons l'emmener, mais vous... Évitez à l'avenir trop de complications ! Aile-de-Mort est tout proche, je peux le sentir.
Volhkar: Alors nous y sommes, les hautes-terres du crépuscule sont à notre portée !
Kraggen: Enfin !
Nozdormu: Faites attention ! *disparaît en même temps que l'énorme paladin*
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 3:58

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 22 - L'Aube du Crépuscule




Une fois le régent des Paluns expédié dans le néant, le chemin vers les Hautes-Terres du Crépuscule n'était plus obstrué par l'Alliance, mais quelqu'un avait déposé des cadavres de dragon le long du sentier y menant, tel un barrage constitué uniquement de corps draconiens. Il dut se résoudre à emprunter une autre route et avec l'aide de Nozdormu, le groupe put repartir en Azshara afin d'assister à la première attaque aérienne vers les Hautes-Terres du Crépuscule. Sur le navire de guerre...
Volhkar: Eh bien, je dois avouer que la Horde de l'ouest a fait fort pour une fois !
Un orc en tenue légère: Dîtes vous auriez pas une ou deux pièces d'or?
Lanaé: Oh le pauvre mendiant !
Volhkar: *désigne l'orc* Regardez ! Un habitant orc traditionnel ! C'est vraiment typique !
Lanaé: Mais il veut une pièce monseigneur !
Volhkar: Oh tu crois? Non il est bien payé à la fin de sa semaine crois-moi, il est juste là pour divertir les foules !
Lanaé: Mais seigneur...
Volhkar: *en train d'agiter une pièce devant l'orc* Tu veux une pièce? Tu la veux hein?!
Mendiant: Oui je vous en serez reconnaissant !
Volhkar: *continue son mouvement de pendule avec sa monnaie* Tu la veux hein? Oh que oui tu la veux?
Mendiant: *grosse voix gutturale* OUI JE LA VEUX ! *engloutit dans sa gueule la main du réprouvé*
Volhkar: Ah mais?! Lâches-moi imbécile d'orc !
Les soldats autour ne comprenant pas grand chose à la scène se contentèrent d'émettre quelques rires étouffés.
Volkhar: *se débat mais n'arrive pas à retirer sa main de la gueule de l'orc* Je suis pas un os sale chien ! *frappe l'orc sur le panneau de contrôle de la tour*
L'orc lâcha enfin prise sous les rires de plus en plus grandissant des spectateurs.
Volhkar: Ah, voila enfin...
Orc: Gruuh.. *se prépare pour une nouvelle charge en direction de la pièce d'or de Volhkar*
Volhkar: Hein?!
Orc: Ouaf ! *sautille vers le réprouvé*
Volhkar: Non ! *jette sa pièce par dessus la tour*
L'orc suivit la pièce et sauta dans le vide avant de finir aplati une fois atteinte la surface du sol, et tout ça avec les rires éclatants des soldats.
Un soldat: Oyez oyez braves maraudeurs ! J'ai ouïe dire que vous vous rendiez aux Hautes-Terres du Crépuscule afin de faire valoir la puissance de la Horde en allant rosser les tribus indigènes sur place.
Volhkar: Mais qu'est-ce que tu me dis?!
Un soldat: *en prenant soin de faire de grands signes avec ses mains, comme pour indiquer des demi-cercles à droite et à gauche* Mais vous ne faites pas du RP?
Volhkar: Plait-il?
Un soldat: *refait les mêmes gestes* Oui ça me plait beaucoup, mais je suis débutant.
Volhkar: Bon écoutes, je sais pas ce que tu viens m'faire chier à raconter tes conneries. Mais nous nous allons aux Hautes-Terres pour éclater la face de quelques pecnots, rien à voir avec ton charabia alors tu te casses !
Un soldat: *continue ses gestes* Vous n'avez pas le droit de me jeter comme ça ! Je vais aller le dire ! En plus vous n'êtes pas RP car vous ne parlez pas le vieux-françois !
Volhkar: Je parle l'orc et le bas-parler, ça me suffit largement espèce de teigne !
Le navire arriva enfin, et le soldat s'en alla avec un air déçu au visage...

Ils montèrent tous à bord de plusieurs zeppelins lourdement armés.
Luvenis: *à Azrahen* Je suis sûre que là-bas nous trouverons de quoi mieux entrainer ta magie, les ogres sont peut-être grands et résistants, mais ils ne sont pas intelligents, c'est comme si tu t'entrainais sur un mannequin.
Azrahen: Et Aile-de-Mort? Comment comptez-vous le battre?
Luvenis: Euh, nous verrons ça le moment venu... Volhkar a probablement un plan d'attaque. *crie* Volhkar ! Comment allons-nous vaincre Aile-de-Mort?!
Volhkar: J'en sais rien, on improvisera sur place !
Luvenis: Tu vois ! Pas de quoi s'inquiéter il y a déjà de la cohésion dans le groupe !
Azrahen: Hem... *grimace*
Capitaine: Ah ! Des dragons nous attaquent !!
Garrosh: Personne n'arrêtera la Horde ! Combattez !!
Quelques minutes plus tard, les zeppelins étaient tous dans la mer, non loin du rivage où se tenait une ville dirigée par un orc mécontent...
Garde: Chef ! La Horde de Garrosh barbote dans la flotte non loin de nos rives et leurs cadavres purulents souillent notre plage magnifique !
Chef: Comment-il se fait-ce?! Vite appelez une équipe pour nettoyer toute cette merde au plus vite !
Garde: Chef ! Il semblerait qu'ils veuillent accoster !
Chef: Qu'ils viennent ! Ce sera l'occasion pour nous de leur fermer la porte au visage !
Garde: Chef !
Chef: Quoi encore?
Garde: Elle vous va bien cette coiffure.

Durant ce temps, sur l'eau...
Nataara: Génial ! Me voilà toute trempée ! Va falloir refaire toute ma coiffure !
Garrosh: *atterrit avec fracas sur une planche qui l'attendait sur l'eau* Mes troupes ! De nouveaux alliés vont nous rejoindre: le clan gueule-de-dragon se battra bientôt de nôtre côté !
Chaman Gueule-de-Dragon: Jamais !! *déclenche un immense tsunami qui menace le reste des troupes de la Horde*
Garrosh: Je ne laisserai pas mes troupes mourir aussi peu honorablement !
Et c'est alors que Garrosh arracha un bout de son plastron afin de laisser apparaître un "G" rouge sur son torse. Puis, comme habité d'une entité surpuissante, fit bouger la planche le maintenant hors de l'eau et la fit avancer à contre-courant vers la vague géante pour faire un peu de surf dessus avant de l'éclater d'un coup de poing... Il se retourna en gratifiant d'un regard mauvais le chaman, avant que des lasers sortent de ses yeux et gelèrent ce dernier sur place.
Garrosh: Bien mes troupes ! Nous devons gagner leur sympathie, alors simulez des blessures !
Orc: Je sais pas comment simuler seigneur !
Garrosh: *arrache le bras de l'orc d'un coup de hache*
Orc: Argh ! Je souffre ! Je perds mon sang à l'aide !!
Garrosh: Voilà, ça devrait être suffisant. Maintenant allons demander des médicaments et des bandages !

Alors que la Horde tentait de conquérir le clan Gueule-de-dragon, un individu mystérieux vint mystérieusement dans une forteresse mystérieuse.
???: Les préparatifs sont prêts, ici débute un nouveau départ, une nouvelle ère !
???: Les enseignements du crépuscule nous ont permis d'aller jusqu'ici. Demain sera comme l'avait annoncé la prophétie le début du règne d'Aile-de-Mort.
???: Bientôt ! Le compteur est en marche...

Retour sur la Horde qui après s'être accostée avait envoyé des émissaires chercher un docteur.
Lanaé: S'il vous plait, la Horde a besoin de vous, des orcs meurent dehors ! Certains s'en sortiront oui bien sur, mais d'autres ont perdu un bras, une jambe, une tête... Il peuvent encore être aidés, avec des bandages nous pourrons remettre tout ça !
Clochard: Une pièce?!
Lanaé: Mais non, c'est à vous de nous aider cette fois !
Kraggen: *au loin* Lanaé ! C'est ici qu'il faut aller, dans les maisons !
Lanaé: On sait jamais...
Chef: *sort de son fortin* Non !! Que font des elfes de sang ici?!
Lanaé: Monsieur, des orcs meurent dehors, il nous faut des bandages pour...
Chef: Il vous faudra plus que des bandages quand j'en aurai fini avec vous !
Lanaé: Parfait ! Quand commençons-nous l'échange?
Chef: Prenez ça ! *balance sa hache vers les deux elfes*
Garrosh: Noooon ! *arrive le poing en avant en plein vol plané juste à temps pour s'interposer entre les deux et faire dévier la hache d'une main*
Chef: Garrosh?! Tu n'as rien à faire ici ! Le Clan Gueule-de-Dragon triomphera seul comme il l'a toujours fait !
Garrosh: Maintenant c'est moi qui commande ! *décroche son poing qui se propulse comme une fusée vers le chef gueule-de-dragon qui se fait éjecter de la ville* Victoire !!

Tandis que Garrosh faisait son super-héros en nourrissant toute la ville avec seulement cinq pains et deux poissons, la secte mystérieuse s'était rassemblée devant une effigie géante d'Aile-de-Mort où était disposé à ses pieds un mécanisme sophistiqué permettant de connaître le temps restant avant la nouvelle ère du crépuscule.
Initié: Gloire à vous ! Gloire à vous !
Garrosh: NON !!
Et c'est ainsi que Garrosh arriva et fit valser les initiés de plusieurs coups de poings propulsés, mais il était trop tard...
Statue: Ding-dong ! L'ère du crépuscule vient de commencer !
Garrosh: Non, j'ai failli à ma mission !
???: Garrosh, je vous attendais avec plus que de l'impatience...
Une femme sortit de l'ombre, mais elle n'avait pas une apparence banale et une puissante aura magique semblait l'entourer...
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 4:00

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 23 - Vermillon



Dans une petite clairière où un culte étrange s'était isolé afin de pratiquer une sorte de rituel, fort heureusement interrompu par Garrosh qui le fit fuir à coup de poings...
Garrosh: Qui parle?!
???: Je suis Alexstrazsa, la Lieuse de vie.
Garrosh: Tu es de l'Alliance? *brandit de façon menaçante son poing* Tu veux que je te tape?!
Alexstrazsa: Votre guerre contre l'Alliance ne m'intéresse pas, un danger bien plus grand menace les fondements même de cet écosystème. Je veux bien sûr parler des leprechauns.
Garrosh: Et moi je me contrefiche de vos farfadets ! L'alliance est ici, alors nous la délogerons !
Alexstrazsa: Je suis Alexstrazsa !
Garrosh: Et moi je suis Garrosh !
Alexstrazsa: Personne ne refuse mes offres ! Surtout pas pour une mission aussi importante et dangereuse !
Garrosh: Dangereuse vous dîtes? Alors je vais faire un compromis, je vous envoie un groupe !
Alexstrazsa: Voila qui est responsable de votre part. Je l'attendrai à Vermillon.
La femme prit soudain une apparence de dragon et s'envola vers le nord, tandis que Garrosh encore au sol se frottait les mains en affichant un sourire vicieux.
Garrosh: C'est pas la Horde ! C'est pas la Horde !

Un dixième de seconde plus tard, Garrosh venait d'atterrir sur la place du village gueule-de-dragon.
Garrosh: Volhkar?! Où est Volhkar?!
Volhkar: *assit à une table de banquet avec son régiment* Le Seigneur Volhkar est ici !
Garrosh: J'ai une mission de la plus haute importance pour toi et tes... *regarde les elfes à côté en train de boire, sauf Azrahen et Lanaé qui ont un jus de fruit* Hommes?
Volhkar: Ah ! Magnifique ! Nous serons en route dans une minute !
Garrosh: C'est à espérer... *détourne la tête du groupe avec dégout*
Volhkar: Vous avez entendus? Dans un instant on bouge !
Kraggen: *totalement ivre* On va danser?!
Volhkar: Non, on ne va pas danser. Nous partons aider une femme apparemment.
Lanaé: Comment le sais-tu?
Volhkar: Je l'ai lu dans le paratexte. Nous prendrons un dragon domestiqué pour le voyage !

Une fois leur destination rapidement atteinte, le régiment put apercevoir dans le ciel comme sur terre des combats faisant rage entre dragons de couleurs différentes. Et bien vite, il fut capturer par un imposant dragon rouge qui les amena près d'un arbre étrange, une femme au maquillage plus qu'étrange portant des cornes sur la tête vint les accueillir.
Alexstrazsa: Je suis Alexstrazsa.
Kraggen: Hin hin hin, c'est qui celle-là? C'est une femme en détresse?!
Alexstrazsa: Garrosh ne m'aurait-il envoyé que des ivrognes à mon secours?
Kraggen: Ivre de toi ma beauté !
Volhkar: Ce que notre "ami" souhaite dire c'est que nous apprécions compter sur d'aussi puissants alliés dans notre combat contre Aile-de-Mort.
Alexstrazsa: Mon frère est un peu criminel certes, mais un danger bien plus grand existe: les leprechauns !
Volhkar: Les Leprechauns?!
Alexstrazsa: Exactement ! Sans vouloir faire de mauvaises reprises... *prend une voix d'homme* Ils souillent notre sanctuaire !
Lanaé: Terrifiant !
Alexstrazsa: Nous savons de sources incertaines qu'un ennemi de la vie dirige les leprechauns qui n'est autre que le nain effrayant troisième du nom.
Luvenis: Y'en a eu un deuxième?
Alexstrazsa: Oui, il s'était fait passer pour le père voile hiver en distribuant des cadeaux remplis d'explosifs mais finalement un groupe terroriste d'Uldum a contrecarré ses plans et il a explosé comme une merde dans le ciel.
Volhkar: Je suis pas certain qu'on puisse vous aider, on vient de recevoir des signaux de détresse à l'est, disant qu'un gros monstre tentaculaire s'est échappé des tréfonds d'Azeroth et menace de manger toute civilisation.
Alexstrazsa: Mais vous ne pouvez pas renier la Lieuse-de-vie !!
Volhkar: Je l'emmerde la vie !
Alexstrazsa: Mais... J'ai préparé un beau cercle de fleurs pour pouvoir combattre Aile-de-Mort une fois que vous aurez repoussé les leprechauns qui ne font que les écraser !
Volhkar: Hum... Comment des dragons arrivent-ils à avoir du mal contre de simples farfadets?!
Alexstrazsa: Nous combattons aussi la menace d'Aile-de-Mort ainsi que la secte du Crépuscule, ce n'est pas rien !
Volhkar: Mouais... Bon on va rapidement s'y mettre pour aussi vite que possible en finir et pouvoir aider le cercle terrestre contre le gros tentaculaire !
Alexstrazsa: Les leprechauns subtilisent les œufs de notre vol, nous ne savons pas encore s'ils agissent en tant que complices d'Aile-de-Mort ou juste s'ils font ça simplement pour le plaisir de faire chier. Dans tous les cas il serait bon de les exterminer de façon radicale à l'aide de notre toute nouvelle machine ingénieusement nommée "pelleteuse-à-leprechaun".

- - - - - - - - - -
Marre de vos jardins où toutes vos fleurs sont sans cesse piétinées, arrachées, violées? Les laboratoires Dragocon sont fiers de vous présenter sa toute nouvelle pelleteuse-à-leprechaun. Munie de nombreuses cisailles à l'avant de l'appareil vous pourrez facilement et efficacement déchiqueter leprechauns, gobelins, gnomes et même enfants ! Ne crevez plus inutilement les ballons, crevez plutôt les enfants ! Dragocon, machine pelleteuse-à-leprechaun disponible dès aujourd'hui à surtout pas moins de dix sept mille pièces d'or ! Vous allez en saigner !
- - - - - - - - - -

Volhkar: Magnifique ! Enfin mon rêve se réalise ! *monte sur la pelleteuse et la met en marche, la cisaille se mettent à tournoyer* Hiaa !!
Leprechaun: Oh non ! Il a la toute nouvelle pelleteuse-à-leprechaun, nous sommes fichus ! Argh ! *se fait cisailler*
Volhkar: Qui en veut encore?!
Leprechaun: *à la machine fonçant sur lui* N'êtes-vous donc point capable de... argh ! *apparemment pas*
Volhkar: Je le vois ! Le nain effrayant troisième du nom !
Le réprouvé chargea le nain mais malheureusement, la pelleteuse n'arrivait pas à faire passer l'énorme postérieur du nain dans le mécanisme.
Volhkar: Hum.. pas encore au point cette technologie !
Nain Effrayant Troisième du Nom: Alors c'est donc vous qui aviez vaincu le nain effrayant originel? Mais je le surpasse sur bien des points !
Lanaé: Pourquoi dérober des œufs? Ce ne sont que des bébés !
NETN: Vous n'êtes pas au courant? Ce soir c'est omelette !
Lanaé: Non !
NETN: Si ! Niahahah !
Alexstrazsa: Nooon ! *descend du ciel et prend dans ses griffes le nain* Merci braves alliés, avec tous les petits bonshommes je n'arrivais pas à voir le nain, maintenant que cela est chose faite je vais m'occuper du reste ! Allez aider le cercle terrestre !

Ils arrivèrent plus à l'est au campement du cercle terrestre où les attendaient plusieurs chamans.
Chaman: Bonjour ! Nous combattons actuellement une énorme pieuvre géante sortie tout droit du trou du cul du monde. Voici un bout d'un de ses tentacules. *se déplace vers une chose pas très belle et apparemment morte* Voilà, vous pouvez voir à quel point c'est répugnant, ça pendouille de partout et la couleur rappelle sans équivoque Avatar, qui était aussi suintant de bave que cette chose immonde !
Garde: Monsieur, vous êtes devant un cadavre de draenei, le reste de tentacule est là-bas. *désigne un endroit proche du campement*
Chaman: Certes, allons le voir ! Durant ce temps nous préparons vos montures pour prendre d'assaut cette grosse merde visqueuse et la faire péter de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Anayen

Anayen
Écrivain en herbe

Messages : 311
Masculin Inscrit le : 06/03/2011
Localisation : Tours (37)


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le : Mar 17 Mai 2011 - 4:01

Le Cristal Chantant 2
Chapitre 24 - Altération



Après la visite du campement par le chaman du cercle terrestre, le groupe put chevaucher à dos de wyvernes jusqu'à la grosse bestiole tentaculaire iso'rath, jusqu'à comme des mauvais ils se fassent tous att!@!#r par et jeter dans la gueule entourée de crocs, puis le noir total...

Luvenis: *se réveille, une main sur le front* Ouille... Que s'est-il...
Elle regarda les alentours et ne mit pas longtemps à constater qu'elle se trouvait au centre des ruines de Lune d'Argent.
Luvenis: Qu'est-ce que je fais ici?
???: Dame Luvenis, je savais que je vous me reviendriez.
Luvenis: Zylpher?!
Zylpher: J'ai attendu votre retour avec impatience.
Luvenis: Suis-je en train de rêver?
Zylpher: Pas complètement non.
Luvenis: Je dois être en train de devenir complètement folle alors...
Zylpher: C'est une évidence. Mais je dois vous dire quelque chose avant que vous me quittiez.
Luvenis: Je n'ai pas envie de vous quitter !
Zylpher: Je dois tout vous dire à propos d'Azrahen votre apprenti !
Luvenis: Azrahen?
Zylpher: Il n'est pas celui que vous croyez, il est... Argh !
L'elfe s'arrêta totalement de parler, un rictus de douleur lui étirant les traits du visage. Il s'effondra sur le sol, une hache plantée dans son dos tandis que derrière lui, un petit homme gros, trapu et barbu ricanait.
Nain Effrayant: Niahaha !
Luvenis: C'est un cauchemar !
Nain Effrayant: Maintenant oui ! Et pour la deuxième fois !! Hin hin hin hin !
Mais le nain reçut une vive décharge arcanique qui le fit valser puis disparaître au loin.
Zylpher: *se relève comme si de rien n'était* J'ai pas encore fini de vous parler ! Le temps presse je dois vous le dire !
Luvenis: Alors dîtes-le moi !!
Zylpher: Azrahen, vous devez cesser votre enseignement au plus vite car... Argh !
Et il mourut encore, cette fois-ci par une énorme créature loup.
Kruhorn: Mince c'était pas lui. *à Luvenis* Tant pis t'es la prochaine sinon tu vas me balancer !
Luvenis: Non ! Zylpher !!
Le worgen à peine eut-il commencé son élan guerrier qu'il s'interrompit net. Il renifla rapidement autour de lui et s'en alla , disparaissant comme un fantôme quelques mètres plus loin.
Luvenis: Cet endroit est vraiment étrange...
Lanaé: *apparaît devant la démoniste* Luvenis ! C'est terrible ! Vite il faut que tu viennes ! Vite !
Luvenis: Euh, eh bien d'accord...
Elle suivit la jeune elfe durant moins d'une minute qui semblait avoir duré une éternité, jusqu'à s'arrêter à un petit sentier au coeur de la forêt.
Lanaé: C'est ici.
Luvenis: *regarde les alentours* Ici quoi? Ce n'est qu'une forêt !
Lanaé: Il est temps pour moi de creuser un terrier pour l'hiver.
Luvenis: Hein?!
Lanaé: *commence à faire un trou dans la terre avec ses mains* Et j'irai chercher des petites graines pour me nourrir. Tu aimes les petites graines?
Luvenis: Ça devient vraiment n'importe quoi !
Un homme totalement pas à sa place apparut, plume et carnet à la main.
Freud: Bien sur que non, tout a un sens ! Ce n'est que l'expression de tes désirs les plus refoulés qui sont masqués !
Luvenis: J'ai envie que Zylpher meurt et que Lanaé fasse un terrier pour l'hiver?!
Mais l'homme venait de disparaître...
Luvenis: Eh bien...
Un étrange oiseau vint se poser sur une branche voisine.
Volhkar: Cui cui c'est moi Volhkar !
Luvenis: Volhkar? Mais que fais-tu là-haut?
Volhkar: Cui cui attention, les méchants arrivent !
Luvenis: Quels méchants?!
Volhkar: Cui cui, je m'envole ! *saute de la branche et gesticulant ses bras de haut en bas en espérant s'envoler, mais s'éclate par terre comme une merde*
Luvenis: Hem...
Une vague de pénombre semblait avoir englouti la forêt toute entière. Le vent glacial transportait une désagréable odeur de soufre. Les buissons bougeaient, peut-être même la forêt elle-même était en mouvement. La femme n'arrivait plus à distinguer les formes noires qui vraisemblablement se rapprochaient d'elle.
Luvenis: *crie* Qui êtes-vous?! Que me voulez-vous?!

Soudain le voile se leva, la démoniste était encerclée de plusieurs dizaines de centaines de milliers de millions de... bref, elle était entourée de beaucoup d'ogres.
Luvenis: Zut !
Ogre: Orgie pour tous !!
Ogre 2: Ouais !!
C'est ainsi qu'une scène assez infâme visuellement se produisit devant Luvenis puisque tous les ogres environnants se mirent à enlever leur pagne pour copuler sauvagement dans la gaieté ambiante.
Luvenis: Erk !
Nataara: Oh oui alors ! Je viens aussi ! *saute dans la mer immonde d'ogre*
Luvenis: Vraiment étrange...
Kraggen: *apparait assis près d'un arbre, en plein exercice de flute*
Luvenis: Kraggen?!
Kraggen: Quand je suis contrarié je joue de la flutine.
Luvenis: Mais...
Azrahen: Luvenis, tu es venue. Tu as osé venir !
Luvenis: Je ne sais pas où je suis ni ce que je suis censée faire ou voir ici !
Azrahen: Je vais te montrer...
D'un geste le démoniste lança une puissante déflagration infernale qui fit embraser la forêt en un grand cercle de feu.
Luvenis: Que fais-tu?! Je ne t'ai pas éduqué comme ça, vilain !
Lykaan: Oh non, la forêt n'est plus ! Tant de luminosité éblouissante et rougeoyante me remplit le cœur d'effroi !
Un puissant cri résonna dans les cieux, Aile-de-Mort survolait la région avec fureur. Brusquement, les yeux de tous les ogres projetèrent une lumière écarlate, les yeux d'Azrahen en firent de même.
Luvenis: Je n'ai toujours pas compris !
Volhkar: Cui-cui je m'envole !
Lanaé: Vite, faut que j'aille récolter des graines !
Kraggen: La flutine c'est bien...
Luvenis: Vos gueules vous !
Azrahen: Tu le comprendras. Bientôt, tu sauras tout.
Le visage du démoniste se dissipa peu à peu, tout redevint extrêmement flou jusqu'à laisser place au noir complet. Une voix déformée résonna: "Tes amis ne seront pas là pour toi quand tu en auras le plus besoin, et tu ne seras pas là non plus pour eux."

???: Bon elle se réveille cette simulatrice?! Tout ça pour rien faire quand on as des problèmes !
Luvenis: Hein quoi? Que s'est-il passé?
Volhkar: T'as dormi pendant presque euh.. disons tout le combat contre Iso'rath ! Heureusement que j'étais là !
Luvenis: J'ai fais un rêve étrange...
Lykaan: Iso'rath invente des hallucinations pour nous rendre fous. Ce n'était pas la réalité !
Luvenis: Vous l'avez battu? Comment vous avez fait?
Volhkar: On ne doit pas être des petites natures surement !
Luvenis: Oh et j'ai si mal ! *se frotte le dos*
Volhkar: Voyez...
Azrahen: Je vais t'aider ! *tend la main à la démoniste*
Luvenis: *regarde les yeux de l'elfe en hésitant durant un court instant sur sa prochaine action* Merci... *s'aide du soutien d'Azrahen pour se relever*
Volhkar: Bien, maintenant ceci fait, on peut aller rejoindre Alexstrazsa dans son délire fleuri contre Aile-de-Mort.
Lanaé: Enfin !

Peu loin d'ici...
Ludwin: Alors? Ça a marché?
Zylpher: *semble épuisé* J'ai réussi quelques instants à pénétrer dans l'illusion dont souffrait Luvenis, mais Iso'rath est puissant et m'a très vite éjecté. J'espère que ma rapide intervention aura suffit.
Ludwin: Pourquoi ne pas vous montrer directement? Ne serait-ce pas plus convainquant qu'une simple apparition dans une illusion d'Iso'rath réputé pour sa tromperie?
Zylpher: Peut-être ne m'a t-elle pas entièrement cru, et surement encore moins compris. Mais le moindre doute serait pour le moment amplement suffisant.
Ludwin: Je continue de penser que cet Azrahen n'a rien de si dangereux pour le groupe, même s'il n'obéit pas aux mêmes réalités que vous.
Zylpher: Il est aussi dangereux pour les autres que pour lui-même. J'ai déjà souffert d'un trouble de la puissance arcanique, et j'ai très vite perdu le contrôle.
Ludwin: Ainsi vous ne voulez pas admettre que la possibilité que ce démoniste soit plus puissant que vous puisse exister?
Zylpher: Il n'est pas plus puissant, je refuse de débattre sur une telle idée. Sa magie est extrêmement instable et son esprit ne la supportera jamais, cela ne se peut.
Ludwin: C'est vous le sorcier, je me tais !
Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre : Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Le Cristal Chantant 2 [AP] Empty
MessageRe: Le Cristal Chantant 2 [AP]   Le Cristal Chantant 2 [AP] Icon_minitimePublié le :

Revenir en haut Aller en bas
Contacter le membre :
 

Le Cristal Chantant 2 [AP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Cristal Chantant 2 [AP]
» Le Cristal Chantant [AP]
» Vos photos de la Myth Cloth de Cristal
» Ma prison de cristal
» Stewart Mary - La grotte de Cristal - Le cycle de Merlin tome 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix Fictions  :: Publications :: Jeux de rôle, jeux vidéo et romans interactifs :: Fanfictions :: World of Warcraft-

Suivre Phoenix Fictions

FacebookTwitter
Myspace

Design et contenu faits pour Phoenix Fictions, merci de ne pas les utiliser sans permission
Forum propulsé par Forumactif.
Webmaster : MikanThème : Phoenix Fictions v 5.0©.
Dernière mise à jour le 03/03/2015